Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles

Les OVNI seraient une dissimulation orchestrée par la CIA


Un théoricien de la conspiration affirme que les observations d'OVNI et d'extraterrestres seraient, en réalité, une vaste dissimulation à l'échelle mondiale organisée par la CIA et le gouvernement américain.

Mark Pilkington, un expert spécialisé dans le domaine de l'inexpliqué, a exposé ces hypothèses troublantes après avoir longuement étudié les phénomènes OVNI. L'auteur britannique prétend que les étranges engins aperçus dans le monde entier existent réellement, mais qu'ils ne sont pas d'origine extraterrestre.

Les soucoupes volantes et les avions non identifiés seraient, en réalité, une technologie secrète développée par les États-Unis, affirme-t-il.

M. Pilkington a prétendu qu'une organisation obscure qu'il a surnommée « mirage men » était derrière cette immense dissimulation.

Il a produit un nouveau documentaire du même nom dans lequel il expose la vérité qui se cache derrière les OVNI.

Les observations d'avions non identifié seraient ainsi simplement des avions secrets américains. Il prétend même que le crash de Roswell serait des appareils, certes mystérieux, mais d'origine bien humaine.

Les autorités de l'US Air Force auraient récupéré un « disque volant » dans un ranch près de cette ville du Nouveau-Mexique en 1947.

M. Pilkington affirme que c'est l'un des « exemples les plus célèbres » du travail des « mirage men ».

Il a expliqué au site web Sputnik :

« Au début des années 1950, l'armée américaine testait beaucoup de nouvelles technologies et il était commode de les déguiser en OVNI. »

« C'était un double bluff. »

M. Pilkington a ajouté que l'US Air Force a découvert que les gens acceptaient plus facilement les rumeurs sur les OVNIS et les aliens que toute autre explication impliquant des avions secrets.

Il est bien connu que les États-Unis développaient d'étranges avions expérimentaux pendant la Guerre Froide avec l'Union soviétique.

Les patrons du Pentagone avaient même leur propre soucoupe volante appelée Avrocar, connue sous le nom de « Project Silverbug ».

M. Pilkington affirme que l'histoire des observations d'OVNI est intimement liée à l'histoire de la guerre froide.

« Il n'existe pas de preuve irréfutable, mais la CIA ne va jamais l'admettre. »

« La mythologie OVNI a servi de couverture parfaite [pour tester des engins secrets américains.] »

Le Daily Star Online avait déjà révélé les liens entre les Nazis et le programme spatial américain tout au long des années 1950 et 1960.

Photo : Getty ©

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

2 mystérieux booms supersoniques entendus près de la Zone 51



Deux puissants bangs supersoniques ont été entendus au-dessus de la Zone 51, une base militaire secrète. Ces bruits ont confirmé celles et ceux qui pensent que la CIA cache une technologie extraterrestre sur ce site top secret.

Dans cette vidéo, on peut entendre deux bruits tandis alors, qu'au même moment, deux chasseurs de type F-22 (des avions pouvant atteindre une vitesse de 2 400 km / h) traversent le ciel au-dessus de cette mystérieuse base. Les théoriciens du complot prétendent que ces booms sonores montrent que la CIA teste secrètement de la technologie extraterrestre ou des avions hypersoniques.

La vidéo a été postée sur YouTube par UFO Seekers. Elle a été prise dans le désert du Nevada, non loin de la fameuse Zone 51.

Alors que l'un des avions s'éloigne, laissant derrière lui une traînée de vapeur distincte, deux bangs soniques sont clairement entendus.

Ces bruits puissants sont habituellement causés par des ondes de choc produites lorsqu'un avion voyage plus vite que la vitesse du son.

Certains internautes ont rapporté avoir vu une rafale de flammes jaillir des moteurs de l'avion. Rapidement, certains ont certifié que la présence de ces appareils et ces bruits étranges étaient une preuve que le gouvernement Américain travaille sur des technologies extraterrestres à l'intérieur de cette base, dont l'existence n'a été reconnue que très récemment.

Un internaute, Good Citizen, a écrit : « Ils doivent tester les OVNI. Ces explosions supersoniques ne se produisent pas sans raison. »

Matt Smith poursuit :

« Je pense que les avions de combat réguliers, les F22, etc., étaient là pour nous distraire, pour couvrir les véritables essais d'avions hypersoniques expérimentaux. »

« L'explosion de flammes qui a été filmée est une preuve possible qu'un certain type de technologie de type Scram / Ram Jet, est peut-être la cause du double boom sonore entendu. »

« 21 Savage » écrit :

« Nous attendons toujours le jour où la NASA et le monde entier nous diront officiellement que des extraterrestres ont vécu avec nous tout ce temps et qu'ils sont réels. »

La Zone 51 est une base de l'armée de l'air américaine située à environ 130 km (80 miles) de Las Vegas. Beaucoup pensent qu'elle est utilisée pour le développement et l'essai d'aéronefs militaires expérimentaux.

Le gouvernement américain a seulement admis que cette base existe en 2013 après une demande d'accès à l'information.

L'installation avait été utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale comme artillerie aérienne pour les pilotes de l'Army Air Corp.

Des célèbres appareils ont été développées ici dont l'avion espion U-2, SR-71 Blackbird, et le chasseur furtif F-117A Nighthawk.

De nombreux théoriciens du complot affirment que la base a été utilisée pour faire des recherches sur un vaisseau spatial extraterrestre qui s'est prétendument écrasé à Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947.

Les images de la base sont extrêmement rares. En effet, peu de photographes sont assez courageux pour s'y aventurer, puisqu'un large périmètre de la base est protégé par les nombreux gardes armés.

La Zone 51 est couverte par une zone d'exclusion aérienne stricte de 23 miles sur 25 (37 par 40 km) pour les aéronefs civils.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Preuves à l'appui, une célébrité affirme que la Terre est plate


Freddie Flintoff, l'un des plus grands joueurs de cricket britannique, a admis qu'il pensait que la Terre « pourrait être plate ».

Lors de son émission diffusée sur BBC Radio 5 Live et qu'il coanime avec Robbie Savage et Matthew Syed, Freddie Flintoff avait déjà affirmé qu'il pensait que les atterrissages lunaires auraient pu être des mises en scène savamment orchestrées.

Les présentateurs ont poursuivi leur conversation après l'émission et ont décidé d'expliquer et d'exposer leurs théories de conspiration préférées pour une prochaine diffusion.

La star du cricket a déclaré qu'il était dorénavant persuadé que notre planète n'était pas sphérique depuis qu'il avait visualisé un podcast intitulé « The Flat Earthers ».

Précisément, il ne pense pas que la Terre soit complètement plate mais plutôt « bulbeuse, comme un navet ».

Les partisans de la Terre plate (baptisés les « Flat Earthers ») affirment que notre planète est plate et que les photos satellites représentant le globe sous forme sphérique sont des fabrications et qu'il y a une « conspiration de la Terre ronde ».

Apparemment, la NASA et les organismes gouvernementaux seraient impliqués dans cette dissimulation, tout comme Disney.

M. Flintoff pense qu'il existe des « preuves suggérant que ce monde n'est pas rond ».

Il explique :

« Maintenant, je ne dis pas que la Terre est plate, mais qu'elle pourrait l'être. Je sais que par le passé, il y avait des marins qui craignaient de tomber du bord de la Terre et ils se sont rendus compte qu'ils ne le pouvaient pas. »

M. Flintoff a été invité par ses collègues animateurs pour « examiner les preuves » de cette curieuse théorie.

Comme élément de preuves, ils ont mentionné le saut du parachutiste autrichien Felix Baumgartner à 39,45 kilomètre au-dessus du Nouveau-Mexique, et organisé par le Red Bull Stratos.

Robbie Savage a insisté sur le fait qu'il était possible de voir que la Terre est ronde à partir des images du saut.

Mais, M. FLintoff a réfuté cela, en disant :

« L'horizon semble toujours plat, à part sur les images prises par la NASA. Certains disent que celles-ci pourraient être trafiquées. »

« Le centre [de la Terre] est le pôle Nord, et le pôle Sud se trouve sur le pourtour extérieur et se présente sous la forme d'un grand mur de glace. C'est pourquoi tous les gouvernements possèdent désormais des bases sur le pôle Sud. »

« Si vous êtes dans un hélicoptère et que vous planez, pourquoi la Terre ne semble-t-elle venir vers vous si elle était vraiment ronde ? »

Matthew Syed lui a répondu que cette impression venait du « principe de relativité ».

« De ce fait, l'atmosphère de la Terre tourne autour de la Terre en même temps que celle-ci. »

« De la même manière, si vous êtes dans un avion qui vole en avant à 100 milles à l'heure, la balle ne frappe pas l'arrière de l'avion, elle continue avec vous. »

« C'est un précepte fondamental de la physique ».

Robbie Savage a souligné que le philosophe grec Aristote a dit, dès le 5ème siècle avant J.-C., que la Terre était ronde.

Aristote a remarqué, pendant une éclipse solaire, que l'ombre à la surface de la lune était ronde, et que c'est ombre correspondait à celle de la Terre.

Mais, Flintoff n'a pas, pour autant, été découragé, et il a continué :

« Pourquoi, si nous sommes en train de traverser l'espace, l'eau resterait-elle immobile ? Pourquoi ne vacillerait-t-elle pas ? Aussi, si vous tirez un laser à environ 16 miles, si le monde était courbé, vous ne devriez pas être en mesure de le voir, mais vous le pouvez. »

M. Syed a répété : « C'est en raison de la relativité. »

Malgré les explications de ses contradicteurs, Flintoff n'est pas seul à penser que la Terre pourrait être plate. Des centaines de croyants ont assisté à une conférence (la « Flat Earth International Conference ») consacrée à ce sujet et qui s'est tenue le 9 et 10 novembre 2017.

L'événement annuel est organisé par une communauté qui rejette l'idée d'un « modèle globe-terre héliocentrique » en faveur d'une Terre plate et stationnaire.

Le FEIC a déclaré sur son site internet :

« Après de nombreuses expérimentations, analyses et recherches, nous avons appris que la vérité sur notre cosmologie et cela ne correspond pas à ce qui nous a été dit. »

Le site Web explique que la communauté soupçonne que la planète est une forme de disque circulaire entouré par une barrière qui se présente sous la forme d'un mur de glace et qui correspond à l'Antarctique.

Cette barrière de glace est censée empêcher les humains de marcher au bord de la Terre.

Les explications de cet homme vous ont-elles convaincu ?

Photo : Getty ©

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Il affirme que la NASA nous ment à propos de la Lune



Alors que la Super Lune de 2017 se prépare à se lever à l'horizon, une personne a affirmé que la NASA cache au monde la vérité sur la nature du seul satellite naturel de notre planète.

La pleine lune atteindra son point de périgée le 3 décembre 2017, approchant à une distance d'environ 225 744 miles de la Terre. Un youtubeur, connu sous le pseudonyme de « RitchieFromBoston », a publié une vidéo dans laquelle il affirme que la Lune serait beaucoup plus proche de la Terre que nous ne le pensons.

En effet, d'après ses calculs, largement contestables, la Lune ne se trouverait qu'à une distance inférieure à 4,7 miles (soit environ 6,4 kilomètres) de nous !

Dans cette vidéo, l'homme s'intéresse d'abord aux chemtrails et à leur pulvérisation avant de porter son attention sur la Lune. Il explique :

« Ils nous mentent. Ne croyez pas à la NASA parce qu'ils mentent à propos de toute notre origine. »

Le pseudo-scientifique prétend utiliser un appareil photo numérique Nikon P900. Il fait un zoom sur tout le long de la Lune, exposant chaque bosse et cratère présents sur sa surface.

« Regardez cette vidéo que j'ai prise en pleine journée. Je zoom sur la Lune. »

« Regardons ça à nouveau. À la lumière du jour je suis en train de zoomer sur la Lune - pas de problème avec un Nikon P900. »

« Et si je pouvais zoomer encore plus que cela, je crois que je le ferai. Vous pouvez littéralement voir ce qui semble être des étoiles qui brillent à travers elle. »

M. Ritchie pointe alors sa caméra en direction de l'horizon de Boston en face de ce qui semble être Charles River. Afin de démontrer ses dires, il utilise ce même appareil pour zoomer sur la tour Prudential à Back Bay, dont il prétend qu'elle se trouve à seulement 7,5 kilomètres de lui.

« Mon appareil photo est au maximum. Je m'excuse pour le tremblement, mais quand vous faites un zoom de 2000mm, l'appareil photo devient sensible. »

« Maintenant, regardez-moi zoomer sur la Lune qui est à plus de 200 miles de distance. De plus, j'essaye de filmer la Lune à travers une atmosphère incroyablement lourde puisqu'ils pulvérisent [des chemtrails] devant nos yeux. »

M. Richie a intitulé sa vidéo : « Richie de Boston. Tout ce qu'ils nous disent est un mensonge ».

« Je peux plus facilement zoomer sur la Lune alors que je ne peux pas le faire avec un bâtiment que je peux voir à l'œil nu. »

Malgré ces déclarations sensationnelles, il existe des preuves scientifiques réelles pour prouver que la Lune se trouve bien à environ 238 000 miles de la Terre.

Grâce à l'utilisation de puissants lasers sur Terre et des réflecteurs lunaires laissés sur la Lune par la mission Apollo 15, la NASA est capable de calculer avec précision la distance et l'emplacement exact de la Lune.

L'agence spatiale américaine a expliqué :

« La distance de la Terre et la Lune peut être et est toujours mesurée au centimètre près ou mieux, et leurs positions relatives sont connues à un niveau similaire grâce à ces réflecteurs. »

De telles mesures peuvent être utilisées à plusieurs fins, comme déterminer précisément l'orientation et l'orbite de la Lune, tester les théories de la gravitation et de la relativité générale, et établir les coordonnées de latitude et de longitude hautement précises pour la Lune. »

Et lors de la Super Lune de demain, la distance sera raccourcie entre elle et la planète Terre, lorsqu'elle atteindra son point de périgée.

Cela se produit parce que les effets gravitationnels de la Terre maintiennent la Lune dans une orbite elliptique qui la rapproche et l'éloigne à différents moments tout au long de l'année.

Le Dr. Greg Brown, qui travaille à l'Observatoire Royal de Greenwich, a expliqué :

« Notre Lune parcourt la Terre sur une orbite qui prend 27,3 jours pour se terminer. Cette orbite n'est pas parfaitement circulaire, elle est légèrement elliptique. »

« Et cela signifie qu'à certains moments pendant l'orbite, la lune est légèrement plus proche de la Terre qu'à d'autres moments. »

« Une pleine lune ou une nouvelle lune qui se produit pendant le point le plus proche de cette orbite est connue comme sous le nom de Super Lune. »

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité