dimanche 30 novembre 2014

Arme secrète d'Hitler : l'arme allemande de l'Apocalypse


Le projet Manhattan est-il un plagiat américain fondé sur les recherches des scientifiques du Troisième Reich ? De nombreux chercheurs posent actuellement cette question, mettant en doute le « leadership » américain dans le domaine nucléaire.

L'examen des documents déclassifiés permet de conclure que le rôle clé dans la création de l'arme superpuissante a été joué par les services de renseignement collectant les informations de par le monde. Au premier chef, les informations provenant de l'Allemagne nazie, en enlevant des documents et en débauchant les scientifiques allemands.

Les nazis étaient les premiers à avancer dans leurs recherches atomiques. Il va de soi qu'elles étaient top secret. Le processus exigeait beaucoup d'idées, d'essais et de preuves de la part des scientifiques du Troisième Reich. Hitler a trouvé un sens particulier dans cette puissance extraordinaire encore inconnue pour l'humanité.

Les chercheurs et les autorités de la plupart des autres Etats considéraient la création de la bombe atomique comme une abstraction. Mais les secrets d'Hitler ont été dévoilés par des espions britanniques. Le 2 août 1939 Albert Einstein a envoyé une lettre au président des Etats-Unis Franklin Roosevelt pour avertir que l'Allemagne nazie était en effet capable de se doter d'une bombe atomique. Franklin Roosevelt a pris acte de l'opinion du physicien génial et le 28 juin 1941, il a signé l'ordre exécutif 8807 sur la création du Bureau de recherches et de développement scientifiques.

Quand les scientifiques ont confirmé que l'uranium pouvait être utilisé pour la création d'une arme superpuissante, le projet Manhattan a été lancé aux Etats-Unis en septembre 1943. Il a réuni des chercheurs d'Allemagne, de Grande-Bretagne, d'Europe, du Canada et des Etats-Unis au sein d'une équipe internationale. Le docteur ès sciences techniques Igor Ostretsov rappelle :

« L'Allemagne possédait d'importantes réserves d'uranium. Celles-ci sont tombées dans les mains des Etats-Unis. En outre, le programme américain se déroulait mieux que les autres notamment grâce au génie du physicien allemand illustre Werner Heisenberg. Les progrès du projet Manhattan aux étapes initiales témoignent que les Américains possédaient des informations supplémentaires. Ces informations ne pouvaient provenir que de l'Allemagne ».

Albert Einstein a dit plus tard que sa participation à la création de la bombe nucléaire se réduisait à un seul acte : l'envoi d'une lettre au président Roosevelt. Il prenait conscience de la menace de telles découvertes. Le directeur adjoint de l'Institut des Etats-Unis et du Canada de l'Académie des sciences de Russie Valeri Garbouzov estime que la démarche d'Einstein tient à sa compréhension de la probabilité que les nazis seront les premiers à se doter d'une bombe nucléaire :

« Einstein voyait plus loin que ses contemporains. Il a décidé d'écrire à Roosevelt sur la menace que recelait cette arme. Il écrivait que les paramètres de cette arme étaient incomparables à ceux des armes conventionnelles. Il a parlé de l'irradiation, des effets à long terme et du changement radical du caractère de la guerre. Et il avait, certes, raison ».

Le volet scientifique du projet Manhattan était dirigé par le remarquable physicien américain Robert Oppenheimer. C'est lui qui est devenu le « père de la bombe atomique ».
Trois bombes ont été créées dans le cadre du projet. La bombe à l'uranium Little Boy a été larguée le 6 août 1945 sur la ville japonaise d'Hiroshima et la bombe au plutonium Fat Man a détruit le 9 août 1945 Nagasaki.

Ainsi Hitler n'est pas parvenu à créer le premier l'arme nucléaire. Si cela avait eu lieu, le monde d'aujourd'hui aurait été évidemment différent.

Source

Barack Obama de la même famille que George W. Bush !


En établissant les arbres généalogiques des personnalités politiques, il est intéressant de constater que certaines sont de la même famille malgré leurs très fortes divergences. Ainsi, un généalogiste a découvert que Barack Obama était un cousin de Georges W. Bush !

William Addams Reitwiesner est bibliothécaire au Congrès. A l’occasion des élections présidentielles de 2008 (au cours desquelles Obama a été élu pour son premier mandat), il s’est amusé à chercher de qui Obama pouvait être le cousin. Il a principalement axé ses recherches sur la mère du 44ème président. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que son travail n’a pas été vain.

En effet, il a découvert des liens de parenté, qui remontaient parfois jusqu’au XVIIème siècle, avec huit autres présidents des Etats-Unis :

Jimmy Carter – président de 1977 à 1981
Gérald Ford – président de 1974 à 1977
Lyndon Johnson – président de 1963 à 1969
Harry Truman – président de 1945 à 1953
Woodrow Wilson – président de 1913 à 1921
James Madison – président de 1809 à 1817
George H. Bush – président de 1989 à 1993
George W. Bush – président de 2001 à 2009

Le généalogiste a fait d’autres trouvailles encore plus stupéfiantes : Obama est un lointain cousin de Sarah Palin, gouverneure de l’Alaska de 2006 à 2009, et farouche opposante de l’actuel président. Il est aussi de la même famille que le célèbre premier ministre britannique Winston Churchill ainsi que de l’astronaute et sénateur américain John Glenn.

Qui a dit que la politique n’était qu’une affaire de famille ?

Source

De mystérieux bruits entendus dans tout le Royaume-Uni


La nuit dernière, les Britanniques d’Aberdeen (capitale de l’Ecosse) à Devon (au Sud-Ouest de l’Angleterre) sont déroutés après avoir entendu une série de mystérieuses explosions qui ont secoué les fenêtres et perturbés les enfants qui, pour la plupart, étaient endormis.

Des centaines d'utilisateurs de Twitter ont signalé ses étranges successions de sons entre 21 heures et 23 heures au cours de la nuit du 29 au 30 novembre 2014. De nombreux témoins l’ont décrit comme étant un bruit ressemblant à des « feux d'artifice » venant de loin.

Mais malgré quelques explications avancées comme celles d’avions de la RAF, de météores et d’extraterrestres, personne n'a encore été en mesure d'expliquer ce qui a été entendu. Même le ministère de la Défense s’est montré perplexe.

Maintenant un enregistrement de ces « détonations », pris par une femme alors qu'elle était assise chez elle à Croydon, au sud de Londres, pourrait faire la lumière sur ce qui est véritablement à l’origine de ce bruit inexpliqué.

Certains ont suggéré que des conditions météorologiques inhabituelles pouvaient en être la source, mais le Met Office a aujourd'hui rejeté cette possibilité.

D’autres ont suggéré qu’il pouvait s’    agir d’explosions contrôlées ou bien d’exercices militaires. Pendant ce temps, des théoriciens du complot ont affirmé que c’étaient les extraterrestres à blâmer.

Claudia Angiletta a dit qu'elle regardait la télévision chez elle quand les sons inexpliqués ont commencé.

« J’étais juste à la maison en train de regarder la télévision. Soudain je ne pouvais plus entendre le programme en raison de ces bruits forts. C’était très gênant car cela a continué pendant des siècles. »

 « J’ai regardé s’il y avait des feux d'artifice dans le coin mais je n’ai rien vu dans le ciel. C’est alors que j’ai enregistré le son avant de l'envoyer à ma famille pour voir s’ils pouvaient entendre la même chose ».

La femme, âgée de 27, a dit que sa famille, qui vit à environ sept miles à Norbury, au sud de Londres, pouvait aussi entendre les sons, pendant environ 30 minutes. Elle s’est alors tournée vers Twitter pour voir si quelqu'un pouvait expliquer ce phénomène.

Beaucoup de bangs supersoniques plus ou moins semblables avaient secoué le Kent le mois dernier quand deux jets de la RAF avaient intercepté un avion-cargo letton dans l'espace aérien britannique. Mais cette fois-ci, la RAF a préféré se taire alimentant, de ce fait, les plus délirantes théories conspirationnistes.

Un astronome a écrit sur Twitter que des débris spatiaux rentrant dans l'atmosphère terrestre auraient pu être responsable :

« Les débris spatiaux tels que les vieux satellites ou des choses comme cela peuvent causer des bangs supersoniques entendus sur de très grandes zones. C’est la même chose pour les grands météores ou roches qui entrent dans notre atmosphère. »

« Il y a aussi des phénomènes météorologiques rares qui peuvent causer ce genre de grondement ou des bangs en dehors du tonnerre. »

« La seule autre explication pourrait être les avions supersoniques. Il y avait très peu de vent la nuit dernière et les conditions étaient parfaites pour voyager à la vitesse du son sur de très longues distances. »

L’écrivain scientifique David Dickinson était parmi les experts qui ont rejeté cette théorie.

Il a déclaré à MailOnline qu'il y avait un morceau de débris du satellite russe Kosmos 2251 qui aurait pu rentrer dans notre atmosphère mais que, compte tenu des conditions, cela ne pouvait pas être le cas.

« Je ne pense pas que c’était un météore ou un déchet spatial parce que les bruits mentionnés couvraient une longue période de temps. De plus, à moins que l’ensemble du Royaume-Uni était nuageux, il aurait dû y avoir des observations visuelles. »

D'autres pensent que ces bruits peuvent être dus à des phénomènes météorologiques inhabituels, comme des orages électriques.

Mais le Met Office a déclaré aujourd'hui qu'il n'y avait pas eu de rapports de telles conditions météorologiques la nuit dernière.

« Ce n’était certainement pas d’origine météorologique. »

La police métropolitaine a déclaré que des feux d'artifice tirés à Croydon auraient pu être la source. Mais cela n’explique pas pourquoi ces mêmes bruits ont été entendus dans le Bedfordshire, à Glasgow, ainsi que dans les comtés de Devon, de Leicestershire et de West Sussex.


Dave Reed, qui vit à Fareham, dans le Hampshire, a déclaré que ses chiens « sont devenus fous pendant deux minutes après avoir entendu ce qu'il avait pris étaient pour des feux d'artifice. »

Source

Un disque volant argenté observé à Frenchtown, New Jersey


Le 27 septembre 2014, un habitant du New Jersey a observé, en plein jour, une soucoupe volante qui possédait l’apparence d’un chapeau. Cette observation inhabituelle a été confortée par le fait qu’une autre personne a photographié un phénomène paranormal analogue.

Témoignage :

« Je me trouvais sous la véranda en train de fumer une cigarette en regardant le ciel bleu à ma gauche quand j’ai observé un disque argenté, brillant et luisant avec un appendice sur le dessus le faisant ressembler à un chapeau. Il me semble que le MUFON était allé à Mexico City pour interroger Jaime, l’un des témoins de plusieurs OVNI qui avait pris quelques photos. Le MUFON avait décrété que ces clichés n’étaient pas véridiques alors qu’il s’agissait du même OVNI que celui que j’ai observé. Je pense que c’était à Frenchtown, dans le New Jersey, ou une ville limitrophe. L’objet semblait se diriger vers le comté de Bucks, en Pennsylvanie. Le MUFON a donc fait une erreur en démystifiant la photo du jeune homme. Malheureusement, je n’ai pas de caméra ni de téléphone portable, autrement cela aurait pu constituer une preuve supplémentaire que l’histoire de Jaime était correcte. Plus tard, l’OVNI semblait disparaître, sans se dématérialiser. Je l’ai juste perdu de vue. »

Photo :
Frenchtown Township historical marker (Wikimedia)

Source

De la viande de baleine pour les touristes musulmans ?


L’abattage de requins baleines pourrait être un moyen d’attirer au Japon des touristes musulmans, issus notamment des pays arabes et de la Malaisie.

A l’issue d’un moratoire de près d’un an, le Japon annonce un programme de pêche de la baleine dans le cadre d’un « programme scientifique ». Cette décision survient quelques mois après que la Cour internationale de la Justice de l’ONU ait reconnu illégale la pêche à la baleine par les sociétés japonaises dans l’océan Austral et a décidé de l’interdire. Le Japon a promis de respecter cette décision de la cour, et récemment, le gouvernement du pays a publié un nouveau programme de recherche sur les cétacés qui s’appelle NEWREP-A. Ce programme remplace le programme précédent JARPA II. Il prévoit notamment l’élargissement de la zone de pêche au mammifère. Si jusqu'à présent les baleiniers japonais pêchaient principalement au Sud des côtes de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, le nouveau programme étend la zone de pêche à près de deux tiers de la côte antarctique dans l’Atlantique du Sud et à la zone Sud-est de l’océan Pacifique.

Selon le nouveau plan japonais, 333 petits rorquals peuvent être pêchés « pour la science » à l’aide de canons-harpons. L’institut de recherche japonais, qui se spécialise dans l’étude des baleines, explique cette méthode de la manière suivante : « Après avoir réalisé une étude scrupuleuse, nous sommes arrivés à la conclusion que les informations sur l’âge des animaux que nous récoltons chaque année, peuvent être obtenues uniquement par des méthodes d'échantillonnage létales. C’est pourquoi nous employons ces méthodes dans ce programme ».

La Commission baleinière internationale (CBI) a interdit la chasse à la baleine dans des buts commerciaux en 1986. En 1994, une déclaration a été adoptée sur la création en Antarctique du Sud d’une réserve pour ces mammifères. En outre, conformément à la résolution de la CBI, tout programme de chasse à la baleine, même dans un but de recherche scientifique, doit être approuvé au préalable par la Commission. Le Japon devait déposer son plan de recherche à la CBI le 20 novembre. Mais les autorités japonaises ont reporté la demande à la réunion suivante qui aura lieu au plus tôt dans un an. Toutefois, des craintes existent que la chasse à la baleine commencera dès cet hiver.

Selon Anna Filimonova, experte de la filiale russe du Fonds international pour la protection des animaux, il s’agit d’une violation du moratoire international.

« Ils motivent la pêche à la baleine par le fait qu’il s’agit d’une activité de pêche autochtone, autorisée à certains pays à condition de respecter les quotas. Les japonais parlent ici d’une pêche « à des fins scientifiques ». Il faut rappeler que nous vivons au 21e siècle. La science contemporaine n’utilise pas de méthodes létales pour étudier les baleines. Par exemple, dans la zone de l’île de Sakhaline, en Extrême-Orient, nous soutenons financièrement un groupe d'observateurs des baleines grises. Ces observateurs sortent en mer et prélèvent des échantillons directement sur le tissu des mammifères. Il existe des méthodes qui ne provoquent pas la mort des baleines et ces méthodes suffisent pour reconnaître l’ADN des animaux et pour mener d’autres recherches. Je ne comprends pas quelle procédure scientifique doivent pratiquer les chercheurs japonais au point de vouloir tuer les baleines ? C’est une pratique très étrange, autant du point de vue de l’écologie que de la science moderne. Et le fait qu’ils fassent référence aux traditions alimentaires, cela est encore plus étrange. De nombreuses études et enquêtes ont montré que les Japonais modernes n’ont pas un besoin vital de manger les baleines. Du moins, pas en si grande quantité. Je suppose qu’il s’agit d’un projet commercial, pour lequel quelqu’un au Japon fait du lobbying… »

L’abattage de requins baleines pourrait être un moyen d’attirer au Japon des touristes musulmans, issus notamment des pays arabes et de la Malaisie. L'année dernière, l'Association des baleiniers japonais a reçu la certification « halal » sur les baleines, et aujourd’hui le Japon exporte de la « viande de baleine halal » vers les pays musulmans au même titre que la viande de bœuf. Il faut noter que les deux aliments possèdent des propriétés nutritionnelles similaires. Malgré une communauté musulmane relativement peu nombreuse au Japon (pas plus de 100.000 pratiquants), les restaurants japonais sont de plus en plus nombreux à passer au « halal ». Certains restaurateurs ont même intégré dans leur menu la « viande de baleine halal ». D’ailleurs le Japon organise ces jours-ci une foire halal, composée de produits alimentaires fabriqués au Japon.

Source

Hitler et Jésus se côtoient sur une même peinture !


Les paroissiens d’une église de la ville d’Hof (située dans le land de Bavière, dans l’ouest de l’Allemagne) sont tombés des nues lorsqu’ils ont découvert, sur une même peinture, la présence de Jésus Christ et celle d’Adolf Hitler. C’est le quotidien Süddeutsche Zeitung qui a rapporté cette curieuse affaire …

Cela fait des années que cette peinture orne l’un des murs de l’édifice religieux. Mais ce n’est que récemment que la découverte a été faite alors que l’œuvre subissait une opération de nettoyage. Selon certaines personnes, cette église, inaugurée en novembre 1939, serait une relique nazie, ce que le pasteur Martin Goelkel conteste avec passion. D’ailleurs, pour ce dernier, la peinture ne serait nullement un hommage à l’ex-dictateur allemand mais plutôt un travail subversif :

« Elle a été conçue et inaugurée dans un moment difficile pour l’Allemagne, sans nul doute. »

Il poursuit :

« L’individu est conscient du fait que sa vie est temporaire, peu importe sa puissance – un autre pouvoir s’exerce sur lui, un pouvoir plus fort. »

Goelkel a tenu à livrer une analyse de cette peinture. Il précise que Jésus est davantage préoccupé par un homme qui lui demande de l’aide. De ce fait, il n’accorde aucune attention au führer qui se tient dédaigneusement juste derrière lui. Hitler « se tient despotiquement sur le côté ; il est le seul à porter des bottes… Hautain et arrogant ».

« Cette image est un défi majeur au nazisme : le christ est au milieu. Le puissant peut rester les bras croisés autant qu’il le souhaite. »

Goelkel a récemment quitté l’église après y avoir exercé son ministère pendant huit ans. Durant toute période, il avoue n’avoir jamais rencontré d’opposition concernant cette peinture qui provoque aujourd’hui tant de polémiques.

Maintenant certains paroissiens n’hésitent plus à exprimer leur franche hostilité, comme l’a déclaré l’un d’entre eux à une radio locale :

« En aucun cas et sous aucune circonstance le plus grand assassin de masse de l’histoire ne doit être représenté dans un tableau dans un lieu de culte chrétien ».

Source

Ils veulent installer un McDo dans un Eglise !


Chaque année, aux Etats-Unis, les églises se vident à une vitesse difficilement contrôlable. Pour endiguer cette fuite, un homme a eu l’idée d’ouvrir un fast-food au cœur même d’une église, espérant ainsi faire revenir les familles dans le droit chemin.

La situation de l’Eglise Catholique outre-Atlantique est loin d’être élogieux. En effet, tous les ans, des milliers d’églises ferment leur porte par manque de fidèles. Dans le même temps, la chaîne McDonald’s, quant à elle, attire quotidiennement plus de 70 millions de personnes affamées.

C’est à partir de ce constat que Paul Di Lucca, connu pour être l’un des fondateurs du groupe religieux « The McMass Project », a eu l’idée d’ouvrir une franchise McDo en plein cœur d’une église ! L’objectif final est de repeupler les églises. Pour cet homme, il est « tant de prier différemment pour s’adapter à l’évolution de la société et attirer de nouveaux fidèles. »

Ce projet pharaonique et plutôt controversé a un coût. Et, pour le financer, le groupe religieux a lancé un appel aux dons d’un million de dollars. A ce jour (le 29 novembre 2014), seulement 142 dollars ont été réunis alors que la date limite de la collecte de fonds a été fixée pour le 16 janvier 2015.

Mais plusieurs problèmes persistent : premièrement P. Di Lucca n’a pas encore trouvé l’église qui acceptera d’accueillir le fast-food. Ensuite, ce projet contredit, si l’on en croit les théologiens et la Bible, les paroles de Jésus qui, en son temps, chassa les marchands de la maison de Dieu :

« Otez tout cela d'ici et ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » - Jean 2.16


Maintenant, il reste à savoir si les fidèles accepteront de prier et de se recueillir devant un hamburger et en respirant les effluves de fritures …

Liens
Site officiel de The McMass Project : http://www.mcmass.com/

Source

Un gigantesque OVNI transparent apparaît au-dessus de Vienne


Le 26 novembre 2014, un habitant de la ville de Vienne (en Autriche) a photographié un gigantesque OVNI transparent. Le témoin l’aurait observé pendant environ deux minutes avant qu’il ne disparaisse.

L’objet avait une forme indéterminée et paraissait émettre deux à trois petites lumières blanchâtres.

Témoignage :

« J’étais sur le balcon, quand j’ai vu cet énorme engin transparent qui flottait juste au-dessus des nuages. J’ai attrapé mon téléphone (un Samsung Galaxy S5) et j’ai fait une photo, alors que cette chose était en train de partir ... Je n’ai jamais vu quelque chose comme cela, c’était vraiment étrange. »

Source

vendredi 28 novembre 2014

Un OVNI se sépare en deux au-dessus de London au Canada


Le 2 novembre 2014, à London (dans la province de l’Ontario), une personne, demeurée anonyme, fumait tranquillement une cigarette quand elle a observé un OVNI de grande taille. Alors qu’il se mouvait lentement, l’objet s’est séparé en deux parties allant dans des directions opposées …

Témoignage :

« Je fumais une cigarette avant de commencer le travail lorsque j’ai observé un gigantesque objet circulaire de couleur blanche. Il tombait en direction de la terre à une vitesse incroyablement lente. Suffisamment lent qu'au début, je pensais qu’il s’agissait d’un nuage particulièrement soigné. Ensuite, il s’est divisé en deux objets distincts qui sont allés dans des directions opposées. Quand je l’ai vu, j’ai sorti mon téléphone et j’ai pris une photo. A ce moment-là, il se trouvait entre des lignes électriques. »

Source

Assange accuse Google de collaborer avec les services secrets


Google a fourni l'accès aux courriels de ses utilisateurs aux employés de l'Agence nationale de la sécurité (NSA) et du FBI, écrit le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange dans son nouveau livre cité par le quotidien numérique espagnol Publico.

"D'après M.Assange, Google a autorisé les employés de l'Agence nationale de la sécurité et du FBI à avoir accès à la correspondance électronique de ses clients", indique le journal.

Selon M.Assange, ce travail est effectué pour le compte du département d'Etat américain. Le fondateur de WikiLeaks est arrivé à ces conclusions après avoir examiné les activités du président exécutif de Google Erick Schmidt et du directeur du think-tank Google Ideas Jared Cohen.

En juin 2011, le journaliste australien s'est entretenu avec les deux responsables en personne. Dans son livre, Erick Schmidt est présenté non seulement comme un "génie technique", mais également comme le "fondateur et président" d'un centre de recherche qui mène des études pour Washington.

Pour sa part, Jared Cohen aurait voyagé à travers le monde en vue de "promouvoir les intérêts politiques et militaires américains", écrit M. Assange.

Source

Un système d’exploitation pour communiquer avec Dieu

Un système d’exploitation pour communiquer avec Dieu



Un informaticien de génie a programmé, seul, un système d’exploitation permettant de communiquer avec Dieu. L’homme aurait réalisé ce projet plutôt controversé après que l’Eternel lui ait parlé.

Terry Davis est un développeur considéré comme très talentueux. Pendant une dizaine d’années, il a exploité ses connaissances en informatique et sa passion pour l’Ancien Testament pour créer « TempleOS », un système d’exploitation très particulier puisqu’il permettrait, selon son auteur, de parler avec notre Créateur !

Alors qu’il était parfois qualifié de schizophrène, ces détracteurs se sont rapidement tus après avoir testé cet OS révolutionnaire.

Travailleur acharné, T. Davis a développé son projet à partir de zéro. Son système d’exploitation est multitâche et multiprocesseur. En outre, il est distribué sous licence open source et est dans le domaine public. L’OS possède même son propre compilateur (une version modifiée du langage C++, baptisée « HolyC ») ainsi qu’un système de fichiers nommé de « Red Sea » (mer Rouge, en français).

L’interface utilisateur possède 16 couleurs et est doté d’une résolution 640 x 480, un choix dicté par Dieu, selon ses dires.

TempleOS, avec ses 121 176 lignes de code, a été décrit comme « étant est le temple officiel de Dieu. Tout comme le temple de Salomon. C’est un point focal pour la communauté ou les doléances sont faites et l’oracle de Dieu est consulté»

Lorsque le développeur a publié son fabuleux projet sur Reddit (un site web communautaire), beaucoup lui ont reproché ses positions religieuses très franches. Mais son travail de haut vol a impressionné les informaticiens du monde entier qui ont fini par reconnaître, en Terry Davis, un génie comme on en voit peu …

Post-Scriptum :
Pour télécharger et / ou essayer  cet OS : http://www.templeos.org/

Source

Un fantôme filmé lors d’un match de foot en Argentine

Un fantôme filmé lors d’un match de foot en Argentine



Une scène incroyable a été filmée lors d’un match de football de première division en Argentine. En effet, une mystérieuse forme humanoïde est apparue à proximité des gradins en train de courir à vive allure. S’agit-il d’un fantôme ? Beaucoup semblent le penser …

Le dimanche 23 novembre 2014, l’équipe de Racing Avellaneda affrontait River Plate au stade Presidente Juan Domingo Perón. Alors que la rencontre battait son plein, à la 68ème minute, quelque chose de bien étrange a attiré l’attention d’un grand nombre de spectateurs et d’internautes. A ce moment précis, une silhouette grisâtre a fait son apparition.

Ce fantôme était très étrange et sa présence demeure inexplicable. Après avoir vu ces images, certains pensent qu’il s’agissait de l’esprit de Natalio Perinetti, une ancienne gloire du Racing Avellaneda. Cet attaquant, né le 28 décembre 1900 et décédé le 24 mai 1985, a notamment participé à la première Coupe du Monde de Football en 1930.

Selon cette dernière théorie, le défunt sportif aurait simplement « aidé » le défenseur de River Plate, Ramiro José Funes Mori, a marqué contre son camp.

Etait-ce un fantôme ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source

jeudi 27 novembre 2014

Des Hindous se préparent à un géant sacrifice d’animaux


Dans quelques temps, un grand nombre de fidèles hindous vont se rassembler dans un coin reculé du Népal pour y perpétrer le plus grand sacrifice d’animaux au monde. Selon les estimations, des milliers d’animaux vont périr en dépit des nombreuses réprobations …

Pendant le week-end du 29 au 30 novembre 2014, des milliers d’hindous vont affluer en direction du village de Bariyapour pour le très attendu festival de Gadhimai, situé au Sud du pays, à proximité de la frontière indienne. En 2009, au cours de cette cérémonie, ce sont environ 300 000 bêtes (poulets, canards, pigeons et cochons) qui ont été décapités ou égorgés. De ce fait, il s’agit du plus grand sacrifice d’animaux jamais organisé.

La légende

Ce festival est organisé depuis des siècles, suite à l’apparition de la déesse hindoue Gadhimai. Cette dernière serait apparue en rêve à un prisonnier. Elle lui demanda de construire un temple en son honneur. Lorsqu’il se réveilla, ses fers étaient tombés, et il put, de ce fait, quitter sa cellule. Dès lors, il se mit à bâtir un temple et, pour la remercier, il sacrifia quelques bêtes en son honneur.

Des témoignages …

Les sacrifices rituels sont une pratique ancestrale et courante au Népal. Et, les fidèles de l’Hindouisme offrent souvent en sacrifice des animaux afin que les dieux les aident à surmonter les difficultés de la vie.

Gopal Adhikaro, fonctionnaire de 36 ans, a décidé de sacrifier une chèvre cette année :

« Certains disent que l'on ne devrait pas sacrifier d'animaux, mais nous avons nos croyances. »

Il ajoute :

« J'avais demandé à Gadhimai de m'aider à régler des problèmes de propriété de ma famille et elle a exaucé mon vœu. »

Mangal Chaudhary, prêtre hindou qui déclare que sa famille gère le temple depuis 10 générations, assure que le nombre de fidèles augmente sans cesse :

« Nous ne forçons personne à faire un sacrifice. Les gens viennent de leur propre volonté. »

Des détracteurs

Pour certaines ONG défendant la cause animale, la principale motivation des organisateurs serait de gagner de l’argent en revendant la viande des animaux tués. Gauri Maulekhi de l’ONG « People for Animals » précise :

« Il n'y a rien de spirituel ou religieux là-dedans. Ce n'est qu'une histoire d'argent. »

Certains habitants du village redoutent ce festival. En effet, lors du sacrifice géant, une forte odeur de chair en putréfaction se dégage.

Pawan Kumar Byayut, qui vit dans le village voisin de Kalaiya, parle d'une « expérience dérangeante » :

« Le sol est recouvert de sang après les sacrifices. L'air charrie une odeur étrange, je peux même la sentir depuis chez moi. Cela devient difficile de respirer. »

Il poursuit :

« Cela fend vraiment le cœur de voir ces animaux souffrir, de voir leur regard ».

L’actrice britannique Joanna Lumley et la française Brigitte Bardot ont intimement demandé au président népalais qu’il utilise son pouvoir pour mettre un terme à cette « cruelle tradition. »

Les fidèles dénoncent l’action de ces ONG. Selon eux, elles dénigrent des rituels ancestraux et culturels. Subhash Ghimir, rédacteur en chef du journal Republica, prend la défense des hindous :

 « Je ne suis pas favorable à l'abattage aléatoire d'animaux mais nous devons être sensible aux aspects culturel et historique. »

Il ajoute :

« Je n'ai jamais vu de telles protestations pour Thanksgiving. Pourquoi une telle différence de réaction ? »

Source

Une super-civilisation existait sur la Terre avant l'humanité


Des scientifiques russes ont fait une déclaration sensationnelle : une civilisation surdéveloppée existait sur la Terre avant l’humanité. Cette conclusion a été faite par des chercheurs des régions de Rostov et de Krasnodar après qu’un habitant de Labinsk ait fait une découverte unique.

Pendant la pêche, Viktor Morozov a découvert une pierre inconnue, à l'intérieur de laquelle se trouvait une « puce », a déclaré l’édition Mir Novosteï (Monde de nouvelles). Après une analyse de l’« artefact » trouvé, les experts ont conclu qu'elle appartenait à une civilisation plus avancée que l'humanité, celle qui a vécu sur la Terre avant nous. La découverte unique a été conservée depuis les temps anciens grâce à l’« immersion » dans la pierre, expliquent les chercheurs.

La veille, le laboratoire du Département de géologie de l’Institut polytechnique de Novotcherkassk dans la région de Rostov a établi l'âge de la découverte. Il s’est avéré que la pierre inhabituelle avait environ 250 millions d'années. Ce fait est la preuve de l'existence sur la Terre d’une civilisation surdéveloppée longtemps avant l'apparition de l'homme antique. Probablement, nous pourrons atteindre leur niveau de technologie seulement dans un avenir lointain.

Source

Plusieurs OVNI lumineux observés au-dessus de Brighton


Beaucoup de britanniques sont persuadés qu’un objet volant non identifié a survolé la ville de Brighton, le mardi 25 novembre 2014, dans la soirée. Plusieurs images de cet OVNI ont été prises par des témoins médusés …

Entre 21 heures 30 et 23 heures 30, la nuit tombée, un objet rond et lumineux a été observé juste au-dessus de Brighton and Hove, une ville côtière du Sud du Royaume-Uni. Cette chose, que certains pensent être un vaisseau extraterrestre, se déplaçait lentement et à basse altitude.

Le même phénomène fut aperçu à Hove, Patcham et Marina. Quelques témoins ont constaté la présence de plusieurs lumières rouges, bleues et blanches qui scintillaient frénétiquement et en silence. Parfois, elles étaient masquées par les nuages qui encerclaient alors la région.

Deux frères, Danny et Matt Daley, ont tous deux filmé ce qu'ils ont vu à partir des fenêtres de leur chambre, située près du terrain de cricket de Hove.

M. Daley, âgé 24 ans, qui travaille dans le marketing numérique, s’est exprimé :

« Nous avons vu environ 15 feux clignotants qui ont dansé pendant une heure. Ils étaient verts, bleus, rouges et blancs. »

« Nous avons pu voir une forme, mais sa taille était difficile à déterminer. C’était certainement un objet solide. Mais il ne s’agissait ni d’un hélicoptère, ni d’un avion. »

« Cela semble fou, mais nous pensons que c’était un OVNI. »

« Nous voulons savoir si quelqu'un d'autre a vu la même chose. »

Un professeur de plongée, Oliver Bailly, âgé 25 ans, et qui vit à Peacehaven, a cru voir l'objet volant non identifié près de Brighton Marina à environ 23 heures.

A ce moment-là, il se trouvait dans la maison d’un parent située dans le port de plaisance. Il raconte :

« Je n’étais pas trop choqué, mais je veux juste savoir ce que c’était et je suis sûr que d'autres personnes l’ont remarqué aussi. Je n’ai jamais vu quelque chose de semblable auparavant. »

A Patcham, l'objet a plané dans le ciel, à l'ouest de Patcham High School, pendant environ 20 minutes, selon des témoins.

Joanne Summerscales, fondateur d’une association ufologique locale (The Anomalous Mind Management, Abductee, Contactee Helpline), basée à St Leonards et Hastings, a déclaré que des observations sont similaires à ce qu’on lui avait déjà rapporté.

« Souvent les observations impliquent des lumières clignotantes et colorées.  Ces objets sont absolument silencieux. »

« Il y en a déjà eu à Hastings. On pense que ces vaisseaux se dirigent vers les eaux, parfois pour des raisons énergétiques, et certains scientifiques croient qu'il y a des bases sous la mer. »


« Cela pourrait être une observation paranormale, mais il serait intéressant d'en apprendre davantage. »

Source

De mystérieux « cheveux d’ange » tombent du ciel au Portugal


Le lundi 27 octobre 2014, une pluie de mystérieuses fines brindilles, aussi appelée « cheveux d’ange », s’est abattue sur le Portugal, en pleine journée. Selon les nombreux témoins, cette substance non identifiée semblait « prendre vie » sous la lumière ultraviolette …

C’est en pleine journée que ces étranges traînées blanchâtres sont apparues soudainement dans le ciel. Ces dernières dérivaient lentement dans l’incompréhension la plus totale. Aujourd’hui, beaucoup se demandent si ces « choses » étaient d’origine terrestre ou extraterrestre.

Un habitant du coin, qui a tenu à conserver son anonymat, témoigne :

« C’est tombé pendant l'après-midi. Je me suis demandé si des avions avaient survolé la région juste avant, mais je ne suis pas parvenu à obtenir de réponse claire. Ce phénomène s’est produit durant deux week-ends consécutifs. »

Selon certaines théories, ces « cheveux d’ange » seraient provoqués par nos propres avions. Mais dans cette affaire, certains s’imaginent qu’il s’agissait d’entités extraterrestres aussi connues sous le nom d’EBANI (Entité Biologique Non Identifiée). Il raconte :

« Moi et un couple d'amis avons décidé de les envoyer pour une analyse. Mais il y a une chose encore plus étrange qui s’est passée : ils réagissaient à la lumière UV. Ils s’animaient. »

Des observations similaires ont été signalées en Finlande, au Canada et même en France. Hélas, à chaque fois, les échantillons de ces brins s’évaporaient avant qu’ils puissent être convenablement analysés.

Quelques théoriciens du complot croient que ces « cheveux d’ange » pourraient être liés aux systèmes de propulsion utilisés par les OVNI ou même à des « chemtrails » supposément rejetés par nos avions.

Nigel Watson, célèbre ufologue, nous explique que ces cheveux d'ange sont, depuis les années 1970, associés aux observations d’OVNI. Toutefois, dans le passé ce phénomène était souvent lié à des visions religieuses, comme à Fatima, au Portugal, en 1917.

« Ces fines fibres qui tombent du ciel ont été considérées comme étant le sous-produit des systèmes de propulsion des OVNI. Les sceptiques ont tendance à expliquer qu’elles sont créées par des araignées en migration ou par des particules de poussière polarisées par l'électricité atmosphérique. »

« Ce n’est que récemment que ces observations de cheveux d'ange ont été de nouveau rapportées. Les échantillons s’évaporent rapidement ce qui rend difficile l’analyse de leur composition et de leur nature ».

Source