Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles

La NASA confirme les théories apocalyptiques d’un prédicateur


La NASA a récemment révélé que la Lune est en train de rétrécir. Cela a suscité de nombreuses inquiétudes. Des chrétiens évangéliques pensent que c’est une preuve que notre monde touche à sa fin et que l’Apocalypse est proche …

L’agence spatiale Américaine a révélé que le noyau de la Lune ne cesse de se refroidir, ce qui provoque son rétrécissement ainsi que l’apparition de nombreuses fissures sur sa surface. Cet incroyable processus, qui dure depuis plusieurs milliers d’années, déclenche des tremblements de terre sur la Lune. Ce phénomène inquiétant a été décrit le 13 mai 2019 dans la revue Nature Geosciences.

Cependant, la découverte a suscité une certaine appréhension chez les évangélistes chrétiens qui pensent que c’est un signe prophétique de la fin des temps. L'un de ces évangélistes est Paul Begley, prédicateur de la fin des jours, qui vit à West Lafayette, dans l'Indiana, aux États-Unis.

S'adressant à un public en ligne via un livestream sur YouTube, le prédicateur provocateur a averti les scientifiques de s’intéresser à la prophétie biblique concernant l'Apocalypse.

Le pasteur Begley a déclaré : « Un rapport a été publié hier, affirmant que la lune se rétrécissait. »

« Dans la Lune, c’est comme un raisin - ils [les scientifiques] disent que la Lune commence à se rétrécir comme un raisin se contracte. »

« En interne, au cœur de la Lune, quelque chose se passe là-dedans. »

« La lune est-elle sur le point d’implorer ? Qu'est-ce que cela veut dire ? »

« La Bible dit qu'il y aura des signes dans le Soleil, la Lune et les étoiles. »

Les « signes » mentionnés par le pasteur Begley sont les supposés avertissements de la fin des temps décrits dans Luc 21: 25-28.

Le passage biblique en question se lit comme suit : « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, »

« les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées. »

« Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. »

« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »

Selon le pasteur Begley, c'est la preuve que la prophétie biblique est en train de se réaliser.

L'évangéliste américain est convaincu que l'humanité vit maintenant dans la fin des temps et que la seconde venue de Jésus-Christ approche.

Soutenu par des affirmations pseudoscientifiques sur la disparition de notre monde, le prédicateur a exhorté la population à se préparer à ce qui va bientôt se produire.

Il a dit : « Je ne fais que citer des Écritures, mais les gens ne veulent pas croire en la Bible . Que vais-je faire ? »

« Maintenant, la science soutient la Bible. Ok, alors Nibiru - les cieux tremblent. »

Mais la lune est-elle vraiment sur le point de s'effondrer ? Non, selon la NASA.

D’après Thomas Watters, scientifique au Musée national de l’air et de l’espace du Smithsonian à Washington, le rétrécissement lunaire est un processus puissant mais incroyablement long.

Cet expert de la Lune a déclaré : « Notre analyse fournit la première preuve que ces failles sont toujours actives et sont susceptibles de produire des tremblements sur la lune aujourd'hui, alors que celle-ci continue de se refroidir et de se rétrécir progressivement. »

« Certains de ces tremblements de terre peuvent être assez forts, autour de cinq sur l'échelle de Richter. »

Depuis que la surface de la Lune a commencé à se rétrécir il y a des millions d’années, elle a rétréci d’environ (150 pieds) 50 m.

Quelques informations sur la lune :

  1. Notre lune est la cinquième plus grande lune du système solaire sur plus de 190 satellites naturels connus.
  2. La Lune reste le seul objet du système solaire, hors de la Terre, sur lequel l'homme a mis les pieds.
  3. Les effets de la gravité sur la surface de la Lune ne représentent qu’environ 17% de ceux de la Terre.
  4. Le 21 juillet 1969, l'astronaute américain Neil Armstrong a été le premier à marcher sur la Lune.
  5. La montagne la plus haute sur la Lune est Mons Huygens qui mesure 15 420 pieds (4 700 m) de haut.
  6. En moyenne, la distance entre la Terre et la Lune est d'environ 238 857 miles (384 403 km).
  7. Le côté de la Lune que nous ne pouvons pas voir de la Terre n’est pas le « côté obscur » mais plutôt le « côté éloigné » de la Lune.
  8. L’attraction gravitationnelle de la Lune sur la Terre est responsable des marées.
  9. On pense que la Lune s'est formée lorsqu'un objet de la taille de Mars s'est écrasé sur la Terre.
  10. La Lune complète une orbite terrestre tous les 27,3 jours.
Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1128227/NASA-news-Moon-shrinking-moon-collapse-end-of-the-world-Bible-nasa, 20 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des comètes pourraient prochainement provoquer l’Apocalypse


L’humanité ne sera guère avertie si une comète se dirigeait vers la Terre avant de provoquer une collision apocalyptique, a prévenu un scientifique.

Le chercheur en astrobiologie et auteur Lewis Dartnell a indiqué que les comètes pourraient constituer une menace plus grande pour notre civilisation que celle d'un astéroïde.

En dépit du risque extrêmement faible d’une collision, il existe une réelle crainte qu’un astéroïde Apophis d’une largeur de 1 000 pieds s’écrase sur la Terre le 13 avril 2029 et puisse anéantir toute une ville.

Cet astéroïde effrayant a été détecté il y a une quinzaine d'années. Ce qui est inquiétant, c’est que les comètes sont beaucoup plus difficiles à déceler.

Interrogé sur les dangers de l’astéroïde pour l’humanité, le professeur à l’Université de Westminster a déclaré au Daily Star : « Les comètes posent de plus grands risques, car elles proviennent des confins du système solaire et elles sont très difficiles à repérer si elles font leur première orbite dans le système solaire interne. »

« Elles viennent de nulle part. »

« Les comètes viennent de beaucoup plus loin en direction du soleil, et elles arrivent beaucoup plus rapidement. De ce fait, nous aurons beaucoup moins d'avertissements si elles suivaient une trajectoire de collision avec la Terre. »

« Nous pourrions la détecter six mois avant si elle est sur sa première orbite au sein de notre système solaire interne et si sa trajectoire traverse celle de la Terre. »

Les scientifiques pensent que notre système solaire contient jusqu'à 1 milliard de comètes, mais seulement 20 000 d'entre elles sont potentiellement dangereuses.

Les comètes sont composées principalement d'ammoniac, de méthane ou d'eau, et ne contiennent que de petites quantités de matériaux rocheux.

Et bien que souvent qualifié de « boule de neige sale », le noyau de la comète peut mesurer de 10 à 100 km de diamètre.

Lewis est également l'auteur du rapport mettant en garde contre les dangers d'une pandémie mondiale.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/778012/Comets-pose-bigger-risk-to-humanity-than-asteroids-scientist-warns-video-NASA, 18 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une civilisation semblable à l’humanité à l’époque des dinosaures ?


Il y a 65 millions d'années, un astéroïde d'une largeur d'environ six miles (10 km) a percuté la Terre, quelque part près du Mexique actuel.

L’impact fut immense, laissant un cratère à plus de 100 miles de diamètre (160 km) et projetant d’énormes quantités de débris dans l’atmosphère.

Cela a provoqué un changement climatique soudain et extrême. Des tsunamis et des feux de forêt se sont alors produit massivement dans le monde. Tout cela a été un facteur majeur contribuant à l’extinction des dinosaures.

Les dinosaures étaient la forme dominante de la vie animale sur Terre depuis plus de 100 millions d'années. À titre de comparaison, les êtres humains existent depuis environ un million d'années.

Mais que serait-il arrivé si cet astéroïde était arrivé une heure plus tard - manquant ainsi complètement de percuter la Terre ?

Des animaux énormes tels que le Tyrannosaurus rex et le Triceratops auraient-ils pu donner naissance à une société technologique et intelligente similaire à la nôtre ?

L’effet de l’évolution n’est pas essentiel ni inévitable : les éléphants, les dauphins, les cochons et les corbeaux, ces descendants aériens des dinosaures, sont des créatures d’une intelligence impressionnante qui n’ont jamais eu besoin de faire le grand saut dans l’utilisation de la technologie.

Mais c’est une pensée passionnante. Le livre de Douglas Dixon, intitulé The New Dinosaurs, explore comment les dinosaures auraient pu s’adapter pour exploiter les niches évolutives actuelles. Il se demande si une espèce reptilienne intelligente aurait pu émerger.

Le journal Daily Star a demandé au Dr David Hone de l’Université Queen Mary de répondre à cette épineuse question.

Le Dr Hone a déclaré : « Nous ne disposons d'aucun moyen fiable pour dire à quel point les dinosaures étaient intelligents, mais seulement de quelques estimations approximatives. »

« Oui, certains corvidés [corbeaux] et perroquets sont très intelligents (et les crocodiles sont beaucoup plus intelligents que ce que la plupart des gens ne réalisent), de sorte que cette ‘capacité’ de haute intelligence semblait être présente à cette époque»

« Quelques dinosaures avaient un cerveau relativement gros par rapport à la taille de leur corps, ce qui implique la présence d’une intelligence. Toutefois, le seul fait de limiter cette capacité aux animaux modernes est évidemment restrictive. »

« Certains de ces créatures les plus intelligentes (en particulier le Troodon) arrivent assez tard dans la chronologie des dinosaures. Seulement, l’intelligence est différente que n’importe quel autre progrès en matière d’évolution. »

« Mais si vous disposez de plus de temps, il y a évidemment plus d'opportunités de pression sélective qui pourraient favoriser l’émergence d’animaux plus intelligents. »

« ... en d'autres termes, il n'y a aucune raison de penser que vous en obtiendriez des très intelligents, mais c'est au moins vaguement possible. »

Dale Russell, du Musée national des sciences naturelles du Canada, a imaginé où l'évolution des dinosaures aurait pu conduire avec 60 millions d'années supplémentaires.

Il s'est concentré sur un dinosaure moins connu – le Stenonychosaurus inequalis - doté d'un gros cerveau, de doigts opposables, d'une préhension très semblable aux êtres humains et d'une vision stéréoscopique au moins égale à la nôtre.

Le Stenonychosaurus a vécu environ 12 millions d'années avant la fin de l'âge des dinosaures et, selon Russell, il aurait pu être aussi intelligent que les premiers humains. Étant donné le temps nécessaire pour se développer, les descendants de Stenonychosaurus auraient bien pu devenir un animal au moins aussi capable que l’humanité.

Il envisage ensuite un « dinosaure » avec un museau plus court et étrangement similaire aux représentations populaires contemporaines que l’on se fait des pilotes d'ovnis.

Si cet intrus indésirable de l’espace ne se serait pas écrasé sur notre planète il y a 65 millions d’années, les « dinosaures » de Russell auraient-ils utilisé tout ce millénaire pour développer une civilisation bien plus avancée que la nôtre ?

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/776418/dinosaur-evolution-civilisation-human-race-dale-russell-dinosaurids, 13 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une scientifique pense qu’il y a un trou noir au centre de la Terre


Une ancienne scientifique de la NASA affirmé qu’un véritable trou noir pourrait exister juste sous nos pieds, à l’intérieur de la Terre.

La toute première photo d'un trou noir a été prise plus tôt ce mois-ci, à quelque 54 millions d'années-lumière de notre planète.

Mais l’ancienne scientifique de la NASA, Louise Riofrio, pense qu’il pourrait y en avoir un beaucoup plus proche de nous.

« Alors que les gens ont recherché des trous noirs dans l'espace, il pourrait y en avoir un au dernier endroit auquel ils [les chercheurs] penseraient - sous leurs pieds, c’est-à-dire dans la Terre », a-t-elle expliqué à Blake Cousins, responsable de la chaîne YouTube thirdphaseofmoon.

« Ce serait une chose minuscule - presque aussi grande qu’un grain de riz mais aussi lourd que la lune. »

« Il y a des milliards d'années, la Terre aurait tourné autour de ce trou noir - ce trou noir est responsable de la production de chaleur. »

« Cela provoque la formation de volcans et de tremblements de terre, mais aussi la formation de nos îles. »

« Le trou noir générerait également le champ magnétique qui nous protège dans l'espace. »

« Notre planète pourrait ne pas exister sans ces trous noirs. »

Si la théorie de Louise est exacte, elle pense que cela pourrait mener à une source d’énergie sans précédent.

« À terme, cela nous permettra de voyager vers d'autres systèmes solaires et d'explorer d'autres galaxies », a-t-elle poursuivi.

Ce n’est pas la seule déclaration sensationnelle que Louise a faite au cours de cette interview donnée à thirdphaseofmoon.

Elle avait ainsi admis que le voyage dans le temps était possible. En effet, elle pense que la vitesse de la lumière est actuellement en train de changer, ce qui permettrait à l’humanité de réaliser un tel exploit …

 

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/775435/NASA-insider-black-hole-inside-Earth-planet-core-video, 09 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une scientifique affirme que la vitesse de la lumière change


Une ancienne scientifique de la NASA a affirmé que voyager dans le temps pourrait bientôt être possible parce que « la vitesse de la lumière change ».

Louise Riofrio est impliquée dans un projet qui vise à installer une horloge atomique dans la Station spatiale internationale afin qu’elle puisse « vérifier » sa théorie.

Au cours de son travail à la NASA, elle est arrivée à la conclusion que la vitesse de la lumière évolue.

La scientifique a analysé le comportement de lasers qui rebondissaient sur des réflecteurs laissés par des astronautes sur la lune. Cette expérience semblait montrer que la lune se déplaçait beaucoup plus vite que la normale.

Mais - quand elle a comparé cela à diverses expériences sur Terre en utilisant des fossiles, en analysant des observations d’éclipses anciennes et en réalisant des simulations sur ordinateur - elle a constaté que la Lune bougeait, en réalité, plus lentement.

Cela l’a amenée à croire que «le ralentissement de la vitesse de la lumière émise par le laser avait donné l’impression que la lune était plus rapide qu’auparavant ».

Ceci, a-t-elle affirmé, pourrait être d'une grande importance pour les voyages dans le temps.

« Tout cela nous amène à la conclusion suivante : nous pouvons certainement avancer dans le temps et nous pouvons aussi changer le taux d'avancement dans le temps », a déclaré Louise à Blake Cousins, responsable de la chaîne YouTube thirdphaseofmoon.

« En ce qui concerne le fait de pouvoir retourner dans le passé, si cela est possible, aucune équation comme celle-ci ne permettra jamais de le vérifier. »

« L’idée que les voyageurs du temps puissent nous rendre visite aujourd’hui dépasse notre compréhension, nous ne pouvons donc vraiment pas dire s’il y a des voyageurs du temps parmi nous. »

La scientifique a également déclaré que sa théorie pourrait permettre de déformer la vitesse de la lumière dans l’espace.

« Déformer l’espace pour atteindre d’autres systèmes solaires à une vitesse supérieure à celle de la lumière est définitivement quelque chose que nous pourrons faire un jour. », a-t-elle ajouté.

Ce n'est pas la première fois que des personnes revendiquent que le voyage dans le temps est une possibilité.

Depuis quelques années, la chaîne YouTube Apex TV publie des témoignages de personnes affirmant voyager dans le temps.

L’une de ces personnes s’était rendue à la préhistoire, il y a 66 millions d’années, où elle avait photographié ce qui semble être un dinosaure.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/775350/Time-travel-proof-NASA-insider-possible-speed-of-light-changing-video, 08 mai 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un chercheur affirme que des extraterrestres vivent sur Terre


Un scientifique de l’Université d’Oxford pense que des visiteurs extraterrestres venus de l’espace vivent sur Terre et se reproduisent avec les êtres humains dans le but de créer une espèce « hybride » supérieure.

Les hybrides extraterrestres nés de familles mixtes survivront aux êtres humains sur Terre lorsque les changements climatiques ravageront la planète. Cette théorie étrange a été présentée par le professeur coréen Dr Young-hae Chi, qui enseigne à l’Institut oriental d’Oxford. L’universitaire d’Oxford est un fervent partisan de la théorie selon laquelle des extraterrestres visitent notre planète et enlèvent des humains pour mener des expériences occultes. Il a maintenant exposé ses théories controversées dans son livre intitulé Alien Visitations and the End of Humanity.

Selon The Oxford Student, le Dr Chi croit en un lien entre le nombre d'enlèvements perpétrés par les extraterrestres et le changement climatique.

Le Dr Chi a déclaré : « Une possibilité est qu'ils trouvent notre ADN précieux pour la préservation des ressources. »

« Deuxièmement, ils veulent créer des espèces capables de survivre dans les conditions climatiques futures. »

« Troisièmement, certaines personnes enlevées ont déclaré que ces hybrides sont d'une très grande intelligence et qu'ils produisent ces hybrides afin de solutionner des problèmes, et pour qu’ils s’imposent en tant que futurs leaders. »

Le Dr Chi pense qu'il existe quatre principaux types d'espèces extraterrestres, tous caractérisés par leurs apparences physiques distinctes.

Ces espèces sont les suivantes :

  • Des extraterrestres ressemblant à des insectes

  • Des extraterrestres ayant des écailles et des yeux de serpent

  • Des extraterrestres de petite taille

  • Des extraterrestres grands et audacieux.

L'espèce ressemblant à un insecte serait l’espèce dominante, qui commande les autres extraterrestres qui sont de moindre importance.

Cependant, le Dr Chi a indiqué que les actions menées par les extraterrestres ici sur Terre sont faites de manière totalement autonome et non altruiste.

Il a déclaré : « Alors, ils ne viennent pas pour nous mais pour eux, leur survie, mais leur survie est en réalité notre survie, celle de toute la biosphère. »

« C’est là que j’ai progressé dans l’élaboration de ma théorie et je cherche toujours plus de preuves pour appuyer mon point de vue. »

En 2012, le chercheur a parlé lors d’une conférence intitulée Anomalous Mind Management Abductee Contactee Helpline Conference (Ammach) sur la présence des extraterrestres sur la Terre.

Le Dr Chi a précédé son discours en déclarant qu’il est possible « que la civilisation humaine touche à sa fin ».

Il a ensuite expliqué pourquoi des extraterrestres venaient sur Terre pour enlever des gens, sur la base de la théorie dite de la colonisation proposée par le Dr David Jacobs.

Il a expliqué : « L'objectif principal de ces enlèvements est de produire des hybrides humain-extraterrestre - et le second objectif principal du projet hybride est de coloniser la Terre. »

« Il [le Dr David Jacobs] fonde ce deuxième argument sur des observations. Le premier est la production en masse d’humanoïdes hybrides de deuxième génération. »

« Les extraterrestres produisent des hybrides non seulement entre eux et les humains, mais également entre ces hybrides extra-humain et humains. »

Ces « hybrides de deuxième génération » sont semblables physiquement aux êtres humains, en particulier lorsqu'ils se fondent au sein de notre société.

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1119753/Aliens-on-Earth-breed-humans-extraterrestrials-UFO-Young-hae-chi-oxford-university, 27 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un énorme séisme pourrait frapper notre planète cette semaine


L’alignement de la Terre avec le Soleil et Uranus pourrait causer des tremblements de terre majeurs dans le monde entier, selon un homme qui se dit capable de prédire les séismes.

Une attraction gravitationnelle au sein du système solaire pourrait causer des ravages sur notre planète, a déclaré un mystique. Certains théoriciens, qui s’intéressent aux séismes, prétendent que la tension dans les plaques tectoniques de la Terre pourrait être renforcée par la proximité de corps célestes majeurs - en l’occurrence le Soleil et Uranus - à mesure que notre planète s’en approchera. À terme, la tension pourrait se transformer en un séisme majeur.

Le mystique hollandais spécialisé dans les tremblements de terre, Frank Hoogerbeets, a prédit qu'un tremblement de terre d'une magnitude sept pourrait frapper notre planète dans les prochains jours.

Il a écrit sur son site Internet Ditrianum : « L'alignement de la Terre avec le Soleil et Uranus et une géométrie lunaire supplémentaire pourraient potentiellement déclencher une activité sismique importante, peut-être supérieure à 7 magnitude [sur l’échelle de Richter] dans les prochains jours. »

Une magnitude sept est considérée comme « majeure » par les experts en sismologie et peut potentiellement causer de « graves dommages ».

Le chercheur néerlandais a tiré ses conclusions à l'aide de son indice de géométrie du système solaire (« Solar System Geometry Index » ou SSGI), qui « consiste à calculer un ensemble de données pour une période donnée de valeurs attribuées à des positions géométriques spécifiques des planètes, de la Lune et du Soleil ».

Il a déclaré : « Après trois ans d'observations, il est devenu évident que certaines géométries planétaires du système solaire ont clairement tendance à provoquer une augmentation sismique, alors que d'autres configurations n’ont aucune conséquence. »

Mais les experts ont, par le passé, réfuté les affirmations de M. Hoogerbeets, affirmant qu’il était impossible de prédire les séismes.

John Bellini, géophysicien à la US Geological Survey (USGS), a déclaré : « Nous ne pouvons pas prédire ni prévoir des séismes. »

« Parfois, avant un grand tremblement de terre, vous aurez un choc préliminaire ou deux, mais nous ne savons pas de quoi il s’agit avant que le véritable séisme ne se produise. »

L’USGS nie complètement la possibilité de prévoir les séismes. Il est écrit sur son site internet : « Ni l’USGS ni aucun autre scientifique n’ont jamais prédit un séisme majeur. »

« Nous ne savons pas comment cela pourrait être possible et nous ne nous attendons pas à pouvoir les prédire dans un avenir proche. »

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1117795/earthquake-news-earthquakes-today-recent-2019-world-latest-earthquakes-usgs, 24 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L’érosion du champ magnétique terrestre pourrait détruire l’humanité


Le champ magnétique de la Terre est en train de s’affaiblir et certains avertissent que les rayons solaires pourraient l’éroder encore davantage et éventuellement conduire à la mort de l’humanité.

Les scientifiques ont précédemment déclaré que le champ magnétique, qui protège la vie sur Terre des rayonnements cosmiques, s'est affaibli au cours des 3 000 dernières années, ce qui pourrait être dû à un renversement imminent des pôles. Ces dernières années, les scientifiques se sont préparés à une inversion potentielle du champ magnétique - un phénomène naturel qui se produit tous les 200 000 à 300 000 ans lorsque les pôles nord et sud basculent. Les pôles ont tenté de s'échanger il y a 40 000 ans, mais le processus a échoué.

En conséquence, la dernière fois que les pôles ont changé de place, c’était il y a 780 000 ans, ce qui signifie que nous attendons depuis longtemps une inversion des pôles.

Nicolas Thouveny, scientifique au Centre européen de recherche et d'enseignement de géosciences de l'environnement (CEREGE) situé à Aix-en-Provence, en France, a déjà averti : « Le champ géomagnétique est en déclin depuis 3 000 ans. »

« Le champ géomagnétique a perdu 30% de son intensité au cours des 3 000 dernières années. »

En raison de l'affaiblissement du champ magnétique et du renversement potentiel des pôles, l'humanité et toute la vie sur Terre sont menacées.

C'est du moins ce qu’affirme le théoricien et auteur chrétien, Michael Snyder, qui se décrit lui-même comme « l'un de ces chrétiens qui croit réellement dans ce qui est écrit dans la Bible ».

M. Snyder, qui est notamment l’auteur des livres « Vivre une vie qui compte vraiment » (« Living a Life That Really Matters ») et « Le début de la fin » (« The Beginning of The End »), a écrit pour le site Internet Zero Hedge : « Aujourd’hui, la plupart d’entre nous tenons pour acquis la protection offerte par le champ magnétique terrestre. »

« C’est essentiellement un champ de force colossal qui entoure notre planète et rend la vie possible. Et même avec une telle protection, une tempête solaire géante pourrait toujours frapper notre planète et griller complètement notre réseau électrique. »

« Mais à mesure que notre champ magnétique continue de s'affaiblir, même des tempêtes solaires beaucoup plus petites risquent d'être cataclysmiques. Et une fois que le champ magnétique sera suffisamment faible, nous serons confrontés à des problèmes bien plus importants. »

« Si suffisamment de rayons solaires commencent à atteindre notre planète, aucun de nous ne survivra. »

« Notre planète devient de plus en plus instable et nous assistons à des événements jamais vus auparavant. »

« Tout le monde convient que le champ magnétique terrestre s’affaiblit rapidement, ce qui nous rend de plus en plus vulnérables jour après jour. »

Lorsque l'inversion des pôles se produira enfin, la puissance du bouclier magnétique diminuera d’au moins 10%.

De nombreuses espèces d'animaux, notamment les oiseaux, sont sensibles aux pôles magnétiques, ce qui leur permet de naviguer avec succès dans le monde entier pendant les périodes de migration de masse. Cela a amené les experts à craindre que cela ne puisse créer une certaine confusion parmi les nombreux oiseaux migrateurs.

Cependant, comme les humains n’étaient pas présents lors du dernier changement des pôles magnétiques terrestres, il est impossible de prédire avec précision ce qu’il adviendra de l’humanité.

D'autres scientifiques pensent toutefois qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Richard Holme, professeur de géomagnétisme à l'Université de Liverpool, a déclaré :

« Il y a eu des spéculations sur le fait que nous sommes sur le point de vivre une inversion ou une excursion polaire magnétique. »

« Cependant, en étudiant les deux événements d'excursion les plus récents, nous montrons que ni l'un ni l'autre ne ressemblent aux changements actuels du champ géomagnétique et qu'il est donc peu probable qu'un tel événement se produise. »

« Nos recherches suggèrent plutôt que le champ actuellement affaibli se rétablira sans événement aussi extrême et qu'il est donc peu probable qu'il s'inverse. »

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1115460/end-of-the-world-magnetic-field-earth-pole-reversal, 19 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le télescope Hubble aurait photographié la Porte du Paradis


Une image prise par le télescope Hubble de la NASA, qui nous montre le centre d’une galaxie lointaine, a étonné de nombreuses personnes. Pour certains, elle nous montrerait une « passerelle vers le paradis ».

Cette photo a été prise à l’aide d’un télescope en 1992. Elle nous dévoile ce qui ressemble à un « X » légèrement incliné, entouré d’une lumière brillante au centre de la galaxie Whirlpool, située à 23,16 millions d’années lumière de la Terre.

Pour la NASA, cet élément est parfaitement naturel. Toutefois, certains prétendent que c'est un signe céleste. Des croyants croient que ce que l’image représente est, en réalité, la silhouette d’un homme suspendu à une croix, très probablement Jésus lors de la crucifixion.

Cela a conduit certains à affirmer que c'était la porte d'entrée du Paradis.

Une personne s’est exprimée sur le forum du site web Disclosure.tv : « C’est sûrement un signe que Dieu existe et il nous montre que le paradis réside au centre même de notre galaxie ».

Un autre a ajouté : « Peut-être que c'est la lumière que nous devons suivre lorsque nous mourons et, comme Jésus l'a dit, si vous croyez en moi, vous irez au ciel. »

Une troisième personne a déclaré : « Intéressant. Je dirais que ce X nous indiqueun endroit, mais cela ressemble à un crucifix. En fait, cela ressemble à une silhouette suspendue à un crucifix. »

Toutefois, selon le site Internet Hubble, cette croix apparaît en raison de « l’absorption par la poussière et marque la position exacte d’un trou noir. »

« La barre la plus sombre peut être un anneau de poussière de 100 années-lumière de diamètre. »

« Les bords en forme d’anneau empêche non seulement le trou noir et le disque d'accrétion d'être vus directement de la Terre, mais détermine également l'axe d'un jet de plasma à haute vitesse et limite le rayonnement du disque d'accrétion à une paire de cônes de lumière, qui ionise le gaz pris dans leur faisceau. »

« La deuxième barre du 'X' pourrait être un deuxième disque visible sur le bord, ou éventuellement une rotation du gaz et de la poussière dans le MS1 en intersection avec les jets et les cônes d'ionisation. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1111487/jesus-news-gateway-to-heaven-hubble-images-whirlpool-galaxy-jesus-christ-universe, 16 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une nouvelle espèce d’hominidé découverte aux Philippines


Des scientifiques ont découvert une nouvelle espèce d'êtres humains particulièrement petite. Celle-ci était inconnue auparavant et errait dans le sud-est de l'Asie il y a plus de 50 000 ans.

Ces individus minuscules ne mesuraient pas plus de 4 pieds de haut (1,20 mètre) mais étaient capables de grimper aux arbres et de marcher sur deux pieds.

Les scientifiques ont fait cette découverte à l'intérieur des grottes de Callao près de Penablanca, à 210 km au nord de Manille, la capitale des Philippines.

Cette espèce - appelée Homo Luzoensis d'après l'île de Luçon sur laquelle elle a été trouvée - possédait un gros orteil inhabituellement courbé, que les scientifiques estiment idéal pour l'escalade.

Sept dents, deux os de la main, trois os des pieds et un os de la cuisse d'au moins trois minuscules individus ont été déterrés dans des cavernes.

Dans la vidéo, on peut voir l'un des fragments d'os récemment découverts, qui n’était pas plus gros qu'un doigt.

Le narrateur explique : « Jusqu'à présent, seuls quelques indices de l'existence de cette espèce ont été mis au jour. »

« Quelques os de la main et du pied, un os de la cuisse et sept dents. »

« Tous sont minuscules, ce qui suggère que leurs propriétaires mesuraient moins de 4 pieds de haut. »

On pense qu'ils étaient plus petits en raison de leur isolement sur les îles et de leurs ressources limitées.

La nouvelle découverte ajoute de plus en plus de preuves qu’il existait, autrefois, un monde semblable au « Seigneur des Anneaux ».

Les scientifiques ont auparavant comparée notre monde à la Terre du milieu, où humains, hobbits, elfes, nains et orques vivaient côte à côte.

Le narrateur ajoute : « C’est la deuxième espèce d’homme nain que l’on a découvert en Asie du Sud-Est. »

« En 2004, des scientifiques ont présenté le crâne d'une espèce qui avait un petit corps et un petit cerveau, appelée Homo floresiensis - plus connue sous le nom de Hobbit. »

Les deux espèces vivaient il y a environ 50 000 ans au Pléistocène supérieur, en même temps que notre espèce, l'Homo sapiens, nos proches parents, l'Homo neanderthalensis ainsi que les mystérieux hommes de Denisova.

Toutes les espèces vivaient en Asie et devaient donc parfois se croiser.

L'auteur, le Dr Florent Detroit, du Musée d’Histoire Naturelle de Paris, a déclaré qu'il fournissait la première preuve directe d'une présence humaine aux Philippines.

Le Dr Detroit a déclaré : « L'analyse de cet os du pied a suggéré qu'il appartenait au genre Homo, mais le fait de savoir quelle espèce n'était pas claire. »

« Nous rapportons ici la découverte de douze éléments supplémentaires d'une espèce d’hominidéappartenant au moins à trois individus qui ont été trouvés dans la même couche de la grotte de Callao que le métatarsien précédemment découvert. »

« Ces spécimens présentent une combinaison de caractéristiques morphologiques différentes primitives et dérivées de la combinaison de caractéristiques que l'on trouve chez d'autres espèces du genre Homo - y compris chez le Homo floresiensis et le Homo sapiens - et garantit leur attribution à une nouvelle espèce, nommée Homo luzonensis. »

Il est peu probable qu'un ADN ait survécu dans le climat chaud et humide, mais des protéines pourraient avoir été préservées dans les os.

Le Dr Detroit a déclaré : « La découverte de H. luzonensis souligne la complexité de l'évolution, de la dispersion et de la diversité du genre Homo en dehors de l'Afrique, et en particulier dans les îles de l'Asie du Sud-Est, pendant le Pléistocène. »

Cette nouvelle étude a été publiée dans la revue Nature.

Photo : SWNS

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/world-news/771234/New-species-human-found-bones-4ft-tall-creature-Philippines-climb-trees-video, 13 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un scientifique a construit une véritable soucoupe volante


Un scientifique roumain a créé, de toutes pièces, une véritable soucoupe volante. Cet appareil révolutionnaire est véritablement fonctionnel et son apparence n’est pas sans rappeler les nombreux OVNI qui sont observés aux quatre coins de la planète.

L’homme a construit un prototype et a même reçu un prix pour ses travaux. Il a indiqué qu’il était prêt à en faire la présentation à quiconque lui demanderait dans l’espoir de lever des fonds. Grâce à un apport substantiel d’argent, il pourrait construire un véhicule encore plus fonctionnel qui pourrait servir à des fins commercial, militaire, ou privé.

Il a baptisé son appareil ADFIO (« All-Directional Flying Object », ou en français « Objet volant dans toutes les directions »).

« L'inventeur roumain a déclaré que son appareil était unique au monde par le fait qu'il peut se déplacer dans toutes les directions avec les mêmes caractéristiques aérodynamiques et qu'il peut également voler aussi bien en régime subsonique que supersonique. »

Razvan Sabie, l’ingénieur roumain n’a pas simplement fait des déclarations, il en a fait la présentation. Il a dévoilé, dans une vidéo, une version plus petite de sa soucoupe volante. Sa démonstration nous montre que son appareil est capable de se mouvoir à des vitesses subsoniques.

Son engin possède une forme de soucoupe volante classique. Plus précisément il ressemble à deux soucoupes collées l’une sur l’autre. Ses bords sont effilées comme une lame rasoir pour qu’il soit davantage aérodynamique en vol horizontal. Il est actuellement alimenté par deux ventilateurs qui fonctionnent indépendamment mais finiront par être remplacés par des réacteurs supersoniques. Les décollages et atterrissages verticaux et les manœuvres subsoniques dans toutes les directions sont assurés par des ventilateurs situés en haut et en bas. Ces ventilateurs tournent pour donner à l'appareil une véritable rotation comme n’importe quelle soucoupe volante. Ils peuvent être rétractés, tout comme le train d'atterrissage, pour éliminer la résistance.

« C’est le seul profil aérodynamique bidirectionnel et fonctionnel connu. La possibilité d'atteindre des vitesses supersoniques beaucoup plus facilement (pour un avion normal, le coefficient de traînée augmente de 7 à 8 fois au cours du vol transsonique, par rapport au maximum à deux fois pour cet appareil), combinée à l'hypermaneuvrabilité, peut vous donner une idée du potentiel de cet appareil»

Alors que l’ADFIO pourrait être décrit comme une aile ronde ou deux nageoires de dauphin collées ensemble, Sabie souligne que la capacité de changer de direction la place loin devant les ailes volantes triangulaires qui ont été développés par le passé. De plus, la traînée minimale pendant son accélération devrait réduire voire même éliminer les bangs soniques.

Bien que cela ne soit pas démontré dans la vidéo, l’ADFIO pourra également effectuer toutes ces manœuvres la tête en bas, sans qu'il soit nécessaire qu’il ait des ailes, des ailerons, des gouvernes ou des volets séparés.

Le prototype de 1,2 mètre (3,9 pieds) de diamètre a été construit pour démontrer les capacités de l’appareil et trouver des investisseurs. Il n’est évidemment pas prêt pour le vol supersonique et pas assez grand pour accueillir des pilotes, bien qu’une version autonome sera sans aucun doute construite. Pour l'instant, aucune date ni aucun prix n'ont été publiés.

Voir la vidéo de présentation

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/04/romanian-inventor-demonstrates-real-flying-saucer/, 06 avril 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des scientifiques parviennent à recréer un cerveau humain !


Les scientifiques ont réussi à faire croîtreplusieurs cerveaux miniatures dans un laboratoire afin de guérir des maladies et des syndromes tels que la démence, l'autisme et la schizophrénie.

Ces organes - appelés organoïdes cérébraux - proviennent de tissus 3D dérivés de cellules souches humaines qui s'organisent de manière à reproduire le cerveau.

Les experts estiment qu’ils auront une nouvelle idée des maladies du cerveau dégénératives, ainsi que des handicaps tels que l’autisme.

Ces recherches novatrices ont été menées par une équipe du MRC Laboratory of Molecular Biology situé à Cambridge et ont été publiées dans la revue Nature Neuroscience journal.

Encore plus étonnant, ces minuscules cerveaux étaient capables de contrôler les muscles.

L'équipe a testé cette capacité en plaçant un petit morceau de moelle épinière à côté du mini-cerveau et en notant comment l'organe s'étendait et essayait de se fixer à la colonne vertébrale.

Des responsables du laboratoire MRC ont déclaré : « Il s'agit de la première démonstration d'une production fonctionnelle de tissus organoïdes cérébraux dans une capsule. »

Cependant, bien que les mini-cerveaux puissent contrôler les muscles, ils sont encore très limités et n’ont pas de rendement cognitif.

La chercheuse Madeline Lancaster a déclaré au Guardian : « C’est toujours une bonne idée d’avoir cette discussion à chaque fois que nous franchissons une étape supplémentaire. »

« Mais nous convenons généralement que nous sommes encore très loin de cela. »

« Évidemment, nous n’essayons pas seulement de créer quelque chose pour le plaisir. »

« Nous voulons utiliser cela pour modéliser les maladies et comprendre comment ces réseaux sont mis en place. »

Est-ce un pas supplémentaire vers la création d’un super être humain artificiel ?

Photo : Madeline Lancaster, Journal of Cell Science ©

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/766681/brain-grown-laboratory-dementia-cure-autism-schizophrenia, 26 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Terre serait un zoo construit par les extraterrestres


Les scientifiques ont expliqué pourquoi nous avons l’impression d’être seuls dans ce si vaste Univers. Pour eux, ce serait parce que la Terre serait un gigantesque zoo créé par des extraterrestres …

Au fil des ans, de nombreuses personnes se sont demandé s’il existait une vie ailleurs dans l’univers et si, tel est le cas, où se trouvent tous ces extraterrestres ?

Peut-être que la vraie réponse à cette interrogation est « juste en dehors de l'enceinte terrestre ».

Lors d’une réunion du projet METI (Messaging Extraterrestrial Intelligence) qui se tenait à Paris en mars 2019, des scientifiques ont sérieusement discuté de l’idée que la Terre pourrait être une sorte de zoo extraterrestre et que nous sommes la pièce maîtresse de cette attraction.

Douglas Vakoch, président du METI, a déclaré : « Peut-être que les extraterrestres observent les humains sur Terre, un peu comme nous regardons des animaux dans un zoo. Comment pouvons-nous faire en sorte que les gardiens de ce zoo galactique se révèlent ? »

M. Vakoch pense que la recherche sur la vie extraterrestre pourrait être la clé.

« Si nous allions dans un zoo et que soudain un zèbre se tournait vers nous, nous regardait dans les yeux et commençait à marteler une série de nombres premiers avec son sabot, cela établirait une relation radicalement différente entre nous et le zèbre. »

« Nous nous sentirions obligés de répondre. »

« Nous pouvons faire la même chose avec les extraterrestres en transmettant des signaux radio puissants, intentionnels et riches en informations en direction des étoiles les plus proches. »

M. Vakoch a déclaré à ceux qui craignaient que ces messages ne puissent amener des envahisseurs dangereux sur notre planète : « Toute civilisation capable d'une invasion extraterrestre est déjà au courant de notre existence. »

« L'atmosphère de la Terre comporte des preuves de l'existence de la vie depuis deux milliards et demi d'années, en raison de l'oxygène présente dans notre atmosphère. Tous les extraterrestres paranoïaques auraient donc eu suffisamment de temps pour nous faire du mal. »

« Il n'y a aucun signe qu'ils sont venus ici. »

La question quant à savoir où sont tous les extraterrestres est connue des astronomes sous le nom du paradoxe de Fermi.

Il existe de nombreuses autres théories expliquant pourquoi, dans un univers qui devrait être rempli de vie, nous n'avons jamais reçu de communication vérifiable d'une civilisation extraterrestre. Deux des plus plausibles sont :

  • Le Grand filtre : une théorie proposée par l’éminent professeur Robin Hanson qui soutient qu’il existe une grande barrière autour de la Terre. Celle-ci nuirait à l’émergence d’une civilisation extraterrestre.
  • La quarantaine : cette théorie a été développée par l’astronome Michael Papagiannis. Il explique que les extraterrestres auraient délibérément placé la Terre en quarantaine jusqu’à ce que celle-ci atteigne un certain degré d’évolution après quoi ils prendront contact avec nous.

L’hypothèse du zoo, imaginée pour la première fois en 1973 par le radio-astronome du MIT, John Ball, est l’une des explications les plus intéressantes, même si elle est peut-être la moins flatteuse pour les humains.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/766462/Aliens-are-using-Earth-as-a-zoo-say-scientists-from-METI, 23 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Il demande à Elon Musk de récupérer un vaisseau alien sur la Lune


Un célèbre chasseur d'OVNI a appelé le fondateur de SpaceX, Elon Musk, à récupérer un OVNI accidenté se trouvant à la surface de la Lune et à en apprendre davantage sur ses technologies extra-terrestres.

Le chasseur d’OVNI, Scott C Waring, affirme avoir trouvé un vaisseau spatial de 15 km de long (10 miles) dans le cratère de Waterman. Le vaisseau spatial extraterrestre, à son avis, pourrait contenir un trésor d’informations et de technologies secrètes. M. Waring, qui dirige le blog UFO Sightings Daily, a contacté M. Musk pour envisager de récupérer le vaisseau spatial. Il a déclaré : « J'ai tweeté Elon Musk et j'ai été surpris de tous les retweets que les gens m’ont donnés. »

« Apparemment, beaucoup de gens pensent que ce serait une bonne idée que Musk se penche sérieusement sur la question. »

« Je me suis dit que je devrais peut-être informer Elon Musk de la présence d’un vaisseau extraterrestre de plus de 15 km que j'ai trouvé. »

« Ce vaisseau se trouve dans le cratère Waterman sur la lune de la Terre. »

« Je pensais que si je le laissais savoir qu’un tel navire possédant une haute technologie existait déjà, il pourrait s’intéresser au sauvetage de celui-ci et le récupérer. »

M. Waring a expliqué que la récupération de l’OVNI pourrait renforcer le désir de l’humanité de coloniser d’autres mondes du système solaire et même au-delà.

L’ufologue a émis l'hypothèse que le vaisseau spatial extraterrestre pourrait encore fonctionner ou avoir été abandonné par ses propriétaires.

Il a dit : « En effet, c’est comme lorsqu’un vieux téléphone devient obsolète après quelques années, vous finissez par le jeter. »

« Cet appareil a peut-être été remplacé par un modèle plus récent. »

« Pensez au nombre de personnes qu'un navire de 10 miles de long pourrait accueillir. »

« Il serait suffisant pour commencer à installer de nouvelles colonies sur d'autres planètes. »

Dans un tweet destiné à M. Musk et à son entreprise de voitures électriques Tesla, M. Waring a encouragé le milliardaire sud-africain à penser à la technologie embarquée.

Il a dit : « Récupérez-vous ce navire et il transportera des humains à travers l'univers. »

L’expert a alors déclaré que « mettre un logo Tesla » sur le prétendu vaisseau spatial changerait beaucoup de choses sur notre planète.

Les incroyables affirmations de M. Waring concernant un OVNI surviennent après sa supposée découverte d’une base extraterrestre sur la Lune.

Plus tôt ce mois-ci, il avait déclaré avoir découvert une « base alien » sur la Lune. Pour lui, c’est à preuve qu’il y a une certaine activité extraterrestre dans notre système solaire.

Il a déclaré : « J'explorais Google Maps, un logiciel gratuit, lorsque j'ai découvert la tristement célèbre base extraterrestre située dans le cratère de Zeeman. »

« J'ai été étonné que Google ne l'ait pas encore supprimé. »

Que les affirmations étranges sur les OVNI de M. Waring soient vraies ou non, la société de fusées SpaceX de M. Musk a prévu d’aller sur la Lune dans un avenir proche.

SpaceX devrait embarquer le collectionneur d’art japonais et milliardaire Yusaku Maezawa lors d’un voyage aller-retour autour de la Lune en 2023.

Le voyage privé au-delà de la Lune servira à financer les futures missions d’exploration de l’espace lointain de SpaceX.

M. Musk, qui s’emploie actuellement à envoyer des astronautes américains en toute sécurité jusqu’à la Station spatiale internationale, n’a pas répondu publiquement au tweet de M. Waring.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1103014/UFO-sighting-Elon-Musk-SpaceX-news-Moon-alien-spaceship-extraterrestrial-ufo-proof, 21 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une université développe un appareil pour parler avec les animaux


Que diraient les animaux s'ils pouvaient parler ? Nous pourrions peut-être bientôt le savoir grâce à une technologie étonnante développée par une équipe de l’Université de l’Illinois.

Il s’agit d’un casque doté d’électrode qui lit les impulsions électriques du cerveau. Ce dernier va ensuite interpréter l’activité cérébrale pour la transformer en parole. L’appareil a été testé sur un chien, un golden labrador prénommé Alma.

L'idée est que les pensées ou les émotions du chien créeront systématiquement les mêmes schémas dans le cerveau canin. Ainsi, chacun d’entre eux peut finalement être interprété en un message verbal simple.

Lorsque l’on montre à Alma une friandise pour chien, par exemple, les électrodes captent un signal d'excitation.

Le projet s’appelle « Dug the Dog IRL », rendant ainsi hommage au chien du film de Pixar « Là-haut ». Cet appareil révolutionnaire a été conçu pour les journées portes ouvertes consacrées à l’ingénierie et organisées par l’Université de l’Illinois. Les scientifiques ont indiqué que le prix des composants utilisés n’excédait pas 180$.

La journée portes ouvertes est organisée et animée par des étudiants du premier cycle en ingénierie de l'université et est destinée aux lycéens qui souhaitent s'intéresser à ce domaine de la science.

Bien que le projet soit délibérément présenté comme un hommage au film Pixar, il pourrait avoir de sérieuses applications dans le futur.

La technologie pourrait être utilisée pour les humains qui ont perdu le pouvoir de parler à cause d'une maladie ou d'une blessure, et pourrait même être utilisée un jour pour aider les vétérinaires à interpréter les sentiments de leurs patients.

Photo : Université de l’Illinois

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/764075/Dog-TALKS-using-incredible-high-tech-electronic-headset, 15 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des implants pour rendre les humains plus intelligents


L'intelligence a longtemps été un sujet de débat dans les sciences physiques et sociales. Est-ce que l'intelligence est une affaire de génétique, est-ce quelque chose qu'une personne possède ou pas ? Ou bien l’intelligence est-elle principalement construite par l’éducation et un environnement social propice ?

Désormais, une nouvelle innovation pourrait mettre définitivement un terme à ce débat. En effet, un scientifique a créé une puce qui pourrait permettre à une personne d'accéder à toute la puissance d’Internet en une seule pensée. Cet implant se place dans le cerveau.

Ces puces, qui rendraient les êtres humains super intelligents, pourraient être sur le marché d'ici cinq ans.

Cette puce est l’invention du Dr Moran Cerl, neuroscientifique et professeur d’économie à la Northwestern University. Dans ce projet, il travaille en collaboration avec des cadres de la Silicon Valley qu’il a refusé de nommer. Le Dr Cerl explique que cette puce fonctionnerait via une connexion Internet, ce qui permettrait à une personne d’avoir accès aux réponses à toutes ses questions.

Le Dr Cerl n'est pas le seul à essayer de créer ce type de super-puce qui connecte le cerveau humain à Internet. Des ingénieurs de Facebook travaillent également au développement de ce qu’on appelle une «interface cerveau-calcul», et le controversé PDG de Tesla, Elon Musk, soutient également un système similaire dans son entrepriseNeuralink, qui vise à fournir un traitement curatif à la cécité.

Le Dr. Cerl explique que le principal objectif de la recherche à l’heure actuelle est de déterminer la logistique qui consiste à introduire la puce dans la tête des gens.

Quelle que soit la méthode utilisée par ces entreprises et ces individus, l’avènement de cette puce constituera un nouveau problème auquel la société devra faire face dans un avenir imminent. En effet, environ 40 000 personnes aux États-Unis vivent déjà avec des puces intelligentes implantées dans leur corps, mais celles-ci ne sont destinées qu'à des fins médicales spécifiques.

Source
http://thedailytruth.wakonda.guru/read/357/des-implants-pour-rendre-les-humains-plus-intelligents-sur-le-marche-d-ici-5-ans, 08 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un ancien conseiller de la NASA affirme qu’il y a eu de la vie sur Mars


Un ancien conseiller de la NASA a déclaré que des civilisations extraterrestres s’étaient développées et avaient prospéré sur Mars jusqu’à ce qu’une guerre nucléaire dévastatrice n’efface toutes preuves de vie.

Richard C. Hoagland, ancien consultant de la NASA et théoricien du complot, croit fermement que les civilisations extraterrestres existaient autrefois sur Mars et sur d'autres planètes de notre système solaire. Le spécialiste est apparu sur les ondes de la radio Coast to Coast AM. Il a affirmé que les missions Viking de la NASA disposaient de suffisamment de preuves photographiques pour prouver sa thèse. M. Hoagland a déclaré que les photos de la NASA prises dans la région de Cydonia, sur Mars, montrent des structures organisées, des habitats anciens et des pyramides. Mais la civilisation extraterrestre florissante, qui a dominé la planète rouge, s’est subitement arrêtée par le pouvoir destructeur de la guerre nucléaire.

Après une « enquête indépendante sur la planète Mars » réalisée en 1983 et à laquelle il a pris part, le chercheur a déclaré que l’atterrisseur de la sonde Viking de la NASA avait trouvé des preuves « d’isotopes anormaux » sur Mars.

Ces isotopes particuliers sont connus sous le nom de Xenon 129 et, à son avis, ils indiquent qu’il y a eu de fortes détonations nucléaires à la surface de la planète.

En collaboration avec le physicien des plasmas John Brandenburg, M. Hoagland et une équipe d’enquêteurs ont exploré la possibilité que Mars abritait une vie florissante.

M. Hoagland a déclaré : « En 1983, John et moi avons eu cette conversation lorsque je l'ai invité parce que je voulais qu'il soit notre expert nucléaire dans l'équipe car, à mon avis, certains des cratères de la région de Cydonia situés autour du visage et des pyramides ne ressemblaient pas à un impact météoritique naturel, à des cratères ou à des impacts d'astéroïdes. »

« Ils ressemblent davantage aux essais d'explosion nucléaire faites dans le Nevada, à Sedan et aux autres essais nommés ainsi qui ont été réalisés dans le sud-ouest des États-Unis. »

« En outre, leur rapport taille / profondeur est différent et ils ont vraiment un aspect différent si vous avez l'œil. »

« C’est pourquoi John et moi avons entamé cette conversation, qui l’a finalement conduit à participer à l’Enquête indépendante sur Mars, à écrire quelques livres sur les anciennes civilisations sur Mars ainsiqu’à proposer maintenant l’idée que les civilisations que nous avons examinées pouvaient avoir été détruites par une guerre nucléaire martienne à l’échelle mondiale ».

La théorie de la guerre nucléaire qui a ravagé la surface de Mars provient de fortes concaténations de Xenon 129 radioactif sur la planète.

L'isotope radioactif se trouve généralement sur la Terre près des réacteurs de fission nucléaires et des retombées des explosions nucléaires.

Cependant, la présence de Xenon 129 sur Mars peut s’expliquer par des processus naturels comme le rayonnement cosmique bombardant la mince atmosphère de Mars ce qui libère ainsi l’isotope à la surface de la planète.

Un article de recherche sur le sujet, publié dans Earth and Planetary Science Letters, nous explique : « Les mesures deXénon suggèrent une possibilité fascinante que les isotopes plus légers que le Xenon 132 aient été enrichis à des degrés divers par les produits de spallation et de capture de neutrons dégazés dans l'atmosphère par le régolithe. Un modèle a été construit pour explorer cette possibilité. »

Mais pour de nombreux sceptiques et théoriciens du complot, de telles explications ne suffisent pas.

Des chercheurs tels que M. Hoagland ont plutôt décidé de croire que tout le système solaire avait été colonisé à un moment donné et que les preuves étaient là prêtes à être recueillies.

Le problème, c’est que la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) sont en train de supprimer les nombreuses informations et preuves récupérées au cours des 50 dernières années d’exploration spatiale.

M. Hoagland a déclaré : « Nous sommes prêts à faire face à la réalité cachée de la NASA et à tous ces autres programmes spatiaux. En fait, il existe d'énormes ressources à explorer, à ramener ici sur Terre, à faire du Reverse Engineering. Ainsi on pourra peut-être créer le genre de civilisation humaine sur cette planète que nous méritons tous. »

« Je ne pense pas que nous soyons prêt d'un changement aussi extraordinaire avant de nombreux mois ou années. »

Y a-t-il de la vie sur Mars ?

Les scientifiques de la NASA espèrent découvrir un jour des preuves de la vie microbienne passée dans les profondeurs du sol martien – mais pas une preuve de civilisations développées.

Ellen Stofan, ancienne directrice de la NASA, a déclaré à un sous-comité du Sénat américain en août 2018 qu'elle était confiante que la vie microbienne s'était développée sur Mars il y a des milliards d'années.

Elle a déclaré : « La vie s’est rapidement développée ici sur Terre une fois que les conditions se sont stabilisées. Vous savez, pendant des centaines de millions d'années, les conditions étaient probablement hostiles. »

« La situation s’est stabilisée au bout de 100 millions d’années environ. Nous sommes assez confiants pour dire que la première vie microbienne a également évolué sur Terre. »

« Le problème est que la vie est restée dans les océans pendant un milliard d'années et qu'il a fallu bien plus d'un milliard d'années pour que la vie gagne en complexité. C’est pourquoi je suis optimiste sur le fait que la vie a évolué sur Mars. »

Les scientifiques ont ajouté qu'il faudrait « casser beaucoup de roches » pour trouver des preuves et que, par conséquent, les humains devaient se rendre sur Mars.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1096534/life-on-mars-nasa-aliens-ufo-nuclear-war-xenon-conspiracy-theory-martian-civilisation, 07 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les anciens égyptiens produisaient-ils de l’électricité ?


Les Pyramides de Gizeh et l’Obélisque possédaient, sur leur sommet, des cristaux qui permettaient aux Égyptiens d’exploiter l’énergie électrique.

Pendant des années, les historiens ont débattu sur la manière dont les anciens Égyptiens avaient construit ces structures gigantesques avec une technologie aussi limitée.

Des experts, partisans de la théorie des anciens astronautes, soutiennent qu'ils ont été aidés par des extraterrestres, qui ont visité la Terre plusieurs fois au cours de l'histoire.

Mais les cristaux qui se trouvent au sommet des pyramides de Gizeh et de l’Obélisque peuvent contenir un indice important.

Dans le documentaire intitulé « Ancient Aliens » et diffusé sur la chaîne History Channel, des auteurs et des théoriciens explorent l’importance de la présence de ces cristaux.

Michael Dennin, professeur de physique et d'astronomie, explique au début de la vidéo que le quartz - une forme cristalline - crée des « fréquences incroyablement bien définies lorsque vous les frappez mécaniquement ».

« Ils peuvent être activés électriquement, vous pouvez donc mettre du quartz dans une montre et l'utiliser comme un chronomètre », ajoute-t-il.

« Ainsi, le quartz peut être utilisé pour transmettre certains signaux. »

Le narrateur explore ensuite la question de savoir si le « pouvoir des cristaux » était quelque chose que les peuples anciens utilisaient.

L'auteur Jason Martell souligne la présence de structures cristallines au sommet des pyramides de Gizeh et de l'obélisque.

« Quand on regarde un obélisque, il ressemble beaucoup à une canne électrique ou à une bobine de Tesla », a-t-il ajouté.

« Dans les temps anciens, l'obélisque était un symbole de pouvoir, peut-être n'était-ce pas simplement un pouvoir émotionnel, mais aussi un pouvoir physique qui était exploité par ces structures»

Ce n'est pas la première fois que certains chercheurs affirment que la Grande Pyramide de Gizeh possédait une technologie cachée.

Des spécialistes assurent que ces cristaux étaient utilisés comme centrale électrique. Cette théorie, qui peut sembler fantasque, a été étayée par la découverte « d’objets électriques ».

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/761376/Ancient-Egyptians-used-Pyramids-Giza-Obelisk-POWER-rods-video, 01 mars 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un adolescent de 14 ans a construit un réacteur nucléaire


Un écolier, âgé de 14 ans seulement, a construit un réacteur nucléaire à partir de pièces achetées sur eBay.

Jackson Oswalt, 14 ans, vit à Memphis dans le Tennessee. Il est la plus jeune personne à avoir construit un réacteur à fusion nucléaire en état de marche.

Le génie adolescent a déclaré à Fox News : « Le début du processus consistait simplement à apprendre ce que d'autres personnes avaient fait avec leurs réacteurs à fusion. »

« Après cela, j'ai assemblé une liste de pièces dont j'avais besoin. J'ai eu ces pièces sur eBay… »

« Souvent, les parties que j'ai réussi à achetersur eBay n'étaient pas exactement ce dont j'avais besoin. »

« Donc, je devrais les modifier pour pouvoir faire ce que je devais faire pour mon projet. »

L'appareil utilise 50 000 volts d'électricité pour faire tourner une bobine à une vitesse dix fois supérieure à celle des turbines à réaction.

Les parents de Jackson étaient heureux de soutenir son travail, mais il dit maintenant qu'il souhaite maintenant créer une organisation pour aider les jeunes dont les parents ne peuvent se permettre de soutenir leurs recherches.

Mais il faudra peut-être attendre un peu. Alors que l’appareil de Jackson a réussi la fusion nucléaire - combinant deux atomes de deutérium et émettant un neutron - personne n’a encore construit de réacteur à fusion générant plus d’énergie qu’il n’en utilise

« C’est pourquoi », admet tristement Jackson, « c’est pourquoi je ne suis pas milliardaire ».

Chris Oswalt, le père de Jackson, a déclaré qu’il avait laissé son fils travailler sur ce projet mais qu’il assurait sa sécurité en demandant à des experts de lui parler des risques liés au travail avec des systèmes électriques à très haute tension utilisant des matières radioactives.

La fusion nucléaire, le même processus que celui utilisé par les étoiles, pourrait un jour constituer une alternative propre et sûre aux combustibles fossiles et à la fission nucléaire. Selon les estimations scientifiques actuelles, une centrale de fusion nucléaire en état de fonctionnement devrait être construite dans les 30 à 60 prochaines années.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/761390/Nuclear-fusion-reactor-schoolboy-tennessee, 28 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un chercheur affirme que les rêves peuvent être prémonitoires


Tout le monde rêve. Nous passons une grande partie de notre vie dans le royaume étrange des songes, qui possède ses propres personnages, ses intrigues, ses conflits et ses lois de la physique bien différentes du monde réel.

Pourtant, nous ne comprenons toujours pas vraiment les rêves. Il y a des théories, bien sûr. Une explication commune est que les rêves ne sont rien de plus que nos souvenirs à court terme s’intégrant à nos souvenirs à long terme. Cela semble logique, mais cela n’explique pas pourquoi 15 à 30% des gens disent avoir déjà fait des rêves précognitifs, c’est-à-dire rêver d’événements futurs avant qu’ils ne se produisent.

Julia Mossbridge est un célèbre neuroscientifique. Ses travaux à l'Université Northwestern au cours des 15 dernières années l'ont amenée à conclure que la précognition et les rêves précognitifs sont non seulement réels, mais feront inévitablement partie intégrantes de la société du XXIe siècle.

Dans un article écrit par le Dr Mossbridge pour le Daily Mail, elle dresse un bref historique de ses études sur la précognition et de ses expériences personnelles avec la précognition. Selon Mossbridge, elle et une équipe de chercheurs de la Northwestern University ont analysé les résultats de 26 expériences de prévision future publiées au cours des 32 dernières années. Toutes se demandaient s'il était possible à la physiologie humaine de prédire l'avenir. Le Dr Mossbridge explique :

« Notre recherche a conclu que la réponse à cette question était ‘oui’. Lorsque vous additionnez toutes ces expériences, il devint évident que le corps humain subit des changements avant que des événements importants ne se produisent. Il alerte notre esprit non conscient quelques secondes plus tôt de ce qui allait probablement se produire. »

Une expérience analysée a permis de vérifier si les personnes répondaient à des images stressantes avant de les voir. À l'aide d'un générateur de nombres aléatoires, on a montré aux participants des images « émotionnellement neutres » telles que des fleurs, puis une « image stressante » de quelqu'un braquant une arme à feu sur eux. L’expérience a révélé que les signaux de stress des participants étaient activés avant que le générateur de nombres aléatoires ne décide de leur montrer l’image du pistolet.

Mossbridge pense que cela se produit parce que le temps ne fonctionne pas comme nous le pensons :

« Selon notre expérience quotidienne, il semble que les événements du passé soient la seule chose qui puisse faire en sorte que quelque chose se produise à l'avenir - la cause précède toujours l'effet. Mais certains experts estiment qu’il existe de bonnes preuves que, s’il existe une causalité, les événements futurs peuvent causer des choses dans le passé. »

Rappelez-vous que la définition opérationnelle réelle du temps est « ce qui se lit une horloge ». Le temps est étrange.

Le Dr Mossbridge pense que d'importants événements futurs peuvent provoquer ce qu'elle appelle des « influences » qui ont une incidence sur le passé et ont un impact sur la physiologie et la conscience humaines. Elle explique que ces effets touchent le plus souvent les personnes dans leurs rêves :

« Pour la plupart des gens, ces mouvements se produisent sous la forme d’une activité nocturne du cerveau - un rêve. Les rêves précognitifs sont l'expérience psychique la plus fréquemment rapportée. Des recherches suggèrent que 15 à 30% des personnes en ont déjà fait l'expérience. Les événements qui y sont prévus semblent se produire environ 40% du temps le lendemain du rêve. »

Mossbridge poursuit en racontant un de ses rêves précognitifs, qui prédit exactement l'expérience qu'elle a eu alors qu’elle cherchait un appartement pour elle et son fils pendant son divorce.

« À l'époque, je cherchais un appartement pour mon fils et moi, et je rêvais que ma voisine, Maureen, louait un appartement qu'elle possédait au rez-de-chaussée. Dans le rêve, elle m'a même laissé choisir les couleurs de peinture. Ainsi, le lendemain, j'ai demandé à Maureen si elle connaissait des appartements à louer. Nous avions à peine parlé auparavant, mais comme prévu, elle avait un appartement au rez-de-chaussée et, comme il était en cours de rénovation, je pouvais choisir les couleurs si j’ai signé le bail immédiatement. »

Le Dr Mossbridge a également déclaré qu'elle pensait que cette capacité pouvait s’accroître avec la pratique, comme toute autre compétence, et qu'à mesure que ce phénomène sera mieux accepté, il se développera probablement une « économie précognitive », dans laquelle les personnes ayant des capacités précognitives pourront y faire carrière.

La divination était une vocation réelle, sinon respectable, à travers les âges, et comme tout ce qui est ancien finit par revenir à la mode, nous pouvions très bien voir des clairvoyants avec des écrans d’ordinateur et un logiciel d’analyse de données plutôt que des boules de cristal. Qui sait ce que l'avenir nous apportera ?

Source
https://mysteriousuniverse.org/2019/02/neuroscientist-claims-dreams-can-predict-the-future/, 27 février 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité