Affichage des articles dont le libellé est Cryptozoologie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Cryptozoologie. Afficher tous les articles

Un veau cyclope est né au nord-est de l’Inde


Un veau « cyclope » est récemment né en Inde. Pour beaucoup de villageois, il s’agit d’un miracle de Dieu. Nombre d’entre eux ont afflué pour l'adorer.

L'animal, visiblement difforme, ne semble avoir qu'un seul œil au milieu de la tête et aucun nez.

Les images nous montrent la vache, qui lui a donné naissance, léchant son nouveau-né pendant que les habitants affluent sur les lieux pour adorer le veau. Ce miracle s’est produit dans les environs de la ville de Ranaghat, dans l’État du Bengale-Occidental, au nord-est du pays.

En parlant dans une langue locale, le bengali, un villageois peut être entendu en train de dire : « Ilest complètement normal jusqu'à son cou, c'est juste sa tête qui est bizarre. »

Une autre femme dit : « Je n'ai jamais rien entendu de tel ni vu quelque chose comme cela de toute ma vie. »

Le propriétaire, qui a tenu à conserver son anonymat, a déclaré : « Les habitants du village voisin sont maintenant venus chez nous et nous demandent s'ils peuvent le vénérer. »

« Nous pensons tous qu'il s'agit d'un miracle de Dieu et nous pensons que c'est le Seigneur Brahma [dieu créateur de l'hindouisme] qui a pris naissance à la maison dans l’avatar de cette vache. »

En dépit de l'admiration des villageois pour ce veau mutant, les vétérinaires ont rejeté l’hypothèse qu’il puisse s’agir d'un « miracle ». Ils affirment que cette anomalie est due à une anomalie biologique de naissance appelée cyclopie.

Les veaux nés d'une affection congénitale rare ne survivent généralement que quelques semaines.

Ce genre de mutation n’est pas unique. Il y a quelques années, en 2011, une mystérieuse créature ne possédant qu’un seul œil et ressemblant à un chihuahua est apparue dans l'État de Michoacán, au Mexique.

Plus tôt cette année, deux veaux à deux têtes sont nés à quelques jours d’intervalle en Inde.

Voir la vidéo

Source
https://www.mirror.co.uk/news/weird-news/cyclops-calf-born-one-eye-16162057, 22 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Illinois – Un automobiliste a observé un gigantesque insecte


Un homme, originaire de St. Jacob dans le comté de Madison (dans l’État de l’Illinois), a déclaré avoir vu un énorme « insecte en forme de bâtonnet » et mesurant 7 pieds de haut.

L’homme, qui a tenu à conserver son anonymat, a déclaré qu’il rentrait chez lui par la route lorsque la prétendue créature s’est présentée à lui le mercredi 5 décembre 2018 à 3 heures du matin.

« Un objet est apparu devant moi. Il était éclairé par mes phares et se trouvait sur le côté droit de la chaussée avant de traverser la route. Il ressemblait à un gigantesque bâton de marche à quatre jambes », a-t-il déclaré au MUFON.

« Il a tourné sa tête quand il courait. Il m'a regardé juste avant qu’il ne soit plus éclairé par mes phares », écrit-il sur un croquis qu’il a transmis dans son rapport d’observation envoyé au MUFON.

Le témoin affirme que l'insecte mesurait environ 7 pieds de hauteur. Sa longueur, a-t-il ajouté, « était probablement à peu près la même ».

« Il avait l’aspect du bois rouge et s'est déplacé en une seconde ou moins sur toute la zone éclairée par mes phares. »

Il a dit qu'il avait quatre jambes et semblait être légèrement « surélevé par rapport au sol ».

« Quand il s'est tourné vers moi, dit-il, j’ai remarqué qu’il n'avait pas de visage. »

Le plus gros insecte au monde est le Thysania agrippina, une espèce de papillon. Il possède une envergure de 11,8 pouces.

Le groupe des mégaloptères comprend les Corydalinae et les Chauliodinae et leur comportement est mal connu. Ils peuvent vivre dans des eaux salubres telles que des ruisseaux et des rivières, mais peuvent également résister à des eaux boueuses et même polluées.

Les cryptozoologues s'intéressent depuis toujours aux insectes géants, car certains pensent que des espèces du genre Meganeura, supposé disparu, et datant de la période Carbonifère (entre - 360 et - 300 millions d'années), pourraient encore vivre de nos jours.

Gauthier Chapelle et Lloyd S. Peck ont écrit un article (datant de mai 1999) sur ce sujet. Il s’intitule « Polar gigantism dictated by oxygen availability ». Ils ont émis l'hypothèse que le gigantisme pendant la période Carbonifère aurait pu être possible du fait que l'oxygène atmosphérique atteignait 35%. Selon cette théorie, les insectes géants ne pouvaient pas survivre à la baisse des niveaux d’oxygène.

La Meganeura avait une envergure de 25,6 pouces et est la plus grande espèce d'insectes volants connue.

Source
http://cryptozoologynews.com/7-feet-tall-insect-spotted-in-illinois/, 18 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Au Pays de Galles, des villageois ont tué une étrange bête velue


Dans le nord du Pays de Galles, au Royaume-Uni, vivrait une mystérieuse créature humanoïde. Les villageois de la région sont conscients de son existence et terrifiés par sa présence.

Oll Lewis, écologiste et acteur clé au sein de la Center for Fortean Zoology a enquêté sur cette vieille légende fascinante qui concerne un étrange homme sauvage gallois. Il révèle que les villageois de Nant Gwynant - une vallée vraiment pittoresque située à Snowdonia, dans la région de Gwynedd, au nord du Pays de Galles - ont raconté pendant de nombreux siècles, une histoire tumultueuse et cauchemardesque sur une créature que l’on pourrait aisément rapprocher du Bigfoot. Selon de nombreux récits, elle vivrait dans une mystérieux grotte d’une vallée historique - la grotte d'Owen Lawgoch. Les recherches d'Oll ont révélé qu'il y a très longtemps, villageois et bergers de la région de Nant Gwynant était en proie à un voleur silencieux et furtif qui pénétrerait régulièrement dans leurs terres en se camouflant soigneusement dans l’ombre et les ténèbres.

Ces mêmes villageois et bergers se réveillaient parfois pour constater que leurs chèvres et leurs vaches avaient été traits de façon inexplicable, que des vivres indispensables avaient été volés et qu'un certain nombre de moutons avaient été volés pendant la nuit, pour ne plus jamais être vus. Ces carnages et ces vols, a déclaré Oll, « ont duré plusieurs années et chaque fois que quelqu'un tendait un piège au voleur, celui-ci ne mordait jamais à l'hameçon. De nombreuses personnes furent soupçonnées. Hélas, la culpabilité de chaque suspect étant finalement réfutée. »

Alors, quelle était la vraie nature de cette bête cauchemardesque qui aurait erré dans cette ancienne vallée densément boisée ? Selon la légende qui nous vient du nord du Pays de Galles, il s'agirait d'une créature aux proportions indéniablement primitives et d'apparence terrifiante, qui semblait vouloir tourmenter les habitants de cette région pittoresque chaque fois que c'était possible, comme le note Oll : « Un jour, un berger revenait des montagnes plus tard que d'habitude. Il avait repéré quelque chose d'étrange ; un homme énorme, nu et costaud, couvert d'une épaisse fourrure rouge de la tête au pied. Il se tenait sur une colline voisine. Le berger soupçonnait que ce géant,étrangement hirsute, était peut-être le voleur qui sévissait dans le village. Le berger s'est donc faufilé près de cet homme sans être détecté et est rentré au village dès qu'il était hors de sa vue. »

L’histoire se poursuivit lorsque le berger en question atteignit à bout de souffle Nant Gwynant. Il persuada tous les hommes disponibles du village de se joindre à lui dans le but de se débarrasser une fois pour toutes de la créature qui sévissait dans la région. À l’évidence, et malheureusement, cette opération en particulier n’a pas suscité beaucoup d’attention. Les quelques hommes qui acceptèrent de se joindre à lui, s’armèrent d’armes rudimentaires et artisanales et rejoignirent la colline. Alerté par les cris de ses assaillants, l'homme-poilu s'éloigna - à quatre pattes, avec « l'habileté et la précision d'un cerf », comme le précise Oll.

Une surveillance étroite et attentive de la colline et de ses environs immédiats fut faite à partir de ce jour, au cas où l'homme-bête pourrait de nouveau faire des ravages à Nant Gwynant et à sa population à bout. C'était, sans aucun doute, une décision très sage. Quelques jours à peine s'écoulèrent avant le retour de cette entité menaçante, à la fois pour se nourrir voracement et pour répandre la peur et le chaos sur le territoire. Cette fois, cependant, les villageois adoptèrent une approche nouvelle et novatrice pour s'attaquer à la créature. Le plan était de lâcher une meute de chiens sur ce ‘Bigfoot’, dans l'espoir que les chiens réussiraient là où les hommes avaient échoué. Malheureusement, cette action s’est révélée totalement infructueuse. Dès qu’il eut pris conscience de l’odeur des chiens de chasse, la bête poilue avait disparu, s’éloignant une fois encore de façon presque gracieuse. Elle s’échappa avec succès, et sans problème.

Oll révèle qu'un plan d'action nettement différent a ensuite été mis en place : « Un homme a eu l'idée de consulter un magicien. Le magicien a dit aux villageois de trouver un lévrier roux sans un seul poil, de couleur différente, ce qui permettrait d’attraper l’homme. Après de nombreuses recherches et échanges avec les villes et les villages locaux, les habitants de Nant Gwynant ont trouvé un chien qui leur convenait et l'ont fièrement ramené à la maison. Lorsque les villageois ont ensuite vu l'homme poilu, ils se tenaient prêts avec le lévrier roux et celui-ci s'est mis à courir pour attraper l'homme poilu. L’homme poilu s’échappa de nouveau en sautant sur une petite falaise. ». Cette opération se solda donc par un échec.

Les habitants de Nant Gwynant étaient-ils à jamais maudits avec cette chose qui rôdait au milieu d'eux ? Si les hommes, les chiens et même les pouvoirs surnaturels d'un illustre mage pratiquant la magie ancienne n'avaient pas réussi à faire payer ce monstre et ses terribles actions, il était clair qu'une autre approche était indispensable. Une des femmes du village élabora un plan d'attaque visant à débarrasser définitivement la région de cette bête terrifiante. Oll explique ce qui s'est passé ensuite : « Une femme était tellement en colère qu'elle a décidé de rester éveillée toutes les nuits et de se cacher dans le salon de sa ferme pour attendre que l'homme velu décide de lui rendre visite. Après quelques semaines, l’homme poilu s’est rendu dans la mauvaise maison et la dame l’attendait avec une hachette. Elle resta cachée jusqu'à ce que l'homme soit à mi-chemin de la fenêtre avant de le frapper avec sa hachette. Ce coup inattendu lui permit de trancher la main de l’homme velu en un coup. La créature recula vers la fenêtre avant que la femme ne puisse le frapper de nouveau. La femme courageuse se précipitadehors, la hachette en main prête à achever l'homme mais au moment où elle était sortie, il s'était enfui. »

La terrible créature qui avait effrayée les habitants de Nant Gwynant ne fut plus jamais revu, au grand soulagement de tout le quartier, comme nous le révèle Oll : « Lorsque le village s'est réveillé le lendemain et que les hommes ont appris ce qui s'était passé, ils ont suivi la traces de sang et ont découvert que l'homme poilu était parti dans une grotte sous une cascade locale. Comme le grand homme poilu n’a jamais été revu, les villageois ont présumé qu’il était mort dans la grotte. La grotte a donc été baptisée ‘la grotte de l’homme poilu’ ».

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/05/the-weird-saga-of-a-welsh-wild-man/, 17 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une créature humanoïde hante un pont en Angleterre


Le pont 39, qui enjambe le Shropshire Union Canal, en Angleterre, serait hanté par une mystérieuse créature mi-homme, mi-singe (localement appelé « Man-Monkey »).

L’histoire est très étrange et ses origines remontent au 21 janvier 1879. La nuit en question, un homme traversait le pont avec sa charrette et son cheval quand il a eu la peur de sa vie : un animal semi-spectral ressemblant à un chimpanzé a traversé le pont en courant, terrifiant l'homme et son cheval. Soudainement, la créature a disparu dans les bois. Plusieurs autres observations ont été faites dans les jours et les semaines qui ont suivi. Bien que le premier cas soit encore bien connu dans la région, on en sait beaucoup moins sur certaines des rencontres les plus récentes avec cette bête fantomatique. Bien sûr, le fait que l’homme-singe soit observé depuis plus de 100 ans - et qu’il soit spectral, plutôt que totalement en chair et en os - suggère que ce n’est pas un animal normal. Quant aux cas les plus récents, ils sont aussi fascinants que ceux rapportés à la fin du XIXe siècle.

L’histoire de Margaret Baker est tout aussi intrigante. Un week-end dans la soirée, au cours de l’hiver de 1997, Margaret traversait le village voisin de Ranton avec sa fille Kathleen. Vers 23h30, la mère et la fille furent choquées et effrayées par la vue surréaliste d’un homme poilu, un véritable homme-bête. Il apparut sur le bord de la route, levant ses bras dans les airs, avant de se mettre à crier, émettant un son ressemblant à un grand rugissement. Sans surprise, la mère et la fille terrifiées ne ralentirent pas, même pas pour regarder de plus près cette étrange créature. Au lieu de cela, elles prirent la fuite avec la plus grande hâte.

Simon Ferry avait décidé de raconter sa propre expérience à la suite de la publication d'un article sur le Man-Monkey, écrit par Irène Bott (qui fut la cheffe honoraire du Staffordshire UFO Group) et Nick Redfern, et publié sur le journal Chase Post au cours de l’été 2000. Après cela, le témoin a donné une interview autour d’un verre un soir dans un vieux pub de la ville de Lichfield dans le Staffordshire.

Observateur d'oiseaux jovial et amoureux de la nature, Simon a déclaré, lors d'une entrevue téléphonique donnée au journaliste, qu'il se promenait le long du Shropshire Union Canal, à environ trois quarts de mile du pont 39, un jour d'été ensoleillé. En 1982, il a entendu ce qu'il a décrit comme « un bruit très fort provenant de l'autre côté du canal et dans les arbres ». Simon a notamment ajouté dans une interview plus longue que : « C'était comme [un cri de] renard et je pensais que c'était cela. » Jusqu'à ce que, comme il l'a décrit, « j'ai vu cette chose merveilleuse, comme un gorille, se lever [et] décoller. Mais il était parti avant que je puisse penser à faire autre chose. Et, en tout cas, c'était de l'autre côté du canal et j'étais trop loin du pont pour y aller. Mais j'ai eu peur après coup. »

En réponse aux questions des journalistes, Simon a déclaré que la créature ne mesurait pas la même taille imposante qui est attribuée habituellement aux entités cryptozoologiques telles que le Yeti de l'Himalaya ou le Bigfoot d’Amérique du Nord. Celle-ci ne mesurait que 5 à 5 pieds et demi de haut, tout au plus (et peut-être même un peu moins). La créature semblait être à la fois très agile et très musclée. Ce n’était certainement pas le genre de bête que l’on voudrait croiser soit par une nuit d’hiver sombre et froide en 1879, soit par une journée d'été ensoleillée en 1982.

Florence Abbott - maintenant décédée et qui a grandi dans le Staffordshire - a raconté qu’elle avait entendu des histoires étranges autour du Man-Monkey alors qu’elle était enfant, à la fin des années 1920. Il est très intéressant de noter que, selon Florence, l’une de ces histoires, transmise avec diligence par sa famille, racontait une rencontre surnaturelle avec le Man-Monkey dans le village de Ranton, situé à proximité de Woodseaves, il y a très longtemps, en 1848.

Cela s’est passé une nuit d'automne en 1848 lorsque le témoin - une jeune fille du côté paternel de la famille de Florence qui se dirigeait vers la maison de ses parents à Ranton - a rencontré dans l'ombre de la propriété voisine un homme ressemblant à une créature mi-homme mi-bête. Celle-ci était couverte de poils noirs et emmêlés. Elle émettait d'étranges bruits de grognement. Pendant plus d'une minute ou deux, ils se regardèrent l'un et l'autre, apparemment captivés et cloués sur place. Tout à coup, l’animal s’éloigna rapidement vers un champ voisin et disparut subitement, dans un éclat de lumière très semblable à celle d’un flash d’un appareil photo. Dans la maison des Abbott, il semble que cette créature soit à peu près l'équivalent local du Croque-mitaine classique, comme le rappelle bien Florence : « Mon frère, ma sœur et moi avons tous entendu cette histoire alors nous étions enfants. On nous disait que si nous faisions des bêtises, le Man Monkey viendrait pour nous. L'histoire était bien connue dans notre famille quand j'étais petite fille. »

Une autre histoire a fait surface en 2000. Cette fois-ci, l’homme a refusé de révéler son identité. Il a expliqué qu’il avait personnellement entendu parler d'une rencontre avec la bête du pont au plus fort de la Seconde Guerre mondiale. L’homme avait douze ans en 1943, quand un jeune homme qui avait été évacué - un garçon d’environ neuf ou dix ans originaire de l’est de Londres - est venu vivre chez ses voisins les plus proches. Les deux enfants jouaient régulièrement dans les bois et les champs autour de Woodseaves pendant l'été de cette année. Le jeune Londonien a cependant été pris d'une profonde mélancolie lorsqu'il a confié à son interlocuteur qu'un soir, il avait surpris le mari et la femme chez qui il logeait en train de discuter en silence d'un événement étrange qui s'était produit plusieurs jours auparavant : le mari avait observé un grand humanoïde couvert de poils qui « marchait debout », et qui ressemblait à un ours. Il avait été vue en train d’errer de manière menaçante à travers Woodseaves peu après minuit.

Le témoin avait apparemment été profondément troublé par cette rencontre et avait fait jurer à sa femme de garder le secret.

Les rapports ont définitivement diminué au cours de ces dernières années. Peut-être que cette chose spectrale est partie ou peut-être est-elle toujours là, attendant le bon moment pour se faire connaître à nouveau.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/05/tales-of-the-terrifying-man-monkey/, 16 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un mystérieux porcelet est né au Portugal


Un mystérieux porcelet est né quelque part au Portugal. Il avait le visage incroyablement déformé …

La vidéo - prise quelque part au Portugal – nous montre une femme tenant la pauvre créature devant la caméra.

Son corps correspond clairement à celui d'un porcelet - avec de petits poils et un teint rosâtre.

Mais le visage de l’animal est complètement différent de celui d’un cochon normal.

Il apparaît au moins deux fois plus gros qu'un porcelet normal et ses oreilles sont pratiquement au-dessus de sa tête.

La créature semble avoir un kyste bulbeux à la place de son nez et une bouche également totalement déformée.

Un YouTubeur, DiscloseTV, a publié ces images il y a peu en expliquant : « Cela ressemble à un bébé cochon mais ses pieds ne correspondent pas à ceux d’un cochon typique. »

« Sa langue ressemble à une langue humaine, son corps à un mouton et le haut de sa tête à une souris ou à un cobaye. »

« Ce genre de choses se produit dans la nature - cela est dû à la consanguinité des animaux et des relations qu’ils entretiennent avec leurs frères et sœurs. »

« Ces difformités se produisent toutes les générations ou toutes les deux et j’ai vu des difformités semblables par le passé. »

« Mais je ne peux pas comprendre avec quoi cet animal est issu. »

Des centaines de personnes ont vu la vidéo et beaucoup ont avoué avoir été choqué.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/776179/Deformed-piglet-sheep-body-human-tongue-rodent-head-weird-animal-video, 11 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un immense ptérodactyle tué en 1890 aux États-Unis


A la fin des années 1890, aux États-Unis, des rumeurs faisaient état de la présence d’immenses et terrifiantes créatures ailées, un peu partout dans le pays. Plusieurs personnes les ont vu de leurs propres yeux et les journaux locaux s’y sont naturellement intéressés.

Le 26 avril 1890, le journal Tombstone Epitaph publiait une histoire aux proportions extraordinaires, suggérant qu'un gigantesque ptérosaure avait été observé. Bien entendu, la nature sensationnelle de l'histoire signifie qu'un canular ne peut être exclu. Ce récit divertissant et aux proportions incroyables mérite d’être relatée. La voici : « Un monstre ailé, ressemblant à un énorme alligator avec une queue extrêmement allongée et une immense paire d’ailes, a été trouvé dimanche dernier dans le désert entre les montagnes de Whetstone et de Huachuca par deux éleveurs qui rentraient chez eux après leur retour de Huachuca. La créature était, de toute évidence, très épuisée par un long vol et, une fois découverte, elle n’était capable de voler que surde courtes distances. »

« Stupéfaits et choqués, les deux hommes, qui étaient à cheval et armés de fusils Winchester, ont retrouvé le courage de poursuivre le monstre et, après une course passionnante sur plusieurs kilomètres, ont réussi à se rapprocher suffisamment d’elle pour ouvrir le feu avec leur fusils et la blesser. La créature s’est ensuite retournée contre les deux hommes mais, en raison de son état de fatigue, ils ont réussi à rester en dehors de son chemin. Après quelques tirs bien dirigés, le monstre a partiellement basculé avant de rester immobile. »

« Les hommes se sont approchés prudemment, leurs chevaux reniflant d'effroi. Ils ont découvert que le monstre était mort. Ils ont ensuite procédé à un examen et ont constaté qu’il mesurait environ 32 mètres de long (92 pieds). Son corps, dans sa partie la plus large, avait un diamètre d’environ 50 centimètres. Le monstre n'avait que deux pieds, ceux-ci étant situés à une courte distance de l'endroit où les ailes étaient jointes au corps. La tête, aussi près qu'ils pouvaient en juger, mesurait environ huit pieds de long. Ses mâchoires étaient bien serrées, avec des dents puissantes et pointues. Ses yeux étaient aussi grands qu'une assiette et dépassaient à mi-chemin de la tête. Ils eurent quelques difficultés à mesurer les ailes car elles étaient partiellement pliés sous son corps, mais ils parvinrent à en redresser suffisamment pour la mesurer. Elle mesurait pas moins de soixante-dix-huit pieds. De ce fait, sa longueur totale (d’une extrémité de l’aile à l’autre), était d’environ 160 pieds. »

« Ses ailes, de même que tout son corps, étaient composées d'une membrane épaisse et presque transparente et étaient dépourvues de plumes et de poils. La peau de son corps était relativement lisse et pouvait facilement être pénétrée par une balle d’une arme à feu. Les hommes ont coupé une petite partie du bout d'une aile et l'ont emportée chez eux. Tard dans la nuit dernière, l'un d'entre eux est arrivé dans cette ville pour s'approvisionner et faire les préparatifs nécessaires pour dépecer la créature. Les morceaux de sa peau seront envoyée vers l'est afin qu’ils soient examinés par d'éminents scientifiques. Le chasseur est rentré tôt ce matin accompagné de plusieurs personnalités qui s'efforceront de ramener l'étrange créature dans la ville avant qu'elle ne soit dépouillée. »

Pour le spécialiste Nick Redfern, il est plus probable que cette histoire ait été fabriquée de toute pièce. Mais le doute persiste.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/05/godzilla-rodan-and-a-strange-tale-of-a-flying-monster/, 11 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une étrange créature humanoïde escalade un pont de Kiev


Un homme a filmé une mystérieuse créature humanoïde qui semblait s’être accrochée sur l’armature d’un pont en Ukraine.

Cet humanoïde paraît vraiment extraordinaire et ne semble définitivement pas humaine. Alors que la caméra est dirigée vers le pont, quelque chose semble grimper dessus par le bas à l'aide de ses quatre membres. Finalement, cette sorte de créature parvient à grimper avec agilité avec des mouvements semblables à ceux d’un singe.

Personne ne peut expliquer ces images qui ont été publiées sur Internet. Les sceptiques pensent qu’il s’agit d’un astucieux montage vidéo. Mais, ce n’est là qu’une théorie.

Toutefois, si cela est réel, c’est l’un des moments les mieux documentés de type paranormal prise à l’aide d’une caméra.

Pour certains, il pourrait s’agir d’un animal tel qu’un paresseux, un lémurien, ou encore une chauve-souris. En effet, ces espèces peuvent être très volumineuse. Seulement, cette explication semble être plutôt tirée par les cheveux.

Certaines personnes pensent même que ce que l'on voit est un homme nu grimpant sous le pont. Peut-être était-il saoul ou était-il sous l’emprise d’une drogue ? C’était peut-être un artiste graffeur audacieux qui était prêt à prendre tous les risques pour réaliser ses œuvres d’art.

Le pont vu dans la vidéo est le pont piétonnier de Parkovy. Il s'étend sur le fleuve Dniepr, entre l'autoroute Naberezhne et l'île de Trukhaniv, à Kiev. Le pont lui-même a été construit entre 1956-1957. Il a été inauguré le 3 juillet 1957.

Ce pont est assez solide, car il a été renforcé et élevé avec une méthode de soudage automatique. Au total, le pont s’étend sur 1407,48 pieds de long. Sa largeur est d'environ 23 pieds de large. La forme du pont est depuis devenue l’un des éléments traditionnels de la vue panoramique de Kiev.

Les personnes qui roulent ou se promènent sur ce pont ne se rendent pas compte que cette créature humanoïde non identifiée est en train de bouger. Cette vidéo est le seul enregistrement connu à ce jour. La personne qui l'a enregistré n'a jamais donné son nom. Peut-être que quelqu'un d'autre a des images de cette créature des plus inhabituelles.

Source
https://www.freaklore.com/unidentified-humanoid-creature-crawls-underneath-ukraine-bridge, 10 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une créature extraterrestre observée dans la forêt de Rendlesham ?


La forêt de Rendlesham, située dans le comté anglais du Suffolk, est mondialement célèbre pour une série d’observations sensationnelles d’OVNI qui s’est produite du 26 au 29 décembre 1980.

Ces jours-là, plusieurs militaires, issus de deux bases voisines, celle de la Royal Air Force Benwaters et celle de la Royal Air Force Woodbridge, ont rapporté avoir vu d'étranges lumières dans le ciel. Leurs récits figurent dans un document officiel de l'US Air Force daté du 13 janvier 1981 et sobrement intitulé « Unexplained Lights » (« Lumières inexpliquées », en français). Il a été écrit par le lieutenant colonel Charles I Halte. À cette époque, Halt était commandant adjoint de la base à Bentwaters.

Cependant, il existe une histoire beaucoup moins connue concernant la forêt de Rendlesham. En effet, ce lieu abriterait une mystérieuse créature qui posséderait la capacité de changer de forme. Cet être métamorphe est connu sous le nom de « Shug Monkey » (le « Singe Shug », en français). Comme la plupart des métamorphes, il s'agit d'une créature qui terrorise tous ceux qui la rencontrent.

Sam Holland, avec qui le journaliste Nick Redfern a parlé en 2001, a rencontré le singe Shug alors qu'il promenait son petit chien dans les bois en 1956. Holland a décrit le monstre comme étant une véritable chimère : il ressemblait à un mélange entre un singe, un chien et un ours. Le fait qu’il mesure environ 10 pieds de hauteur (environ 3 mètres) démontre que ce n’était pas un animal normal, ni même connu. Heureusement, ni Holland, ni Harry, son chien, n'ont été blessés par cette imposante créature qui, après avoir brièvement regardé les deux témoins pétrifiés, a disparu dans les bois.

Margaret ‘Peggy’ Cushing a vu un animal presque identique sept ans plus tard dans la même étendue de forêt. La seule différence, majeure, était que l'animal avait soudainement pris la forme d'une gargouille hideuse, avec des ailes de chauve-souris. Celle-ci s’était envolée dans le ciel sombre. Cushing a notamment déclaré que lorsque cette mystérieuse bête changeait de forme, cela produisait un effet scintillant.

Jonathan Downes, un chasseur de monstres, a également écrit un compte-rendu sur cette histoire. Ce dernier est également le directeur du Center for Fortean Zoology, une organisation basée en Grande-Bretagne. Il avait accompagné Nick Redfern à Porto Rico en 2004 dans le but de mener des recherches sur le légendaire Chupacabra.

Dans son livre publié en 2008 et intitulé Island of Paradise, Jon a décrit comment, en 1996, une de ses petites amies lui avait montré une séquence vidéo très intéressante montrant des empreintes de pattes non identifiées découvertes sur un terrain boueux dans la forêt de Rendlesham, un an ou deux plus tôt. Elles ressemblaient beaucoup aux empreintes de chat ; mais de quelle espèce personne ne pouvait le dire. Cependant, ces empreintes étaient bien plus volumineuses que les types d’empreintes laissés par un gros chat. En outre, il n’existe aucune créature, errant dans les étendues sauvages du Royaume-Uni, qui puisse être aussi grande.

Notons, toutefois, que de nombreux témoins ont rapporté avoir d’étranges gros chats dans cette forêt. Ces créatures sont connues sous le nom de « Alien Big Cats » ou « ABC ».

Tom Potter a été témoin d’un grand animal ressemblant à un singe. Il l’a observé aux premières heures du matin de 1987. Nick Redfern avait rencontré Potter en décembre 2000, en plein cœur de la forêt de Rendlesham, à l’occasion du 20ème anniversaire de l’observation survenue en 1980.

Alors que Potter se rendait au travail vers 4 h 30 et qu'il dépassait la lisière de la forêt de Rendlesham, il a aperçu une créature qui ressemblait beaucoup à un chimpanzé. Au départ, il pensait que cette créature en était un. Il a alors ralenti jusqu’à s’arrêter. Il regardait la créature arpenter le long de la route à un pas lent. Soudainement, elle s’est stoppée avant de se tourner vers Potter. A ce moment-là, il roulait à une vitesse d'à peine quelques miles par heure. Selon Potter, le « chimpanzé » est soudainement tombé sur ses quatre membres. Puis une lumière blanche surnaturelle a semblé éclairer la créature avant que celle-ci ne prenne la forme d'un chat noir élégant et lumineux. Peu après, il a couru en direction d’un champ voisin et n'a plus été revu.

La forêt de Rendlesham abrite de nombreux animaux inconnus, tels que la bête de Sam Holland, le chat/chimpanzé vu par Tom Potter et la gargouille cauchemardesque de Peggy Cushing. Selon toute vraisemblance, et en particulier lorsque nous prenons en considération les témoignage de Cushing et de Potter, nous avons affaire à une créature qui ne se limite pas à une seule forme physique.

Seulement, y a-t-il un rapport ou un lien quelconque entre ces créatures métamorphes et le célèbre incident d’OVNI survenu à la fin de décembre 1980 ? On pourrait imaginer que des créatures extraterrestres aient pris la forme de créatures terrestres pour mieux passer inaperçu sur notre planète.

Si cette théorie s’avère exacte, il serait intéressant de savoir quelle forme prendra cette créature extraterrestre lorsqu’elle sera de nouveau observée.

Photo : L'entrée Est de la base Woodbridge en novembre 2014 dans la forêt de Rendlesham, Lien

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/05/supernatural-forest-creatures-that-alter-their-forms/, 10 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une créature mi-homme mi-loup observée dans l’Arkansas


Un homme, qui vit dans le nord de l'Arkansas, dit avoir vu une créature bipède non identifiée.

L'homme, âgé de 53 ans et qui travaille en tant que couvreur, a demandé à rester anonyme. Il a confié au site Internet Cryptozoology News qu'il rentrait chez lui après une journée de travail lorsqu'il est tombé sur ce bipède le 15 novembre 2018 vers 16h15 de l’après-midi.

« Je suis tombé sur une créature ressemblant à un loup qui avait un regard démoniaque. »

« Il portait quelque chose dans ses mains, comme une laisse ou une corde. »

Le témoin l'a décrite comme étant de couleur grise mesurant environ 7 pieds de haut et pesant environ 300 livres. Il n'a pas fourni de description quant à la tête de la créature ni sur les traits de son visage.

« Il se tenait sur ses deux pieds à gauche le long de la route », a-t-il ajouté.

Il y a un mois, un homme du Colorado a prétendu avoir repéré une créature similaire.

Le Dogman est un cryptide réputé vivre dans le quadrant nord-ouest de la péninsule inférieure du Michigan, bien que d’autres observations aient été documentées dans d’autres États, comme le Wisconsin. Cette créature, dont l’existence n’a pas été démontrée, aurait été observée pour la première fois en 1887 par deux bûcherons, qui la décrivirent comme ayant un corps humain et une tête de chien.

En 2017, une femme du Michigan a affirmé avoir vu une créature similaire.

En 2015, un groupe de trois personnes dans le Michigan aurait rencontré une créature non identifiée ressemblant à un chien dans les bois du comté de St. Clair.

Source
http://cryptozoologynews.com/dogman-sighting-in-arkansas-2/, 05 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des militaires indiens découvrent des empreintes du Yéti


Des alpinistes de l'armée indienne disent avoir trouvé dans la neige des empreintes mystérieuses qui semblent appartenir au Yeti ou à l'abominable bonhomme de neige.

Largement considéré par la communauté scientifique comme étant un mythe, le Yeti fait partie du folklore népalais et vivrait sur les hauteurs de l’Himalaya, dans les sommets enneigés.

Dans un tweet accompagné de photos, l'armée indienne a déclaré avoir aperçu des empreintes de pas mesurant 81 sur 38 cm près d'un campement situé près du mont Makalu, au Népal, le 9 avril 2019.

« Pour la première fois, une équipe d’expédition de l'armée indienne spécialisée dans l'alpinisme a localisé des empreintes mystérieuses de la bête mythique connue sous le nom de ‘Yeti’ », a déclaré un porte-parole dans un tweet.

Située à la frontière entre le Népal et la Chine, Makalu est la cinquième plus haute montagne du monde.

Elle se trouve près de la vallée de Makalu-Barun, une région sauvage isolée qui a également été étudiée par de nombreux chercheurs à la recherche du fameux Yeti.

Daniel C. Taylor, qui a beaucoup exploré la région de Makalu-Barun et écrit un livre sur le mystère du Yeti, a déclaré que les empreintes de pas étaient vraisemblablement celles d'ours.

« Si c'est l'empreinte d'un animal ou d'un seul animal, elle serait de la taille d'un dinosaure », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que des mesures répétées des empreintes de pas seraient nécessaires pour véritablement déterminer leur origine.

« Il faut vraiment confirmer ces mesures de la taille de cette empreinte car nous savons avec certitude qu'il n'y a pas de dinosaures dans la vallée de Barun. »

Les récits d'une bête poilue sauvage errant dans l'Himalaya ont captivé l'imagination des alpinistes au Népal depuis les années 1920, poussant de nombreuses personnes, y compris sir Edmund Hillary (un alpiniste néo-zélandais de renommée mondiale né en 1919 et décédé en 2008), à rechercher l’énigmatique créature.

En 2008, des alpinistes japonais revenant d'une montagne dans l'ouest du Népal ont déclaré avoir vu des empreintes de pas, qu'ils pensaient appartenir au Yeti.

Et même s'ils portaient des appareils-photo à objectif long, des caméras vidéo et des télescopes, ils n'avaient, hélas, ni vu ni pris de photo de cette créature.

Mais les scientifiques ont trouvé peu de preuves de l'existence du Yeti jusqu'à présent.

En 2017, un groupe de chercheurs internationaux a étudié plusieurs échantillons du Yeti prétendument collectés dans toute la région de l'Himalaya et a conclu qu'ils appartenaient à des ours.

En 2008, deux hommes aux États-Unis ont déclaré avoir retrouvé les restes d'une créature mi-homme, mi-singe. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un costume de gorille en caoutchouc.

Pour le moment, le Yéti demeure énigmatique et il est impossible de dire s’il existe ou non ou s’il s’agit d’une légende millénaire.

Voir la vidéo

 

Source
https://www.mirror.co.uk/news/weird-news/indian-army-claims-found-yeti-14977154, 02 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le monstre du Loch Ness filmé à Bristol en Angleterre


Une mystérieuse créature marine, supposée ressembler au monstre du Loch Ness, a été repérée dans le canal de Bristol, en Angleterre.

La bête mythique - qui vivrait à 570 miles de là (915 km) en Écosse - aurait apparemment été vue en train de nager le long de l'estuaire du West Country.

Le témoin Jacky Shepherd mangeait avec son mari dans un pub du coin quand elle a remarqué une forme de « serpent » dans l’eau.

Elle a indiqué que cette créature « ne pouvait être décrite que comme quelque chose qui ressemblaitau monstre du Loch Ness, qui se déplaçait lentement le long de la mer en direction de la jetée, vers le lac marin ».

Jacky affirme que les clients se trouvant sur la table d’à côté « l'ontégalement observé ». Elle espère que ces autres témoins la « soutiendront » dans le post qu’elle a publié sur le groupe Facebook « Hello Clevedon ».

Jacky a demandé aux internautes : « Des idées ? »

Susan Cawley a suggéré qu'il pourrait s'agir de « Nessie parti en vacances ».

Derek Perham a ajouté : « En fonction de la marée, il y a souvent de gros morceaux de bois qui flottent, y compris de grosses branches et des troncs d'arbres qui flottent au-dessus de notre front de mer. »

Le mois dernier, Eoin O’Faodhagain, un homme qui observait la webcam du Loch Ness, a pris six photos et une vidéo de 39 secondes montrant quelque chose qui bougeait rapidement dans le lac.

Il affirme que c'était la deuxième fois qu'il remarquait la présence de Nessie en un mois seulement.

Eoin, 54 ans, avait déclaré : « Cet objet est apparu à la surface avant de plonger. Il était parti pendant cinq secondes - puis il est remonté dans une autre direction, en se retournant et en laissant un sillage et des éclaboussures. »

« Il a ensuite plongé et a disparu. Voir Nessie une fois est incroyable, mais deux fois en un mois, c'est fantastique. »

« C'est la chance des Irlandais, je suppose. Je ne pouvais pas en croire mes yeux. Il y avait quelque-chose de puissant en dessous de l’eau»

 

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/774137/loch-ness-monster-2019-inverness-sightings-news-photo-pictures-bristol, 01 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une automobiliste a observé une étrange créature volante


Une femme, qui vit en Pennsylvanie, a raconté avoir vu une créature volante non identifiée qui était deux fois plus grande que son véhicule.

Luna A., 47 ans, a confié, au site Internet Cryptozoology News, qu’elle avait observé cette créature dans le comté de Chester le 26 novembre 2018 à 6h30 du matin. Le lieu précis, fourni par le témoin oculaire, a été omis afin de préserver sa vie privée.

« Je conduisais vers l'est quand j'ai vu un grand oiseau qui planait sur l'autoroute. Au début, je pensais que c'était un très grand aigle », a déclaré la femme qui travaille dans le domaine de la santé.

Mais, ajoute-t-elle, alors qu'elle continuait à rouler, la créature était passé au-dessus de sa voiture avant de parvenir juste devant elle. De ce fait, elle a été capable d’observer cet animal inhabituel plus clairement.

« J'ai réalisé à quel point la créature était énorme. Son envergure était deux fois supérieure à la largeur de ma voiture. Elle m’a survolé et s'est dirigée en direction de ma voiture. »

«Ses plumes étaient noires ou marron très foncées. Alors qu’elle survolait ma voiture, je me suis un peu baissée pour mieux la regarder, à travers le pare-brise. C'était incroyable de voir une si belle créature. Si je n'avais pas roulé aussi vite (la vitesse est limitée à 70 miles / h), j'aurais pu tenter de prendre une photo », a-t-elle expliqué.

Cependant, elle a réalisé un dessin représentant cette créature présumée.

L'observation aurait duré environ 45 secondes et la femme affirme que la créature n'a jamais battu ses ailes.

« Elle glissait dans les airs»

La semaine dernière dans l'Ohio, un autre témoin a rapporté avoir vu une grande créature volante qu'il n'a pas été en mesure d'identifier. Encore plus tôt, un homme du Wisconsin avait affirmé avoir vu un oiseau qui ressemblait à un « ptérodactyle ».

Source
http://cryptozoologynews.com/new-thunderbird-sighting-in-pennsylvania/, 27 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

El Chupacabra a massacré 71 animaux d’une ferme au Mexique


Il y a quelques jours, le journal mexicain « El Mexicano » s’est intéressé à une terrible affaire. Des agriculteurs de Ciudad Juárez, dans l’État du Chihuahua, ont découvert plus de 70 animaux brutalement mutilés par une créature non identifiée.

Ce journal populaire n’hésite pas à évoquer une théorie controversée. Pour ces journalistes, l’auteur de ce massacre serait le terrifiant El Chupacabra.

Cette créature légendaire est réputé s’attaquer aux bétails des fermiers d’Amérique Centrale.

Don Simplicio Martínez, un agriculteur de la région, a déclaré que le soir du 28 mars 2019, 20 moutons adultes avaient été mutilés. Comme d’habitude, l’agresseur a aspiré tout le sang de ses victimes, sans qu’il n’y ait aucune effusion de sang, sans laisser échapper une seule goutte sur le sol, et, bien entendu, sans que leur meurtrier ne soit découvert.

Quelques semaines plus tard, Martínez a été horrifié de découvrir que la créature non identifiée était apparemment revenue - cette fois pour s’en prendre à ses poules. La bête a dû grimper sur un poulailler de 6 pieds de haut (environ 2 m) et détacher le fil de fer protégeant l’enclos des poules avant de se gaver du sang de 51 poules sans défense. « Soit il est monté soit il a volé », a déclaré Martínez aux autorités qui surveillaient les ruines de son poulailler. Un gardien de nuit posté à la ferme de Martínez a entendu un puissant bruit après que cette mystérieuse créature ait commencé à sucer le sang des poulets terrifiés, mais il a décidé de ne pas intervenir avec sa machette une fois qu’il ait vu la taille imposante de ce prédateur hors du commun.

Les vétérinaires locaux pensent apparemment qu'un grand chien a probablement été le coupable de ces cas de mutilations inexpliquées, mais Martínez n'est pas convaincu. « Les blessures visibles sur le corps des moutons sont de forme triangulaireau niveau de sa jugulaire, mais il n’y a pas de trace de sang, rien ».

« Ce n'est pas un animal habituelle parce que j'imagine que cela doit être un énorme animal puisque celui-ci est capable de prélever le sang de 20 moutons. Cela fait beaucoup de sang. »

En février et mars 2019, El Chupacabra a été accusé du meurtre brutal d'un ouvrier intérimaire, puis d'un adolescent qui a été retrouvé mort après une soirée dansante. Le tristement célèbre suceur de chèvre est-il vraiment en liberté en Amérique centrale ou cet élément populaire du folklore n'est-il qu'un simple bouc émissaire pour tout meurtre non résolu d'animaux ou d’êtres humains ?

Photo : Image du poulailler où ont été découverts les cadavres des poules (El Mexicano ©)

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/04/chupacabra-kills-71-animals-and-drains-their-blood-in-mexico/, 26 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Écosse - Le monstre du Loch Ness de nouveau filmé


Rory Cameron, directeur général de Cobbs Bakery à Drumnadrochit (en Écosse), était dans l'allée d'un ami surplombant le loch la semaine dernière quand il a pris des images sur son téléphone portable de quelque chose qui bougeait à toute vitesse dans le loch.

Le témoin, âgé de 36 ans, explique :

« J’ai vu quelque chose dans l’eau à St Ninian, juste après le centre des expositions situé à proximité de Drumnadrochit. »

« Je ne sais pas du tout ce que c’était, mais c’était très rapide. »

« Cela fait 20 ans que je vis dans la région et je conduis tous les jours sur l’A82, mais je n’ai jamais rien vu de tel. »

M. Cameron a déclaré : « Je l'ai montré à un certain nombre de personnes et elles ne peuvent pas l'expliquer non plus. »

« Certains ont dit que c'était sûrement un bateau, mais dans la vidéo, vous voyez un bateau au niveau du château d'Urquhart et la taille de ce ‘bateau’, quelle qu'elle soit, est minuscule. Ce ne peut pas être un bateau ou un jet-ski, car de l’eau coulerait de l’arrière. »

M. Cameron a révélé qu'il n'était pas le seul membre de sa famille à avoir été témoin d'activités étranges à la surface du célèbre loch.

« Mon oncle Willie Cameron m'a dit que mon grand-père, Iain Cameron, avait été témoin de quelque chose de très similaire dans les années 1960. »

« Il était en sortie de pêche avec deux amis et il a fait une observation similaire. Il ne pouvait pas expliquer ce que c'était et moi non plus. »

« Il était à la tête de la police locale et ses observations ont été vues par neuf autres témoins qui n’avaient pas collaboré avant cet événement. Il a pris cela sous un angle juridique plutôt que scientifique. »

« Ma vidéo ne ressemble pas beaucoup à d’autres observations. Cette chose bougeait très vite et elle avait l'air minuscule aussi, comparée à certains bateaux sur le lac. »

Cette observation survient quelques semaines après qu’un couple originaire d’Irlande ait vu un mystérieux objet noir en forme de « L » sur le lac près du château d’Urquhart.

M. Cameron a déclaré qu'il croyait certainement qu'il y a quelque chose qui se cache dans le Loch Ness.

 

Source
https://www.inverness-courier.co.uk/news/watch-business-leader-spots-loch-ness-monster-176991/, 25 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un monstre marin filmé dans un étang dans l’Ohio


Les récits de créatures mystérieuses et non identifiées sont assez courants, mais il est beaucoup plus rare que des témoins oculaires parviennent à les filmer.

Hélas, le plus souvent, ces cryptides inconnus sont difficilement discernables sur ces images, comme si certaines de ces créatures possédaient la capacité particulière d’apparaître flous sur les photos et les vidéos ou de provoquer un dysfonctionnement des appareils ou des caméras.

Toutefois, récemment, une terrifiante créature a été observée et filmée dans un étang situé à Akron, dans l’État de l’Ohio. Cette affaire a eu un tel écho que des experts de la faune locale sont partis, en vain, à la recherche de cet étrange animal aquatique.

Jeremy Durant, résident d'Akron, a repéré cet animal avant de poster sa vidéo sur Facebook. Ce message a depuis été supprimé, mais heureusement, des chaînes d’informations locales ont repris cette histoire. La vidéo a notamment été relayée par News5 Cleveland. Le témoin rapporte qu'il était près de la côte de Little Turtle Pond lorsqu'il a remarqué quelque chose d'étrange. En atteignant la rive de l’étang, il a entendu un grand bruit et c’est à ce moment-là qu’il a observé ce monstre marin.

Dans ces images, on peut voir une partie d’une créature grisâtre ou verdâtre qui s’agite langoureusement dans les eaux boueuses de l’étang. Seule une partie de la créature peut être vue, il est donc difficile de déterminer ce que cela pourrait être, mais elle semble être assez grande et plutôt longue. Le témoin pense que la créature pourrait être un grand reptile, se posant la question : « est-ce un alligator ? ». Seulement, les responsables locaux de la faune sauvage ne sont pas aussi sûrs de cette vidéo.

En réponse à la vidéo, des représentants de Summit Metro Parks, chargés de la surveillance de l'étang, ont publié une déclaration du chef local de cette organisation qui « pensait que cette photo nous montre un gros poisson en train de mourir. Cela ne semble pas être un alligator. Le personnel du Summit Metro Parks effectuera une visite sur place demain pour confirmer. »

Naturellement, les responsables des parcs ne voudraient pas que tout le monde panique devant un alligator si loin au nord de son habitat habituel. Il est donc logique qu'ils ignorent immédiatement cette théorie.

Alors, que nous reste-t-il comme possibilités ? Comme dans la plupart des observations de créatures anormales ou non identifiées, nous n’avons, à notre disposition, que quelques secondes de séquences ambiguës nous montrant une bête indiscernable mais très clairement vivante dans un étang. S'agit-il simplement d'un gros poisson en train de mourir, ou est-ce que quelque chose de vraiment mystérieux qui aurait pu être filmé ?

Nous ne le saurons probablement jamais. Néanmoins, de nombreux plans d’eau apparemment minuscules disséminés dans tout le paysage américain sont reliés par des voies de navigation souterraines. Par conséquent, il est difficile de dire quelles créatures pourraient résider dans ces anciens étangs. Le Dr Seuss s’est exprimé quant à cette découverte qui n’a probablement pas fini de faire parler d’elle :

« Parce que nous ne pouvons jamais savoir ce qui se passe en bas ! Cette étendue d’eau est peut-être plus grande que ce que l’on pourrait imaginer »

Voir la vidéo

Source
https://www.news5cleveland.com/man-shoots-video-of-mystery-animal-in-akron-turtle-pond, 25 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des monstres marins observés dans les canaux à Birmingham


Certaines grandes cités métropolitaines regorgent de secret insoupçonnés. Ainsi, des énormes monstres marins auraient été observés par plusieurs témoins à Birmingham, une ville des Midlands de l'Ouest au centre de l'Angleterre.

Nick Redfern, célèbre journaliste, a reçu le témoignage d’un homme qui relate l’histoire d’imposantes créatures qui rôderaient dans les canaux de la deuxième ville la plus peuplée du pays.

Le récit qui nous intéresse présentement nous vient d'un homme qui prétend être un policier britannique à la retraite. Il a eu connaissance d'une histoire d'une ampleur vraiment monstrueuse qui s’est déroulée dans la ville de Birmingham à la fin des années 1970 et au début des années 1980. La créature, dont il est question ici, sortait, à l’abri des regards indiscrets, après le coucher du soleil.

Cet homme, qui ne s'est identifié que par son nom de famille Sykes, précise qu’il a été au service de la police britannique de 1977 et 1988. Ses collègues lui ont raconté deux récits concernant des anguilles géantes qui auraient été observées dans les canaux sinueux qui traversent la ville de Birmingham. Ces deux affaires se sont produites, a-t-il estimé, vers 1979 ou 1980.

Dans les deux cas, les témoins avaient rapporté avoir vu de très grandes créatures - la première était étonnamment longue de 20 pieds environ (soit environ 6 mètres). Les deux étaient de couleur très sombre. Il va sans dire que si les détails physiques décrits dans la première rencontre n'étaient pas des exagérations de la part du témoin, il s'agissait sans aucun doute définitivement d'un monstre.

Sykes a indiqué que, même s'il n'était pas l'officier chargé de l'enquête dans les deux cas, il se souvenait qu'à peu près au même moment où les anguilles avaient été vues, il y avait eu une série de disparitions mystérieuses de lapins de compagnie dans la région. Et tandis que certains collègues de Sykes avaient attribué ces méfaits à des sadiques ou des fous, d’autres policiers avaient clairement évoqué l’hypothèse que « ce puisse être le fait de ces anguilles ». Sykes se rappelle d’une autre histoire très inquiétante qui s’est produit dans ces années-là.

Au plus fort des disparitions de lapins et de ces deux observations, quelqu'un avait contacté le poste de police où travaillait Sykes, avec un récit remarquable. « C’était un garçon de la région, dans la vingtaine ; Je m'en souviens très bien », a déclaré Sykes. « Il n'était pas marié depuis longtemps et il venait d'acheter une maison dans les environs. » L'homme avait rapidement appelé la police après avoir entendu un énorme vacarme dans sa petite cour arrière aux premières heures de la matinée.

La clôture en bois qui se trouvait en contrebas de la cour avait été partiellement brisée ; une grande surface d'herbe avait été rasée ; et quelque chose avait pénétré dans son clapier à lapin, le détruisant complètement. Inutile de dire qu'au moment où l'homme a descendu avant d’entrer dans la cour, il n'y avait plus aucun signe de l’intrus inconnu - et, malheureusement, il n'y avait plus aucun signe des lapins non plus. Ils avaient tous disparu. Sykes s’est alors demandé à voix haute si les anguilles, avides de nourriture, avaient choisi de quitter furtivement les confins du canal et avaient profité de l’obscurité pour parcourir les cours des maisons voisines à la recherche d'un délicieux repas.

Il était troublant de penser que de telles créatures marines pourraient secrètement se promener en liberté dans une ville industrielle tentaculaire comme Birmingham, et rôder impitoyablement dans les environs de nuit sans que personne ne le sache.

À la connaissance de Sykes, cet incident particulièrement étrange et troublant n'a jamais été résolu. Plus aucune observation n'a été faite et une fouille rigoureuse du canal n'a pas permis de trouver quoi que ce soit de concluant.

Sans aucun doute, c’est une question fascinante, scandaleuse et bizarre à la fois. Et compte tenu du temps qui s'est écoulé depuis les événements, il est malheureusement difficile de prouver quoi que ce soit avec un degré de certitude élevé.

Le plus intéressant dans ce cas, c’est que ces monstres marins étaient capables de quitter les étendues d’eau pour parader sur la terre ferme.

Bien que leurs caractéristiques physiques nous rappellent le fameux monstre du Loch Ness, il est, à ce jour, difficile d’établir une quelconque lien entre toutes ces observations.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/04/monsters-in-our-cities/, 24 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une terrifiante créature hanterait les marais de Floride


Les marais denses de la Floride peuvent être un lieu pour le moins effrayant. Avec ses enchevêtrements de cyprès, de vignes et de broussailles obscurcis par des moustiques et infestés par toutes sortes d'insectes et de serpents, avec ses eaux troubles et boueuses dans lesquelles se cachent des alligators à l'affût des imprudents, font de cet endroit un lieu peu accueillant et même parfois dangereux.

Quand le soleil se couche, le marais s'anime de sons pas toujours identifiables. Cette symphonie nocturne est ponctuée de cris et de hurlements provenant de sources inconnues, ce qui plonge cet endroit dans une ambiance étrange. Dans les recoins les plus sombres se cacheraient, selon des légendes, de terrifiants monstres inconnus.

L’une d’entre elles serait une créature imposante qui traverse les eaux des marais, détruisant tout sur son chemin. Elle aurait des yeux brillants et serait connue uniquement sous le nom de Moss Man.

La créature en question tire son nom étrange de son apparence plutôt unique. C’est un humanoïde, bipède et ressemblant un peu à un singe. A première vue, on pourrait penser que c’est un hominidé velu tel que le Bigfoot, mais ses caractéristiques physiques le rend unique. L’homme-mousse tire son nom du feuillage abondant et de l’herbe qui semble pousser sur lui-même ou qui s’enchevêtrent et s’entremêlent avec ses cheveux et ses poiles, ce qui lui confère un aspect verdâtre et lui permet de le camoufler presque à la perfection. Des témoins disent qu’ils l’avaient d'abord confondu avec un arbre ou une bûche envahi par la végétation avant que la créature ne se lève soudainement pour quitter le marais. On dit également que ses yeux brillent d'une teinte ambrée ou rougeâtre, certains rapportant même qu’il possède des caractéristiques presque hypnotiques.

Selon certaines sources locales, le Moss Man aurait été rencontré dans ces régions sauvages de terres humides depuis au moins le XIXe siècle. Un des récits de cette époque nous raconte qu'une « grande bête semblable à un homme avec une odeur nauséabonde et recouverte d'herbe de marécage » terrorisait les marécages dans la région de Clay County et attaquait les lapins dans les enclos et le bétail des résidents. Cela incita un shérif local, un dénommé Sheriff Peeler, d’organiser un détachement d'hommes armés dans le but de traquer ce monstre. Ils ont passé plusieurs semaines dans la boue en évitant les alligators et les serpents venimeux à la recherche de cet ennemi sans succès. D’autres rapports étranges de l’époque décrivent parfois des pêcheurs qui avaient été menacés, voire attaqués, par une brute ressemblant à un singe, recouverte de feuilles et de branches.

Selon une autre légende bien plus ancienne, qui date des années 1500, des conquistadors espagnols auraient violé, tué et décapité une fille autochtone de la région, attachant ensuite sa tête désincarnée à un arbre, ce qui mit profondément en colère la tribu à laquelle elle appartenait. Leur guérisseur le plus puissant utilisa ensuite sa magie pour faire appel à la vengeance des esprits du marais, après quoi la tête de la jeune fille grandit avant de revêtir une forme humaine composée de mauvaises herbes, de branches et d’autres végétaux. Cette créature pourchassa tous les Espagnols qu’elle pouvait trouver. Dans certaines versions de l'histoire, un médecin sorcier créa son propre golem constitué de feuillage pour tenir les Espagnols à distance et, une fois cette menace éliminée, la créature continua à parcourir les marécages jusqu'à nos jours.

Le Moss Man a véritablement commencé à se faire connaître en 1978. Au cours de cette année, un couple a affirmé qu’il se promenait tranquillement le long d'une plage de la ville de Boca Raton, le long du marécage des Everglades, lorsqu'ils ont repéré quelque chose de bizarre sur le sable près d'un affleurement rocheux. En se rapprochant, ils s'aperçurent qu'il semblait s'agir d'une personne à place ventre et portant un imperméable. Cependant, lorsqu’ils sont passés près de lui, ce qu’ils avaient pris au début pour un homme s’est levé pour les regarder avec ses terribles yeux rouges. Ils ont pu voir que ce n’était pas un être humain. Ce qu’ils avaient pensé être un imperméable ressemblait en réalité à un tapis torsadé composé de mousse épaisse, d’herbe et de feuillage verdoyant. Ils se sont ensuite enfuis pour sauver leur peau alors que la créature se profilait, tout en les regardant avec ses yeux ardents. Quand ils sont retournés plus tard pour enquêter, il y avait apparemment de la mousse espagnole éparpillée à l'endroit où la créature s’était trouvée, mais aucun signe de la bête en question.

Lorsque cette histoire a été publiée, d'autres témoins se sont fait connaître et ont affirmé avoir, eux-aussi, vu une créature bipède massive avec un corps incrusté de mousse et de feuilles, parfois dans le marais et d'autres fois sur la plage, ou même se promenant parmi les vagues, en particulier dans les environs de Red Reef Park, West Palm Beach et Hillsboro Beach. Le plus célèbre de ces rapports date de 1980, quand un couple de personnes âgées visitait Red Reef Park, une réserve naturelle côtière de 24 hectares. Le couple aurait fait une randonnée dans cette région pittoresque quand il aperçut un objet vert à travers les arbres et posé sur une branche. La femme s'approcha, pensant qu'il s'agissait d'un magnifique oiseau des marais perché sur un arbre, mais cet « oiseau » se retourna et se révéla être le visage féroce de l'Homme-mousse, l'arbre était, en réalité, son énorme corps. La femme terrifiée avait apparemment été si proche à ce moment-là du monstre qu'elle craignait sincèrement pour sa vie, mais la créature se retourna avant de disparaître dans la nature sauvage.

Depuis lors, ce monstre bipède a été aperçu de manière sporadique. Des récits décrivent ce qui semble être un animal en chair et en os. D’autres font état à quelque chose qui est de nature plus fantomatique ou démoniaque, pouvant apparaître ou disparaître à volonté ou même se voiler dans un nuage de brouillard.

Des théories ont abondé sur ce que la créature pourrait être. Certains pensent qu’il s’agirait d’une sorte de créature ressemblant au Bigfoot, dont le corps serait recouvert de végétation lui permettant de se fondre dans son environnement. Pour d'autres, il s'agirait d'une sorte de plante humanoïde, d'un esprit forestier, d'une entité interdimensionnelle, d'un démon, d'un extraterrestre ou d'un avatar du marais lui-même prenant une forme humanoïde.

Les sceptiques penchent pour des explications plus rationnelles comme un simple jeu de lumières, ou un chasseur portant une tenue camouflée. Mais peut-être, n’est-ce qu’un mythe ou une légende urbaine. Quelle est cette chose ? Quoi qu'il en soit, la légende du mystérieux Moss Man continue.

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/04/the-mysterious-moss-man-of-florida/, 23 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une étrange créature filmée par une station météorologique


Il y a quelques années, une énigmatique créature humanoïde a été filmée quelque part dans une forêt dans l’Arctique. Celle-ci a été repérée par une caméra de vidéosurveillance installée près d’une station météorologique. Bien qu’il n’existe que peu d’informations quand à ces images, cette affaire demeure intéressante.

La créature vue semble être un croisement entre une harpie (une divinité mi-femme, mi-oiseau dans la mythologie grec) et un satyre (une divinité à corps d'homme, à cornes et à pieds de bouc). Elle a l’air d’un humanoïde mais ne bouge pas vraisemblablement comme un être humain. L'endroit où cela s'est produit reste un mystère. Visiblement, cette vidéo a été prise à un moment de l'hiver, puisque l’on peut voir de la neige recouvrir la forêt. Quelle que soit l’origine de cette créature, elle semble également être surprise par la présence de la caméra.

Cette créature semble effrayée par la caméra de la station météo. Sa moitié inférieure semble être recouverte d'une fourrure quelconque. Sa moitié supérieure semble être nue.

Cette créature semble aussi avoir de longs cheveux noirs, qui dépassent juste de ses épaules. Ses deux mains semblent être pourvues de griffes, avec quatre appendices en forme de doigt. Cette créature semble aussi avoir une queue. Le narrateur mentionne que cette créature a des sabots, mais on ne peut pas les voir sur la vidéo. Les bras de cette créature semblent également être déformés. C'est peut-être parce que la qualité est si mauvaise. De plus, on ne voit pas beaucoup de détails du visage de cette créature bipède.

Il s’agit en grande partie de spéculations, mais la zone considérée pourrait être une région sauvage quelque part en Amérique du Nord. Les experts qui ont visionné cette vidéo pensent que ces images sont véridiques. Il n'y a aucun signe réel d'altération de la vidéo. Très certainement, la créature vue pourrait être quelqu'un habillé dans une sorte de costume. Mais ce n’est qu’une spéculation de plus à ce sujet.

Beaucoup se demandent ce que cette chose pourrait être. À ce jour, cette affaire reste un autre mystère cryptozoologique non résolu. Peut-être que quelqu'un en sait plus sur cette vidéo intéressante. Le narrateur mentionne que des chercheurs paranormaux ont tenté de retrouver cette créature, hélas sans grande réussite.

La vidéo a été publiée le 13 septembre 2017 sur la chaîne YouTube « The Finest ».

Source
https://www.freaklore.com/weather-station-camera-captures-unknown-creature-in-the-woods, 22 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un ptérodactyle observé à Ravenna en 2018


Une femme, qui vit à Ravenna (dans l’Ohio) a déclaré avoir observé une « énorme » créature volante en décembre 2018.

La femme de 23 ans, qui a demandé à rester anonyme, s’est confié au site Internet Cryptozoology News. Elle roulait à bord de sa voiture avec son fiancé quand ils ont repéré cette bizarrerie le mercredi 21 novembre à environ 17h45.

« Nous attendions à un feu rouge. Il [la créature] a survolé le bâtiment de l'hôpital », a-t-elle dit.

Le témoin a décrit cet être surnaturel comme étant deux à trois fois plus gros que leur véhicule.

« Ses ailes ressemblaient à des coudes. Il étaitbien plus sombre que le ciel et ses ailes étaient énormes », a-t-elle ajouté.

Elle a expliqué que l'animal non identifié n’avait été visible que pendant environ 10 secondes.

« Je suis heureuse que nous ayons tous deux vu cette créature », a-t-elle déclaré.

Peu de temps auparavant, un homme du Wisconsin avait affirmé avoir vu un oiseau qui ressemblait à un « ptérodactyle ».

Source
http://cryptozoologynews.com/it-was-3-times-the-size-of-my-suv-woman-claims-giant-flying-creature-in-ohio/, 20 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un chien démoniaque photographié dans un parc à Leeds


Roundhay Park, à Leeds, dans le Yorkshire de l’Ouest (Angleterre), s'étend sur 700 hectares de terres avec des jardins, des forêts, des lacs, des terrains de jeux et des cafés. C'est l'un des parcs publics britanniques les plus populaires.

Il y a quelque temps, une résidente locale, Stephanie Smith, se promenait dans ce parc avec ses parents et sa fille et prenait des photos du magnifique paysage qu’elle pouvait contempler.

Dans l'une des photos, sur laquelle on peut voir une arche victorienne, Stéphanie a découvert une créature surnaturelle. Celle-ci ressemblait à un grand chien noir musclé. Le monstre était à l'ombre dans les escaliers.

Au début, Stéphanie était très surprise car elle était sûre de n'avoir rien vu de tel lorsqu’elle a pris cette photographie.

Ensuite, elle a eu peur parce qu'elle se souvenait des histoires folkloriques locales concernant la présence d’un chien démoniaque. Dans le nord de l'Angleterre, une telle création s'appelle gaytrash (gytrash) et elles visiteraient les parcs du Yorkshire.

« Je me suis figée quand j'ai réalisé que ce n'était pas seulement quelque chose de noir, mais une sorte d'animal. Vous pouviez voir sa tête, ses oreilles, son nez et ses jambes et je suis sûr que c'était un chien démoniaque. Il a l'air effrayant et ressemble à un loup-garou et le pire, c'est qu'il semble se préparer à sauter (sur la personne qui monte l'escalier). Il est tapi dans l'ombre, comme s'il se cachait, et il semble que je l'ai photographié par surprise. »

Stéphanie est convaincue qu’au moment des faits il n’y avait pas de chien dans les escaliers.

« Le lieu de promenade pour chiens est à un kilomètre de cet endroit. Les amoureux des chiens ne viennent pas ici. Mon père dit que c'est juste un chien qui ressemble à un berger allemand, mais je pense que c'est une créature comme un loup noir. »

Stéphanie dit que ce n'était pas la première fois qu'elle était confrontée à des choses anormales. Quand elle était petite, le fantôme de sa grand-mère décédée serait venue lui rendre visite.

Source
http://casaassombrada.com.br/a-foto-no-parque-ingles-tem-uma-estranha-criatura/, 20 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité