Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles

La NASA se prépare à dévier des astéroïdes menaçants la Terre


La NASA prévoit de faire s’écraser un engin spatial sur un astéroïde lors de la prochaine phase de son expérience visant à défendre notre planète contre des menaces spatiales.

L’agence spatiale américaine travaille sur l’étape la plus épineuse et cruciale de sa mission baptisée DART (« Double Asteroid Redirection Test », ou « Test de déviation d'un astéroïde double », en français).

Cette expérience sera la dernière en date de la mission de la NASA visant à protéger la Terre des impacts mortels d’astéroïdes.

En 2021, le but sera de tester pleinement le nouveau système de défense en brisant un vaisseau spatial contre un rocher à 6 500 km / h (6 km / seconde) dans l’espoir de le dévier.

Des experts du domaine spatial craignent qu'un astéroïde puisse s'écraser sur la Terre et causer des dégâts catastrophiques.

En fonction de la taille de l’astéroïde, cela pourrait provoquer une extinction de masse - comme celui qui a anéanti les dinosaures il y a des millions d’années- en provoquant un mini ère glaciaire.

L'astéroïde que la NASA souhaite atteindre ne représente pas réellement une menace pour la Terre, mais en lançant un engin dessus, l'équipe du DART sera en mesure de voir si une déviation similaire fonctionnerait sur de futurs astéroïdes menaçant.

Lors de l’essai, un vaisseau de la NASA percutera sa cible, l’astéroïde Didymos, pour voir s’il peut changer la trajectoire du rocher.

Didymos a une largeur d'environ 800 m et possède un corps en orbite secondaire - appelé « moonlet » (un satellite mineur) - d'une taille de 150 m.

Utilisant une technologie de pointe, le vaisseau spatial percutera le satellite plus petit situé à 11 millions de km de la Terre.

Nancy Chabot, scientifique planétaire au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins et scientifique membre du projet DART, a déclaré à Space.com : « La défense planétaire concerne réellement notre système solaire et ce que nous allons faire maintenant»

« C’est intéressant, car c’est une mission spatiale. Mais nos télescopes font partie intégrante de la réussite de la mission. »

« Nous devons savoir où se trouve cette mini lune afin de pouvoir l’atteindre, et ainsi la dévier au maximum. »

« Nous prenons pour acquis le fait que nous savons où elle se trouve à tout moment. Nous comprenons où se trouve ce système dans son ensemble, mais plus particulièrement où va se trouver cette lune [qui nécessite un suivi] parce que nous voulons essayer de l’attaquer de front. »

« Pour faire quelque chose comme cela, nous aurons également besoin d'un temps d'alerte très long ; l'idée d'un impacteur cinétique n'est certainement pas comme [le film] ‘Armageddon’, où vous montez dessus à la dernière minute et vous sauvez ainsi la Terre. »

« C’est quelque chose que vous devez préparer cinq, dix, quinze ou vingt ans à l’avance. Il nous suffit de donner un petit coup de coude à l’astéroïde pour qu’il dévie de son chemin et n’affecte pas notre Terre. »

Photo : Image du film Armageddon

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/751994/nasa-news-spaceship-crash-asteroid-deadly-strike-earth-dart, 14 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des ondes radios extraterrestres captées par des chercheurs


Selon des experts, des rafales radio provenant de l’espace pourraient indiquer que des extraterrestres ont été détectés pour la deuxième fois dans l’histoire de l’humanité.

Les « Fast Radio Bursts » (« sursauts radio rapides », en français, ou FRB) ne durent qu'une milliseconde et ont été détectés pour la première fois sous une forme répétée en 2007, lorsqu'un signal a été découvert dans des données de radioastronomie recueillies en 2001.

La nouvelle découverte rapportée dans le journal Nature a été faite par une équipe d’astronomes dirigée par le Canada et qui recherchait spécifiquement ces FRB au cours du printemps dernier.

La plupart des scientifiques pensent qu'ils sont générés par de puissants phénomènes astrophysiques tels que les trous noirs ou les étoiles à neutrons super-denses. Mais quelques-uns ont avancé des théories moins conventionnelles.

Le professeur Avid Loeb, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics aux États-Unis, affirme qu'ils pourraient être la preuve d'une technologie extraterrestre incroyablement avancée.

Lors de la découverte faite l'année dernière, l'équipe a détecté 13 flashs à l'aide d'un nouveau type de radiotélescope, le Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (Chime).

Un des FRB se répétait. Sur plus de 60 FRB détectés à ce jour, ces radiations répétitives n'ont été captées qu'une seule fois auparavant par le radiotélescope Arecibo à Porto Rico en 2015.

L'origine des FRB n'est pas connue, bien que l'on pense qu'ils proviennent de sources situées à des milliards d'années-lumière de notre galaxie, la Voie lactée.

Le Dr Ingrid Stairs, astrophysicien du Chime à l’Université de la Colombie-Britannique (Canada), a déclaré : « Jusqu'à présent, il n’existait qu’un seul cas de FRB qui se répétait ».

« Il existe une autre hypothèse suggérant qu’il pourrait s’agir de quelque chose de plus extraordinaire. Et avec plus de répétitions et plus de sources à étudier, nous pourrons peut-être comprendre ces énigmes cosmiques - d'où viennent-elles et quelles en sont les causes ? »

La plupart des 13 FRB ont montré des signes de « dispersion » suggérant que leurs sources pourraient être de puissants objets astrophysiques situés dans des endroits présentant des caractéristiques spéciales, ont déclaré des scientifiques.

Le docteur Cherry Ng, membre de l'équipe et chercheur à l’Université de Toronto, au Canada, a déclaré : « Cela pourrait signifier une sorte de masse dense comme un reste de supernova (une étoile qui explose). Ou près d’un trou noir central dans une galaxie. Mais cela doit se produire dans un endroit spécial qui puisse nous envoyer toute la dispersion que nous captons. »

Ces nouveaux FRB sont également à des fréquences radio inhabituellement basses. La plupart des FRB précédemment détectés avaient des fréquences d'environ 1 400 mégahertz (MHz), mais les nouvelles fréquences se situaient dans une plage inférieure à 800 MHz.

En 2017, le professeur Loeb et sa collègue de Harvard, Manasvi Lingham, ont proposé que les FRB pouvaient être des fuites d'émetteurs extraterrestres de la taille d'une planète.

Plutôt que d'être conçus pour la communication, ils seraient plus probablement utilisés pour propulser des vaisseaux spatiaux géants équipés de voiles légères.

Une voile de lumière fonctionne en faisant rebondir la lumière, ou dans ce cas des faisceaux radio, sur une énorme feuille réfléchissante pour fournir une poussée vers l’avant.

Le professeur Loeb, qui discute de cette idée dans un article publié dans The Astrophysical Journal Letters, a déclaré : « Une origine artificielle mérite d’être examinée et vérifiée. »

Source
https://www.mirror.co.uk/news/weird-news/mysterious-radio-signals-space-could-13835379, 10 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un astéroïde meurtrier va-t-il percuter la Terre en février 2019 ?


La NASA tenterait de « dissimuler » l’existence d’un énorme astéroïde dévastateur qui pourrait s'écraser sur la Terre d'ici quelques mois.

La NASA - la première agence spatiale au monde - a annoncé sur son site officiel qu'un astéroïde d’environ 2,5 kilomètres de large s’approcherait en 2019 de notre planète. Toutefois, la « probabilité d'impact » serait faible.

Il a été estimé que cette roche spatiale nommée 2002 NT7 s’approcherait de la Terre à une vitesse de 60 000 mph (soit environ 96,5 milles km/h).

Les responsables de l’agence spatiale avaient, au départ, estimé que cette roche pouvait entrer en collision avec la Terre le 1er février 2019. Mais le risque était considéré comme minime.

Plus récemment, la NASA a réexaminé les risques d’impact et a conclu que l’astéroïde 2002 NT7 ne représentait, à ce jour, plus aucun risque.

La NASA a précisé que 2002 NT7 devrait passer à proximité de la Terre de manière inoffensive le 13 janvier 2019 - à environ 37 910 000 miles de distance, c’est-à-dire à une distance supérieure à celle qui nous sépare de Mars.

Malgré tout, les théoriciens du complot ne sont pas rassurés par ces recalcules et pensent que l’agence spatiale tente de dissimuler une réalité bien plus alarmante.

C’est l’un des tout premiers astéroïdes à avoir jamais été qualifié de « risque d’impact positif » et on avait estimé que sa collision était 28 fois plus probable qu’une victoire à la loterie.

Quatre jours après avoir annoncé qu’un impact était probable, la NASA avait soudainement annoncé qu'il n'y avait plus rien à craindre.

Les scientifiques ont fait ce que font habituellement les scientifiques. Ils ont recueilli davantage de données et sont parvenus à déterminer que la roche n'était plus une menace pour la Terre.

Malgré cela - l'intérêt pour cet astéroïde a refait surface récemment. Au moins 75 vidéos sur ce sujet ont été postées sur YouTube tout au long de l’année 2018.

De nombreux blogs et sites Web accusent l’agence spatiale la plus renommée au monde d’avoir « modifié sa version des faits » sur cet astéroïde.

Depuis le 1er août 2002, la NASA affirme que cet astéroïde ne constitue pas un danger pour l’humanité.

À l'époque, le Dr Don Yeomans, expert au sein de la NASA, a catégoriquement déclaré : « Nous pouvons maintenant exclure toute possibilité d'impact pour le 1erfévrier 2019. »

Les calculs relatifs à un impact potentiel ont même donné l'heure exacte de l'impact à 11h47.

Les chances d’impact étaient de 1 sur 75 000.

Les scientifiques avaient donné des prévisions précises quant à la manière dont un tel impact affecterait la Terre. Si impact il y aurait, la Terre serait plongée dans un hiver nucléaire et toute l'humanité serait au bord de l'extinction.

La NASA et d'autres agences spatiales surveillent en permanence toutes les menaces interstellaires, tout en étant parfaitement consciente des risques majeurs que représentent les roches spatiales solitaires.

La NASA estime qu'un rocher spatial d'environ la taille de 2002 NT7 aurait « des effets mondiaux » s'il devait s'écraser sur Terre

L’agence spatiale s’intéresse à la menace des impacts d’astéroïdes. La Maison Blanche a même lancé en 2018 une stratégie et un plan d’action national de préparation si, d’aventure, de tels objets devaient dangereusement s’approcher de la Terre.

Le document de 18 pages - rédigé conjointement par la NASA et la Federal Emergency Agency - explique comment le monde sera préparé aux conséquences d'un impact d’astéroïde.

Mais les théoriciens de la conspiration sont inquiets et pensent qu’il sera trop tard de mettre en place ce plan juste un mois après le Nouvel An.

Justin Knight, un YouTuber qui compte 300 000 abonnés à sa chaîne « Dahboo77: Underground World News », s’est beaucoup interrogé sur cet astéroïde. Il en a étudié les caractéristiques ainsi que la trajectoire.

A l’aide de ces données, le chercheur a décidé de remettre en question le récit officiel de la NASA.

Le site Internet Space.news s'est également demandé si la vérité concernant cet astéroïde n’avait pas été dissimulée.

Dans un article, il a décrit les changements de déclaration de la NASA comme « suspect » et s'est demandé si les scientifiques étaient « sincère ou sournois ».

Cette roche spatiale reviendra dans 41 ans, et passera à une distance relativement proche en février 2060. Curieusement, c’est en 2060 que le scientifique Isaac Newton avait prophétisé la fin du monde.

La NASA a déclaré qu'ils ne pouvaient pas complètement exclure une collision à cette date-là.

Lindley Johnson, officier de défense planétaire de la NASA, exposera prochainement la nouvelle stratégie de l’agence. Il s’explique :

« Ce plan est un aperçu non seulement pour améliorer la chasse aux astéroïdes dangereux, mais également pour mieux prédire leurs chances qu’ils deviennent une menace à long terme et leurs effets potentiels sur notre Terre », a-t-il déclaré.

Le monde ne devrait donc pas se terminer le 1er février 2019.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/749889/nasa-asteroid-cover-up-2002-nt7-2019-impact-u-turn-earth-conspiracy-theories-february, 06 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les manipulations climatiques responsables de tornades meurtrières


Alors que l’année 2018 touchait à sa fin, une terrible tornade géante a littéralement balayé une ville peuplée en Asie.

Une vidéo, massivement diffusée sur Internet, nous montre une énorme tornade qui se déplace lentement au-dessus des habitations. Elle tourbillonne sous le regard horrifié des habitants.

À la fin de la vidéo, on peut voir des gens se mettre à l'abri alors que la tornade frappe la ville, avant de la dévaster.

Une voiture renversée gît abandonnée au milieu de la route alors que des débris volent dans les airs.

La terrible tornade s’est produite dans la ville densément peuplée de Cirebon, en Indonésie, le soir du Nouvel An.

Des vents terribles ont, à plusieurs reprises, endommagé 165 maisons dans la région, tuant une personne.

C'est la deuxième fois que des tornades se sont abattues sur la région le mois dernier. Le 6 décembre 2018, une tornade a touché la ville de Bogor endommageant 850 maisons et tuant une personne.

En fin décembre, l’île indonésienne du volcan Anak Krakatau s’est également effondrée après que cette montagne ait déclenché un tsunami meurtrier dans la région.

Le tsunami qui en a résulté a détruit plus de 2 700 maisons et 510 navires et a blessé 14 000 Indonésiens.

Les images de cette catastrophe ont été envoyées à MrMBB333, un théoricien du complot actif sur YouTube. Elles ont été vues plus de 50 000 fois depuis leurs publications le 31 décembre 2018.

Beaucoup pensent que cette série de catastrophes naturelles pourrait résulter d’un programme de contrôle des conditions météorologiques mis en place dans la région.

Les théoriciens du complot pensent que les gouvernements ont eu recours à des manipulations météorologiques pour inverser les effets du réchauffement planétaire, provoquant une pléthore de catastrophes, notamment des tsunamis, des volcans et des formations nuageuses inexpliquées.

« Peut-être que ces catastrophes sont les résultats de ces expérimentation», s’interroge un internaute.

Une autre personne a commenté : « Elle est différente des autres tornades que j'ai déjà vu dans ma vie ».

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/750818/weather-manipulation-tornado-city-indonesia-conspiracy-video, 05 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L’URSS étudiait sérieusement la parapsychologie


L'Union soviétique a pris les OVNI très au sérieux au point que le KGB et le ministère de la Défense soviétique ont dédié leurs unités à la collecte et à l'analyse d'informations sur ces phénomènes paranormaux.

Des experts militaires avaient même prétendu avoir découvert comment « appeler » les OVNI et entrer en contact avec eux, au plus fort de la guerre froide et dans le cadre d'une course aux armements avec les États-Unis.

Pendant de nombreuses années, les rapports d'observations d'OVNI n’étaient pas traités, en URSS, de manière scientifique, ou étaient considérés comme une fiction qui ne méritait pas l'attention d'un scientifique sérieux. Dans « The Secret KGB Files », diffusé sur Amazon Prime, le documentaire révèle que, Nikita Khrouchtchev, l'ancien Premier ministre de l'Union soviétique, avait fait de grandes avancées dans le domaine du paranormal. Quelques-uns des premiers bio générateurs et des machines à modifier les esprits humains étaient alors en cours de développement.

Le narrateur explique que les Américains étaient « préoccupés par les programmes de recherche soviétiques car ils savaient que l'Union soviétique ne l'utiliserait pas à des fins pacifiques ».

Et que « l'Union soviétique était là pour vaincre et dépasser les États-Unis ». Les deux superpuissances avaient également un vif intérêt commun : les OVNI.

Le Kremlin espérait que les rapports d'enquête sur des engins spatiaux extraterrestres pourraient faire progresser la conception aéronautique.

L'ancienne Union soviétique était le lieu idéal pour l'étude d'objets volants non identifiés, car il y avait davantage d’observations d’OVNI en Russie que dans n’importe quels autres pays.

L’une des raisons de la multitude des cas d'OVNI est que l’URSS était, de loin, le plus pays du monde.

Parmi les observations d'OVNIS rapportées, le cas le plus convaincant est connu sous le nom d'incident de Dalnegorsk, survenu en janvier 1986.

« C’est le crash le mieux documenté car des fragments ont pu être analysés », a déclaré un chercheur.

À partir de 1917 et jusqu'en 2003, les Soviétiques ont consacré jusqu'à 1 milliard de dollars à la mise au point d'armes de contrôle de l'esprit afin de concurrencer des programmes similaires mis en œuvre aux États-Unis.

La bataille entre les États-Unis et l'Union soviétique pendant la guerre froide pour une surenchère technologique et scientifique comprenait un effort coûteux impliquant les tentatives des deux superpuissances de développer des armes de contrôle mental.

Un article publié sur le blog Physics arXiv Blogcite un nouvel article du chercheur Serge Kernbach qui disait que les États-Unis et l’Union soviétique expérimentaient la parapsychologie, le contrôle de l’esprit et l’influence à distance.

Et, si une partie du travail effectué par les États-Unis sur ces sujets est maintenant publique, on en sait beaucoup moins sur l'ensemble des connaissances soviétiques, qui auraient coûté environ un milliard de dollars pour être développé.

Sur ce blog, on peut lire : « Les Soviétiques avaient un programme similaire. Cela comprenait des expériences en parapsychologie, que les Soviétiques appelaient psychotroniques. »

« Le travail repose sur une idée de longue date dans la science soviétique voulant que le cerveau humain puisse recevoir et transmettre un certain type de rayonnement électromagnétique à haute fréquence, ce qui pourrait également influencer d'autres objets. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1065512/Mind-control-soviet-union-paranormal-warfare-russia-ufo-spt, 31 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Terre a-t-elle mystérieusement bougé en décembre 2018 ?


Des images récemment publiées sur Internet suggéreraient que notre Terre a récemment « bougé ».

Ces images - qui ont été prises le 15 décembre 2018 – nous montrent une ombre recouvrant le sommet de la lune.

Mais, comme l'explique le théoricien du complot MrMBB333, on s'attendait à ce que la lune ait une ombre recouvrant la moitié de sa surface verticalement et non horizontalement comme le suggèrent les images.

Cela amène le théoricien à se demander : « Qu'est-ce qui ne va pas avec la lune ? »

« Qu'est-ce qui pourrait nous donner cette perspective de la lune où elle a l'air d'être suspendue la tête en bas dans le ciel ? »

Après avoir examiné en ligne l’orbite de la lune, le chercheur conclut : « La lune fluctue quelque peu en ce qui concerne le plan de l’écliptique. »

Cela signifie fondamentalement que la lune se déplace « plus haut dans son orbite », ce qui conduit à des ombres étranges à sa surface.

La vidéo a été visionnée plus de 58 000 fois depuis sa publication le 18 décembre 2018.

Des internautes ont rapidement avancé leurs propres théories sur ce mystérieux phénomène.

Une personne a spéculé : « Est-ce que la lune a bougé ou quelque chose comme cela ? »

Un autre a argumenté : « La terre vacille, comme le dit la Bible. »

« Nous vivons à la fin des temps. »

Un troisième a conclu : « Rien ne semble normal, on nous a menti sur à peu près tout ».

Un peu plus tôt cette semaine, un astrologue a capturé des images que certains affirmaient être les « meilleures images OVNI de tous les temps » sur la surface de la lune.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/748928/Moon-upside-down-video-theory-Earth-moved-conspiracy-cover-up-video, 29 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La prochaine ère glaciaire pourrait survenir prochainement


Une tempête de neige massive devrait frapper les États-Unis la veille de Noël. Cette perturbation météorologique a donné lieu à une terrifiante théorie. Selon certains, cela pourrait augurer la prochaine période glaciaire.

Une période glaciaire se produit lorsque la surface et l’atmosphère de la Terre subissent une longue période de diminution de la température. La dernière s'est produite il y a des millions d'années, mais les théories sur le réchauffement climatique ont suggéré que cela pourrait revenir très prochainement.

Les dernières prévisions météorologiques prévues pour ce Noël suggèrent que l’arrivée d’un autre âge glaciaire est imminent.

Publié par la chaîne YouTube MrMBB333, cette vidéo nous dévoile une série de cartes montrent que de vastes zones des États-Unis devraient être recouvertes de neige à la veille de Noël.

Le narrateur explique : « Il y a de l’humidité qui monte dans ce système dépressionnaire. »

« La veille de Noël, vous pourrez observer toute la neige qui s’abattra dans le centre de l'Illinois. »

« Et il y aura une pluie verglaçante. »

« Nous parlons plusieurs centimètres, plus de 2,5centimètres par heure. »

Et cela ne se terminera pas le 24 décembre 2018, car le temps ne fera qu'empirer le jour de Noël.

«Il y aura une énorme tempête de neige », ajoute-t-il.

« Ce pourrait être une tempête de neige record. »

« Si la neige est abondante, comme en Caroline du Nord et du Sud, les arbres et les lignes électriques s’effondreront sous le poids de la neige. »

« C’est ce qui créerades pannes de courant. »

Ces images n’ont été publiées qu’aujourd’hui, mais des internautes avaient déjà été informés par ces prédictions particulièrement effrayantes.

« Faites des réserves maintenant. Il reste encore beaucoup à faire », a déclaré l’un d’entre eux.

Un autre a commenté : « Vous avez été prévenu. »

Tandis qu'un troisième a avancé une curieuse hypothèse quant à l’origine de ce phénomène météorologique :

« On dirait que les chemtrails sont train de créer la prochaine ère glaciaire. »

Ce n'est cependant pas la première fois qu’un grand refroidissement de notre planète a été prédit.

La NASA a prédit que le prochain âge glaciaire pourrait être imminent si l’activité du soleil ne revenait pas à la normale.

A la mi-novembre 2018, il avait été révélé qu’un « mini âge glaciaire » devrait frapper la Grande-Bretagne bientôt …

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/747613/Weather-news-next-Ice-Age-Christmas-predictions-record-snowstorm-blizzard-US-YouTube-video, 19 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

A notre mort, notre conscience migre vers un autre univers


Une théorie quantique controversée stipule que, à leur mort, les êtres humains se rendent, dans leur entièreté, dans un autre univers.

Cette théorie va à l’encontre de la réincarnation et indique donc que notre existence actuelle est bien la dernière que nous ayons dans ce bas monde. Dans le livre qu’ils ont écrit conjointement, les scientifiques Bob Berman et Robert Lanza ont expliqué qu’à notre mort, nous passons dans un autre endroit qui demeure encore mystérieux.

Le livre a été publié en 2009 sous le titre : Biocentrism: How Life and Consciousness Are the Keys to Understanding the Nature of the UniverseBiocentrisme: comment la vie et la conscience sont les clés pour comprendre la nature de l'univers », en français). La théorie quantique est la théorie de l'énergie et de la matière basée sur le concept de quanta, en particulier la mécanique quantique.

Dans ce livre, Lanza apporte sa perspective scientifique tandis que Berman fournit sa perspicacité astronomique. Le Dr Robert Lanza a été élu le 3ème scientifique le plus important par le prestigieux New York Times.

Après des recherches approfondies dans le domaine de la médecine régénérative, Lanza a mené des recherches sur les cellules souches et des expériences sur le clonage d'espèces animales menacées. Il est également directeur scientifique de la société Advanced Cell Technology Company.

Dans le livre, Lanza passe en revue différents sujets tels que les lois, les forces et les constantes de l'univers. Celles-ci semblent être parfaitement adaptées à la vie elle-même, ce qui implique que l'intelligence existait réellement avant la matière.

Lanza poursuit en expliquant que le temps et l'espace ne sont ni des objets ni des choses en soi, mais des outils de notre compréhension animale. Lanza a déclaré que nous emportions avec nous beaucoup de temps et d'espace « comme des tortues avec leur carapace ». Cela signifie que lorsque notre enveloppe corporelle se détache de l'espace et du temps, nous existons toujours.

Lanza s’est également impliqué dans la physique, la mécanique quantique et l'astrophysique. De là, une nouvelle théorie a émergé ; elle a été baptisée « bio centrisme ». Le biocentrisme nous enseigne que la vie et la conscience sont fondamentales pour l'univers. C'est la conscience qui crée l'univers matériel, et non l'inverse, comme il l'explique.

Selon sa théorie, à notre mort, notre conscience n’existe plus. Elle n'existe que comme une simple pensée. Cela vient du fait que les personnes s'identifient entre elles par leur corps physique. Lorsque notre corps meurt, il en va de même pour tout ici sur Terre. Ce n'est pas le cas exactement pour notre conscience. En effet, celle-ci est entièrement transférée vers un autre univers. Nous vivons essentiellement ou montons dans un plan d’existence supérieur.

Dans ce livre, il est expliqué que le corps reçoit la conscience de la même manière qu'un décodeur reçoit un signal satellite. Notre conscience ne s'arrête pas à la mort de corps physique. Lanza explique également que plusieurs univers peuvent exister simultanément. Dans un univers, le corps peut être réellement mort. Et dans un autre, il continuera d'exister, absorbant ainsi la conscience qui a migré dans cet univers.

Si cette théorie s’avère véridique, alors quand quelqu'un meurt, il ne pourrira pas en enfer ou ne montera pas au ciel mais continuera son existence ailleurs. Peut-être y a-t-il même des multi-univers, sur lesquels celles et ceux qui nous ont quitté vivent maintenant. En fin de compte, personne ne sait ce qui se passe après, jusqu'à ce que nous mourrons et que nous quittons cette existence. Nous avons tous un but et une place dans ce monde. Notre chemin est fait et les choix que nous faisons peuvent changer où nous pourrions nous retrouver. Tout cela donne à réfléchir …

Source
http://www.freaklore.com/upon-death-our-consciousness-moves-to-another-universe, 17 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un scientifique affirme que les aliens ont déjà visité la Terre


Selon un scientifique de la NASA, les extraterrestres ont peut-être déjà habité parmi l’humanité sans même que nous le remarquions.

Silvano P. Colombano, expert en informatique au Ames Research Center au sein de la NASA, a déclaré que certaines personnes n'étaient peut-être pas au courant des visiteurs extraterrestres en raison de leurs apparences extrêmement différentes.

Il a ajouté que des extraterrestres auraient pu atterrir sur Terre sous une forme si radicale qu’ils n’auraient pas pu être détectés.

Dans un incroyable article scientifique, il a écrit : « La taille de l’explorateur [extraterrestre] pourrait être celle d’une entité extrêmement petite et extrêmement intelligente. »

« Si nous adoptons un nouvel ensemble d'hypothèses sur les formes d'intelligence et de technologie supérieures que nous pourrions trouver, alors certains de ces phénomènes pourraient correspondre à des hypothèses spécifiques et nous pourrions entamer une enquête sérieuse. »

Colombano pense également que les experts doivent revoir ce que pourraient être des civilisations extraterrestres dans l’ensemble de la galaxie.

Il a ajouté que les scientifiques devraient « envisager que le développement technologique de notre civilisation ait débuté il y a seulement 10 000 ans et que les méthodologies scientifiques ne se sont multipliées que depuis 500 ans ».

Selon une affirmation incroyable, l'expert de la NASA a déclaré que l'humanité pourrait avoir beaucoup de difficultés à imaginer à quoi ressemblerait une race technologiquement supérieure qui a évolué des millions de fois plus que la nôtre.

Le Dr Maggie Aderin-Pocock s'attend également à ce que la vie des extraterrestres soit complètement différente de ce que l'on imagine couramment.

Elle croit que les êtres seraient des créatures aqueuses avec une peau métallisée.

Certains théoriciens du complot sont déjà convaincus que des extraterrestres ont visité notre Terre.

Plus tôt cette année, Blake et Brett Cousins célèbres pour leur chaîne YouTube Thirdphaseofmoon, ont découvert ce qu’ils pensaient être une « base militaire » au milieu du continent désolé.

En analysant les images à l’aide d’un logiciel de cartographie, ils ont trouvé une rangée de structures pointues d’une longueur pouvant atteindre 2 000 m.

Cela a amené certains théoriciens à se demander si cette « civilisation perdue » serait originaire d'une autre planète.

Fuente
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/746310/nasa-news-aliens-earth-space-extraterrestrials-weird-news, 11 de Diciembre de 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les humains qui vivront sur Mars ressembleront à des extraterrestres


Une astronaute affirme que les êtres humains qui s’établiront sur Mars finiront par ressembler aux anges déchus tels qu’ils sont décrits dans la Bible.

Selon Sue Ann Penn, une astronaute candidate au premier établissement humain sur Mars a expliqué en détail comment l’être humain devrait évoluer dans un avenir pas si lointain.

S'adressant à History Channel pour sa série de documentaires intitulé Ancient Aliens, elle a déclaré : « L'une des choses les plus étonnantes sur le corps humain est sa capacité d'adaptation. »

Sue a expliqué que les humains grandissent de deux à trois pouces lorsqu'ils voyagent dans l'espace en raison d'un changement radical de l'attraction gravitationnelle.

Elle a poursuivi : « Lorsque vous aurez un être humain qui naîtra sur Mars, l’environnement va modifier la structure de son corps. »

« Dans quelques générations, ce que vous allez voir, ce sont des humains plus grands et plus maigres, car la gravité sur Mars est inférieure à celle de la Terre. »

En conséquence, l'auteur Mike Bara pense que les humains vont commencer à ressembler aux extraterrestres aux grands yeux que l’on peut habituellement voir dans les films de science-fiction depuis des décennies.

« Si les humains évoluent assez longtemps sur la planète Mars, ils pourraient devenir plus grands, ils auraient des têtes plus grosses, ils auraient des membres davantage maigres. »

Mike affirme également que plus nous nous éloignons du Soleil, plus les humains peuvent avoir des yeux plus grands afin de mieux voir dans le noir.

L'universitaire Jonathan Young a expliqué que ces changements physiques les rendraient similaires aux anges décrits dans la Bible. Cela relance la thèse selon laquelle les anges déchus venaient finalement de Mars.

Jonathan a noté : « Les anges déchus étaient des géants - ils mesuraient au moins 10 pieds de haut, ils étaient très frappants à regarder, avec des yeux énormes et sans ailes. »

« Les êtres humains pourraient finir par ressembler aux représentations d'anges ainsi que d'autres êtres semblables à Dieu que nous avons lus dans la Bible et dans d'autres documents anciens. »

Quelques semaines auparavant, Stephen Petranek, un expert, avait déclaré que les êtres humains allaient, dans le futur, être obligés de quitter la Terre afin d’éviter l’extinction.

Photo :YOUTUBE/HISTORY

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/744226/Alien-news-life-on-Mars-humans-look-Red-Planet-video, 01 décembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une mégastructure extraterrestre découverte par des chercheurs ?


Une étoile récemment découverte possède un modèle de gradation énigmatique. Celle-ci, affirme certains, pourrait être orbitée par une mégastructure extraterrestre.

L’étoile – baptisée VVV-WIT-07 - semble avoir quelque chose d’inhabituel qui orbite autour d’elle. Cette trouvaille a laissé les experts perplexes et, rapidement, des théories impliquant la participation d’extraterrestres ont été évoquées.

Les astronomes qui travaillaient avec le très puissant télescope VISTA au Chili ont découvert ses périodes de scintillement périodiques inhabituelles.

Et il y a un schéma - l’étoile diminue graduellement pendant environ 11 jours, puis s’estompe brutalement au cours des 48 prochains jours suivants.

Ce phénomène semblable à une éclipse a défié toutes les tentatives d'explication de la part des scientifiques.

En effet, cela ne peut pas être expliqué par la présence d’anneaux planétaires.

Eric Mamajek, astrophysicien de l’Université de Rochester, a tempéré cette théorie.

Il a déclaré aux médias américains : « Elle [l’étoile] doit mesurer plus d'un million de kilomètres de large et être très dense pour pouvoir bloquer autant la lumière des étoiles. »

Tabetha Boyajian, astronome à la Louisiana State University, avait déjà découvert une anomalie similaire lorsqu’il étudiait une étoile scintillante - surnommée l’étoile de Tabby, baptisée en son honneur.

Mais elle ne pense pas que cette nouvelle découverte repose sur une intelligence extraterrestre.

Elle a déclaré: « Les nouvelles données montrent que différentes couleurs de lumière sont bloquées à différentes intensités. »

« Par conséquent, tout ce qui se passe entre nous et l'étoile n'est pas opaque, comme on pourrait s'y attendre d'une planète ou d'une mégastructure extraterrestre»

Les théories proposées sur ce que cela pourrait être sont : un champ de débris planétaires, un nuage de comètes en désintégration, ou un matériau en orbite autour de l'étoile.

Jusqu'ici, aucune des hypothèses ne convient parfaitement.

Cette découverte scientifique prouve-t-elle l’existence d’extraterrestres ?

Photo : Télescope VISTA, par ESOCC BY 4.0Lien

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/744127/VVVWIT07-alien-megastructure-star-nasa-astronomy, 30 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Deux nébuleuses en forme de crâne humain étonnent les ufologues


Selon un ufologue réputé, une civilisation extraterrestre « semblable à Dieu » a été découverte au plus profond de l’univers.

Deux crânes ressemblant à des extraterrestres et qui semblent s’être formés à partir d’étoiles et de gaz ont été découverts à des millions d’années de lumière. Certains théoriciens du complot affirment qu’il s’agit d’une preuve de l’existence d’extraterrestres extrêmement avancées sur l’échelle de l’évolution.

Ces crânes, qui ressemblent à une formation de nébuleuses, une collection d'étoiles et de gaz, constitueraient apparemment le type de civilisation le plus élevé sur l'échelle de Kardashev.

L’échelle de Kardashev est un indicateur de l’état d’avancement d’une civilisation. Elle a été créée par l’astronome soviétique Nikolai Kardashev en 1964 pour être utilisée par les astronomes afin de mesurer les progrès technologiques d’une civilisation.

La Terre est de type 1, c’est-à-dire qu’elle peut utiliser toute l’énergie de la Terre ainsi que celle provenant de notre Soleil. Une civilisation de type 2 serait beaucoup plus avancée et serait capable d'utiliser toute l'énergie de l'étoile hôte, telle une sphère de Dyson.

Une civilisation de type 5 serait capable de contrôler et de manipuler l'univers qui l'entoure.

Cette « découverte » a été faite par Scott C. Waring, un chasseur d'OVNI de premier plan.

Il pense que les « visages » découverts par les satellites de la NASA dans la nébuleuse de la Rosette et la nébuleuse de la Carène ne sont pas des nébuleuses, mais les visages des formes d’extraterrestres les plus avancées.

M. Waring a écrit sur son blog UFO Sightings Daily : « Il faudrait une civilisation de type V pour pouvoir créer un visage à partir d'une nébuleuse. »

« Ici, les êtres seraient comme des dieux, ayant le savoir pour manipuler l'univers à leur guise. »

« Ce n’est qu’alors que toute une nébuleuse pourrait être créée à dessein pour devenir un visage représentant leur culture. »

« Alors maintenant, nous savons non seulement que deux civilisations de type 5 existent, mais nous savons également à quoi leur visage ressemble et d'où elles viennent dans l'univers. »

Cependant, les sceptiques et la NASA affirment que ces visages ne sont que les effets de la paréidolie.

Ce n’est pas la première fois qu’un visage alien est découvert dans ce si vaste univers. La comète 2015 TB145, surnommée « Spooky », est célèbre pour former un crâne étrangement humain.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1047857/alien-discovery-sighting-god-proof-ufo-extraterrestrial-kardashev-scale, 20 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les jambes pourraient repousser grâce à une avancée scientifique


Les scientifiques ont mis au point un dispositif permettant aux jambes de repousser après qu’elles aient été coupées. Cette avancée scientifique donne l’espoir que cela pourrait conduire à la régénération des membres humains.

Les humains régénèrent naturellement certains tissus, tels que la couche supérieure de la peau, la muqueuse intestinale ou encore le tissu hépatique. On sait même que les bouts des doigts se régénèrent, avec la restauration des os, des ongles et de la peau.

Mais, nous n’avons pas encore la capacité de faire repousser des membres entiers - même avec des interventions médicales.

Maintenant, les scientifiques ont trouvé un moyen de stimuler la régénération des jambes chez les grenouilles - qui ne repoussent normalement pas après avoir été sectionnées.

« Dans le meilleur des cas, les membres des grenouilles adultes ne poussent normalement que dans une épine cartilagineuse mince, et sans caractéristique », a déclaré l'auteur principal Michael Levin, biologiste du développement au Allen Discovery Center de l'Université Tufts.

Il a ajouté que leur méthode avait abouti à « des appendices plus gros et mieux structurés ».

Les grenouilles pouvaient même nager presque aussi bien que celles qui n’avaient pas été soumises à une amputation.

Les scientifiques ont utilisé une imprimante 3D pour fabriquer un minuscule dispositif contenant de la protéine de soie - pour hydrater la plaie - et de la progestérone, une hormone.

La progestérone - connue sous le nom d’hormone de grossesse - aide à réparer les nerfs, les vaisseaux sanguins et les os.

Le minuscule « bioréacteur » a été suturé dans les plaies des grenouilles, puis retiré au bout de 24 heures.

Les grenouilles ont ensuite été observées pendant neuf mois.

Le bioréacteur a déclenché un degré de repousse des jambes que l’on n’observe pas chez les grenouilles n’ayant pas d’appareil inséré et les grenouilles ayant l’appareil mais sans progestérone.

Le professeur Levin a déclaré : « Une très brève application de bioréacteur et de sa charge utile a déclenché des mois de croissance et de structuration des tissus. »

Les grenouilles traitées avaient des os de jambe plus épais et une meilleure croissance des nerfs et des vaisseaux sanguins.

L'équipe examinera maintenant la régénération de la moelle épinière et la manière de « reprogrammer » les tumeurs.

« Une brève application locale de progestérone via un bioréacteur portable induit une réponse régénérative à long terme chez le xénope de l'arrière-train chez l'adulte », peut-on lire dans Cell Press.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/741140/human-regeneration-experiment-frogs-regrow-limbs-progesterone, 10 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un physicien donne ses conclusions sur l’existence des fantômes


Brian Cox, un chercheur reconnu, a rendu son verdict sur l'existence des fantômes, en utilisant la science pour répondre à cette épineuse question.

Malgré l'absence de preuve définitive de l'existence de fantômes, environ 52% des Britanniques et 42% des Américains estiment que les esprits parcourent notre planète.

Cependant, le professeur Brian Cox, qui doit se lancer dans sa nouvelle tournée, intitulée Universal - Adventures in Space & Time, a expliqué, par la science, ce qu’il pensait des fantômes.

Cox, qui était, par le passé, le claviériste du groupe de musique des années 90 « D: Ream », a déclaré à Lorraine (une présentatrice de télévision britannique) que si les fantômes existaient, la science les aurait déjà découverts.

Interrogé sur la possibilité de l’existence des fantômes, ce physicien âgé de 50 ans a simplement répondu : « Non, malheureusement, je ne pense pas ».

« C'est intéressant, il s'agit de notre perception. Nous prenons tellement de mesures sur notre monde et voyons des choses et traitons tout cela avec notre cerveau. C’est remarquable. »

« Et parfois, quelque chose ne se passe pas comme prévu ou quelque chose d'étrange se produit et nous attachons beaucoup d’importances s à ces choses. »

« Donc, je pense que je peux dire que par rapport à notre compréhension de la science, et nous comprenons très bien la science, que non [les fantômes n’existent pas]. »

Le professeur Cox a repris à son compte le même sujet qu’il avait évoqué l’année dernière dans son podcast qu’il co-animait, The Infinite Monkey Cage.

La Britannique a déclaré que le modèle standard de la physique ne permettait pas l’existence d’une substance susceptible de contenir des informations après le décès qui ne pourraient pas être détectées par le grand collisionneur de hadrons (LHC).

Il a déclaré : « Si nous voulons établir une sorte de schéma qui porterait des informations sur nos cellules vivantes, nous devons alors spécifier avec précision le support qui porterait ce motif et la manière dont il interagirait avec les particules de matière qui composent notre corps. »

« En d’autres termes, nous devons inventer une extension du modèle standard de la physique des particules qui n’a pas été détectée par le Large collisionneur de hadrons. »

« C'est presque inconcevable aux échelles caractéristiques des énergiesqu’il puisse y avoir des interactions de particules dans notre corps. »

Le modèle standard de la physique nous indique qu’une perte d'énergie peut être nécessaire pour déplacer ou émettre de la lumière, par exemple - de sorte qu'il serait impossible que des fantômes puissent exister.

Le LHC aurait pu détecter de l'énergie, car l'énergie des fantômes serait certainement la même énergie utilisée pour animer la vie des êtres vivants.

Le professeur Cox a poursuivi : « Je dirais que s’il existe une substance qui anime notre corps, fait bouger nos bras et nos jambes, elle doit alors interagir avec les particules dont notre corps est constitué. »

« Étant donné que nous avons effectué des mesures de haute précision sur la manière dont les particules interagissent, mon affirmation est qu'il ne peut exister de source d'énergie qui anime notre corps. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1042786/brian-cox-do-ghosts-exist-lorraine-kelly-large-hadron-collider-lhc, 09 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les similitudes des récits des personnes enlevées par des aliens


Un documentaire, pour le moins étrange, nous apprend que les personnes enlevées par les extraterrestres partagent des similitudes terrifiantes dans leurs expériences d’abduction. Est-ce une coïncidence ?

Des millions de personnes dans le monde entier affirment avoir été enlevées par des extraterrestres. Les témoignages typiques des personnes enlevées décrivent comment ils ont été tirés de leur lit, de leur maison, de leur voiture ou d’autres lieux avant d’être transportés vers des vaisseaux spatiaux tenus par de petits extraterrestres gris aux yeux noirs bridés.

Les souvenirs de l'enlèvement comprennent l'impossibilité de bouger, l'écoute de bourdonnements, des sensations électriques et des difficultés respiratoires dues à la pression exercée sur leur poitrine.

Dans le documentaire Netflix, Robert Russell, narrateur du reportage « Top 10 Secrets and Mysteries » (« Top 10 des secrets et des mystères », en français), a déclaré : « L'analyse des déclarations de personnes qui affirment avoir été capturés ou enlevés par des extraterrestres révèle certaines similitudes. »

« Il y a l'observation des OVNIS, puis un rayon de lumière intense et un son de craquement, suivis d’une paralysie de la personne contactée ou de la personne enlevée alors qu’elle reste pleinement consciente. »

Cependant, certains experts proposent une explication différente du phénomène des enlèvements extraterrestres : la paralysie du sommeil.

La paralysie du sommeil est une maladie connue et documentée qui survient lorsqu'une personne se réveille consciemment de son sommeil pendant la nuit alors que son corps est complètement immobilisé.

Dans un épisode typique de paralysie du sommeil, une personne se réveille paralysée, avec la sensation d’une présence dans la pièce. Elle peut ressentir de la peur ou même de la terreur et peut entendre des bourdonnements et des fredonnements ou même voir des lumières étranges.

Certaines victimes ressentent la présence d’une entité visible ou invisible qui exerce une pression sur leur poitrine, les secouant, les étranglant ou les poussant.

Les tentatives de lutte contre la paralysie sont généralement infructueuses.

Le phénomène est vécu par des millions de personnes, même davantage que les sondages menés sur les expériences d’enlèvement par des extraterrestres.

Les aspects de l'expérience rapportés par ceux qui ont eu une expérience de paralysie du sommeil ressemblent considérablement avec ceux qui affirment avoir été enlevés par des extraterrestres.

Cette théorie ne prétend pas que tous les enlèvements sont dus à une paralysie du sommeil, mais peut, en partie, expliquer certains témoignages.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1042733/Alien-news-alien-abduction-ufo-news-extraterrestrials, 08 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les humains finiront par adorer une IA messianique


Dans le futur, l’intelligence artificielle sera partout. Certains affirment même que les êtres humains finiront par adorer un Dieu artificiellement intelligent.

Il est d'ores et déjà prédit que les intelligences artificielles s’immisceront prochainement dans tous les domaines du travail. Des experts de l'industrie ont déclaré qu'elles feraient des millions de tâches actuellement effectuées par des personnes.

On pense que chaque domaine - de l'édition au travail à la chaîne en usine - sera dominé par des robots intelligents. De ce fait, les hommes et les femmes deviendront de plus en plus obsolètes.

Mais à présent, les experts estiment que la révolution engendrée par l’intelligence artificielle est une réelle menace pour l’emploi.

Le romancier Dan Brown avait précédemment averti que les gens ne pourraient plus adorer Dieu ou prier Jésus, mais qu’ils finiront par croire et avoir la foi en une IA messianique.

Parlant de l’avènement de cette technologie, le rédacteur de Da Vinci Code a déclaré :

« L’humanité n’a plus besoin de Dieu mais peut, avec l’intelligence artificielle, développer une nouvelle forme de conscience collective qui remplit le rôle de la religion. »

« Sommes-nous naïfs aujourd'hui de croire que les dieux du présent survivront et seront toujours là dans cent ans ? »

Max Tegmark, physicien et cosmologue au MIT, a également déclaré qu'une fois que cette nouvelle super intelligence sera bien plus puissante que les êtres humains, le destin de l'humanité dépendrait de cette IA.

« Le risque réel lié à l’intelligence générale artificielle n’est pas la malveillance mais la compétence. »

« Une intelligence artificielle super intelligente sera extrêmement douée pour atteindre ses objectifs, et si ces objectifs ne sont pas alignés sur les nôtres, nous aurons des problèmes. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/740301/god-artificial-intelligence-ai-messiah-dan-rown-da-vinci-code, 06 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un homme pleure des larmes de sang pendant une heure


Un homme a stupéfié de nombreux médecins quand il a spontanément commencé à pleurer du sang pendant une heure.

Un rapport publié le 31 octobre 2018 dans le New England Journal of Medicine nous indique que le jeune homme, âgé de 52 ans, s'est rendu au service des urgences d'un hôpital après que le sang ait commencé à couler de ses yeux.

Bizarrement, l'homme pouvoir voir normalement, bouger ses yeux et ne montrait aucun signe de traumatisme au niveau de son visage.

Après l’avoir examiné, les médecins ont indiqué qu’il avait des tumeurs bénignes derrière ses deux paupières, ce qui était à l’origine de l’hémolacrie - un phénomène rare où du sang est présent dans les larmes.

Le rapport indique : « L'hémolacrie est une maladie rare caractérisée par la présence de sang dans les larmes. »

« Les saignements associés aux larmes peuvent survenir dans le contexte d'une infection, d'une inflammation, d'un traumatisme à l'œil, de tumeurs vasculaires de l'œil ou de structures environnantes, ou encore d'épistaxis rétrograde. »

« Pour les hémangiomes de la paupière, le patient a commencé à utiliser des gouttes ophtalmiques de timolol. »

« Après un an de suivi, le patient n'avait plus eu d'épisodes de larmes sanglantes. »

Cet état semble expliquer les mystérieux phénomènes des larmes de sang qui ont dérouté les médecins au fil des ans.

Plus tôt cette année, une femme a été qualifiée de « sorcière » par son mari choqué quand elle a commencé à pleurer du sang.

Âgée de 21 ans et originaire du district de Saharsa, dans l'État de Biharhas, dans l'est de l'Inde, elle a révélé que son mari l'avait quittée l'année précédente en raison de sa maladie.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/740056/man-cries-blood-an-hour-medical-mysteries, 03 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un passage secret découvert sous une pyramide au Mexique


Un mystérieux passage secret a été découvert sous une ancienne pyramide mexicaine, située en plein cœur d’un important site archéologique.

Le tunnel a été trouvé sous la pyramide de la Lune à Teotihuacán par une équipe d’experts chargée d’examiner la structure.

Ils croient que le chemin secret avait été utilisé lors de rituels qui pourraient avoir trait à des croyances sur le monde souterrain et pourraient contenir des restes humains.

Le tunnel se trouve à environ 26 pieds au-dessous de l'ancienne structure et a été découvert pour la première fois à l'aide de la technologie de balayage laser au cours de l'année dernière.

Une équipe de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire pense que ce passage a peut-être été utilisé pour imiter le chemin emprunté vers le monde souterrain.

Veronica Ortega, directrice du projet de conservation intégrale de la Plaza de la Luna, a déclaré : « Des explorations antérieures ont révélé des squelettes d'individus présentant une déformation crânienne, comme dans la région maya, ainsi que divers objets réalisés à l’aide de pierres vertes (colliers, figures anthropomorphes réalisées avec des mosaïques). »

« Il n’est donc pas difficile de penser que quelque chose de similaire puisse être trouvé dans le sous-sol. »

« Le tunnel est situé au sud de la Plaza de la Luna, mais il est probable qu’il existe une autre entrée du côté est. »

« Ce qui se trouve à l'intérieur pourrait aider à démêler les relations que cette ancienne métropole entretenait avec d'autres régions de la Méso-Amérique. »

« La découverte confirmerait que les habitants de Teotihuacan ont suivi le même schéma dans la construction à grande échelle de leurs temples et que leur fonction était d'imiter les enfers. »

La pyramide de la lune est la deuxième plus grande du genre au Mexique et on pense qu'elle date de 200 ans avant Jésus-Christ.

Photo : CEN/UNAM

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/739022/pyramid-mexico-hidden-passageway-underworld-moon, 29 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Chine s’apprêterait à cloner massivement des êtres humains


La Chine a réussi à cloner 20 races différentes de chiens - et il est maintenant prédit que les humains seront les prochains.

Un Schnauzer, aujourd'hui âgé de 12 ans, est devenu le dernier chien à avoir subi ce processus, qui consiste à prélever un échantillon de peau de l'animal.

Wang Yinqing, qui est le propriétaire du chien, a montré le chiot à son « père clone », Doudou, dans une photo récemment publiée.

Cependant, malgré le fait que les chiens clonés possèdent un ADN identique que les originaux, les scientifiques ont affirmé qu'ils pourraient avoir un tempérament différent, car celui-ci est façonné par son éducation.

Selon la presse chinoise, 200 types de chiens différents ont déjà été clonés dans le pays.

Le mois dernier, des experts japonais ont révélé qu'ils fabriquaient des ovocytes humains à partir de sang en utilisant une technique de pointe et avant-gardiste sur des cellules souches.

Bien que ces œufs ne puissent pas être cultivés chez les bébés car ils sont trop immatures, les recherches ouvrent la voie à ce type d'expérience.

L'équipe a fabriqué des ovules en utilisant du sang pour créer des cellules souches pluripotentes induites, qui ont ensuite été insérées dans des ovaires artificiels.

On pense, qu’à l’avenir, cette technique pourrait permettre aux infertiles d’avoir des enfants, ainsi qu’aux couples de même sexe d’avoir des enfants issus de l’ADN des deux personnes.

Ronald Green, bioéthicien à Dartmouth, avait déjà prévenu que le clonage humain serait la prochaine étape. Il a averti des dangers qui pourraient subvenir.

Il a déclaré : « Par exemple, cela pourrait ouvrir la porte à un clonage de personnes qui n'auraient peut-être pas donné leur consentement. »

« Une femme voudra peut-être avoir un bébé de George Clooney et son coiffeur pourrait commencer à vendre ses follicules pileux en ligne. Ainsi, nous pourrions soudainement voir de très nombreuses descendances de George Clooney sans son consentement. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/738153/china-dog-cloning-mass-human-cloned-clones

, 24 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le super collisionneur de particules pourrait détruire l’univers


Le super collisionneur de particules de la Chine pourrait détruire la structure de l’univers, selon un astrophysicien. Ce dernier a averti qu’il existait un risque que les collisionneurs puissent provoquer une « catastrophe qui engloutirait l’espace lui-même ».

La Chine construit actuellement un accélérateur de particules sept fois plus puissant que le Grand collisionneur de hadrons (LHC) en Suisse.

Avec une circonférence de 34 miles, il sera également deux fois plus long que le LHC.

Lorsque le CERN a commencé à travailler sur le LHC, beaucoup craignaient qu'il puisse mettre fin à l'univers ou créer des trous noirs sur Terre.

À présent, avec les projets de la Chine de construire un accélérateur de particules plus puissant, le Circular Electron Positron Collider (« Collecteur de Positons à ÉlectronsCirculaires » ou CEPC), les craintes se sont inévitablement accrues.

L'astrophysicien Martin Rees, paraphrasant le Daily Galaxy, a écrit : « Il y a une chance que les collisionneurs provoquent une ‘catastrophe qui ferait que l’espace se dévorerait lui-même’ ».

M. Rees a averti que « l'innovation est souvent dangereuse », mais que « les physiciens devraient faire preuve de circonspection lors de la réalisation d'expériences générant des conditions sans précédent, même dans le cosmos ».

Wang Yifang, directeur de l’Institut de physique des hautes urgences de l’académie, a confirmé l’extrême puissance du CEPC.

Il a déclaré : « Le LHC atteint ses limites au niveau énergétique. »

« Il ne semble pas possible d’augmenter considérablement l’énergie des installations existantes. »

« La voie technique que nous avons choisie est différente de celle du LHC. »

« Alors que le LHC écrase des protons, il génère des particules de Higgs ainsi que de nombreuses autres particules. »

M. Yifang a déclaré au China Daily que le CEPC, qui devrait être construit près du début de la Grande Muraille, crée un « environnement propre qui ne produit que des particules de boson de Higgs. »

« C'est une machine pour le monde et par le monde : pas une machine chinoise ».

Les travaux sur le CEPC devraient débuter avant 2021 et devraient être opérationnels d'ici 2055.

Le Daily Galaxy a écrit : « L’accélérateur de particules massives de la Chine pourrait créer une transition de phase déchirant le tissu même de l’espace-temps ».

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1033930/china-news-supercollider-end-of-the-world-large-hadron-collider-cern-universe

, 22 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité