Affichage des articles dont le libellé est Histoire. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Histoire. Afficher tous les articles

Le crash de Roswell avait-il un origine soviétique ?


De nombreuses recherches menées sur le crash de Roswell en 1947 auraient permis de conclure que ce n’était pas un visiteur extraterrestre qui s’était écrasé ce jour-là, mais un avion-espion soviétique envoyé pour effrayer les États-Unis au début de la Guerre froide.

En 1947, un mystérieux disque volant aurait atterri dans le désert du Nouveau-Mexique, près de la ville de Roswell, au Nouveau-Mexique. L'US Air Force s'est précipitée sur les lieux et a affirmé qu’il s’agissait d’un ballon météo. Mais, 70 ans plus tard, de nombreux ufologues maintiennent que c’était, en réalité, une soucoupe volante extraterrestre. Cependant, un chercheur estime que ces deux affirmations sont fausses et que cet accident était celui d'un avion soviétique transportant des soldats difformes, qui avaient été envoyés pour espionner les citoyens américains.

C'est ce que pense la journaliste Annie Jacobson. Pour elle, l'Union soviétique utilisait une « propagande obscure » pour faire sombrer et chuter les États-Unis.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dictateur soviétique Joseph Staline avait fait appel au médecin nazi Josef Mengele, qui avait mené d’horribles expériences sur des êtres humains à Auschwitz et qui était connu sous le surnom « d’Ange de la mort ». Le terrifiant scientifique avait pour consigne de créer des pilotes «monstrueux, de la taille d’un enfant » qui pourraient être placés à bord d'un petit avion piloté à distance.

En échange des expériences du Dr Mengele, Staline avait promis à l'ancien nazi un laboratoire d'eugénisme où ses expériences contraires à l'éthique pourraient se poursuivre sans crainte.

Après la création de ces « enfants pilotes », pour lesquels il n’y a que peu de détails sur la façon dont cela s’est réellement passé, Staline et l’Union soviétique les ont envoyés dans un petit avion en direction des États-Unis.

Le plan était alors de faire atterrir l'avion aux États-Unis, où les citoyens verraient ces « monstrueux » enfants. Ils croiraient alors que cela étaient des extraterrestres et cela provoquerait une hystérie massive - similaire à celle entraîner par l'émission diffusée en 1937 au sujet de la guerre des mondes d'Orson Welles. Cette théorie a été exposée par Mme Jacobson, auteur du livre « Area 51: An Uncensored History of America’s Top Secret Military Base » (« Zone 51: Une histoire non censurée de la base militaire la plus secrète des États-Unis », en français).

Mme Jacobson s’est confiée dans le podcast Fresh Air : « Des aviateurs de la taille d'un enfant dans ce vaisseau étaient, en réalité, le résultat d'un programme d’expérimentation menée par les soviétiques sur des êtres humains. Ils avaient été créés pour ressembler à des extraterrestres, semblables à ceux de la guerre des mondes d'Orson Welles. C’était un coup de semonce pour le président Truman. »

« En 1947, l’année où ce projet a été mis en place, les Soviétiques n'avaient pas encore la bombe nucléaire, et Staline et Truman étaient liés l'un à l'autre. Staline ne pouvait pas encore rivaliser avec l'arme nucléaire. Toutefois, il pouvait certainement déstabiliser son rivalavec la ‘propagande noire’ - et c'était son but, selon ma source. »

« Si vous regardez l’histoirede Josef Mengele, on apprend qu’il a quitté Auschwitz en janvier 1945 et a disparu pendant un moment. Ma source a suggéré que Mengele avait coupé ses liens avec le Troisième Reich et travaillait avec Staline. »

« Le plan, selon ma source, était de créer la panique aux États-Unis avec cette conviction qu'un OVNI avait atterri avec des extraterrestres à son bord. »

« L’un des documents les plus intéressants sont les notes de services adressées au Conseil de sécurité nationale par le deuxième directeur de la CIA, Walter Bedell Smith. Ces documents expliquent que les États-Unis craignaient que les Soviétiques mettent en place un canular pour déstabiliser l'Amérique impliquant un OVNI. Cela avait pour but de surcharger le système d’alerte anti-défense, rendant ainsi l'Amérique vulnérable à une potentielle attaque. »

Photo : Josef Mengele

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1124916/roswell-new-mexico-ufo-area-51-soviet-union-cold-war-aliens-alien-news, 11 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Selon le FBI, Hitler a été vu vivant dans un hôtel au Brésil


Adolf Hitler a été repéré vivant deux ans après la Seconde Guerre mondiale par un informateur, selon des dossiers détenus par le FBI.

Les documents du FBI révèlent les efforts déployés par les États-Unis pour enquêter sur les rumeurs et les informations selon lesquelles Hitler aurait survécu à la Seconde Guerre mondiale.

Il avait précédemment été révélé que les services secrets américains avaient reçu une information selon laquelle le dirigeant nazi s'était enfui à bord d’un sous-marin à destination de l'Amérique du Sud.

D’autres dossiers révèlent que l’enquête s’est poursuivie et deux ans plus tard, en 1947, une source a été interrogée. Celle-ci affirmait avoir vu Hitler et sa compagne Eva Braun.

Des documents déclassés datés du 5 juin 1947 nous apprennent que le chef nazi aurait été vu dans un hôtel d'une ville appelée « Casino ».

En dépit de l'enquête menée par le FBI, les historiens admettent que Hitler s'est tué il y a 74 ans, au Fuhrerbunker, à l'âge de 56 ans.

Des agents secrets du FBI ont affirmé que la ville - décrite comme proche du Rio Grande au Brésil - semblait être « entièrement peuplée » d’Allemands.

Le document fortement expurgé certifie que l'informateur « a reconnu Eva Braun et Hitler assis à une table » dans un hôtel de la ville.

Il a été menacé de ne pas en parler au monde extérieur - et a, plus tard, prétendu avoir fait l'objet de tentatives d'assassinat.

Des agents spéciaux ont interrogé l'homme, un journaliste amateur qui a prétendu avoir servi au sein de la résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale. Les détails de cet échange ont été consignés dans des dossiers déclassifiés.

Le document avait été envoyé directement en haut lieu, ainsi qu’au directeur du FBI, J. Edgar Hoover, qui a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Casino a été décrit comme une ville qui semblait être entièrement peuplée d’allemand et composée uniquement de villas de luxe et d’un Grande Hôtel.

Il y avait également ce qui a été décrit comme une « grande station de radio » dotée d'une antenne inhabituelle.

« Les habitants de Casino ne semblaient pas être engagés dans une occupation particulière », lit-on dans le document du FBI.

La taupe a également affirmé que l’accès à la zone avait été restreinte par les militaires « trois à quatre mois » avant la fin de la guerre en Europe.

Le témoin a ensuite assisté à un spectacle à l'hôtel la nuit suivante, où il a remarqué que le personnel faisait des salutations - et c'est là qu'il prétend avoir repéré Hitler et Braun.

Hitler et Braun auraient été aperçus assis à une grande table, le Fuhrer semblait « rasé de près » et « squelettique ».

Il a également indiqué avoir reconnu un officier allemand qu'il avait nommé Weissman, originaire du Paris occupé.

La source avait tenté de prendre des photos de la ville et de deux suspects sous prétexte d’écrire un récit de voyage – ce qui a provoqué la fureur du « directeur » de l’hôtel.

Le personnel lui a ensuite ordonné de quitter l’hôtel « dans l’heure » et une fille qui s’est identifiée comme étant la nièce de Braun a déclaré qu’elle n’aimait pas les journalistes, car ils étaient « trop curieux ».

La source du FBI a ensuite quitté Casino pour rentrer à Rio de Janeiro, où deux fois quelque chose est tombé de hauteur devant lui, faisant craindre que quelqu'un essayait de le « supprimer ».

Il semble que son histoire s’aligne avec les théories que Hitler, Braun et d’autres nazis ont fui de Berlin avant l’arrivée de l’Armée rouge.

Des rumeurs infondées avaient prétendu que le dernier des nazis s'était rendu en sous-marin en Amérique du Sud.

Les agents du FBI ont signalé qu'ils soupçonnaient que leur source serait un « messager du Parti communiste » ou un « agent russe ».

On a également dit qu'il parlait « très mal anglais » quand il a raconté cette histoire à des agents de Los Angeles.

Le rapport a toutefois ensuite été transmis au directeur du FBI, Hoover, qui a ordonné une enquête.

Hoover a écrit à un agent local basé à Rio et a noté que ce récit était une « histoire plutôt fantastique ».

Il a déclaré : « Il est souhaitable, par le biais des contacts avec la police, que vous nous posiez des questions sur l'exactitude des informations contenues dans ce message. »

On ignore ce qu'il est advenu de l'affaire par la suite, mais il est peu probable que Hitler et Braun aient été découverts vivants.

Les documents du FBI offrent un aperçu fascinant de la peur très réelle que Hitler ait pu survivre à la Seconde Guerre mondiale.

Beaucoup de spécialistes ont prétendu que Hitler avait vécu à cause des circonstances étranges entourant sa mort.

Les divisions de l'Armée rouge se rapprochaient de Berlin lorsque Hitler s’est tué, puis son corps avait été brûlé par des soldats soviétiques.

Les autorités russes avaient également affirmé que Hitler était toujours en vie. Joseph Staline avait même raconté au président américain Harry Truman que le dictateur sanguinaire avait survécu.

Cependant, des enquêtes ultérieures menées par des responsables occidentaux suggèrent que le Führer était bel et bien mort - malgré les allégations d'observations enregistrées par la CIA et le FBI.

Des historiens avaient affirmé que les dirigeants nazis s'étaient réfugiés en Amérique du Sud emportant, avec eux, des trésors volés à travers l’Europe.

On prétend même qu'une division de la SS s’y serait installée et aurait continué à travailler pour mettre en place un quatrième Reich.

La CIA a enquêté sur la survie de Hitler dans les années 50 après qu’un homme se faisant passer pour un ancien officier nazi se soit présenté avec une photo d’Adolf Hitler.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/775455/adolf-hitler-alive-world-war-2-nazi-brazil-fbi-documents-south-america-sighting-sub, 10 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des experts pensent que Shakespeare n’est pas l’auteur de ses œuvres


Les innombrables signatures utilisées par William Shakespeare constitueraient la preuve qu'un imposteur a écrit plusieurs pièces de l’écrivain Britannique. C’est la position que soutient un groupe qui se fait appeler les « Anti Stratfordians ».

William Shakespeare, né à Stratford-upon-Avon, est considéré comme le plus grand écrivain de langue anglaise. Également connu sous le nom de Bard of Avon, l'auteur a écrit environ 39 pièces de théâtre et 156 poèmes, dont Macbeth, Roméo et Juliette et Hamlet, avant de décéder le 23 avril 1616, à l'âge de 52 ans. Toutefois, des documents mis au jour depuis sa mort ont révélé de nombreuses orthographes différentes de son nom.

Six signatures découvertes sur une période allant de 1612 à 1616 indiquaient un certain nombre de variantes de son prénom et de son deuxième nom.

L’une provient d’un procès intenté le 11 mai 1612, l’autre de l’achat d’une maison à Blackfriars, à Londres, le 10 mars 1613.

Une troisième jour peut être vue sur un document de demande de prêt hypothécaire de la même maison un jour plus tard. Son dernier testament contient, quant à lui, trois signatures différentes datées du 25 mars 1616.

Les documents montrent plusieurs variantes de ses noms, notamment Willm Shakp, William Shaksper, Wm Shakspe, William Shakspere, Willm Shakspere et William Shakspeare.

Cette découverte, ainsi que de nombreuses variations orthographiques de son travail au cours de l'histoire, serait une indication que l’écrivain avait peut-être utilisé plusieurs orthographes de son nom pour le distinguer du pseudonyme avec lequel il décrivait.

Cependant, un groupe de chercheurs a une théorie plus choquante.

Les anti-Stratfordiens sont un groupe de critiques littéraires qui croient que derrière les différentes orthographes du nom de Shakespeare, il y avait un collectif d’écrivains qui étaient les véritables auteurs des œuvres du génie britannique. Ces écrivains, pour une raison quelconque, ne pouvaient pas ou ne voulaient pas se faire connaître publiquement.

Cette théorie tend à expliquer l’origine des différentes orthographes de sa signature notamment découvertes sur des versions imprimées de son travail. Certaines de ces signatures incluent une version à trait d'union, Shakeſpeare et même Shakefspear.

Cette idée a été mise en doute pour la première fois au milieu du 19ème siècle, alors qu’il commençait à être considéré, par le plus grand nombre, comme étant le plus grand écrivain de tous les temps.

Ses origines humbles et son style de vie obscur semblaient incompatibles avec son éminence poétique et sa réputation de génie, suscitant la suspicion que Shakespeare n'aurait peut-être pas écrit les œuvres qui lui ont été attribuées.

Les partisans de cette théorie alternative soutienne que plusieurs auteurs sont à l’origine des œuvres de Shakespeare puisque celui-ci n’avait ni l'éducation, ni la sensibilité aristocratique, ni la familiarité avec la cour royale qui, selon eux, est apparente dans l’ensemble de ses œuvres.

Cependant, il peut y avoir une simple raison aux nombreuses variations de son nom sur ses œuvres, ainsi que sur ses signatures.

La plupart d'entre elles sont des versions abrégées de son nom, qui était une convention populaire à l'époque et une pratique courante.

L'écrivain David Kathman a tenté de mettre fin aux spéculations avec de la publication de son livre « William Shakespeare: A Documentary Life » publié en 1975.

M. Kathman a déclaré que parmi les « références non littéraires » du temps de Shakespeare, l'orthographe « Shakespeare » apparaît 71 fois, tandis que « Shakespere » apparaît en deuxième position avec 27 usages, suivi de « Shakespear », utilisé 16 fois.

L'orthographe standard du nom de famille « Shakespeare » était peut-être la forme publiée la plus courante dans la vie de Shakespeare, mais elle n'était pas utilisée dans ses propres signatures manuscrites.

Il s’agissait toutefois de l’orthographe utilisée par l’auteur comme signature imprimée dans les dédicaces des premières éditions de ses poèmes Vénus et Adonis et Le Viol de Lucrèce.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1121354/william-shakespeare-bombshell-unearthed-signatures-imposter-spt, 01 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le bunker de Hitler possédait un passage secret …


Le bunker d’Adolf Hitler « possédait un cinquième tunnel secret » pour permettra à ses occupants de s’échapper, nous révèle une vidéo récemment publiée.

Adolf Hitler s'est tué dans son bunker à Berlin le 30 avril 1945. Mais un certain nombre de spécialistes et d’historiens prétendent depuis longtemps que le dictateur a réussi à s’échapper du bunker dans lequel il s’était réfugié, avant de finalement s’enfuir en Argentine.

Cette théorie controversée est accréditée par le fait qu’il y avait une cinquième sortie secrète que Hitler aurait pu utiliser pour échapper de son bunker alors que les troupes ennemies avaient pris le contrôle de la capitale Allemande.

Un épisode de la série de reportages « Hunting Hitler », diffusée sur History Channel, nous montre des experts affirmer que le bunker du dictateur avait un cinquième « tunnel secret ».

Utilisant des plans de la région reconstituée numériquement, ils nous expliquent que le tunnel se trouvait à une trentaine de mètres du bunker et aurait pu emmener Hitler jusqu’au Tiergarten – la version berlinoise de Central Park.

« Au cours des 15 dernières années, nous n'avons jamais su qu'il pourrait y avoir une autre sortie du bunker. C’est un choc complet. »

Mais, comme l'a souligné l'enquêteur Lenny DePaul dans cet épisode, « cela n'avait aucun sens » qu'Hitler veuille fuir depuis un jardin public comme le Tiergarten.

Le tunnel était situé directement sous le mur de Berlin et avait été découvert par des responsables de la Stasi en 1973 dans le but de bloquer toute évasion de Berlin-Est vers Berlin-Ouest.

L'équipe d'experts s'est demandée pourquoi le dirigeant nazi aurait utilisé ce tunnel, le cas échéant.

Le documentaire est basé sur des documents déclassifiés du MI6 qui suggèrent qu'après la chute de l'Allemagne nazie, Hitler a survécu à la Seconde Guerre mondiale et s'est enfui en Amérique du Sud.

Un dossier déclassifié affirme que le pilote et capitaine Peter Baumgart avait juré sous serment d'avoir transporté Hitler hors de Berlin le 29 avril 1945, un jour avant son suicide.

 

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/774072/Adolf-Hitler-s-bunker-had-FIFTH-secret-tunnel-exit-footage-from-MI6-files-video, 30 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L’Atlantide retrouvée près du détroit de Gibraltar ?


Une technologie révolutionnaire a permis de découvrir une île submergée en Grèce qui semble correspondre à la ville mythique de l’Atlantide.

L'ancien philosophe Platon a parlé pour la première fois de la légendaire cité de l'Atlantide dans ses textes, il y a environ 2 400 ans.

Selon le philosophe, cette mythique civilisation existait il y a plus de 9 000 ans. Seulement, elle aurait été anéantie à la suite d’un événement apocalyptique.

Bien que ce récit soit considéré, par beaucoup, comme étant fictif, des géologues et de multiples scientifiques sont fascinés par cette histoire et déterminés à prouver qu’il s’agit d’un lieu bien réel.

Le Dr Marc-André Gutscher, géophysicien, a fourni une localisation possible pour cette île.

Marc a analysé les textes de Platon et a été intrigué par la mention « Piliers d’Héraclès » (ou Colonnes d’Hercule) - la frontière maritime du monde grec antique.

Il a estimé que cette frontière pourrait correspondre au détroit de Gibraltar, un détroit étroit qui relie l'océan Atlantique à la mer Méditerranée et sépare Gibraltar de l'Espagne péninsulaire.

Marc pense que la présence d’un monticule de terre submergé à l’ouverture du détroit, au large du cap Spartel, pourrait prouver sa théorie.

La série Channel 5 Drain The Ocean a exploré la théorie de Marc en utilisant un logiciel de cartographie de pointe.

Cette technologie a été utilisée pour produire une image de ce à quoi la mer ressemblerait si elle était asséchée, et ainsi mettre en lumière les terres actuellement submergés.

Quand ils ont cartographié la zone localisée par Marc, ils ont trouvé une grande masse continentale.

« Est-ce le site de l'Atlantide, exposé pour la première fois il y a 11 000 ans ? », se demande l’un des narrateurs de l’émission.

Marc évoque le fait que Platon avait déclaré que l'Atlantide avait été détruite par « de forts tremblements de terre et des inondations ».

Cela correspond à l’emplacement de l’île, étant donné qu’elle se trouve à la limite de deux plaques tectoniques - une région où les tremblements de terre sont les plus fréquents.

Mais il existe un problème avec cette théorie.

« Nulle part sur cette île mystérieuse, il n'y a de lignes ou de formes qui indiqueraient la présence d'une grande ville antique », dit le narrateur.

Cela amène Marc à admettre : « L'Atlantide n'existait peut-être pas sur la petite île de Spartel. Toutefois, si elle existe, nous en découvrirons les traces. »

Le mystère entoure toujours cette île, cependant.

« Il n’y a peut-être aucune trace d’une ville construite en pierre, mais des preuves découvertes sur des terres avoisinantes suggèrent qu’à l’âge de pierre, lorsque le niveau de la mer était beaucoup plus bas, des gens vivaient ici », conclut le narrateur.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/770732/Atlantis-found-new-technology-submerged-island-Gibraltar-Straits-video, 15 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un texte sacré pourrait expliquer l’origine des pyramides d’Égypte


Un expert a affirmé que les énigmes entourant les fameuses pyramides égyptiennes pourraient enfin être expliquées par un énigmatique « texte sacré ». Hélas, personne ne sait où il se trouve.

De nombreux mystères entourent cette structure emblématique. Depuis des années, les historiens se demandent qui les a construites, quand, comment et surtout pourquoi. Ils s’interrogent également ce qui se trouve en dessous.

Matt Sibson, expert en histoire et en civilisations anciennes, estime qu'un « texte sacré », dont l’existence a rarement été abordée, pourrait être la clé permettant de comprendre la véritables histoire des pyramides de Gizeh.

Sur sa chaîne YouTube Ancient Architects, l’historien « propose des interprétations alternatives sur les sites antiques les plus connus du monde ».

Dans sa dernière vidéo, Matt parle de l'héritage du pharaon Khéops, considéré comme étant le bâtisseur des pyramides.

Après avoir construit ces impressionnantes structures, Khéops aurait poursuivit son œuvre et aurait « écrit un livre sacré ». Ce texte serait ensuite devenu la possession de Manéthon, un prêtre et érudit égyptien.

Matt a révélé au Daily Star Online : « Manéthon, un prêtre et érudit égyptien qui vivait autour de 300 ans av. J.-C., a déclaré qu'un roi de la 4ème dynastie appelé Suphis avait construit la Grande Pyramide des centaines d'années auparavant. »

« Suphis serait la même personne que Khéops. »

« Manéthon a également déclaré que Suphis avait écrit un livre sacré, dont Manéthon avait alors en sa possession. »

« Ce livre sacré m'a intrigué, car on n'en avait jamais parlé auparavant. »

« Il est intéressant de noter que les deux informations que Manéthon a recueilli à propos de Suphis indiquent qu’il a construit la Grande Pyramide et a écrit un livre sacré. »

« Je pense que cela signifie que les deux sont liés. »

« Peut-être que le livre sacré contient toutes les réponses aux énigmes qui entourent la pyramide. »

Mais, comme Matt l'a révélé, « ce livre ne figure » dans aucune œuvre ultérieure « et il semble avoir disparu de l'histoire ».

« J'ai le sentiment que ce livre contient la réponse à tout ce que nous recherchons concernant l'histoire des pyramides d'Égypte », a-t-il ajouté.

Matt a fait la une des journaux il y a quelques semaines. Il avait affirmé que deux reliques manquantes pourraient révéler une porte possible sous le Grand Sphinx.

L'année dernière, il a révélé qu'une « pièce secrète » cachée à l'intérieur de la Grande Pyramide pourrait « contenir le corps d'un roi perdu depuis longtemps ».

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/763819/Ancient-Egyptian-pyramids-explained-sacred-text-Pharaoh-Khufu-video, 31 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les Pyramides ont-elles été bâties avant le déluge ?


Un producteur de Hollywood a affirmé que les pyramides de Gizeh en Égypte n’avaient été pas conçues pour être des tombeaux, et qu’elles avaient été construites bien avant que les livres d’histoire ne le prétendent.

Pendant des années, les pyramides antiques ont laissé les historiens perplexes devant leur structure complexe.

Les égyptologues pensent qu'elles ont été construites par 100 000 personnes pour servir de tombeau au pharaon de la quatrième dynastie, Khéops, qui a régné entre 2580-2560 av.

Mais des théoriciens du complot prétendent que les faibles capacités de construction de ceux qui vivaient à l'époque ne leurs permettaient pas de réaliser un tel exploit.

Cette théorie a été présentée par History Channel dans son émissionAncient Aliens. Cette dernière s’intéresse à la théorie des anciens astronautes qui prétend que des extraterrestres ont visité notre planète à divers moments de notre histoire.

Récemment, il a été suggéré que la structure pyramidale aurait pu avoir été construite pour servir de « centrale électrique ».

Kevin Burns - le producteur de la série - a ajouté davantage de crédits à une théorie intrigante.

Dans une interview donné au Daily Star Online, il a affirmé que l'intérieur de la plus grande structure du complexe – c’est-à-dire la Grande Pyramide - ne correspond en rien à une tombe. Il affirme que rien ne prouve qu’elle était destinée à devenir une tombe.

« Si la Grande Pyramide était un tombeau, cela n’aurait aucun sens. Il n’y a d’ailleurs aucun hiéroglyphe qui va dans ce sens. »

« Aucun corps n’y a jamais été retrouvé et les chambres ne correspondent à rien. »

« Les pharaons égyptiens ont été retrouvés sous terre, pas dans des pyramides. »

Après avoir obtenu un accès privilégié à la Grande Pyramide, le producteur a mis en lumière ce que l'équipe avait vu et qui soutiendrait ces incroyables affirmations.

« L'intérieur de la Grande Pyramide est une structure extraordinairement sophistiquée », a-t-il déclaré.

« Il a des murs de granit où les pierres sont parfaitement ajustées et parfaitement pures»

« Elles n’ont pas été taillés à la main, elles ne sont pas rugueuses - cela ressemble à un travail de maçonnerie extraordinairement précis. »

Cela laisse à penser à Kevin que la structure a peut-être été construite bien avant la grande inondation biblique - il y a environ « 10 000 ans ».

« La théorie que je trouve très convaincante est que la Grande Pyramide était une structure antérieure aux inondations. Elle pourrait être beaucoup plus ancienne que nous ne le pensons », a-t-il ajouté.

« La Grande Pyramide semble être une structure qui ne correspond pas à la technologie que possédait les anciens Égyptiens. »

« Il y a des preuves d'un déluge dans les histoires et les sculptures du monde entier. »

« Y avait-il une civilisation humaine avant le déluge et à quel point cette civilisation pouvait-elle être sophistiquée ? »

« Il semble être de plus en plus certain (que cela se soitréellement passé). »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/765195/Egyptian-pyramids-not-tombs-built-before-biblical-Great-Flood-video, 21 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une pyramide construite par les aliens en Antarctique ?


Les plus anciennes pyramides de la Terre seraient cachées sous la neige froide et profonde de l'Antarctique. C’est ce qu’ont affirmé certains théoriciens du complot au cours d’une émission diffusée sur History Channel.

Des partisans de la théorie des anciens astronautes pensent qu’il existe de nombreuses pyramides secrètes dissimulées dans le monde entier. Ils affirment que certaines pourraient être cachées en Antarctique. Les théoriciens du complot, en particulier, évoquent la présence d'une structure vaguement pyramidale située près de la chaîne de montagnes Shackleton sur le continent glacé. La « pyramide » en question, lorsqu'elle est visualisée sur des images satellite, semble avoir quatre côtés escarpés, à l'instar de la Grande Pyramide de Gizeh. Cette théorie incroyablement étrange a été présentée dans la série télévisée Ancient Aliens diffusée sur la chaîne History Channel, qui examine diverses théories sur les extraterrestres.

Le premier épisode de la saison 11 de Ancient Aliens explore la possibilité lointaine que de telles pyramides aient été laissées par d'anciens visiteurs extraterrestres ou des civilisations humaines complètement inconnues.

L'auteur de cette théorie du complot, David Childress, a déclaré qu'il est fort possible que la pyramide de Shackleton soit la plus ancienne du genre sur Terre.

Il a déclaré : « Si cette gigantesque pyramide présente sur l'Antarctique est une structure artificielle, il s'agirait probablement de la plus ancienne pyramide de la planète et pourrait même être la pyramide maîtresse à partir de laquelle toutes les autres pyramides de la planète Terre ont été conçues. »

Un autre théoricien du complot est d’accord avec ce dernier : « Partout dans le monde, nous trouvons des preuves de structures pyramidales. »

« Nous devrions commencer à examiner la possibilité qu'il y avait des habitations en Antarctique. »

« Était-ce une civilisation perdue ? Pourrait-il s'agir d'anciens astronautes ? »

« Peut-être que les premiers monuments de notre propre civilisation sont venus de l'Antarctique. »

Mais cette théorie a été contestée par le Dr Michael Salla, auteur de l’ouvrage intitulé « Exopolitics Political Implications of the Extraterrestrial Presence ».

L’expert a fait valoir que la pyramide de l’Antarctique n’était qu’un des nœuds d’un réseau mondial de pyramides génératrices d’énergie stratégiquement situées autour de la Terre.

Une théorie populaire prétend que les structures triangulaires agissent comme des générateurs d'énergie, construits dans le but de faire transiter de grandes quantités d'énergie sans fil.

Le Dr Salla a déclaré : « De nombreuses recherches ont été menées sur les pyramides à travers le monde, en ce qui concerne leur structure et ce qu’elles sont réellement. »

« L’une des théories est que les pyramides sont des génératrices d’énergie. Par conséquent, si ces pyramides sont stratégiquement placées dans le monde entier pour générer une charge, il est possible de créer une large onde stationnaire dans le monde qui constitue une transmission d’énergie sans fil ».

Cependant, tous ceux qui ont vu l'épisode Ancient Aliens n'ont pas été convaincus par les théories présentées.

Derrick, un sceptique, a commenté : « En Antarctique, les pyramides recouvertes de neige ressemblent davantage à une montagne. »

Selon des géologues, la forme angulaire de la montagne n’a rien d’inhabituel.

Le Dr Mitch Darcy, géologue au Centre allemand de recherche en géosciences à Potsdam, a expliqué que de telles montagnes sont connues sous le nom de nunataks.

Les Nunataks sont des sommets et des manèges exposés et rocheux, naturels et de forme pyramidale.

S'exprimant au sujet d'une des « pyramidesde l’Antarctique » similaire située près des montagnes Ellsworth, le géologue a déclaré à IFLScience : « Les pics sont clairement composés de roches et c'est par hasard que ce sommet a pris cette forme. »

« Ce n’est pas une forme compliquée, donc ce n’est pas une coïncidence particulière non plus. »

« Par définition, il s’agit d’un nunatak, qui est simplement un pic de roche qui dépasse au-dessus d’un glacier ou d’une couche de glace. »

« Celui-ci a la forme d'une pyramide, mais cela n'en fait pas une construction humaine. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1097697/Antarctica-pyramids-ancient-aliens-ufo-oldest-pyramids-earth-history-channel, 09 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les anciens égyptiens produisaient-ils de l’électricité ?


Les Pyramides de Gizeh et l’Obélisque possédaient, sur leur sommet, des cristaux qui permettaient aux Égyptiens d’exploiter l’énergie électrique.

Pendant des années, les historiens ont débattu sur la manière dont les anciens Égyptiens avaient construit ces structures gigantesques avec une technologie aussi limitée.

Des experts, partisans de la théorie des anciens astronautes, soutiennent qu'ils ont été aidés par des extraterrestres, qui ont visité la Terre plusieurs fois au cours de l'histoire.

Mais les cristaux qui se trouvent au sommet des pyramides de Gizeh et de l’Obélisque peuvent contenir un indice important.

Dans le documentaire intitulé « Ancient Aliens » et diffusé sur la chaîne History Channel, des auteurs et des théoriciens explorent l’importance de la présence de ces cristaux.

Michael Dennin, professeur de physique et d'astronomie, explique au début de la vidéo que le quartz - une forme cristalline - crée des « fréquences incroyablement bien définies lorsque vous les frappez mécaniquement ».

« Ils peuvent être activés électriquement, vous pouvez donc mettre du quartz dans une montre et l'utiliser comme un chronomètre », ajoute-t-il.

« Ainsi, le quartz peut être utilisé pour transmettre certains signaux. »

Le narrateur explore ensuite la question de savoir si le « pouvoir des cristaux » était quelque chose que les peuples anciens utilisaient.

L'auteur Jason Martell souligne la présence de structures cristallines au sommet des pyramides de Gizeh et de l'obélisque.

« Quand on regarde un obélisque, il ressemble beaucoup à une canne électrique ou à une bobine de Tesla », a-t-il ajouté.

« Dans les temps anciens, l'obélisque était un symbole de pouvoir, peut-être n'était-ce pas simplement un pouvoir émotionnel, mais aussi un pouvoir physique qui était exploité par ces structures»

Ce n'est pas la première fois que certains chercheurs affirment que la Grande Pyramide de Gizeh possédait une technologie cachée.

Des spécialistes assurent que ces cristaux étaient utilisés comme centrale électrique. Cette théorie, qui peut sembler fantasque, a été étayée par la découverte « d’objets électriques ».

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/761376/Ancient-Egyptians-used-Pyramids-Giza-Obelisk-POWER-rods-video, 01 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le Sphinx avait autrefois la tête d’un lion selon des égyptologues


Le Grand Sphinx de Gizeh en Égypte avait, peut-être, à l’origine le visage d’un lion, selon une équipe britannique qui affirme avoir résolu l’une des énigmes les plus mystérieuses de l’histoire en 2008.

Le Sphinx en Égypte aurait pu, à l’origine, avoir le visage d’un lion, et il pourrait être beaucoup plus ancien qu’on ne le pensait, comme le suggèrent des investigations menées par un géologue britannique. Les égyptologues ont longtemps fait valoir que le monument situé à l'extérieur du Caire, qui avait une tête de pharaon et un corps de lion, avait été construit peu de temps après la première pyramide - il y a environ 4 500 ans.

Cependant, le géologue anglais Colin Reader - qui s'intéresse à l'Égypte ancienne et qui est également secrétaire de la Manchester Ancient Egypt Society - a découvert que l'érosion produite par la pluie sur l'enveloppe du Sphinx donne à penser qu'il a été construit bien des années auparavant.

M. Reader a déclaré : « Un palais englouti sur le plateau de Gizeh fournit une preuve supplémentaire de l'existence d'activités [humaines] dans la région avant la construction des pyramides. »

« Son style suppose qu'il est plus vieux que les autres tombes du site. La tombe aurait été adaptée et embellie par les habitants de la région. »

Les experts en effets visuels ont utilisé les données de recherche pour recréer le monument tel qu'il aurait pu être dans un documentaire diffusé sur Channel Five en 2008 et intitulé « The Secrets of Egypt » (« Les Secrets de l'Égypte », en français).

Le documentaire révèle que les chercheurs ont découvert que le corps et la tête du Sphinx étaient disproportionnés, ce qui suggère qu'il n'avait, à l'origine, pas la tête d’un pharaon.

L’architecte historique Jonathan Foyle, qui a travaillé avec M. Reader sur le projet, a déclaré : « La tête et le corps étaient extrêmement démesurés. »

« La raison en est peut-être que le Sphinx avait à l'origine une tête totalement différente - celle d'un lion. »

Selon cette théorie, « la statue a ensuite été resculptée pour être modelée sur la tête de Khéops ».

Pour les premiers égyptiens, le lion était un symbole de pouvoir beaucoup plus puissant que le visage humain.

Étant donné que le monument a déjà le corps d'un lion, il est logique, pour les experts, qu'il avait également à l'origine une face de lion.

Au début de l'histoire de l'Égypte, des lions vivaient dans la nature sauvage de Gizeh et ses environs.

La plupart des égyptologues pensent que le Grand Sphinx possède une certaine ressemblance avec le roi Khéphren.

D’autres pensent également que c’est Djédefrê, le frère aîné de Khéphren, qui a construit le Sphinx en hommage à son père Khéops.

Le géologue Robert Schoch a conclu que « le Sphinx doit être beaucoup plus vieux qu'on ne le croit aujourd'hui après une enquête entreprise dans les années 1990 ».

M. Schoch a fait valoir que l'altération particulière trouvée sur le corps du Sphinx et le « fossé » autour duquel le monument avait été creusé présentait des caractéristiques qui ne pouvaient être causées que par une érosion hydrique prolongée.

M. Schoch affirme que l'érosion hydrique que le Sphinx a connue indique une date de construction au plus tard le 6ème millénaire avant notre ère ou le 5ème millénaire avant notre ère, deux mille ans au moins avant la date de construction largement acceptée et 1 500 ans avant la date de début acceptée de la civilisation égyptienne.

M. Reader conclut que « le Sphinx n'a que quelques centaines d'années de plus que la date traditionnellement acceptée. On croit que le Sphinx était un produit du début de la période dynastique ».

Étant donné que ces conclusions exigent une nouvelle datation du Sphinx avant la construction de grands monuments, cette théorie n'a pas été acceptée par les égyptologues traditionnels.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1091417/egypt-shock-giza-pyramid-sphinx-lion-face-theory-spt, 26 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le sarcophage de Romulus sur le point d’être découvert ?


La fondation de la ville de Rome et de son empire tire son origine de Romulus, un personnage légendaire et mythologique. Malgré tout, pour certains scientifiques, cet homme, d’ascendance divine, pourrait avoir réellement existé.

Romulus et Remus étaient les fils d’une vierge vestale nommée Rhéa Silvia et du dieu de la guerre Mars. Toutefois, certaines histoires certifient que le père des deux enfants était le demi-dieu Hercule. Tout petits, ils ont été condamnés à mort par leur grand oncle, le roi Amulius, par crainte qu’ils ne viennent usurper son trône.

Ne voulant pas fâcher le père divin des frères en les tuant, Amulius a ordonné à ses serviteurs d'exécuter Romulus et Remus en les enterrant à vie ou en les jetant dans le Tibre. Il pensait, qu’en agissant ainsi, Mars, le dieu de la guerre, serait moins en colère qu'une mort rapide et honorable par l'épée.

Dans tous les cas, les domestiques eurent pitié des garçons et les placèrent dans un panier afin qu’ils flottent, sains et saufs, le long du Tibre jusqu'à ce qu'ils s'immobilisent contre un arbre. C’est à ce moment que les loups les ont trouvés. C’est généralement là que l’histoire se termine. Ces loups ont accueilli les deux garçons et les ont élevés.

Quelques années plus tard, après quelques conflits et des histoires de régicide, Romulus et Remus étaient devenus des hommes et il était temps de se soumettre à ce rite de passage que tous les hommes devaient accomplir : fonder leur propre ville. Cependant, ils n'étaient pas d'accord sur la colline sur laquelle construire la ville, ils ont donc consulté les auspices. Remus compta 6 vautours tandis que son frère en vit 12. C’est donc Romulus qui gagna. Remus accusa son adversaire de manigances. Ils se disputèrent violemment. Romulus commença alors à construire un mur autour de sa colline. Remus se moqua de cette initiative et Romulus le tua.

Est-ce que tout cela est réellement arrivé ? Probablement pas, selon bon nombre de scientifiques. Comme tous les bons mythes, il existe quelques incohérences et beaucoup d’allégories. Romulus, cependant, a peut-être été une personne réelle et une équipe d’archéologues se lance maintenant dans une quête pour trouver le sarcophage de Romulus, qui, selon eux, est enseveli au fond du Forum, au cœur de la Rome antique.

Le Forum a été scellé après des fouilles organisées au 19ème siècle, mais les écrits de l'archéologue Giacomo Boni datant de l'époque de ces fouilles et les écrits anciens de Horace et de Tite-Live suggèrent un sarcophage en pierre enfoui sous le forum, qui serait lié à Romulus.

Selon Alfonsina Russo, directeur archéologique de la zone qui comprend le forum, il y a une chance que Romulus soit une personne réelle :

« Il a peut-être existé. Il y a toujours des éléments de vérité dans la fondation de mythes comme celui-ci. »

Cependant, ils ne s’attendent pas à retrouver le corps de Romulus. Selon la légende, Romulus aurait été démembré par son Sénat après quoi il serait monté au ciel. Selon les archéologues, le sarcophage y aurait été posé 400 ans après sa mort, probablement par les partisans du Culte de Romulus. Patrizia Fortini, l'archéologue en charge du projet, a déclaré :

« C’est une nouvelle hypothèse, selon laquelle le sarcophage est lié au culte de Romulus. »

« Nous ne prévoyons pas de découvrir des restes de son corps. Le fût a été placé là environ quatre siècles après la mort de Romulus en tant que symbole, comme un souvenir de cet homme. »

Mais ce qu’ils découvriront pourrait de nous éclairer davantage sur la part de vérité du mythe fondateur de Rome. Si le sarcophage est finalement retrouvé, l'équipe indique que la zone sera ouverte au public. À tout le moins, l’application de techniques archéologiques modernes à une zone scellée il y a plus de cent ans ne manquera pas de produire quelque chose. Peut-être que nous apprendrons ce que Remus a réellement pu dire à propos de ce mur.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/02/archaeologists-search-for-the-sarcophagus-of-romulus-romes-mythic-founder/, 20 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le régime Nazi voulait créer une nouvelle religion


Le régime Nazi avait entrepris une mission archéologique dans le but de retrouver l’Atlantide et le Saint Graal. Leur objectif final était de former une nouvelle religion qui remplacerait le christianisme sous le Troisième Reich.

L'obsession nazie pour le légendaire Saint Graal était basée sur des événements réels. Le documentaire « La quête nazie du Saint-Graal » (« Nazi Quest For The Holy Grail ») diffusé sur Amazon Prime révèle que le chef de la SS, Heinrich Himmler, avait assisté à une présentation à Berlin dans les années trente au cours de laquelle il avait appris une théorie étrange d’un archéologue. Le documentaire de 2013 révèle que cet archéologue « prétendait connaître l'emplacement de la mythique ville de l’Atlantide ».

Le mythe de l'Atlantide prétend qu'une civilisation très avancée y avait vécu avant que l'île paradisiaque ne soit engloutie par la mer.

Cependant, Himmler croyait en la théorie selon laquelle une poignée de survivants s'étaient échappés avant de parcourir les coins les plus lointains de la Terre, semant les graines de futurs civilisations florissantes telles que l’Egypte pharaonique.

Tout cela s'inscrivait dans un objectif idéologique plus large - un Saint Graal métaphorique - qui consistait à écrire dans l'histoire une civilisation ancienne dont les nazis croyaient être les descendants.

Christopher Hale, auteur de « Himmler’s Crusade » et l’un des contributeurs du documentaire, a déclaré : « Himmler possédait une large connaissance de ce que nous appellerions aujourd’hui le New Age, et avait des intérêts pour des théories complètement loufoques ».

En 1935, Himmler fonda une organisation appelée Ahnenerbehéritage ancestral ») dont le but revendiqué était de découvrir « de nouvelles preuves des réalisations et des actes des ancêtres germaniques en utilisant des méthodes scientifiques exactes ».

Pendant la décennie suivante, Himmler dirigea un projet fantomatique consacré à développer cette théorie pour le moins étrange.

Il a autorisé une unité composée d'archéologues et de scientifiques, qui ont parcouru le globe à la recherche de preuves des Aryens perdus de l'Atlantide.

Personne n'a jamais découvert de temples, d'écritures ou d'artefacts prouvant l'existence de cette civilisation ancienne, mais il estime que si les nazis trouvaient les preuves qu'ils cherchaient, ils pourraient établir leur propre religion pour remplacer le christianisme.

Selon le documentaire, l’une des « plus étranges obsessions de Himmler » figurait parmi les nombreux rapports d’expédition qu’il recevait.

M. Hale a expliqué que Himmler « méprisait le christianisme » et pensait que cette religion « affaiblissait les gens ».

Il a déclaré : « Selon Himmler, le christianisme était essentiellement juif. »

Le narrateur poursuit : « Himmler voulait faire émerger une nouvelle religion, y compris le culte du soleil et des anciens dieux. »

« Il voulait que les SS deviennent une sorte de culte, ou aristocratie aryenne. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1087354/adolf-hitler-holy-grail-replace-christianity-nazi-germany-spt, 16 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Selon le KGB, les anciens égyptiens vivaient avec des aliens


Selon des dossiers secrets du KGB, les extraterrestres auraient non seulement construit les pyramides d’Égypte, mais aussi vécu en compagnie de cette civilisation jadis si luxuriante.

Le KGB était le principal et le plus puissant service de renseignement de l'Union soviétique de 1954 jusqu'à sa dissolution en 1991. En tant que conseiller scientifique en systèmes de propulsion, le Dr. Victor Ivanovich affirme avoir eu accès à des dossiers relatifs à l'une de leurs missions secrètes appelée « Project ISIS ». Cet homme affirme que ces fameux documents révèlent que le gouvernement soviétique a non seulement enquêté sur le fait que les anciens Égyptiens avaient connaissance de la vie extraterrestre, mais qu'ils ont peut-être aussi vécu parmi eux.

Le Dr Ivanovich a affirmé, au cours de l’émission, « Secret KGB Files » diffusé sur Amazon Prime, que l’Égypte était le choix idéal pour une race extraterrestre.

En 2001, il avait déclaré : « L'objectif de l’une de ces missions était de trouver des connaissances laissées par une civilisation extraterrestre. »

« L’équipe d’archéologues était composée de l’académie des sciences soviétique. »

« Cela tombe sous le sens, l'Egypte est un choix évident pour les extraterrestres s'ils devaient établir un avant-poste pour des expéditions planétaires. »

« Il y a une zone plate avec peu d'obstacles et l'Egypte est également proche du centre de la Terre. »

Le documentaire a ensuite demandé si les affirmations du Dr Ivanovich pourraient expliquer la rapidité avec laquelle cette civilisation ancienne a progressé si soudainement.

Le narrateur a demandé de manière rhétorique : « Comment les anciens Égyptiens ont-ils nourri et pris en charge des centaines, voire des milliers d'esclaves dont ils avaient besoin pour créer leurs gigantesques structures ? »

« Comment une telle civilisation, si incroyablement avancée, a-t-elle pris forme complètement autour de 2500 avant J.-C. ? »

« Si vous regardez une autre civilisation ancienne, vous constatez un développement historique progressif. »

« Il n’y a rien de tout cela avec l’Égypte en - 2 500 avant notre ère. Cette société, soudainement en pleine expansion, s’est entièrement formée en plein désert. »

« Peut-être que l'Egypte a été fondée sur un héritage et une sagesse issus d'une race extraterrestre. »

Photo : Dr Victor Ivanovich (Amazon)

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1084915/ancient-egypt-exposed-kgb-files-aliens-spt, 09 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Royal Navy a découvert une base Nazie secrète


La Royal Navy a découvert une base secrète nazie cachée au fond de l'Antarctique au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, nous a révélé un incroyable documentaire.

Adolf Hitler a envoyé plusieurs expéditions sur ce continent glacé dans le but de mener des études scientifiques et ainsi permettre à l'Allemagne de devenir un pays autonome. En 1938, dans le cadre de la troisième expédition antarctique allemande, un groupe de soldats nazis, sous la direction d’Alfred Ritscher, fut chargé d’explorer l’Antarctique afin de trouver une station de pêche à la baleine adaptée afin d’accroître la production de graisse de l’Allemagne. L'huile de baleine était à l'époque l'une des matières premières les plus importantes pour la production de margarine et de savon.

Cependant, un an plus tard, la Marine royale britannique a découvert « des cachettes nazies secrètes » laissées à la suite de cette mission, selon des informations parues dans les journaux à l'époque.

La série YouTube intitulée « Les véritables secrets cachés en Antarctique » a révélé que cette mission menée par le Troisième Reich était peut-être plus qu'une simple recherche d'huile de baleine.

Le documentaire, diffusé en 2017, nous expliquait : « Cet article de l'époque révèle ‘la découverte d'un repaire nazi secret qui prouve que de précieuses bases navales peuvent être construites dans des champs de glace ».

« L’article poursuivait comme suit : ‘Là-bas, dans une partie secrète du quadrant Antarctique, une patrouille de la marine britannique a récemment découvert une base navale nazie.’ »

« C’est vrai, elle était de petite taille, mais elle était suffisamment équipée pour avoir même réparé le navire Admiral Graf Spee ».

« L'article faisait référence au navire de guerre nazi notoire qui attaquait les navires de commerce britanniques [à l'époque]. »

En 1991, des documents précédemment classifiés avaient été publiés. Ils nous éclairaient sur la tristement célèbre opération Highjump, au cours de laquelle la marine américaine avait participé à d'innombrables missions en Antarctique.

Organisée par l'amiral Richard E. Byrd dans les années 1940, l'opération a mobilisé plus de 4 000 hommes, 13 navires et 33 aéronefs. Officiellement, l’objectif était de mener des recherches sur l'Antarctique.

Sur place, l’équipe a effectué des exercices en conditions d’essai, des expériences scientifiques et ont établi des bases aériennes.

Cependant, des théoriciens du complot prétendent depuis longtemps qu'ils cherchaient en réalité des bases nazies. Certains prétendent même que l’amiral avait découvert l’une des entrées menant à un luxuriant monde souterrain. Un article de Jean Brun publié dans l’hebdomadaire Nostra du 29 mai au 4 juin 1980 révélait :

« Byrd, accompagné d'un capitaine de vaisseau et de deux quartiers-maîtres, marchaient depuis des heures sur la banquise, escaladant les moutonnements chaotiques des glaces éternelles, dévalant de dangereux à-pics plus périlleux qu'un rocher vertical. Et soudain, du haut de la falaise blanche où l'expédition était parvenue au prix de mille dangers, ils découvrirent un spectacle inoubliable. Sous leurs yeux médusés s'étendait une longue vallée étroite et profonde couverte d'une végétation luxuriante et apparemment baignée d'un chaud soleil permanent. une véritable oasis de vie au milieu du grand désert de glace.

D'un geste machinal, Richard Byrd consulta son thermomètre: - 58°! Son adjoint, le capitaine Fitin, nota sur le journal de marche:" Le 14 Juin 1926 à 74 m d'altitude à 12h 08 ". Les Quatre hommes se mirent à dérouler les échelles de corde pour rejoindre la merveilleuse prairie qui s'étendait à une centaine de mètres en contrebas au pied de la muraille de glace au sommet de laquelle ils se trouvaient.

Après une longue heure de descente, ils avaient changé de monde : une plaine où régnait une végétation prolifique et presque paradisiaque s'étalait devant eux. La chaleur douce et pénétrante (le thermomètre indiquait 19°8) les obligea à quitter leurs équipement d'explorateurs polaires. Sous leurs pieds, ils foulaient une herbe drue et grasse. A perte de vue, en croyant à peine leurs yeux , Byrd et ses compagnons apercevaient des petits ruisseaux coupant les herbages naturels, des lacs, des collines boisées. A 1500 m environ, ils virent une tache brune qui se déplaçait lentement. Jumelles braquées, Richard Byrd observa un animal massif au pelage brun qui entra dans un fourré. Un animal qui ressemblait étrangement à un mammouth.

Hélas! il fallait borner là, l'exploration de ce jour. La fatigue de chacun, le manques de vivres, l'épuisement des accumulateurs de radios faisaient un devoir au chef du détachement d'ordonner sans perdre un instant le retour au campement de base.

Après avoir repris quelques forces et renouvelé leurs équipements, Byrd et ses compagnons prirent (à nouveau) la route pour tenter de retrouver ce qu'ils appelaient entre eux le "paradis perdu". malheureusement, il leur fut impossible de retrouver la vallée. Située pratiquement à quelques kilomètres du pôle géographique, il avait été impossible au capitaine Fitin d'en effectuer le relevé des coordonnées topographiques. Sous leurs yeux médusés s'étendait une longue vallée étroite et profonde couverte d'une végétation luxuriante et apparemment baignée d'un chaud soleil permanent, une véritable oasis de vie au milieu du grand désert de glace. »

Etait-ce une preuve étayant la théorie de la Terre creuse ?

En février 2018, une carte thermique publiée par la société de localisation GPS Strava a déclenché une frénésie parmi les théoriciens du complot. Sur ces images, on peut voir un certain nombre de mystérieux bâtiments cachés sous la neige.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1082919/adolf-hitler-antactica-exposed-royal-navy-nazi-base-spt, 06 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les Grecs anciens avaient-ils découverts le transport aérien ?


En analysé le journal du philosophe Socrate, des chercheurs et historiens ont découvert que les Grecs anciens avaient peut-être découvert le transport aérien …

Les Grecs de l'Antiquité, dont la civilisation a connu son apogée entre 500 et 300 avant J.C., étaient réputés pour être bien en avance sur leur temps. Mais ils auraient pu être beaucoup plus avancés technologiquement que ce que pensent habituellement les scientifiques et les historiens. Certains pensent qu’ils avaient conquis l’espace aérien. Des théoriciens du complot sont parvenus à la conclusion que les Grecs maîtrisaient l'aviation grâce aux notes de Socrate.

Une citation de Socrate, rapportée dans Phédon (écrit par Platon), se lit comme suit : « Eh bien, pour commencer, mon ami, la Terre vue de dessus ressemble à des balles recouvertes de douze morceaux de cuir ; elle est divisée en plaques de différentes couleurs, dont les couleurs que nous voyons ici peuvent être considérées comme des échantillons, tels que ceux utilisés par les peintres. »

« Et sur cette belle Terre, les choses qui y poussent, les arbres, les fleurs et les fruits sont tout aussi beaux ; de même que les montagnes et les pierres sont plus lisses, plus transparentes et de couleurs plus jolies que les nôtres. »

En conséquence, certains ont interprété cela comme un signe que Socrate, qui a vécu de 470 à 399 avant JC, se trouvait dans un avion et avait vu le monde d'en haut, potentiellement même depuis l'espace.

Le site Internet Ancient Origins a déclaré : « La description faite par Socrate de la Terre, qui apparaît en haut comme une boule colorée, ressemble beaucoup à celle de la planète Terre vue depuis son orbite. »

« Ce passage est populaire parmi les passionnés d’aviation et d’exploration spatiale car il présente une vision positive de la nature. »

Cependant, le même site Web fournit des arguments contraires évidents.

Le site Ancient Origins poursuit : « L'un des problèmes liés à l’hypothèse selon laquelle il est évident que les anciens ont pu voir la Terre depuis le ciel est qu’il n’y a aucune preuve irréfutable qu'une civilisation antérieure au milieu du XXe siècle aurait été capable de voler dans l'espace. »

« En outre, si vous avez déjà été au sommet d'une haute montagne, il ne semble pas si difficile de deviner l'apparence de la Terre si elle était vue de très haut. »

Photo : Portrait de Socrate. Marbre, œuvre romaine du Ier siècle, peut-être une copie d'un bronze perdu réalisé par Lysippe, par StingCC BY-SA 2.5Lien

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1077901/ancient-greeks-greece-civilisation-air-travel-space-history, 26 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Dans l’antiquité, les égyptiens avaient une force surhumaine


Les anciens Égyptiens possédaient une « force surhumaine » qui les aidait dans leur combat contre les puissances rivales. Ces affirmations surprenantes proviennent de chercheurs qui étudient, depuis de longues années, les textes anciens.

L'Égypte Antique était une civilisation d'Afrique du Nord qui a prospéré entre environ 3100 et 332 av. JC. L'Egypte a atteint l'apogée de sa puissance au cours de la période du Nouvel Empire. Elle gouvernait alors une grande partie de la Nubie et une partie non négligeable du Proche-Orient entre 1500 et 1100 av. Cependant, elle a été envahie ou conquise par un certain nombre de puissances étrangères, y compris les Hyksos, les Libyens, les Nubiens, les Assyriens et les Perses achéménides.

Les Perses parvinrent à venir à bout des égyptiens en 525 av. J.-C. Ils étaient emmenés par Cambryse II qui finit par capturer Psammétique III, le dernier pharaon de l’Egypte indépendante à la suite de la bataille de Péluse.

L’historien grec antique Hérodote a décrit cette sanglante altercation au cours de son récit intitulé « Les crânes à Péluse », ce qui a provoqué une certaine frénésie parmi les chercheurs du monde entier.

Hérodote, surnommé « le père de l'histoire », écrivait : « Les ossements des Perses étaient séparés d'un côté, ils avaient d’abord été divisés, et ceux des Égyptiens se trouvaient de l'autre côté. »

« Les crânes des Perses sont si faibles que si vous les frappez uniquement avec un caillou, vous leur ferez un trou. »

« Tandis que ceux des Égyptiens sont si forts que vous ne les briseriez pas même si vous les frappiez avec une grosse pierre. »

Les théoriciens du complot sont maintenant convaincus qu'il s'agit d'une preuve que l’armée égyptienne possédait une « force surhumaine ».

Blake Cousins, chercheur à la tête de la chaîne YouTube Thirdphaseofmoon, a révélé dans une vidéo récente : « Nous comprenons maintenant la science de la génétique ».

« L'histoire a été écrite il y a des milliers d'années, mais prouve que des armées entières étaient génétiquement différentes. »

« Mais avoir des os deux fois plus forts et solides que leurs adversaires ne les a pas aidés au combat. »

Cependant, Hérodote avait sa propre explication sur le fait que les Egyptiens avait des crânes plus forts et plus résistants.

Son histoire explique ensuite comment les Égyptiens se sont rasés la tête depuis leur plus jeune âge, ce qui les exposait aux rayons du soleil.

Tandis que les Perses portaient des turbans qui leur protégeaient la tête du soleil, ce qui, selon lui, contribuait à leur faiblesse relative.

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1076007/egypt-bombshell-superhuman-claim-herodotus-ancient-text-discovery-spt, 25 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L’Atlantide découverte au large des côtes britanniques


La ville perdue de l’Atlantide a peut-être été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières dans la mer du Nord, nous révèle un nouveau documentaire.

Beaucoup ont consacré leur vie à la recherche de cette ville mythique, qui a d'abord été décrite par le philosophe grec Platon. Les vestiges de cette île se trouveraient peut-être depuis toujours au large des côtes britanniques. En effet, toute une ville sous-marine cachée a été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières travaillant avec des équipes scientifiques en 2012.

Doggerland, une vaste région de terres sèches qui s'étendait d’Écosse au Danemark, a été lentement submergée par les eaux entre 18 000 et 5 500 avant JC, a révélé le documentaire diffusé sur Netflix et intitulé « Atlantis ».

La série, qui est sortie en 2018, détaille : « Des plongeurs d'une société pétrolière travaillant dans la mer du Nord ont découvert les vestiges d'une ville antique noyée. »

« On estime que sa population présumée se situait dans les dizaines de milliers. »

« Une équipe de climatologues, archéologues et géophysiciens a maintenant cartographié la région, qui a révélé à quel point cette terre était vaste. »

« Beaucoup prétendent maintenant que cette civilisation était le cœur de l'Europe, il y a environ 8 000 ans. »

« Cette ville a commencé à être immergée dans la mer il y a environ 20 000 ans. »

Organisée par le Dr Richard Bates du département des sciences de la Terre de St Andrew's, l'exposition Drowing Landscapes a révélé l'histoire humaine qui se cache derrière le Doggerland.

En 2012, le Dr Bates, géophysicien, a déclaré : « Le Doggerland était le véritable cœur de l'Europe jusqu'à ce que le niveau de la mer monte pour nous donner le littoral britannique tel que nous le connaissons aujourd'hui. »

« Nous spéculons depuis des années sur l'existence de cette terre perdue après que des os aient été dragués par des pêcheurs de la mer du Nord. »

« Mais ce n’est que depuis que nous travaillons avec les sociétés pétrolières au cours des dernières années que nous avons pu recréer ce à quoi ressemblait cette terre perdue. »

« Lorsque les données ont été traitées pour la première fois, j’ai pensé qu’il était peu probable que nous disposions d’informations utiles. Toutefois, à mesure que de nouvelles zones étaient couvertes, nous comprenions que son paysage était vaste et complexe. »

« Nous avons maintenant été en mesure de modéliser sa flore et sa faune, de dresser un tableau du peuple ancien qui y vivait et de commencer à comprendre certains des événements dramatiques qui ont par la suite changé à jamais ce territoire. »

Photo : UNIVERSITY OF ST ANDREWS

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1070934/atlantis-uncovered-8000-year-old-ancient-city-doggerland-british-spt, 13 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un tombe maudite découverte à Saqqarah en Egypte ?


Une tombe incroyablement bien préservée et restée intacte pendant plus de quatre millénaires dans le désert égyptien a finalement été ouverte. Mais contient-elle une malédiction mortelle ?

La tombe, vieille de 4 400 ans, a été dévoilée samedi en Egypte, et les archéologues devraient faire d'autres découvertes au cours de la fouille du site dans les mois à venir.

Ornée de hiéroglyphes et de statues, la tombe mesure dix mètres de long, trois mètres de large et un peu moins de trois mètres de haut.

Le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Mostafa Waziri, a déclaré à la presse que cette tombe était « unique en son genre par rapport à ce qui avait été trouvé au cours de ces dernières décennies ».

Il a déclaré que la tombe était unique parce que « sa couleur est presque intacte bien que cette tombe ait presque 4 400 ans ».

La tombe date du règne de Neferirkare Kakai, troisième roi de la cinquième dynastie de l'Ancien Empire.

Elle a été retrouvée dans une crête enfouie dans l'ancienne nécropole de Saqqarah, au sud de la capitale, Le Caire, et Waziri a déclaré qu'elle était complètement intacte et n’avait été pillée.

Les archéologues ont retiré la dernière couche de gravats et de débris de la tombe jeudi et sont entrés, trouvant cinq puits à l'intérieur, a poursuivi Waziri.

L'un des puits n'a pas été scellé, mais les quatre autres ont été scellés.

Les fouilles sur les puits restants devraient commencer aujourd'hui, les équipages espérant retrouver le corps enterré dans la tombe.

Les archéologues espèrent que la tombe ne sera pas maudite, comme l’ont été de nombreux autres sépultures qui se trouvaient à Saqqarah. Saqqarah a servi de nécropole à l’antique cité de Memphis, l'ancienne capitale égyptienne, pendant plus de 2 000 ans.

En 2006, il a été découvert que des pilleurs de tombes avaient effectué une descente dans les tombes de trois dentistes, inhumés à Saqqarah et protégés par une malédiction.

L'inscription sur la tombe prétendait que quiconque dérangerait la tombe serait dévoré par un crocodile et un serpent.

L'ancien ministre égyptien chargé des Antiquités, Zahi Hawass, a déclaré qu'à son avis, seuls 30% des trésors cachés de l'Égypte ancienne ont été découverts, et qu’il en resterait encore beaucoup à découvrir sous le sable.

Dans la tombe d'Ankhmahor à Saqqarah, un avertissement se lit comme suit :

« Quant à ce que quelqu'un pourrait faire contre cette tombe, il en sera de même pour sa propriété. Je suis un excellent prêtre, connaissant bien les secrets des sorts de toutes les formes de magie. Quant à quiconque entrera dans ma tombe impure ou ne se purifiera pas lui-même, je le saisirai comme une oie et le remplirai de peur afin qu’il voit des fantômes sur la terre. »

Tandis que les textes de la pyramide de l'Ancien Empire avertissent : « Quiconque ose poser le doigt sur cette pyramide et sur ce temple qui m'appartient et qui appartient à mon ka (âme) devra faire face au jugement des dieux et cessera d'exister ! »

La cinquième dynastie a dirigé l’Égypte de 2 500 à 2 350 avant JC environ, peu de temps après la construction de la grande pyramide de Gizeh.

Plus d'une douzaine de découvertes anciennes et plus récentes ont été faites en Égypte cette année.

Photo : Getty ©

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/748419/ancient-egypt-tomb-saqqara-priest-desert-curse, 24 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le Pyramide de Gizeh serait une mystérieuse machine…


La Grande Pyramide de Gizeh ne serait pas une tombe comme on le pense généralement, mais, en réalité une machine ancienne …

Cette pyramide constitue la dernière survivante des sept merveilles du monde antiques. Encore aujourd’hui, elle émerveille et déroute les visiteurs qui la contemplent depuis des milliers d’années.

La structure, haute de 481 pieds, est située sur le plateau de Gizeh avec deux autres pyramides plus petites et le Sphinx.

Un mystère entoure la manière dont la structure, construite entre 2580 et 2560 avant JC, a été érigée et à quoi elle était destinée.

Un documentaire diffusé par Netflix, et intitulé The Pyramid Code, cherche à répondre à ces mystères.

Carmen Boulter, la réalisatrice du documentaire, a déclaré qu'elle doutait que la pyramide ait vraiment été utilisée comme une tombe.

Elle a déclaré : « Pourquoi dans la Grande Pyramide n’y a t-il pas de fresques ? Il n’y a rien, pas de décoration du tout. »

« Certaines personnes ont proposé l’idée que les pyramides sont en réalité des machines à énergie. »

« Donc, je compare cela au fait que vous ne mettriez pas de décoration dans votre four. »

John Deering, théoricien des champs électromagnétiques, a déclaré dans le documentaire qu'une conversation avec un visiteur lui avait permis de penser à cette idée.

Il a déclaré : « Je parlais avec une femme qui avait passé du temps dans la Grande Pyramide. »

« Et elle m’a dit : ‘J'avais l'impression d'être dans une machine.’ »

« Elle a dit que ce n'était pas comme un merveilleux sanctuaire. Elle m’a dit : ‘ça me semblait très fonctionnel’. »

« Puis, je me suis senti comme si je n'aurais pas voulu être ici quand elle était en marche. »

Photo : Carmen Boulter / Netflix

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/746976/the-pyramid-code-netfix-documentary-great-pyramid-of-giza-energy-machine-egypt, 16 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité