Affichage des articles dont le libellé est Histoire. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Histoire. Afficher tous les articles

L’Atlantide découverte au large des côtes britanniques


La ville perdue de l’Atlantide a peut-être été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières dans la mer du Nord, nous révèle un nouveau documentaire.

Beaucoup ont consacré leur vie à la recherche de cette ville mythique, qui a d'abord été décrite par le philosophe grec Platon. Les vestiges de cette île se trouveraient peut-être depuis toujours au large des côtes britanniques. En effet, toute une ville sous-marine cachée a été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières travaillant avec des équipes scientifiques en 2012.

Doggerland, une vaste région de terres sèches qui s'étendait d’Écosse au Danemark, a été lentement submergée par les eaux entre 18 000 et 5 500 avant JC, a révélé le documentaire diffusé sur Netflix et intitulé « Atlantis ».

La série, qui est sortie en 2018, détaille : « Des plongeurs d'une société pétrolière travaillant dans la mer du Nord ont découvert les vestiges d'une ville antique noyée. »

« On estime que sa population présumée se situait dans les dizaines de milliers. »

« Une équipe de climatologues, archéologues et géophysiciens a maintenant cartographié la région, qui a révélé à quel point cette terre était vaste. »

« Beaucoup prétendent maintenant que cette civilisation était le cœur de l'Europe, il y a environ 8 000 ans. »

« Cette ville a commencé à être immergée dans la mer il y a environ 20 000 ans. »

Organisée par le Dr Richard Bates du département des sciences de la Terre de St Andrew's, l'exposition Drowing Landscapes a révélé l'histoire humaine qui se cache derrière le Doggerland.

En 2012, le Dr Bates, géophysicien, a déclaré : « Le Doggerland était le véritable cœur de l'Europe jusqu'à ce que le niveau de la mer monte pour nous donner le littoral britannique tel que nous le connaissons aujourd'hui. »

« Nous spéculons depuis des années sur l'existence de cette terre perdue après que des os aient été dragués par des pêcheurs de la mer du Nord. »

« Mais ce n’est que depuis que nous travaillons avec les sociétés pétrolières au cours des dernières années que nous avons pu recréer ce à quoi ressemblait cette terre perdue. »

« Lorsque les données ont été traitées pour la première fois, j’ai pensé qu’il était peu probable que nous disposions d’informations utiles. Toutefois, à mesure que de nouvelles zones étaient couvertes, nous comprenions que son paysage était vaste et complexe. »

« Nous avons maintenant été en mesure de modéliser sa flore et sa faune, de dresser un tableau du peuple ancien qui y vivait et de commencer à comprendre certains des événements dramatiques qui ont par la suite changé à jamais ce territoire. »

Photo : UNIVERSITY OF ST ANDREWS

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1070934/atlantis-uncovered-8000-year-old-ancient-city-doggerland-british-spt, 13 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un tombe maudite découverte à Saqqarah en Egypte ?


Une tombe incroyablement bien préservée et restée intacte pendant plus de quatre millénaires dans le désert égyptien a finalement été ouverte. Mais contient-elle une malédiction mortelle ?

La tombe, vieille de 4 400 ans, a été dévoilée samedi en Egypte, et les archéologues devraient faire d'autres découvertes au cours de la fouille du site dans les mois à venir.

Ornée de hiéroglyphes et de statues, la tombe mesure dix mètres de long, trois mètres de large et un peu moins de trois mètres de haut.

Le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Mostafa Waziri, a déclaré à la presse que cette tombe était « unique en son genre par rapport à ce qui avait été trouvé au cours de ces dernières décennies ».

Il a déclaré que la tombe était unique parce que « sa couleur est presque intacte bien que cette tombe ait presque 4 400 ans ».

La tombe date du règne de Neferirkare Kakai, troisième roi de la cinquième dynastie de l'Ancien Empire.

Elle a été retrouvée dans une crête enfouie dans l'ancienne nécropole de Saqqarah, au sud de la capitale, Le Caire, et Waziri a déclaré qu'elle était complètement intacte et n’avait été pillée.

Les archéologues ont retiré la dernière couche de gravats et de débris de la tombe jeudi et sont entrés, trouvant cinq puits à l'intérieur, a poursuivi Waziri.

L'un des puits n'a pas été scellé, mais les quatre autres ont été scellés.

Les fouilles sur les puits restants devraient commencer aujourd'hui, les équipages espérant retrouver le corps enterré dans la tombe.

Les archéologues espèrent que la tombe ne sera pas maudite, comme l’ont été de nombreux autres sépultures qui se trouvaient à Saqqarah. Saqqarah a servi de nécropole à l’antique cité de Memphis, l'ancienne capitale égyptienne, pendant plus de 2 000 ans.

En 2006, il a été découvert que des pilleurs de tombes avaient effectué une descente dans les tombes de trois dentistes, inhumés à Saqqarah et protégés par une malédiction.

L'inscription sur la tombe prétendait que quiconque dérangerait la tombe serait dévoré par un crocodile et un serpent.

L'ancien ministre égyptien chargé des Antiquités, Zahi Hawass, a déclaré qu'à son avis, seuls 30% des trésors cachés de l'Égypte ancienne ont été découverts, et qu’il en resterait encore beaucoup à découvrir sous le sable.

Dans la tombe d'Ankhmahor à Saqqarah, un avertissement se lit comme suit :

« Quant à ce que quelqu'un pourrait faire contre cette tombe, il en sera de même pour sa propriété. Je suis un excellent prêtre, connaissant bien les secrets des sorts de toutes les formes de magie. Quant à quiconque entrera dans ma tombe impure ou ne se purifiera pas lui-même, je le saisirai comme une oie et le remplirai de peur afin qu’il voit des fantômes sur la terre. »

Tandis que les textes de la pyramide de l'Ancien Empire avertissent : « Quiconque ose poser le doigt sur cette pyramide et sur ce temple qui m'appartient et qui appartient à mon ka (âme) devra faire face au jugement des dieux et cessera d'exister ! »

La cinquième dynastie a dirigé l’Égypte de 2 500 à 2 350 avant JC environ, peu de temps après la construction de la grande pyramide de Gizeh.

Plus d'une douzaine de découvertes anciennes et plus récentes ont été faites en Égypte cette année.

Photo : Getty ©

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/748419/ancient-egypt-tomb-saqqara-priest-desert-curse, 24 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le Pyramide de Gizeh serait une mystérieuse machine…


La Grande Pyramide de Gizeh ne serait pas une tombe comme on le pense généralement, mais, en réalité une machine ancienne …

Cette pyramide constitue la dernière survivante des sept merveilles du monde antiques. Encore aujourd’hui, elle émerveille et déroute les visiteurs qui la contemplent depuis des milliers d’années.

La structure, haute de 481 pieds, est située sur le plateau de Gizeh avec deux autres pyramides plus petites et le Sphinx.

Un mystère entoure la manière dont la structure, construite entre 2580 et 2560 avant JC, a été érigée et à quoi elle était destinée.

Un documentaire diffusé par Netflix, et intitulé The Pyramid Code, cherche à répondre à ces mystères.

Carmen Boulter, la réalisatrice du documentaire, a déclaré qu'elle doutait que la pyramide ait vraiment été utilisée comme une tombe.

Elle a déclaré : « Pourquoi dans la Grande Pyramide n’y a t-il pas de fresques ? Il n’y a rien, pas de décoration du tout. »

« Certaines personnes ont proposé l’idée que les pyramides sont en réalité des machines à énergie. »

« Donc, je compare cela au fait que vous ne mettriez pas de décoration dans votre four. »

John Deering, théoricien des champs électromagnétiques, a déclaré dans le documentaire qu'une conversation avec un visiteur lui avait permis de penser à cette idée.

Il a déclaré : « Je parlais avec une femme qui avait passé du temps dans la Grande Pyramide. »

« Et elle m’a dit : ‘J'avais l'impression d'être dans une machine.’ »

« Elle a dit que ce n'était pas comme un merveilleux sanctuaire. Elle m’a dit : ‘ça me semblait très fonctionnel’. »

« Puis, je me suis senti comme si je n'aurais pas voulu être ici quand elle était en marche. »

Photo : Carmen Boulter / Netflix

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/746976/the-pyramid-code-netfix-documentary-great-pyramid-of-giza-energy-machine-egypt, 16 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Hitler se serait enfui en Espagne après son supposé suicide


Le pilote personnel de Adolf Hitler a visité son bunker de Berlin la veille de son prétendu suicide et l'aurait aidé à s'échapper jusqu’en Espagne, nous apprend un documentaire consacré à cette énigme historique.

Le gouvernement américain a sérieusement envisagé la possibilité qu'Adolf Hitler ait pu s’échapper de son Bunker de Berlin le 30 avril 1945. C’est ce que nous apprend des documents récemment déclassifiés. Des agents du FBI ont été envoyés en Amérique du Sud pour enquêter sur les témoignages de nombreuses personnes ayant affirmé avoir observé Hitler en Argentine. Trois mois plus tard, lors de la conférence de Potsdam, le dirigeant soviétique Joseph Staline a déclaré au président américain Harry Truman que le dictateur allemand avait quitté le pays.

Harry Cooper, qui effectue des recherches sur son évasion présumée depuis des années, affirme qu'il peut documenter jusqu'à 30 ans de survie d'Hitler après la guerre.

Il pense que le dirigeant nazi s’est échappé par avion en Espagne le 29 avril 1945, après que des témoins aient affirmé avoir vu son pilote personnel Hanna Reitsch entrer dans son bunker, nous a révélé le documentaire de 2015 diffusé sur Amazon Prime et intitulé « Adolf Hitler’s Great Escape » (« La grande évasion d'Adolf Hitler »).

Cooper se demande : « Son médecin et son pilote ont été envoyés là-bas à la veille de son suicide. Pourquoi ? »

« Pourquoi ne se sont-ils pas simplement dit ‘chacun pour soi’ ? »

« Nous avons des preuves qu'il a ensuite été emmenéen avion jusqu’en Espagne en compagnie de Eva Braun et de Blondi, son chien. »

« A partir de là, ils sont descendus en sous-marin jusqu’en en Argentine. »

« Ils ont donc pris le train en direction de l’ouest jusqu'à Estancia San Ramon et y sont restés pour l'hiver. »

Les théoriciens du complot ont souvent caressé l'idée qu'Hitler ait survécu à la guerre en raison des circonstances étranges autour de sa mort.

Selon des rapports officiels, alors que l'Armée rouge avaient fermé le centre de Berlin, Hitler s’était suicidé en se tirant une balle.

Son corps aurait ensuite été brûlé sans laisser de trace.

Cependant, des années plus tard, les autorités russes ont admis avoir conservé les restes d'un os de sa mâchoire.

Une enquête menée par la France a confirmé qu'il appartenait bien à Hitler.

Dans un article publié en 2017 dans le European Journal of Internal Medicine, des chercheurs avaient suggéré que des officiers SS avaient reçu l'ordre de brûler le corps d’Hitler avant que les troupes soviétiques ne découvrent ses restes carbonisés.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1057324/adolf-hitler-personal-pilot-hanna-reitsch-nazi-leader-spain-suicide-spt, 14 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une mystérieuse cité ensevelie trouvée près du Costa Rica


Un homme affirme avoir découvert ce qu’il pense être une « ancienne mégastructure » ensevelie au large des côtes du Costa Rica.

Le responsable de la chaîne YouTube, MrMBB333, explorait, sur Internet, les côtes du Costa Rica. C’est dans ces conditions qu’il a remarqué une collection de ce qui semblait être de gros objets à 6 300 pieds environ au-dessous du niveau de la mer.

Evoquant sa découverte, il a déclaré : « Je suis sûr que vous pouvez déjà voir que cela ressemble à une ancienne mégastructure. »

Il rassure ensuite les internautes sur le fait que les objets sont « en trois dimensions, ce ne sont donc pas des défaillances du logiciel ».

« Cela ressemble à un ensemble de choses qui ont, en réalité, la même taille, donc ce ne sont pas des structures façonnées par la nature de manière aléatoire », poursuit-il.

Le théoricien prétend que ces longs objets mesurent environ quatre miles et demi de large.

Le théoricien affirme: « Ce ne sont pas des bugs - c'est quelque chose d'énorme qui se trouve à la surface du fond marin. »

Ces images étonnantes ont déjà été visionnées près de 19 000 fois depuis leurs mises en ligne le 4 décembre 2018.

Les internautes ont été plutôt convaincus par ce qui ressemble à une ancienne cité d’une civilisation disparue qui a été ensevelie.

L’un d’eux a commenté : « Cette chose est vraiment énorme. »

Un autre a écrit : « La race humaine a vraiment besoin d'enquêter de manière approfondie sur tous nos océans. »

« Nous sommes tellement préoccupés par l'espace alors que nous ne savons même pas ce qu'il y a sur notre propre planète. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/746356/Google-Earth-uncovers-ancient-megastructure-costa-rica-discovery-video, 12 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les nazis et leur machine à voyager dans le temps


Des théoriciens du complot affirment que des officiers nazis de haut rang du Troisième Reich se seraient peut-être échappés aux représailles inévitables après la Seconde Guerre mondiale en utilisant la machine à voyager dans le temps top secrète d'Adolf Hitler.

La « machine à remonter le temps » très controversée d’Hitler aurait été testée dans une installation connue sous le nom de The Henge, une mine de charbon située à proximité de la ville de Ludwikowic, en Pologne.

Ceux qui croient en cette théorie font remarquer que pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis surveillaient étroitement le Henge et ses alentours. A la suite de cela, beaucoup de gens se sont demandés pourquoi une centrale énergétique aurait besoin de tels effectifs.

Un épisode de la série de documentaires Ancient Aliens explore cette théorie très controversée.

Dans ce documentaire, les experts discutent de ce qui était stocké dans cet établissement - nombre d’entre eux affirmant qu’il possédait une machine très avancée et très puissante appelée The Bell.

Le docteur Steven M Greer explique qu’il existe « de nombreuses preuves suggérant que les scientifiques travaillaient sur un engin en forme de cloche dont le système de propulsion était électromagnétique ».

« Si vous prenez le bon champ électromagnétique à une tension très élevée et que vous le pulsez ou le mettez en phase d'une certaine manière, vous pouvez obtenir des phénomènes très étranges : vous pouvez faire disparaître les choses et les faire réapparaître », ajoute-t-il dans l'épisode.

Et ce qui est arrivé au général SS qui a dirigé le projet n'a fait qu'ajouter à cette théorie du complot.

À l'approche de la fin de la guerre et de l'entrée des forces alliées en Allemagne, le projet dans son ensemble et son chef auraient totalement disparu.

Bien que le général Hans Kammler ait été officiellement déclaré mort en mai 1945, les circonstances de sa disparition font l'objet de théories du complot depuis des décennies.

L’auteur Jim Marrs estime que Kammler est l’un des criminels de guerre les plus recherchés du parti nazi. Il pense que Kammler a utilisé « The Bell » dans un ultime effort pour échapper à son exécution.

Evoquant ce commandant nazi, Marrs affirme : « Kammler allait faire défection en échange de l'immunité, mais il a disparu à la fin de la guerre. »

Il poursuit : « Où Hans Kammler est-il allé et qu’a-t-il emporté avec lui »

« Je pense qu'il a utilisécette machine. »

Photo : Hans Kammler

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/746333/nazi-conspiracy-time-travel-machine-escape-adolf-hitler-ancient-aliens-blaze-video, 11 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des chercheurs affirment que l’Arche d’Alliance serait en Afrique


Des érudits de la Bible affirment avoir découvert le lieu où se trouverait la légendaire Arche d'Alliance. Ils affirment que la sainte relique aurait sans doute été sortie clandestinement d'Israël avant d’être emmenée vers l'Afrique.

L’Institut d’archéologie, de recherche et d’exploration de la Bible (BASE, « Bible Archaeology, Search & Exploration Institute ») affirme qu’il est clairement établi que le lieu de repos de l’arche dont nous parle l’Ancien Testament se trouve actuellement en Éthiopie.

L'Arche d'Alliance est l'une des reliques les plus recherchées de la Bible. Il est censé être le coffre qui contiendrait les Dix Commandements transmis à Moïse sur le mont Sinaï.

On dit que le coffre est en bois et recouvert d'or, et qu’il contient les deux tablettes de pierre ainsi que d'autres accessoires.

L’Éthiopie entretient depuis longtemps un lien étroit avec l’Arche, les chrétiens du pays affirmant être les détenteurs actuels de la relique gardée à l’église Saint-Marie-de-Sion.

Les archéologues du BASE ont affirmé qu'il existe « des preuves irréfutables » selon lesquelles l'arche aurait été emmenée en Afrique par d'anciens juifs alors qu'ils naviguaient sur le Nil.

Les érudits bibliques ont organisé une expédition en Éthiopie, persuadés que l'arche avait été transportée dans ce pays après avoir été expédiée d'Israël en Égypte.

Le BASE ne prétend pas à 100% avoir découvert l'arche, mais a déclaré que cette piste avait « un fort potentiel ».

« Bien que le sujet soit controversé et altéré, une théorie émergente indique que l'Arche de l'Alliance a été transportée hors de l'ancien Israël et pourrait se trouver en Éthiopie aujourd'hui. »

« Aussi inhabituel que cela puisse paraître, l'équipe du BASE a mis au jour des preuves irréfutables selon lesquelles l'arche aurait pu avoir remonté du Nil jusqu'à un lieu situé dans les hautes terres isolées de l'ancienne Kush, l’Éthiopie d'aujourd'hui. »

Le BASE allègue que le roi biblique Manassé a chassé une secte de Juifs d’Israël et qu’ils ont pris l’Arche de l’Alliance avec eux de son lieu de repos original sous le Mont du Temple.

Des érudits bibliques d’Israël suggèrent que l'arche aurait été emmenée en Égypte, où l'organisation prétend avoir trouvé la preuve d'une colonie juive sur l'île Éléphantine.

Des enquêteurs ont été dépêchés pour retrouver les ruines d'une réplique de temple juif. Ils prétendent, selon eux, s'appuyer sur des rouleaux anciens, tels que des ensembles de documents contenant des papyrus éléphantins.

Le BASE s’est ensuite de demandé où avait pu aller cette arche. Ils ont supposé que l’arche avait ensuite descendue le Nil jusqu’en Éthiopie.

Le BASE pense que le temple trouvé en Egypte a été détruit vers 410 av. J.-C. C'est donc à peu près à ce moment-là que l'arche aurait été expédiée en Éthiopie.

Il a été décrit comme un « refuge idéal » pour l'arche, car elle ne pouvait pas retourner en Israël à cause des persécutions qui avaient lieu.

En visite sur le site présumé en Éthiopie, ils ont rencontré des moines chrétiens qui ont montré aux enquêteurs du BASE les restes de ce qui aurait été dit aux anciens concernant un sacrifice rituel ancien et les vestiges d'une tente de fortune qui aurait abrité et protégé l'Arche.

Les moines ont également fabriqué les deux fourches qui auraient été prises au temple de Salomon - le premier temple de Jérusalem - qui a été détruit en 587 av.

Les érudits du BASE se sont rendus à l’Église Sainte-Marie-de-Sion, mais l'accès à la prétendue arche leur a été refusé. Toutefois le prêtre a rendu un témoignage convaincant.

Personne ne peut voir l'arche, à l'exception du moine gardien, qui est confiné à la chapelle pour s'occuper du coffre doré jusqu'à sa mort.

« A ce stade, nous ne pouvons pas affirmer avec certitude qu’il s’agit réellement de l’Arche, mais nous ne pouvons pas non plus affirmer avec certitude que ce n'est pas le cas », ont-ils déclaré.

« Ce que nous avons conclu, c’est que l’église Sainte-Marie-de-Sion à Aksoum, en Éthiopie, est soit le lieu de repos d’une incroyable réplique de l’Arche d’Alliance dont nous parle la Bible, soit il s’agit de la véritable arche elle-même. »

Les légendes sur la fin des jours sont étroitement liées à la redécouverte de l'arche. La prophétie de l’Apocalypse se déclenchera à la suite de la construction du Troisième Temple et au retour, à Jérusalem, de l’Arche d’Alliance. C’est alors que le Messie fera reviendra sur Terre.

Les prophéties affirment que l'Arche sera retrouvée juste avant le jour du jugement, alors que Dieu devrait « rassembler son peuple et le recevoir dans sa miséricorde ».

Il existe d’autres théories sur l’emplacement de l’Arche : celle-ci pourrait être cachée sous le mont du Temple, après avoir été coulée dans la mer de Galilée. D’autres affirment même que ce sont les États-Unis qui l’ont récupérée.

Certains prétendent même que le coffre a été découvert par les Templiers et qui l’ont ensuite emmené au Temple de Herdewyke, situé près de Leamington Spa. Pour d’autres, il serait caché sous la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome.

À ce jour, il n’existe pas de théorie historique dominante sur ce qui est réellement arrivé à l’Arche. Des scientifiques se demandent si un tel objet a jamais existé.

Photo : Façade de l'église Sainte Marie de Sion, par A.Savin(Wikimedia Commons· WikiPhotoSpace) — Travail personnelFALLien

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/745876/bible-ark-of-the-covenant-christian-ten-commandments-moses-ethiopia-israel-jerusalem, 09 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des vestiges de l’Atlantide trouvés près des côtes californiennes


Les « vestiges d’une ville antique » ont été découverts au large de la la côte californienne, aux États-Unis. S’agit-il d’une cité perdue ?

Le célèbre YouTubeur MrMBB333 était en train d’utiliser le logiciel Google Earth lorsqu'il a repéré une étrange protubérance dans les fonds sous-marins, à environ un kilomètre et demi de la côte de Long Beach à Los Angeles.

Partageant sa découverte avec ses téléspectateurs, il signale la présence de ce qu’il croit être le « mur d’enceinte » de cette énigmatique ville engloutie, ainsi qu’un point d’entrée pour ses habitants.

Il explique à quel point les murs d'enceinte constituaient un moyen assez courant de protéger des villes dans le passé. La capitale italienne, Rome, possédait de tels murs en 275 avant JC.

La « ville » trouvée sur Google Earth mesure presque un kilomètre de long et un demi-kilomètre de large.

En modifiant le filtre de l’image satellite, le théoricien est parvenu à identifier ce qu’il croit être des maisons nichées dans les murs de la ville.

« Vous ne pouvez pas dire que c'est quelque chose qui est juste apparu de manière aléatoire. Cette structure a été conçue intelligemment », a-t-il déclaré.

La vidéo a été vue plus de 40 000 fois depuis sa mise en ligne le 26 novembre 2018.

Certains prétendent que ces marques étranges sur le fond marin pourraient être une base militaire sous-marine.

Des sceptiques ont indiqué qu’il pouvait s’agir des conséquences d’un dragage du sable pour la fabrication de béton.

Mais la plupart de ceux qui ont visionné ces images ont été complètement déconcertés par la manière dont un tel mystère pourrait encore subsister en 2018.

Une personne a écrit : « Nous nous rendons sur Mars pour voir ce qui se trouve là-bas, mais n'avons aucune idée de ce qui se passe à un kilomètre au large de notre côte californienne ? »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/745315/atlantis-found-sunken-lost-city-google-earth-la-video, 07 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une véritable pyramide découverte en Antarctique


Les experts pensent avoir peut-être trouvé une ancienne pyramide cachée dans les montagnes de l'Antarctique.

Un extrait de l’émission Ancient Aliens diffusée sur History Channel nous montre une image satellite d'un objet en forme de pyramide dans les plaines enneigées du pôle Sud.

Elle a clairement quatre côtés et semble s’élever vers le haut.

Cette pyramide potentielle a été repérée par Joseph White près de la chaîne de montagnes Shackleton.

Dans la vidéo, un théoricien explique : « Nous devrions commencer à envisager la possibilité qu’il y ait eu des habitations en Antarctique. »

« Était-ce une civilisation perdue ? Pourrait-il s'agir d'anciens astronautes ? »

« Peut-être que les premiers monuments de nos propres civilisations sont originaires de l'Antarctique. »

Bien que de nombreuses personnes s'interrogent sur la manière dont les humains pourraient construire une structure aussi gigantesque dans les profondeurs de l'Antarctique gelé, l'auteur Michael Salla pose une théorie légèrement différente sur la façon dont ces pyramides sont parvenues à cet endroit.

À ce sujet, il a déclaré : « De nombreuses recherches ont été menées sur les pyramides à travers le monde et l’une des théories est que ces pyramides sont des générateurs de puissance ».

Michael poursuit : « Si vous positionnez ces pyramides à des endroits stratégiques du monde générant cette charge, il est possible de créer une onde stationnaire générale autour du monde, ce qui constitue fondamentalement une transmission d'énergie sans fil » - fonctionnant comme un satellite pour les vaisseaux spatiaux.

Il est suggéré que ce « système d'énergie sans fil » permettrait aux vaisseaux extraterrestres de naviguer à travers la planète.

En utilisant cette théorie, il est logique qu’il existe au moins une pyramide en Antarctique afin de compléter ce système.

Le continent glacial a longtemps été le sujet de mystères pour les théoriciens du complot.

Une théorie particulièrement intéressante nous indique que l’Antarctique pourrait être le site d’une base secrète nazie.

Les nazis ont, par ailleurs, mené une mission secrète dans la région en 1939.

Certains ont supposé qu'ils avaient réussi à construire une base sur ce continent - et que Adolf Hitler lui-même « s'y était réfugié » après la Seconde Guerre mondiale.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/744053/Antarctica-bombshell-master-ancient-pyramid-satellite-video, 30 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des chercheurs pensent avoir trouvé l’Atlantide au sud de l’Espagne


Selon plusieurs chercheurs, la cité perdue de l’Atlantide aurait été découverte au large des côtes espagnoles.

La célèbre île de l’Atlantide a été mentionnée dans les écrits du philosophe grec Platon en 400 av. J.-C.. Seulement, malgré un nombre impressionnant de recherches menées à travers le monde, la ville mythique n’a jamais pu être retrouvée.

Aujourd'hui, une équipe de chercheurs britanniques menée par l'historien Tim Aikers a décidé de concentrer ses recherches au parc national de Doñana, situé près de la ville de Cadix, au sud du pays.

Ce parc national a longtemps été considéré comme étant la patrie de l'ancienne Atlantide. En effet, des historiens ont estimé que cette terre était autrefois une mer intérieure géante.

Il a été prouvé que l'Atlantide contenait une digue, un temple dédié à Poséidon et des morceaux de terre circulaires où les Atlantes pouvaient vivre paisiblement.

On pense qu'un tsunami ou une autre catastrophe naturelle a détruit la ville, l'a effacée de la planète, laissant seulement des ruines découvertes dans le sud de l'Espagne.

Mais l'équipe estime avoir trouvé tous les trésors mentionnés par Platon dans ses écrits, y compris la gigantesque digue, d'une épaisseur de 75 mètres.

« Il n’y a plus de problèmes concernant le mythe Atlantide, puisque dorénavant on sait qu’il s’agit d’une réalité », a déclaré Tim.

Cette recherche pour retrouver l’Atlantide a été suivie étape par étape dans un nouveau documentaire, intitulé « Atlantica ».

Le narrateur dit dans la bande-annonce du documentaire : « Tout au long de l'histoire écrite, l'humanité a recherché l'empire perdu de l'Atlantide. »

« Nous avons trouvé non seulement la preuve de l'existence de l'Atlantide, mais également l'Atlantide elle-même. »

En parlant de son aventure, Tim a déclaré : « Platon décrit exactement son emplacement et nous n'avons fait que suivre ses traces comme des marins de longue date se seraient rendus dans les villes. »

Photo : INGENIO FILMS/MAGNUS NEWS AGENCY

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/742918/Atlantis-found-lost-city-Spain-coast-myth-video, 20 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des hiéroglyphes prouveraient les voyages temporels


Les pyramides d’Égypte recèlent de preuves extraordinaires qui démontreraient que les anciens Égyptiens disposaient des technologies les plus modernes pour construire leurs incroyables structures.

Pour les théoriciens du complot et les pseudo-archéologues, des hiéroglyphes ont été salués comme étant des preuves sans équivoques que les anciens Égyptiens ont été visités par des extraterrestres ou des êtres venus du futur qui leur ont apporté des technologies de pointe. La Grande Pyramide est probablement la structure la plus analysée, étudiée et mesurée de l'histoire. Cependant, malgré toute l’attention et les efforts qui lui ont été consacrée, elle conserve une grande partie de son mystère légendaire. En effet, beaucoup se demandent quant à la manière dont elles ont été construites, à quel moment et pourquoi.

Il n’existe pas de documents contemporains sur leur construction et très peu de documents historiques. Les seuls qui existent à ce jour remontent à des milliers d’années après l’époque où elles auraient été construites.

Selon un documentaire, des indices prouveraient que cette société ancienne avait une connaissance extraordinaire et possédait une technologie moderne qui leur ont été nécessaires pour construire leurs structures.

Dans la série Netflix « The Pyramid Code », il a été révélé qu'un incident fascinant s'est produit lorsqu'un morceau de pierre est tombé d'un linteau au temple d'Abydos, dans l'une des plus anciennes villes de l'Égypte ancienne.

C’est après cet événement que des dessins surprenants ont été découverts. Ils montraient, entre autres, un hélicoptère et à d'autres véhicules sophistiqués.

Les hiéroglyphes vieux de 3 000 ans, trouvés dans le temple de Seti I à Abydos, ne représenteraient rien de moins qu'un hélicoptère, un avion et un aéronef futuriste. Ces véhicules étaient accompagnés d’insectes, de symboles et de serpents, soit des motifs que l’on retrouve habituellement dans les hiéroglyphes.

Les écrits sont désormais connus sous le nom de « Hiéroglyphes d'Abydos ». De nombreux partisans de cette théorie controversée disent que si cette civilisation ancienne utilisait des hélicoptères et des engins spatiaux modernes dans leurs œuvres, c’est qu’ils devaient les avoir vus, ou du moins, avoir vu des images de ces choses.

Ce dessin représentant un « hélicoptère » est le résultat de la réutilisation d’une pierre sculptée à plusieurs reprises au fil du temps. La sculpture initiale a été réalisée pendant le règne de Séthi Ier et se traduisait par « Celui qui repousse les neuf [ennemis de l’Égypte] ».

Cette sculpture fut ensuite remplie de plâtre et re-sculptée sous le règne de Ramsès II sous le titre « Celui qui protège l'Egypte et renverse les pays étrangers ».

Au fil du temps, le plâtre s'est érodé, laissant les deux inscriptions partiellement visibles et créant un effet palimpseste de chevauchement de hiéroglyphes.

Les hiéroglyphes ont été interprétés comme un OOPArt (« Out of Place Artifact ») représentant un hélicoptère, ainsi que d'autres exemples de technologie moderne.

Le documentaire révèle également des allégations selon lesquelles des informations supplémentaires sur les structures fabriquées au cours de l’Égypte antique seraient dissimulées au public.

Le narrateur pose la question suivante : « Les autorités égyptiennes nous empêchent-elles d'apprendre la vérité sur notre passé ? »

Ces images symbolisent des mécanismes qui n'existaient pas à cette époque, du moins nous le laisse croire.

Le narrateur ajoute : « De nos jours, les guides touristiques égyptiens ont pour consigne explicite de ne pas les signaler aux touristes. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1046289/Egypt-time-travel-proof-alien-pyramid-modern-technology-spt, 16 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les pyramides auraient été construites il y a environ 8000 ans


Selon un historien britannique, les anciens Égyptiens ont visiblement construit le complexe pyramidal de Gizeh plus de 5 000 ans plus tôt que ne le disent actuellement les livres d'histoire.

L'ancien site archéologique - situé à la périphérie du Caire, en Égypte - comprend trois pyramides et le grand sphinx.

Les pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos se trouvent toutes dans le désert occidental, à environ 9 km du Nil.

Classées parmi les sept merveilles du monde, ces immenses structures remontent à environ 2 570 av. J.-C., selon nos livres d'histoire.

Seulement, d’après l'historien Matt Sibson, de nouvelles preuves pourraient démontrer qu'elles ont finalement été construites 5 000 ans plus tôt.

« Si vous regardez la deuxième pyramide, pas la Grande Pyramide, mais la pyramide de Khéphren, elle est entourée d'un mur », a-t-il déclaré à Daily Star Online, en exclusivité.

« Le mur a l’air plat et naturel, mais si vous regardez un coin au sud-ouest, vous aurez l’impression qu’il a été recouvert d’argile. »

« Et là où la finition lisse s’estompe, vous vous retrouvez avec un mur très, très altéré. »

« Le mur fait partie des fondations de la pyramide, c’est la première chose qui a été taillée, alors nous savons que cela devait avoir été bâti en premier. »

« On dirait donc que le mur a été très altéré avant que la construction de la pyramide ne commence des années plus tard - en plaçant de l'argile sur le dessus. »

Matt, qui vit à Leicester, pense qu’une ancienne civilisation a peut-être terminé un travail commencé des milliers d’années plus tôt.

Il a révélé au Daily Star Online : « On peut voir l'érosion de la pluie sur le mur, mais les géologues disent qu'il n'y avait pas de pluie suffisamment forte pour causer de tels dégâts à l'époque (2 570 avant JC). »

« La pluie nécessaire à produire une telle érosion n’est tombée qu’environ 5 500 ans plus tôt, soit environ 8 000 ans avant JC. »

Le chercheur, âgé de 36 ans a partagé ses découvertes incroyables avec ses 165 000 fans sur sa chaîne YouTube.

Certains ont été stupéfaits par ces déclarations.

« Je suis d'accord avec tout ce que vous avez avancé, je souhaite que les archéologues traditionnels écoutent ces théories », a écrit un internaute.

Un autre a ajouté : « Les pyramides de Gizeh sont les exemples les plus radicaux de l’architecture ‘moderniste’ ».

« Elles ressemblent davantage à quelque chose que vous pourriez vous attendre à trouver lors d'une excursion d'une journée sur Mars. »

Un troisième a déclaré : « Grâce à vos recherches, nous nous rapprochons de la vérité. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/741076/Ancient-Egypt-bombshell-evidence-pyramids-built-5500-years-early-video, 14 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

De mystérieuses tombes de géants découvertes en Sardaigne


A l’âge de bronze, au XVIIIème siècle environ avant J.-C., une mystérieuse civilisation nuragique régnait sur l’île de Sardaigne, en Méditerranée.

Cette culture perdue a duré jusqu'au temps des Romains. Ils sont venus sur l'île en 238 avant JC, après quoi cette énigmatique civilisation s'est subitement évanouie dans l'obscurité avant de disparaître.

La civilisation nuragique n'a laissé aucune histoire écrite concernant son peuple. Toutefois, il existe des récits romancés et exagérés écrits par les Grecs et les Romains. Malgré tout, ce mystère reste, en grande partie, déroutant.

L'un des seuls héritages laissés par eux sur son territoire et son histoire sont les nombreuses structures de pierre mégalithiques présentes un peu partout. On y retrouve, entre autres, le nuraghe, qui sont d’anciennes structures semblables à des fortifications aux buts mystérieux et dont la signification exacte a été perdue depuis des millénaires. Il y en existe des milliers, dispersées dans le paysage sarde. Il y a aussi les mystérieuses immenses tombes en pierre qui parsèment le paysage, appelées « Tomba dei gigantic », ou « Les tombeaux des géants », en raison de leur taille gigantesque.

Ces énormes monuments funéraires ont été construits avec d’énormes dalles ou blocs atteignant 13 pieds de haut, disposés autour d'une stèle centrale encore plus grande ou d'un portail en pierre avec une porte creusée, pour former des couloirs et des chambres ou des salles pouvant mesurer 50 pieds de longueur. La tombe la plus célèbre de ces géants est celle qui se trouve à Codzu Vecchiu, à Arzachena, dans le nord de la Sardaigne. Elle a été construite entre 1800 et 1600 avant notre ère et a été découverte pour la première fois en 1966. La tombe de Coddu Vecchiu possède une cour faite de onze pierres de granit dressées en demi-cercle et composée d'une stèle centrale de 13 pieds de haut, qui marque l'entrée de la tombe, et d'un couloir de 33 pieds de long.

Cette tombe et d'autres semblables ont de nombreuses légendes qui s'y rattachent. Dans certaines, des chercheurs ont trouvé un grand nombre de restes humains. C’est pour cette raison que des légendes rapportent qu’un gigantesque être humanoïde mangeait littéralement les habitants de la régions. D'autres traditions disent que ces structures servaient de tombes ou de résidences à de véritables géants. Pourtant, en réalité, elles ont probablement été utilisées comme fosses communes publiques, les portes symbolisant le passage vers l'au-delà, mais cela ne les rend pas moins mystérieuses, comme les rituels impliqués dans leur création et la signification de leurs conceptions qui sont, encore aujourd'hui, mal comprises. En outre, nous en savons peu sur les personnes qui les ont créées.

Une théorie intéressante est que la disposition des pierres a été conçue pour canaliser le courant tellurique et les forces magnétiques des lignes granitiques et énergétiques environnantes, éventuellement à des fins de rajeunissement et de régénération, ou pour assurer une transition plus douce vers la vie après la mort. Il est supposé que ces tombes ont peut-être été construites délibérément sur des lignes énergétiques terrestre, que le tracé en demi-cercle focaliserait ces pouvoirs et que non seulement les morts viendraient ici, mais aussi les malades ou les blessés, dans l'espoir que ces forces mystérieuses les guérissent . Cela a été quelque peu soutenu par les nombreux visiteurs de ces tombes qui ont déclaré se sentir revigorer pendant leur séjour ou ressentir une énergie palpitante dans l'air et la pierre. Ce peuple ancien a-t-il compris ces forces et cherché à les exploiter grâce à la construction de ces gigantesques tombes ? La nature exacte des Tombes des Géants reste un mystère.

La Sardaigne renferme un autre mystère : il s’agit d’étranges statues représentant des humanoïdes inconnus. En 1974, dans des terres agricoles près de Monte Prama, ont été trouvés les restes brisés de plus de 40 statues massives, représentant des guerriers en armure. Elles mesuraient chacune environ 2 mètres de hauteur et avaient été fabriquées à partir de pierre solide. Elles avaient été abandonnées pendant des millénaires. Curieusement, les statues ne paraissaient pas humaines. Elles avaient des visages étranges et effrayants avec de grands cercles concentriques pour les yeux et de très petites bouches, parfois inexistantes, ainsi que des cous allongés, qui, combinés à leurs armes et armures féroces, leur confèrent une apparence plutôt inquiétante.

Les statues, qui ont été baptisées « Kolossoi », ont certainement été fabriquées par la civilisation nuragique, et auraient probablement été taillées. Elles représenteraient des gardiens des morts pour une nécropole située à proximité. La découverte de ces statues était véritablement révolutionnaire. C’est la première fois que des sculptures aussi imposantes étaient trouvées en Europe. La manière dont elles ont été conçues et leurs réels buts demeurent énigmatiques.

Malgré cela, les statues ont été emportées et rangées dans une chambre forte d’un musée, où elles sont restées dans l’obscurité. En 2006, des chercheurs les ont redécouvertes et ont commencé à reconstituer certaines des pièces cassées, une tâche décourageante, surtout que beaucoup de fragments manquaient à l’appel.

Il a fallu 4 ans pour restaurer 25 statues de guerriers antiques. Celles-ci étaient équipées d’arcs, de boucliers, d’épées, d’armures et de casques à cornes. En 2014, ces statues étonnantes ont été exposées au musée archéologique national de Cagliari, dans le sud de la Sardaigne. Personne ne sait vraiment pourquoi elles ont été fabriquées, comment elles ont été construites, ni même exactement où elles se trouvaient à l'origine. Cela reste un autre mystère du peuple nuragique perdu de la Sardaigne.

Le mystère ne s’arrête pas là. En effet, les statues mises à jour ressemblent plus ou moins aux représentations que l’on se fait, dans notre monde contemporain, des extraterrestres : un crâne proéminent, de grands yeux, et une quasi absence de bouche. Est-ce une coïncidence ? Est-ce une preuve que des visiteurs venus d’ailleurs ont rendu visite aux habitants de la Sardaigne ?

Voilà une possibilité que nous ne pouvons pas écarter …

Source
https://mysteriousuniverse.org/2018/11/the-mysterious-tombs-of-giants-and-giant-warrior-statues-of-sardinia/, 03 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une immense carte des étoiles découverte à Hawaï


Un énorme dessin a été découvert, gravé sur le sol de la friche hawaïenne. Cet incroyable motif pourrait, selon certains, être une carte ancienne.

Brett Cousins, qui dirige la chaîne YouTube thirdphaseofmoon, a parcouru cette région du monde pendant plus d'une heure après avoir repéré cette étrange formation sur Google Earth.

Une fois sur place, il a utilisé son drone pour suivre le même chemin que celui trouvé sur le site de cartographie en ligne.

Une séquence vidéo révèle les étonnantes images qu’il a découvertes.

La vidéo nous montre une structure de trois miles de large, qui semble être artificielle.

Et Brett pense qu'il pourrait s'agir d'une carte des étoiles utilisée par une société ancienne et avancée.

« C'est l'une des régions les plus anciennes d'Hawaï et cette carte pourrait remonter à 100 000-150 000 ans », a-t-il révélé.

« Pour moi, cela correspond parfaitement aux anciennes cartes du ciel que nous avons vues auparavant. »

« Pourquoi ne serait-elle visible que depuis le ciel ? Nous avons interrogé de nombreux habitants et ils ne l’ont jamais remarqué. »

« Quoi que ce soit, ce doit être une sorte de message ou de signal pour quelqu'un dans le ciel et qui regarde vers le bas. »

La vidéo a été publiée sur YouTube le 29 octobre 2018, où elle a depuis cumulé plus de 19 000 vues.

Les internautes ont avoué avoir été étonnés par cette découverte.

« Elles ressemblent aux lignes de Nazca », a souligné l'un d'eux.

Un autre a ajouté : « Très fascinant. Merci beaucoup. Nous attendons avec impatience plus d'informations de votre part. »

Un troisième a déclaré : « Super bon travail ! C'est peut-être le plus vieux pétroglyphe de la planète. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/739953/Google-Earth-huge-star-map-dating-back-150000-years-Hawaii-found-conspiracy-video, 02 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un passage secret découvert sous une pyramide au Mexique


Un mystérieux passage secret a été découvert sous une ancienne pyramide mexicaine, située en plein cœur d’un important site archéologique.

Le tunnel a été trouvé sous la pyramide de la Lune à Teotihuacán par une équipe d’experts chargée d’examiner la structure.

Ils croient que le chemin secret avait été utilisé lors de rituels qui pourraient avoir trait à des croyances sur le monde souterrain et pourraient contenir des restes humains.

Le tunnel se trouve à environ 26 pieds au-dessous de l'ancienne structure et a été découvert pour la première fois à l'aide de la technologie de balayage laser au cours de l'année dernière.

Une équipe de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire pense que ce passage a peut-être été utilisé pour imiter le chemin emprunté vers le monde souterrain.

Veronica Ortega, directrice du projet de conservation intégrale de la Plaza de la Luna, a déclaré : « Des explorations antérieures ont révélé des squelettes d'individus présentant une déformation crânienne, comme dans la région maya, ainsi que divers objets réalisés à l’aide de pierres vertes (colliers, figures anthropomorphes réalisées avec des mosaïques). »

« Il n’est donc pas difficile de penser que quelque chose de similaire puisse être trouvé dans le sous-sol. »

« Le tunnel est situé au sud de la Plaza de la Luna, mais il est probable qu’il existe une autre entrée du côté est. »

« Ce qui se trouve à l'intérieur pourrait aider à démêler les relations que cette ancienne métropole entretenait avec d'autres régions de la Méso-Amérique. »

« La découverte confirmerait que les habitants de Teotihuacan ont suivi le même schéma dans la construction à grande échelle de leurs temples et que leur fonction était d'imiter les enfers. »

La pyramide de la lune est la deuxième plus grande du genre au Mexique et on pense qu'elle date de 200 ans avant Jésus-Christ.

Photo : CEN/UNAM

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/739022/pyramid-mexico-hidden-passageway-underworld-moon, 29 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des preuves d’une civilisation ante-diluvienne découvertes


Des preuves de l’existence d'une civilisation méditerranéenneante-diluvienne pourraient symboliser une avancée biblique considérable et prouver la véracité de l'histoire de l'arche de Noé.

L’histoire de l’Arche de Noé est couverte par le livre de la Genèse de l’Ancien Testament et constitue un récit clé dans le christianisme et le judaïsme.

Selon les Écritures, Dieu a envoyé une inondation pour débarrasser la Terre de l'humanité en « voyant à quel point la méchanceté de la race humaine était devenue un poids pour la Terre ».

Mais il a permis à Noé et à sa famille de survivre après avoir construit une arche pouvant contenir un couple de chaque animal.

Récemment, des preuves explosives ont émergé concernant une « civilisation antérieure aux inondations ». Cela pourrait prouver l'exactitude de ce récit de la Genèse.

L'île de Arouad, dans la mer Méditerranée, est la seule île habitée de la Syrie.

Elle était jadis protégée de toutes parts par de grands blocs mégalithiques. On pense généralement qu’ils étaient d’architecture romaine.

Mais dans une nouvelle vidéo, publiée par la chaîne YouTube Mystery History, le narrateur remet en question des études scientifiques et affirme que ces structures sont bien plus anciennes.

Il suggère même que la civilisation qui aurait bâti ces murs aurait pu avoir disparu à jamais après un événement historique, tel qu'une inondation.

« L’état du mur de Arouad, ainsi que le caractère inexplicable de sa construction, indique notamment une perte de connaissance, mais il élude par la suite les explications actuelles », a-t-il déclaré.

« La façon dont ces structures ont été construites est un mystère, mais si elles ont été complétées par nos propres ancêtres plus modernes, pourquoi cette connaissance s’est-elle perdue au cours des siècles ? »

« Pourquoi ces ancêtres n'ont-ils pas poursuivi ces exploits de l'ingénierie moderne ? »

« C'est un conte que certains trouvent très difficile à comprendre. »

Les images ont fait sensation en ligne avec près de 100 000 vues en un peu plus d'un mois.

La théorie affirmant que les murs sont l'œuvre d'une « civilisation antérieure au déluge » a suscité un vif débat quant à savoir si les ruines de Arouad prouvent l'histoire de l'arche de Noé.

« Ces murs ont été construit à l'époque des géants, avant Noé », a commenté un internaute.

Tandis qu'un autre a commenté : « Les fils de Dieu, les Géants, ont construit ces bâtiments avant le déluge et l’histoire de Noé. »

Beaucoup de gens ont déjà essayé de prouver l'histoire de Noé et du déluge.

Ce n'est pas la première fois que des découvertes religieuses font les gros titres récemment.

On a trouvé des preuves de l’existence de la ville du roi David qui se trouvait « exactement là où la Bible l’avait annoncé ».

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/735305/Bible-news-bombshell-evidence-pre-flood-civilisation-Noahs-Ark-frenzy-video

, 11 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Cité de David a réellement existé selon des scientifiques


Une nouvelle preuve a été découverte démontrant que la cité du Roi David a bel et bien existé et qu’elle se trouvait à l’endroit exact où la Bible l’indique.

L'ancien royaume aurait été découvert plus tôt cette année par des chercheurs stupéfaits en Israël. Avraham Faust et Dr Yair Sapir ont fouillé une grande maison à Tel ‘Eton dans les contreforts de Judée. C’est à cet endroit qu’ils ont trouvé des preuves de l’existence du roi David et du roi Salomon.

À l’époque, les historiens ont déclaré que la découverte avait clairement fait « partie des événements de la Bible attribués au Royaume de David ».

La ville est mentionnée dans la Bible comme l'une des cinq qui ont combattu les Israélites avant d'être conquis.

Et il existe un bon nombre d'autres preuves.

Une inscription, découverte sur le site archéologique de Tel Dan, nous présente une écriture gravée sur une pierre datant du IXème siècle avant JC. Elle constituerait la preuve la plus tangible que le roi David ait véritablement vécue.

La roche n’a été découverte qu'en 1993 lors d'une fouille d'un site à Tel Dan, en Israël, par le Dr Avraham Biran.

Le texte est écrit dans la langue araméenne, celle que parlait Jésus-Christ, et célèbre la victoire au combat d'un roi araméen.

L'écriture sur la dalle fait spécifiquement référence à la « Maison de David » et a été décrite comme la plus importante découverte biblique jamais réalisée.

En plus de cette preuve qui nous prouve l’existence de la ville du Roi David et de son emplacement exact, il y a de plus en plus de preuves qui démontrent que les événements détaillés dans la Bible se sont réellement produits.

L’archéologue Dr Faust avait déclaré : « Nous n’avons bien sûr trouvé aucun artefact portant la mention ‘roi David’ ou ‘roi Salomon’, mais nous avons découvert des signes de transformation sociale dans la région, qui correspondent à un changement de culture cananéenne en culture judéenne. »

« Depuis que nous avons cru que le Royaume de David commençait à se répandre dans cette région, il est clair que ce bâtiment faisait partie des événements de la Bible attribués au Royaume de David. »

Photo : THE ISRAEL MUSEUM, JERUSALEM/ISRAEL ANTIQUITIES AUTHORITY (MEIDAD SUCHOWOLSKI)

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/733239/king-davids-city-bible-news-biblical-proof-king-solomon

, 30 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des vestiges de l’Atlantide découverts près des côtes irlandaises


La légendaire cité de l'Atlantide viendrait d'être découverte, selon un historien particulièrement minutieux. Il aurait fait cette incroyable trouvaille en étudiant un certain nombre de cartes anciennes.

Beaucoup de scientifiques ou passionnés ont longtemps cherché cette ville antique, qui a d'abord été décrite par Platon. Mais l'historien Matt Sibson a peut-être mis fin aux nombreuses spéculations avec sa découverte étonnante. Il affirme que cette île se cacherait tout au long de la côte irlandaise.

Matt a révélé aux lecteurs du Daily Star Online qu’une île appelée Frisland pouvait être la véritable cachette de cette prospère cité perdue.

Cette formation rocheuse énigmatique est apparue dans pratiquement toutes les cartes représentant l'Atlantique Nord entre les années 1560 et 1660 et on pense qu'elles comportaient une erreur.

Matt s’est expliqué au Daily Star Online : « Cela a été montré dans tant de cartes au 16ème et 17ème siècle et puis cela a disparu - ce ne peut pas être une erreur. »

« Elle est située au nord-ouest de l'Irlande et il y a un certain nombre de petites îles autour. »

« Et cette formation se voit encore sur les outils de cartographie modernes sous la mer, près des îles Féroé. »

« Cela confirme beaucoup de théories quand à son emplacement. Cette île aurait sombré sous les eaux mais se trouvait au-dessus du niveau de la mer à un moment donné. »

Matt admet cependant que certaines questions doivent encore être clarifiées à propos de sa découverte.

Il a révélé : « Certaines personnes font remarquer qu'il y avait 2 km de glace là-bas, mais il y a eu un écart de plus de mille ans à partir du moment où la glace avait fondu entre 14 700 et 12 900 avant JC. »

« Platon a également parlé de la présenced’éléphants sur l’Atlantide, mais je pense qu'il a peut-être fait référence à des mammouths laineux. »

« C'était la deuxième ou troisième information que nous avons à ce sujet. Ils vivaient partout dans le nord à cette époque»

Auparavant, le Daily Star Online avait révélé où la célèbre cité perdue décrite par Platon pouvait se cacher.

La structure de Richat, également connue sous le nom d'Œil du Sahara, semblait correspondre à la description décrite par l'homme d'État athénien Solon - qui a transmis son histoire à Platon.

Mais Matt ne pense pas que ces preuves soient concrètes et a souligné quelques manquements concernant cette hypothèse.

Il a expliqué au Daily Star Online : « Je pense que ce que montre la structure de Richat nous indique que c’est là qu’il faut rechercher une civilisation perdue. »

« Était-ce l’Atlantide ? Je ne suis pas sûr, mais il présente un certain nombre de preuves. »

« Mais Platon a clairement indiquéque l’Atlantideétait une île entourée d’autres petites îles. »

« En regardant la géologie de l’Afrique, le Richat est situé à 300 km de l’océan Atlantique. »

« Mais il y a peut-être eu un moment où cette région a été submergée»

Matt a également ajouté que personne ne peut jamais savoir avec certitude, car il y a tellement d'inconnues quand il s'agit de signaler des événements historiques.

La légende de l'Atlantide trouve son origine dans la « République » de Platon.

Selon cette histoire, Athènes a repoussé une attaque atlante. Après cela, l’Atlantide a perdu la faveur de leurs divinités et la ville a fini par sombrer dans l’océan Atlantique.

Malgré son importance relativement mineure dans l’œuvre de Platon, l’histoire a survécu génération après génération.

Il continue d'inspirer la fiction contemporaine à ce jour.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/732388/Atlantis-found-Brit-historian-sunken-lost-city-coast-Ireland-conspiracy-video

, 29 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les Nazis avaient une machine pour voyager dans le temps


Les Nazis auraient créé une machine à remonter le temps appelée Die Glocke. Celle-ci aurait été emmenée clandestinement en Amérique du Sud à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Adolf Hitler aurait mis au point cette super arme secrète - ou Wunderwaffe - dans une installation top secrète connue sous le nom de Der Riese et située dans les montagnes Owl, aujourd'hui en Pologne.

L'appareil permettait de voyager dans le temps et avait des capacités anti-gravité. Plusieurs scientifiques nazis seraient morts pendant les tests de l'appareil.

Et lorsque les alliés ont pris d'assaut l'Europe et brisé la machine de guerre nazie, le Die Glocke – aussi appelé The Bell - a été discrètement emmenée en Amérique du Sud.

C'est du moins l'histoire racontée par les théoriciens du complot, qui citent une confession de l'officier SS nazi Jakob Sporrenberg.

Les théories du complot concernant les voyages dans le temps et les voyages inter-dimensionnels des Nazis ont refait surface avant la diffusion de la troisième saison de la série télévisée à succès Man in the High Castle.

Des bandes-annonces diffusées pour cette série dramatique de science-fiction révèlent que les nazis mettront au point une super arme capable de conquérir d’autres dimensions.

On peut voir l'officier SS John Smith découvrir une pièce géante où les scientifiques nazis développent un dispositif de portail inter-dimensionnel. Cette série se serait inspirée des théories du complot concernant le Die Glocke.

Bien que la série se déroule dans un monde fictif conquis par le Troisième Reich après avoir remporté la Seconde Guerre mondiale - nombreux sont ceux qui ne jurent que par la réalité de ces armes nazies fantastiques.

Sporrenberg a vendu la mèche sur l’existence de cette machine pendant son procès pour crimes de guerre en Pologne.

Des comptes non vérifiés prétendent que l'Obergruppenfuhrer a déclaré que le meurtre de 60 ingénieurs, scientifiques et techniciens devait couvrir l'existence de Die Glocke.

Son témoignage existe dans des transcriptions classées par les services de renseignement polonais.

Die Glocke a été décrit comme mesurant neuf pieds de large et 15 pieds de hauteur. Il émettait un bruit semblable à celui d’un essaim quand il était actif.

Le chercheur polonais Igor Witkowski affirme que, lorsqu'il était activé, le Die Glocke émettait un champ énergétique qui couvrait une zone pouvant atteindre 660 pieds.

Dans cette zone, toute personne trop proche mourrait et les plantes se décomposeraient en boues.

Il a allégué que cinq des sept scientifiques nazis qui ont travaillé sur cet appareil sont morts lors des essais pendant la Seconde Guerre mondiale.

La machine à remonter le temps produisait prétendument des « images du passé » sur son dessus en forme de miroir pendant qu’elle fonctionnait.

Hitler aurait transporté Die Glocke en Amérique du Sud par sous-marin dans les derniers jours de la guerre.

Les théoriciens du complot nazi prétendent que l’arme se cache toujours quelque part en Amérique du Sud.

D’autres allèguent qu’elle aurait été cachée dans une installation secrète de Reich en Antarctique ou aurait été récupérée par les États-Unis.

L'Amérique du Sud et l'Antarctique figurent dans de nombreuses théories du complot à propos des nazis. Par le passé, la CIA avait étudié la piste que Hitler était parti vivre en Colombie à la fin du conflit.

Les affirmations sur Die Glocke ne sont que quelques-unes des nombreuses théories du complot concernant les super armes nazies.

Il n'y a cependant jamais eu de preuve concrète que le Troisième Reich développait des armes dignes des plus grands romans de science-fiction.

Certains considèrent que la technologie avancée des nazis était liée aux sciences occultes.

Et il est connu que Hitler avait de grandes ambitions technologiques. Il souhaitait construire un méga-char de 1000 tonnes appelé Ratte, des fusées V2 ainsi que des avions avancés tels que le Horton Ho.

Les historiens disent qu'il est probable qu'aucune arme permettant de voyager dans le temps comme le Die Glocke n'a existé.

Par ailleurs, aujourd’hui, les scientifiques pensent que le voyage dans le temps est totalement impossible.

Le Die Glocke a fait des apparitions dans des jeux vidéo tels que Call of Duty, Wolfenstein ou encore Assassin’s Creed.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/731398/man-in-the-high-castle-season-3-nazi-time-travel-adolf-hitler-die-glocke-conspiracy-amazon

, 22 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

D’étranges pyramides trouvées près des côtes californiennes


De mystérieuses pyramides ont été découvertes au fond de l’océan Atlantique. Certains affirment que ces structures pourraient faire partie d’un « continent perdu ».

Marcelo Irazusta parcourait l’océan sur Google Earth lors qu’il est tombé sur des formations inconnues qui émergeaient à la surface de l’eau près des côtes californiennes.

L’homme a pris des séquences vidéo de sa découverte sensationnelle.

Puis, après avoir incliné la caméra sous l’eau, il a trouvé des choses encore davantage inexplicables.

La vidéo semble montrer plusieurs grandes formations ainsi qu’un certain nombre de roches à l’aspect étrange.

Macelo a expliqué : « Dans l'océan Atlantique, près de la côte des États-Unis, on peut voir depuis Google Earth des dizaines de pyramides stratégiquement situées au milieu d'une chaîne de montagnes. »

« Cela pourrait-il être un défaut de Google Earth ? Ou peut-être ont-elles été installées par la NASA dans un but que nous ne connaissons pas ? Ou sommes-nous devant un continent perdu ? »

L'un des plus célèbres continents perdus de l’histoire est l'Atlantide.

Des théoriciens du complot ont longtemps cherché cette ville mythique dont parle le philosophe Platon.

Certains pensent qu’il s’agissait d’un véritable lieu et qu’il était jadis une superpuissance qui dominait le monde avant qu’une catastrophe naturelle ne ravage l’île entière qui aurait finalement sombré dans l’océan Atlantique.

Il y a quelques jours, certains ont prétendu avoir trouvé des vestiges de la célèbre cité de l’Atlantide en plein cœur du désert du Sahara.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/728190/Atlantis-found-Google-Earth-reveals-lost-continent-US-coast-video

, 07 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité