Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Science. Afficher tous les articles

Les jambes pourraient repousser grâce à une avancée scientifique


Les scientifiques ont mis au point un dispositif permettant aux jambes de repousser après qu’elles aient été coupées. Cette avancée scientifique donne l’espoir que cela pourrait conduire à la régénération des membres humains.

Les humains régénèrent naturellement certains tissus, tels que la couche supérieure de la peau, la muqueuse intestinale ou encore le tissu hépatique. On sait même que les bouts des doigts se régénèrent, avec la restauration des os, des ongles et de la peau.

Mais, nous n’avons pas encore la capacité de faire repousser des membres entiers - même avec des interventions médicales.

Maintenant, les scientifiques ont trouvé un moyen de stimuler la régénération des jambes chez les grenouilles - qui ne repoussent normalement pas après avoir été sectionnées.

« Dans le meilleur des cas, les membres des grenouilles adultes ne poussent normalement que dans une épine cartilagineuse mince, et sans caractéristique », a déclaré l'auteur principal Michael Levin, biologiste du développement au Allen Discovery Center de l'Université Tufts.

Il a ajouté que leur méthode avait abouti à « des appendices plus gros et mieux structurés ».

Les grenouilles pouvaient même nager presque aussi bien que celles qui n’avaient pas été soumises à une amputation.

Les scientifiques ont utilisé une imprimante 3D pour fabriquer un minuscule dispositif contenant de la protéine de soie - pour hydrater la plaie - et de la progestérone, une hormone.

La progestérone - connue sous le nom d’hormone de grossesse - aide à réparer les nerfs, les vaisseaux sanguins et les os.

Le minuscule « bioréacteur » a été suturé dans les plaies des grenouilles, puis retiré au bout de 24 heures.

Les grenouilles ont ensuite été observées pendant neuf mois.

Le bioréacteur a déclenché un degré de repousse des jambes que l’on n’observe pas chez les grenouilles n’ayant pas d’appareil inséré et les grenouilles ayant l’appareil mais sans progestérone.

Le professeur Levin a déclaré : « Une très brève application de bioréacteur et de sa charge utile a déclenché des mois de croissance et de structuration des tissus. »

Les grenouilles traitées avaient des os de jambe plus épais et une meilleure croissance des nerfs et des vaisseaux sanguins.

L'équipe examinera maintenant la régénération de la moelle épinière et la manière de « reprogrammer » les tumeurs.

« Une brève application locale de progestérone via un bioréacteur portable induit une réponse régénérative à long terme chez le xénope de l'arrière-train chez l'adulte », peut-on lire dans Cell Press.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/741140/human-regeneration-experiment-frogs-regrow-limbs-progesterone, 10 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un physicien donne ses conclusions sur l’existence des fantômes


Brian Cox, un chercheur reconnu, a rendu son verdict sur l'existence des fantômes, en utilisant la science pour répondre à cette épineuse question.

Malgré l'absence de preuve définitive de l'existence de fantômes, environ 52% des Britanniques et 42% des Américains estiment que les esprits parcourent notre planète.

Cependant, le professeur Brian Cox, qui doit se lancer dans sa nouvelle tournée, intitulée Universal - Adventures in Space & Time, a expliqué, par la science, ce qu’il pensait des fantômes.

Cox, qui était, par le passé, le claviériste du groupe de musique des années 90 « D: Ream », a déclaré à Lorraine (une présentatrice de télévision britannique) que si les fantômes existaient, la science les aurait déjà découverts.

Interrogé sur la possibilité de l’existence des fantômes, ce physicien âgé de 50 ans a simplement répondu : « Non, malheureusement, je ne pense pas ».

« C'est intéressant, il s'agit de notre perception. Nous prenons tellement de mesures sur notre monde et voyons des choses et traitons tout cela avec notre cerveau. C’est remarquable. »

« Et parfois, quelque chose ne se passe pas comme prévu ou quelque chose d'étrange se produit et nous attachons beaucoup d’importances s à ces choses. »

« Donc, je pense que je peux dire que par rapport à notre compréhension de la science, et nous comprenons très bien la science, que non [les fantômes n’existent pas]. »

Le professeur Cox a repris à son compte le même sujet qu’il avait évoqué l’année dernière dans son podcast qu’il co-animait, The Infinite Monkey Cage.

La Britannique a déclaré que le modèle standard de la physique ne permettait pas l’existence d’une substance susceptible de contenir des informations après le décès qui ne pourraient pas être détectées par le grand collisionneur de hadrons (LHC).

Il a déclaré : « Si nous voulons établir une sorte de schéma qui porterait des informations sur nos cellules vivantes, nous devons alors spécifier avec précision le support qui porterait ce motif et la manière dont il interagirait avec les particules de matière qui composent notre corps. »

« En d’autres termes, nous devons inventer une extension du modèle standard de la physique des particules qui n’a pas été détectée par le Large collisionneur de hadrons. »

« C'est presque inconcevable aux échelles caractéristiques des énergiesqu’il puisse y avoir des interactions de particules dans notre corps. »

Le modèle standard de la physique nous indique qu’une perte d'énergie peut être nécessaire pour déplacer ou émettre de la lumière, par exemple - de sorte qu'il serait impossible que des fantômes puissent exister.

Le LHC aurait pu détecter de l'énergie, car l'énergie des fantômes serait certainement la même énergie utilisée pour animer la vie des êtres vivants.

Le professeur Cox a poursuivi : « Je dirais que s’il existe une substance qui anime notre corps, fait bouger nos bras et nos jambes, elle doit alors interagir avec les particules dont notre corps est constitué. »

« Étant donné que nous avons effectué des mesures de haute précision sur la manière dont les particules interagissent, mon affirmation est qu'il ne peut exister de source d'énergie qui anime notre corps. »

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1042786/brian-cox-do-ghosts-exist-lorraine-kelly-large-hadron-collider-lhc, 09 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les similitudes des récits des personnes enlevées par des aliens


Un documentaire, pour le moins étrange, nous apprend que les personnes enlevées par les extraterrestres partagent des similitudes terrifiantes dans leurs expériences d’abduction. Est-ce une coïncidence ?

Des millions de personnes dans le monde entier affirment avoir été enlevées par des extraterrestres. Les témoignages typiques des personnes enlevées décrivent comment ils ont été tirés de leur lit, de leur maison, de leur voiture ou d’autres lieux avant d’être transportés vers des vaisseaux spatiaux tenus par de petits extraterrestres gris aux yeux noirs bridés.

Les souvenirs de l'enlèvement comprennent l'impossibilité de bouger, l'écoute de bourdonnements, des sensations électriques et des difficultés respiratoires dues à la pression exercée sur leur poitrine.

Dans le documentaire Netflix, Robert Russell, narrateur du reportage « Top 10 Secrets and Mysteries » (« Top 10 des secrets et des mystères », en français), a déclaré : « L'analyse des déclarations de personnes qui affirment avoir été capturés ou enlevés par des extraterrestres révèle certaines similitudes. »

« Il y a l'observation des OVNIS, puis un rayon de lumière intense et un son de craquement, suivis d’une paralysie de la personne contactée ou de la personne enlevée alors qu’elle reste pleinement consciente. »

Cependant, certains experts proposent une explication différente du phénomène des enlèvements extraterrestres : la paralysie du sommeil.

La paralysie du sommeil est une maladie connue et documentée qui survient lorsqu'une personne se réveille consciemment de son sommeil pendant la nuit alors que son corps est complètement immobilisé.

Dans un épisode typique de paralysie du sommeil, une personne se réveille paralysée, avec la sensation d’une présence dans la pièce. Elle peut ressentir de la peur ou même de la terreur et peut entendre des bourdonnements et des fredonnements ou même voir des lumières étranges.

Certaines victimes ressentent la présence d’une entité visible ou invisible qui exerce une pression sur leur poitrine, les secouant, les étranglant ou les poussant.

Les tentatives de lutte contre la paralysie sont généralement infructueuses.

Le phénomène est vécu par des millions de personnes, même davantage que les sondages menés sur les expériences d’enlèvement par des extraterrestres.

Les aspects de l'expérience rapportés par ceux qui ont eu une expérience de paralysie du sommeil ressemblent considérablement avec ceux qui affirment avoir été enlevés par des extraterrestres.

Cette théorie ne prétend pas que tous les enlèvements sont dus à une paralysie du sommeil, mais peut, en partie, expliquer certains témoignages.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1042733/Alien-news-alien-abduction-ufo-news-extraterrestrials, 08 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Les humains finiront par adorer une IA messianique


Dans le futur, l’intelligence artificielle sera partout. Certains affirment même que les êtres humains finiront par adorer un Dieu artificiellement intelligent.

Il est d'ores et déjà prédit que les intelligences artificielles s’immisceront prochainement dans tous les domaines du travail. Des experts de l'industrie ont déclaré qu'elles feraient des millions de tâches actuellement effectuées par des personnes.

On pense que chaque domaine - de l'édition au travail à la chaîne en usine - sera dominé par des robots intelligents. De ce fait, les hommes et les femmes deviendront de plus en plus obsolètes.

Mais à présent, les experts estiment que la révolution engendrée par l’intelligence artificielle est une réelle menace pour l’emploi.

Le romancier Dan Brown avait précédemment averti que les gens ne pourraient plus adorer Dieu ou prier Jésus, mais qu’ils finiront par croire et avoir la foi en une IA messianique.

Parlant de l’avènement de cette technologie, le rédacteur de Da Vinci Code a déclaré :

« L’humanité n’a plus besoin de Dieu mais peut, avec l’intelligence artificielle, développer une nouvelle forme de conscience collective qui remplit le rôle de la religion. »

« Sommes-nous naïfs aujourd'hui de croire que les dieux du présent survivront et seront toujours là dans cent ans ? »

Max Tegmark, physicien et cosmologue au MIT, a également déclaré qu'une fois que cette nouvelle super intelligence sera bien plus puissante que les êtres humains, le destin de l'humanité dépendrait de cette IA.

« Le risque réel lié à l’intelligence générale artificielle n’est pas la malveillance mais la compétence. »

« Une intelligence artificielle super intelligente sera extrêmement douée pour atteindre ses objectifs, et si ces objectifs ne sont pas alignés sur les nôtres, nous aurons des problèmes. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/740301/god-artificial-intelligence-ai-messiah-dan-rown-da-vinci-code, 06 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un homme pleure des larmes de sang pendant une heure


Un homme a stupéfié de nombreux médecins quand il a spontanément commencé à pleurer du sang pendant une heure.

Un rapport publié le 31 octobre 2018 dans le New England Journal of Medicine nous indique que le jeune homme, âgé de 52 ans, s'est rendu au service des urgences d'un hôpital après que le sang ait commencé à couler de ses yeux.

Bizarrement, l'homme pouvoir voir normalement, bouger ses yeux et ne montrait aucun signe de traumatisme au niveau de son visage.

Après l’avoir examiné, les médecins ont indiqué qu’il avait des tumeurs bénignes derrière ses deux paupières, ce qui était à l’origine de l’hémolacrie - un phénomène rare où du sang est présent dans les larmes.

Le rapport indique : « L'hémolacrie est une maladie rare caractérisée par la présence de sang dans les larmes. »

« Les saignements associés aux larmes peuvent survenir dans le contexte d'une infection, d'une inflammation, d'un traumatisme à l'œil, de tumeurs vasculaires de l'œil ou de structures environnantes, ou encore d'épistaxis rétrograde. »

« Pour les hémangiomes de la paupière, le patient a commencé à utiliser des gouttes ophtalmiques de timolol. »

« Après un an de suivi, le patient n'avait plus eu d'épisodes de larmes sanglantes. »

Cet état semble expliquer les mystérieux phénomènes des larmes de sang qui ont dérouté les médecins au fil des ans.

Plus tôt cette année, une femme a été qualifiée de « sorcière » par son mari choqué quand elle a commencé à pleurer du sang.

Âgée de 21 ans et originaire du district de Saharsa, dans l'État de Biharhas, dans l'est de l'Inde, elle a révélé que son mari l'avait quittée l'année précédente en raison de sa maladie.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/740056/man-cries-blood-an-hour-medical-mysteries, 03 novembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un passage secret découvert sous une pyramide au Mexique


Un mystérieux passage secret a été découvert sous une ancienne pyramide mexicaine, située en plein cœur d’un important site archéologique.

Le tunnel a été trouvé sous la pyramide de la Lune à Teotihuacán par une équipe d’experts chargée d’examiner la structure.

Ils croient que le chemin secret avait été utilisé lors de rituels qui pourraient avoir trait à des croyances sur le monde souterrain et pourraient contenir des restes humains.

Le tunnel se trouve à environ 26 pieds au-dessous de l'ancienne structure et a été découvert pour la première fois à l'aide de la technologie de balayage laser au cours de l'année dernière.

Une équipe de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire pense que ce passage a peut-être été utilisé pour imiter le chemin emprunté vers le monde souterrain.

Veronica Ortega, directrice du projet de conservation intégrale de la Plaza de la Luna, a déclaré : « Des explorations antérieures ont révélé des squelettes d'individus présentant une déformation crânienne, comme dans la région maya, ainsi que divers objets réalisés à l’aide de pierres vertes (colliers, figures anthropomorphes réalisées avec des mosaïques). »

« Il n’est donc pas difficile de penser que quelque chose de similaire puisse être trouvé dans le sous-sol. »

« Le tunnel est situé au sud de la Plaza de la Luna, mais il est probable qu’il existe une autre entrée du côté est. »

« Ce qui se trouve à l'intérieur pourrait aider à démêler les relations que cette ancienne métropole entretenait avec d'autres régions de la Méso-Amérique. »

« La découverte confirmerait que les habitants de Teotihuacan ont suivi le même schéma dans la construction à grande échelle de leurs temples et que leur fonction était d'imiter les enfers. »

La pyramide de la lune est la deuxième plus grande du genre au Mexique et on pense qu'elle date de 200 ans avant Jésus-Christ.

Photo : CEN/UNAM

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/739022/pyramid-mexico-hidden-passageway-underworld-moon, 29 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La Chine s’apprêterait à cloner massivement des êtres humains


La Chine a réussi à cloner 20 races différentes de chiens - et il est maintenant prédit que les humains seront les prochains.

Un Schnauzer, aujourd'hui âgé de 12 ans, est devenu le dernier chien à avoir subi ce processus, qui consiste à prélever un échantillon de peau de l'animal.

Wang Yinqing, qui est le propriétaire du chien, a montré le chiot à son « père clone », Doudou, dans une photo récemment publiée.

Cependant, malgré le fait que les chiens clonés possèdent un ADN identique que les originaux, les scientifiques ont affirmé qu'ils pourraient avoir un tempérament différent, car celui-ci est façonné par son éducation.

Selon la presse chinoise, 200 types de chiens différents ont déjà été clonés dans le pays.

Le mois dernier, des experts japonais ont révélé qu'ils fabriquaient des ovocytes humains à partir de sang en utilisant une technique de pointe et avant-gardiste sur des cellules souches.

Bien que ces œufs ne puissent pas être cultivés chez les bébés car ils sont trop immatures, les recherches ouvrent la voie à ce type d'expérience.

L'équipe a fabriqué des ovules en utilisant du sang pour créer des cellules souches pluripotentes induites, qui ont ensuite été insérées dans des ovaires artificiels.

On pense, qu’à l’avenir, cette technique pourrait permettre aux infertiles d’avoir des enfants, ainsi qu’aux couples de même sexe d’avoir des enfants issus de l’ADN des deux personnes.

Ronald Green, bioéthicien à Dartmouth, avait déjà prévenu que le clonage humain serait la prochaine étape. Il a averti des dangers qui pourraient subvenir.

Il a déclaré : « Par exemple, cela pourrait ouvrir la porte à un clonage de personnes qui n'auraient peut-être pas donné leur consentement. »

« Une femme voudra peut-être avoir un bébé de George Clooney et son coiffeur pourrait commencer à vendre ses follicules pileux en ligne. Ainsi, nous pourrions soudainement voir de très nombreuses descendances de George Clooney sans son consentement. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/738153/china-dog-cloning-mass-human-cloned-clones

, 24 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le super collisionneur de particules pourrait détruire l’univers


Le super collisionneur de particules de la Chine pourrait détruire la structure de l’univers, selon un astrophysicien. Ce dernier a averti qu’il existait un risque que les collisionneurs puissent provoquer une « catastrophe qui engloutirait l’espace lui-même ».

La Chine construit actuellement un accélérateur de particules sept fois plus puissant que le Grand collisionneur de hadrons (LHC) en Suisse.

Avec une circonférence de 34 miles, il sera également deux fois plus long que le LHC.

Lorsque le CERN a commencé à travailler sur le LHC, beaucoup craignaient qu'il puisse mettre fin à l'univers ou créer des trous noirs sur Terre.

À présent, avec les projets de la Chine de construire un accélérateur de particules plus puissant, le Circular Electron Positron Collider (« Collecteur de Positons à ÉlectronsCirculaires » ou CEPC), les craintes se sont inévitablement accrues.

L'astrophysicien Martin Rees, paraphrasant le Daily Galaxy, a écrit : « Il y a une chance que les collisionneurs provoquent une ‘catastrophe qui ferait que l’espace se dévorerait lui-même’ ».

M. Rees a averti que « l'innovation est souvent dangereuse », mais que « les physiciens devraient faire preuve de circonspection lors de la réalisation d'expériences générant des conditions sans précédent, même dans le cosmos ».

Wang Yifang, directeur de l’Institut de physique des hautes urgences de l’académie, a confirmé l’extrême puissance du CEPC.

Il a déclaré : « Le LHC atteint ses limites au niveau énergétique. »

« Il ne semble pas possible d’augmenter considérablement l’énergie des installations existantes. »

« La voie technique que nous avons choisie est différente de celle du LHC. »

« Alors que le LHC écrase des protons, il génère des particules de Higgs ainsi que de nombreuses autres particules. »

M. Yifang a déclaré au China Daily que le CEPC, qui devrait être construit près du début de la Grande Muraille, crée un « environnement propre qui ne produit que des particules de boson de Higgs. »

« C'est une machine pour le monde et par le monde : pas une machine chinoise ».

Les travaux sur le CEPC devraient débuter avant 2021 et devraient être opérationnels d'ici 2055.

Le Daily Galaxy a écrit : « L’accélérateur de particules massives de la Chine pourrait créer une transition de phase déchirant le tissu même de l’espace-temps ».

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1033930/china-news-supercollider-end-of-the-world-large-hadron-collider-cern-universe

, 22 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un homme prétend avoir travaillé sur des engins extraterrestres


Un homme qui prétend avoir travaillé sur la rétroconception d’un engin extraterrestre à l’intérieur de la Zone 51 a décidé de rompre le silence après plus de 30 ans.

Bob Lazar a provoqué une certaine hystérie sur la vie des extraterrestres en 1989, quand, avec l'aide du journaliste George Knapp, il a diffusé son histoire au monde entier.

Ce fournisseur d’équipements scientifiques s’est chargé de porter le site d’essais secret de la Zone 51 à l’attention du monde entier.

Bob a expliqué comment il travaillait sur un site connu sous le nom de S-4 - qui, affirme-t-il, est une installation auxiliaire du site secret.

Mais après la diffusion de son incroyable histoire, Bob est resté silencieux, jusqu'à maintenant.

Au cours des dernières années, il a laissé le réalisateur d'investigation Jeremy Corbell entrer chez lui et dans sa vie, afin de raconter toute l'histoire dans un documentaire.

Et Jeremy, qui dirige le site Web Extraordinary Beliefs, a déclaré au Daily Star Online en exclusivité : « C'est la plus grande histoire sur les OVNIS de tous les temps. »

« Ce sera la première fois qu'il donnera son histoire complète. »

« Il a fait d’incroyables révélations, choqué le monde entier, puis est resté relativement silencieux, jusqu'à maintenant. »

« Au fil des ans, George Knapp l’a fait parler pendant de longues minutes pour rappeler son histoire aux gens du monde entier. Mais c'était difficile à faire. Bob n'a jamais aimé être exposé aux yeux du public. »

« Dans ce documentaire, Bob a pleinement ouvert sa vie. Il parle franchement. Il n’avait encore jamais rien fait de tel. »

Le réalisateur de 41 ans a admis que le documentaire pourrait sérieusement agacer des membres du gouvernement américain.

Il a ajouté : « Si Bob Lazar dit la vérité, les implications sont énormes. »

« Il nous dit qu'il a étudié un système de propulsion extraterrestre pour l'armée américaine - des engins spatiaux extraterrestres. Et que le gouvernement nous a caché ce secret. »

Bob Lazar: Area 51 & Flying Saucers sortira le 3 décembre 2018 sur iTunes et Vimeo.

Jeremy a révélé qu'il était impatient de voir comment les gens vont réagir.

Il a précisé : « 30 ans se sont écoulés depuis que Bob Lazar a révélé son histoire au monde. »

« C’est incroyable ce que l’on peut apprendre à travers l’objectif du temps. »

« Vous aurez plus d'images et de témoignagesde la part de Bob Lazar que ces trois dernières décennies combinées. »

« Bob Lazar est le Elvis de l'ufologie - les gens deviennent fous de lui. Pourtant - c'est un messie des OVNI réticent. Il n'aime pas attirer l'attention. »

« En fin de compte, c'est aux individus de choisir s'ils croient ou non en lui. Mais ce film vous donnera tellement d'informations que vous pourrez faire ce choix. »

Bob avait déjà reçu des critiques à propos de son histoire, après que des trous de mémoire lui soient apparus.

Il prétend être diplômé du Massachusetts Institute of Technology et du California Institute of Technology.

Mais des enquêtes menées sur ses antécédents n’ont pas permis de découvrir de preuves pouvant déterminer qu’il ait jamais fréquenté l’une ou l’autre de ces institutions.

Mais Jeremy refuse d’écarter la possibilité que son histoire soit véridique.

Il a expliqué : « Mon film vous donnera une compréhension du vrai Bob Lazar, ce qui rendra plus difficile le rejet de ses revendications. »

« Et tout ne fait pas le film, certains témoins ne veulent pas aller devant la caméra. »

« Plus vous rencontrez Bob Lazar, plus vous devez faire face à la possibilité inconfortable que ce qu'il vous dit est la vérité. »

« Vous prendrez connaissance des preuves, vous regarderez mon film et vous déciderez par vous-même. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/735716/Alien-news-Area-51-exposed-base-insider-breaks-silence-UFO-video

, 17 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L’affaissement de l’Etna pourrait provoquer un tsunami dévastateur


Les scientifiques ont prévenu qu'un tsunami dévastateur pourrait frapper l'Europe si l’affaissement du mont Etna provoquait son effondrement dans la mer.

Le volcan actif - situé dans la partie orientale de la Sicile - glisse lentement dans la mer par petits mouvements que les géologues mesurent au fil des ans.

On craint qu'un effondrement complet de cette gigantesque montagne puisse avoir des conséquences catastrophiques.

Le Dr Morelia Urlaub, du Centre de recherche océanographique de GEOMAR Helmholtz, qui a étudié l’affaissement du volcan, a averti que le mouvement avait augmenté.

Selon son équipe de recherche, des déplacements d'environ 3,9 cm ont été enregistrés en une semaine à peine entre le 12 et le 20 mai 2018.

Ceci représente une augmentation spectaculaire par rapport au décalage moyen de 3 à 5 cm par an.

L’équipe du Dr Urlaub a conclu que l’effondrement du flanc sous-marin de l’Etna était susceptible de se produire beaucoup plus tôt que prévu.

D’après les dernières données, on pense que le volcan pourrait se déplacer beaucoup plus rapidement. Au final, cela pourrait entraîner un mouvement soudain susceptible de provoquer un tsunami destructeur.

Le document publié dans Science Mag nous indique : « Les effondrements catastrophiques de volcans insulaires océaniques ou édifiés sur le littoral constituent la plus grande menace, car le déplacement soudain de grandes quantités de matériaux dans l'eau peut déclencher des tsunamis aux effets extrêmes. »

« L'évaluation du potentiel de risque d'un effondrement catastrophique nécessite une compréhension approfondie des mécanismes qui provoquent le mouvement du flanc, ce qui est également essentiel pour la conception de stratégies de surveillance appropriées. »

Les scientifiques mettent en garde contre l’effondrement de l’Etna depuis des années.

En mars 2018, une étude a conclu que le volcan se déplaçait vers la Mer Méditerranée à un rythme imparable.

On pense également que, s’il continue à se déplacer ainsi, la pression va s'accentuer sur l'île, ce qui pourrait déclencher d'énormes glissements de terrain.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/735829/mount-etna-tsunami-volcano-collapsing-sinking-italy-sicily

, 13 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Neil Armstrong aurait mené une mission secrète sur Mars


La NASA aurait envoyé un vaisseau spatial habité sur Mars pour une mission top secrète en 1973. Cette information a été révélée après la « fuite d'une vidéo ».

Les astronautes Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Vladimir Ilyushin étaient à bord de l'ISV Colombus pour le compte d’une mission de la NASA sur Mars, baptisée Redsun.

C'est la conviction du théoricien du complot Tim Beckers, qui a publié ce qu'il prétend être une preuve vidéo sur sa chaîne YouTube UFO Today.

Cette vidéo tremblante, supposément prise à l’aide d’un appareil photo 8MM, montre la surface de la planète rouge vue d'en haut.

Le cameraman zoome plusieurs fois en avant et en arrière avant de nous faire voir l'intérieur de la navette où se trouvent les astronautes.

La navette semble alors se rapprocher de la planète, où la surface de Mars est filmée de manière encore plus détaillée.

Tim a expliqué que le projet Redsun - qui n’a jamais été confirmé par la NASA – avait pour but de survoler et d’orbiter autour de la planète. Il ne s’agissait pas d’atterrir sur la planète rouge.

« Si la NASA était disposée à envoyer une équipe sur cette planète lointaine, nous pouvons supposer qu'elle s'attendait à ce que l'équipe trouve quelque chose d'extraordinaire », a-t-il ajouté.

« Des rumeurs ont fuitéde la part des dirigeants de la NASA selon lesquelles cette mission a pu récupérer des informations provenant de la surface de la planète. »

« La sonde embarquait des instruments très avancés capables de capturer les détails du sol de la planète, de sorte qu'il était très possible que la NASA fut capable de prendre des images d’artefacts extraterrestres présents à la surface. »

L’étrange vidéo a été publiée avec la légende suivante : « La NASA nous a menti ! Nous sommes déjà allés sur Mars. »

Les images ont suscité un vif débat sur Internet après leur publication le 6 octobre 2018.

« Bien sûr, nous sommes allés sur Mars, bien sûr, il se passe des choses là-bas », a commenté l'un d'entre eux.

« Il serait si facile d'y aller secrètement. »

Un autre était plus sceptique, demandant : « Où avez-vous eu cette séquence ? »

Et un troisième a ajouté : « Cela ne peut pas être réel. »

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/734989/NASA-news-secret-mission-Mars-leaked-footage-Neil-Armstrong-Buzz-Aldrin-video

, 10 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un marteau vieux de 500 millions d’années découvert au Texas


En juin 1936, un homme et sa femme étaient en train de faire une petite promenade près de chez eux quand ils ont fait une découverte véritablement stupéfiante à London, Texas, aux États-Unis.

Alors qu’ils marchaient tranquillement, Max et Emma Hahn ont remarqué quelque chose d'étrange sur le sol devant eux. Ils sont allés enquêter sur ce qui semblait être un rocher avec un morceau de bois qui dépassait étrangement de celui-ci.

Curieux de connaître la longueur de ce morceau de bois dépassant du rocher au milieu de nulle part, Max s’en est saisi et l’a tiré vers lui. Il a ensuite entreprit de briser le rocher. Après avoir cassé des morceaux de la roche avec un marteau et un ciseau, le couple fut surpris de constater que le bois semblait être le reste d'un manche. A l’extrémité, il y avait une sorte de tête de marteau en métal fermement enfermée dans la roche.

C’était assez étrange en soi, mais cela est devenu encore plus étrange quand ils ont transmis cet objet à un musée et qu’ils ont découvert son âge. En effet, le rocher avait plus de 400 millions années, tandis que la tête du marteau avait environ 500 millions d’années.

Certaines parties de son manche semblaient avoir commencé à se transformer en charbon au cours des siècles, témoignant de son vaste âge. Pourtant, l'objet était évidemment artificiel, parfaitement formé. Sa tête, en fer, avait une pureté qui ne pouvait pas exister dans la nature. C’était indéniablement un marteau. Mais, comment cela est-il possible ?

La découverte était déroutante, car bien sûr il n’y avait personne qui puisse avoir façonné un tel marteau à une époque aussi reculée. Était-ce le travail d’extraterrestres, de voyageurs temporels, ou autre chose ?

Les créationnistes ont certainement été prompts à s’intéresser à cette découverte aussi, et les spéculations ont rapidement fait bon train. Cependant, bien que cela soit certainement étrange, il existe probablement une explication plus rationnelle.

Le problème est que le type de roche dans lequel le marteau a été trouvé, le calcaire ancien, est tendre et aurait pu être suffisamment soluble et malléable pour former une concrétion autour de l'objet au fil du temps, dans les bonnes conditions. Ce qui signifie qu’un objet, tel un marteau moderne, pourrait très bien se frayer un chemin au milieu d’une roche vieille de 400 millions d’années regorgeant de fossiles d’organismes éteints depuis longtemps.

Bien que cela soit très rare et inhabituel, il est toujours considéré comme plus probable que c’est un être humain moderne qui a perdu un marteau il y a des centaines de millions d'années.

En fin de compte, nous ne le saurons probablement jamais, car le soi-disant « Marteau de London » n'a pas été étudié depuis et la tête du marteau elle-même n'a jamais été datée au carbone de manière fiable, mais uniquement le rocher qui l'entoure. Le mystérieux marteau réside désormais au musée Creation Evidence, ce qui rend les réponses encore plus insaisissables.

Ken Pfeifer, ufologue reconnu, a sa propre opinion:

« Ma théorie est que des milliers de civilisations sont venues et se sont succédées sur cette terre pendant des millions d'années. Quand est-ce que ce sera notre tour de disparaître ? »

Source
http://worldufophotosandnews.org/?p=21631

, 07 octobre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des chercheurs étudient actuellement des morceaux d’OVNI


Des scientifiques de haut niveau affirment qu’ils étudient actuellement des matériaux provenant d’un OVNI qui s’est écrasé. Ils considèrent que cela pourrait constituer une avancée révolutionnaire pour l’humanité.

To The Stars Academy, un groupe d’anciens agents des services secrets, d’agents du gouvernement américain et de scientifiques, affirment disposer de sept échantillons provenant d’une soucoupe volante qui aurait été abattue.

« Chaque échantillon représente différentes pièces provenant de phénomènes aériens potentiels non identifiés et nous apprennent la manière dont ils fonctionnent », a déclaré l’un des membres de l’académie.

Selon les rapports, les premières études effectuées sur ces objets dans le cadre du projet de recherche Adam ont donné des résultats incroyables.

Ces matériaux auraient été récupérés lorsque ce phénomène aérien non identifié (UAP ou « Unidentified Aerial Phenomenon ») était en vol stationnaire. Cet OVNI, précisent-ils, avaient la forme d’un « V ».

To The Stars Academy nous explique que cette échantillon composé de Magnesium-Zinc-Bismuth a été récupéré après le crash de cet engin mais admet que « la source ne peut pas être vérifiée ».

Ses experts ont déclaré qu'il n'y avait « aucun précédent pour cette combinaison structurée de matériaux » et que « le but ou la fonction véritable du matériau est inconnu ».

Curieusement, ils affirment qu’un des côtés de l’échantillon semble avoir été façonné parce qu’il a un contour défini.

Ils ont également constaté que le matériau agit comme un guide d'onde pour les fréquences térahertz (ondes électromagnétiques).

Davantage de tests sont prévus sur ces matériaux, nous explique Disclove TV.

Récemment on a appris que le gouvernement des États-Unis stocke des éléments récupérés sur des OVNIS dans un immense hangar lourdement gardé près de Las Vegas.

Le Programme d’identification avancée des menaces aérospatiales de pointe du Pentagone (AATIP) a enquêté sur les soucoupes volantes pendant quatre ans à partir de l’année 2008.

Le programme, qui a coûté 16,5 millions de livres sterling (plus de 20 millions de dollars), a été lancé après que l'ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, eut fait pression pour sa création.

Bigelow Aerospace, fondée par l'entrepreneur et ufologue Robert Bigelow, âgé de 73 ans, travaillait aux côtés de fonctionnaires, dont Luis Elizondo. Des matériaux et des alliages provenant d'OVNI écrasés auraient été entreposés au siège de l'entreprise,

Le New York Times a rapporté l’année dernière que « sous la direction de M. Bigelow, la société a modifié ses bâtiments à Las Vegas pour pouvoir stocker des alliages métalliques et d’autres matériaux que M. Elizondo et des entrepreneurs du programme avaient découverts suite à des phénomènes aériens non identifiés. »

« Les chercheurs ont également enquêté sur des personnes qui ont déclaré avoir subi des effets physiques lors de rencontres avec des objets et les avoir examinées pour détecter d’éventuels changements physiologiques. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/733014/UFO-News-To-The-Stars-Academy-alien-material-spaceship

, 29 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des scientifiques veulent cloner les mammouths


Un important programme destiné à clonerle mammouth laineux est en cours. Les experts prédisent que la créature préhistorique parcourra à nouveau la Terre d'ici 10 ans seulement.

Les scientifiques travaillant dans la région de Yakoutie en Russie s'efforcent de ramener l'animal à la vie après son extinction il y a des milliers d'années pendant la période glaciaire.

Le chef intérimaire de la région, Aisen Nikolaev, a déclaré que des experts venant de Russie, de Corée du Sud et du Japon collaboraient pour que ce « miracle » se produise dans une décennie.

S'exprimant lors du Forum économique oriental (EEF), il a déclaré : « Grâce à la coopération avec des scientifiques coréens et japonais, à mon avis, cela se produira au cours de la prochaine décennie. »

« Cette perspective estvraiment fantastique. »

« En 2014, un groupe composé de plusieurs de mes amis et moi-même avons proposé un projet visant à créer un parc ayant pour thème la période glaciaire avec des mammouths - tout le monde a alors ri. Mais ils ne rient plus maintenant. »

« Aujourd'hui, la technologie évolue à un rythme explosif et ce qui semblait hier être un non-sens scientifique est aujourd'hui une perspective absolument claire pour les scientifiques. »

L'équipe serait déjà en train de réaliser des expériences de clonage de pointe sur des chevaux anciens et des lions anciens.

On espère que les mammouths laineux pourront être recréés en utilisant des cellules congelées dans des restes qui ont été déterrés dans le permafrost sibérien.

L'incroyable avancée est désormais possible car la qualité des vestiges découverts s'est grandement améliorée, a-t-on dit.

M. Nikolaev a ajouté : « Je suis certain qu'avec la rapidité actuelle du développement des technologies génétiques, nous pourrons obtenir de réels résultats dans un avenir proche. »

« Bien sûr, ce sera une révolution. »

On ne sait pas encore si un parc de ce style, quelque chose qui rappelle Jurassic Park, sera un jour construit.

Cette région abrite d’ores et déjà le parc du Pléistocène, qui cherche à recréer le paysage dans lequel vivaient les mammouths laineux.

Photo : Siberian Times

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/730443/woolly-mammoth-cloned-siberia-russia-prehistoric-cloning

, 18 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un astéroïde pourrait dévaster notre planète en 2028


Selon certains experts, un astéroïde pourrait s'écraser sur la Terre prochainement. Si un tel impact se produisait, cela pourrait mettre fin aux civilisations à travers le monde.

Certains croient qu'un astéroïde de 1,5 mile de large (soit près de 2,5 km) pourrait percuter la Terre en 2028 après plusieurs passages rapprochés.

L'astéroïde, connu sous le nom de 1997 XF11, est dernièrement passé près la Terre en juin 2016 à une distance de 16 millions de kilomètres, mais certains pensent que la prochaine approche pourrait être beaucoup plus dévastatrice pour nous.

Cette roche spatiale reviendra sur Terre dans une décennie, passant à seulement 588 000 miles. Seulement il existe beaucoup d’incertitude quant à son orbite.

Avec sa taille, équivalente à celle d'environ 250 terrains de football ou 125 autobus à étage, l'astéroïde serait assez grand pour détruire complètement une ville comme Londres ou New York.

Selon le Dr Brian Marsden, directeur du Bureau central des télégrammes astronomiques (ou « Central Bureau for Astronomical Telegrams ») du Smithsonian Astrophysical Observatory, lorsque l’astéroïde a été découvert pour la première fois en 1997, on pensait qu’il pourrait passer à moins de 30 000 miles de la Terre.

Une approche si étroite de la Terre pourrait être influencée par la gravité de notre planète. Ainsi la loi de la gravité pourrait l’entraîner à s'écraser sur notre planète.

Il a écrit pour Brit Astro : « Un impact était-il possible ? Pour faire court, la réponse est oui ! »

Cependant, la NASA est maintenant parvenue à calmer ses craintes, affirmant que l’astéroïde nous dépassera en toute sécurité à l’extérieur de l’orbite de la lune.

L'agence spatiale a déclaré : « L'astéroïde 1997 XF11 passera bien au-delà de la distance Terre-Lune en octobre 2028 avec une probabilité zéro qu’il y ait un impact sur notre planète », ont affirmé des astronomes du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, en Californie.

Le Dr Donald Yeomans et le Dr Paul Chodas, scientifiques au JPL, ont déclaré que l'astéroïde « devrait passer à une distance assez confortable d'environ 600 000 miles (environ 960 000 kilomètres) en 2028 ».

L’agence spatiale admet qu’elle sait actuellement que moins de 10% de tous les astéroïdes proches de la Terre pourraient effectivement nous menacer.

Deux plus petits astéroïdes sont passés, de manière alarmante, près de notre planète en 2016.

LP10 2016, d'une longueur de deux à huit mètres, était passé à seulement 48 000 miles, soit environ un cinquième de la distance qui nous sépare de la lune.

LE10 2016, d'une longueur maximale de 23 mètres, a voyagé à près de 280 000 kilomètres de la Terre.

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1015448/asteroid-1997-xf11-hit-Earth-2028-nasa-space-news

, 12 septembre 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La NASA recherche de la vie extraterrestre sur les lunes de Jupiter


Des scientifiques de la NASA ont décidé de rechercher la présence d'une vie extraterrestre sur l'une des lunes de Jupiter. Ils pensent avoir une sérieuse piste pour arriver à leurs fins.

En effet, le plan d'eau gelé serait la clé pour trouver de la vie extraterrestre. Une étude publiée cette semaine par la revue Nature indique à quel point il serait facile pour les futures missions spatiales de creuser sous la surface de cette lune pour atteindre un océan potentiel.

Dirigée par le scientifique de la NASA, Tom Nordheim, l'étude se penche sur la façon dont les radiations de la planète Jupiter peuvent pénétrer la surface gelée de sa lune.

Les radiations détruisent les acides aminés - les éléments constitutifs des protéines et de la vie extraterrestre potentielle.

Mais l'étude indique que le rayonnement a pu pénétrer seulement moins de 1cm dans les secteurs les moins explosés, laissant la vie s'épanouir dans une grande part des ces océans.

Le co-auteur de l'étude, Chris Paranicas, a déclaré sur un blog de la NASA : « C'est la première prévision des niveaux de radiation faite à chaque point de la surface d'Europe [l'une des lunes de cette planète, NDLR] et c'est une information importante pour les futures missions spatiales. »

Le co-auteur Kevin Hand a ajouté : « Le rayonnement qui bombarde la surface d'Europe laisse une empreinte digitale. »

« Si nous savons à quoi ressemble cette empreinte digitale, nous pouvons mieux comprendre la nature de toutes les biosignatures organiques possibles qui pourraient être détectées lors de futures missions, que ce soit par des vaisseaux spatiaux qui volent ou atterrissent sur Europe. »

Quelques jours auparavant, des scientifiques ont découvert que des extraterrestres pouvaient avoir vécu sur la Lune.

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/718464/nasa-news-alien-life-extraterrestrial-jupiter-moon-europa

, 25 juillet 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Pour un scientifique, les extraterrestres existent bien


Pour l'heure, il n'existe aucune preuve scientifique quant à l'existence des extraterrestres. Pour autant, un professeur de physique et ex-scientifique de la NASA pense que les nombreux récits de rencontre avec des extraterrestres contiennent un fond de vérité et que les chercheurs devraient sérieusement se pencher sur la question.

Le 28 juin 2018, Kevin Knuth a publié un article dont le but était d'interpeller la communauté scientifique sur le fait qu'elle devait s'intéresser sérieusement aux preuves d'apparition d'OVNI sur la Terre. L'homme est aujourd'hui professeur à l'Université d’État de New York à Albany.

Dans cet article, l'homme a raconté deux histoires personnelles concernant les OVNI et les extraterrestres qui lui étaient personnellement arrivées. En 2002, alors qu'il assistait à une conférence de la NASA, un participant s'était exprimé : « Vous n’avez absolument aucune idée de ce qui se passe là-bas ! ».

En 1988, alors qu'il était fraîchement diplômé, son propre professeur de physique avait affirmé que les OVNI abattaient des missiles nucléaires de l'Armée de l'Air. A l'époque, l'homme était sceptique et ne croyait guère à ce genre de choses.

Quelques années plus tard, il a vu une vidéo d'une conférence de presse donnée par des responsables de l'armée de l'air qui décrivaient des événements identiques à ce qu'avait dit son professeur.

Knuth pense qu'il existe des milliers de civilisations intelligentes au sein de notre galaxie. Il est convaincu que les observations d'OVNI sont moquées et ridiculisées dans le but de cacher une vérité dérangeante. En outre, il pense que les gouvernements du monde entier dissimulent des informations sur les OVNI et que les preuves sont dorénavant suffisantes pour entamer une étude sérieuse.

Knuth nous apprend que des cas d'observations OVNI sont bien documentés et que les premières observations se sont produites dans les années 1700. Par ailleurs, il ajoute qu'un 2017, le gouvernement du Chili avait publié de véritables images d'un OVNI.

Knuth estimed que de nombreux pays s'intéressent officiellement aux OVNI puisque certains d'entre eux, comme le Canada, la France, l’Équateur, et le Royaume-Uni, ont déclassifié des dossiers sur ce sujet si sensible.

En outre, les États-Unis ont même financé des enquêtes sur les extraterrestres. Hélas, les conclusions n'ont toujours pas été rendues public.

Fuente
http://www.fredzone.org/il-faut-prendre-les-histoires-de-rencontres-extraterrestres-au-serieux-selon-cet-ancien-chercheur-de-la-nasa-777

, 08 de Julio de 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L'étrange momie de Nazca pourrait être une nouvelle espèce humaine


Il y a quelques mois, une mystérieuse momie à trois doigts a été déterrée au Pérou. Selon des chercheurs qui l'ont étudié, il pourrait s'agir d'une nouvelle espèce humaine.

La mystérieuse momie de Nazca pourrait être la « découverte la plus importante du 21ème siècle », a déclaré un chercheur britannique.

Des tests d'ADN effectués sur la momie baptisée Maria, une femme possédant trois doigts et ayant une tête allongée, pourraient remettre complètement en cause nos manuels d'histoire et même les fondements de l'histoire de l'humanité.

Le chercheur et documentariste Steve Mera a réussi à faire des tests ADN et de datation au carbone sur des corps déterrés par des voleurs au Pérou.

Les résultats des tests montrent que Maria pourrait avoir 1 800 ans.

Mais le plus choquant est le fait que 98,5 % de l'ADN de la momie est semblable aux êtres humains, et 1,5% est de nature totalement inconnue.

Steve a dit que Maria pourrait avoir fait partie d'une espèce humaine inconnue qui vivait autrefois sur notre Terre.

Le chercheur âgé de 51 ans a déclaré : « Nous pouvons confirmer que nous avons des preuves que le corps de Maria constitue une découverte incroyable. »

« Une découverte qui pourrait nous amener à modifier nos livres d'histoire pour toujours. Elle pourrait être la découverte la plus importante du 21ème siècle. »

Les corps ont été remis à l'Institut Inkari à Cusco, au Pérou, en avril 2017.

Ce centre est spécialisé dans l'étude des découvertes archéologiques liées à la civilisation inca.

Contrairement aux autres corps retrouvés, Maria était beaucoup plus grande, avait tous ses organes, tous ses doigts et ses orteils, a-t-il précisé.

Steve a dit, cependant, que d'autres corps découverts, dont certains étaient prétendument des momies d'êtres extraterrestres, ont été volontairement altérés et modifiés avec des os d'animaux et de la peau.

Il a ajouté qu'il a découvert un marché noir prospère lors de son voyage dans la région où les corps ont été délibérément falsifiés pour les faire ressembler à des créatures inhabituelles et même à des « extraterrestres ».

Mais c'était différent avec Maria.

Il a ajouté : « Nous nous sommes intéressés à cette affaire afin de réfuter les nombreuses affirmations non scientifiques prétendant que ces corps mystérieux étaient en fait d'origine extraterrestre, et nous avons réussi – excepté pour le grand corps de Maria. »

Steve et Barry tentent désespérément de contraindre le gouvernement péruvien de rendre le corps de Maria.

Il poursuit : « Nous étions en communication avec le maire de Nazca qui veut que les corps soient rendus [par le gouvernement] et placés dans un musée à Nazca. »

« La préservation de ces corps est extrêmement importante. »

« Les corps se désagrègent rapidement. Il y a aussi un certain nombre d'autres personnes qui ont l'intention de convaincre le grand public que tous les corps représentent, en réalité, des êtres vivants reptiliens hybrides qui vivaient et respiraient. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/712196/peru-mummy-alien-nazca-maria-research-south-america-news

, 27 juin 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L'humanité serait la seule civilisation intelligente de l'univers


Des scientifiques ont récemment déclaré que les humains pourraient être les seules espèces intelligentes dans l'univers observable. Cette révélation pourrait détruire les espoirs des chasseurs d'OVNI du monde entier.

Une étude publiée par une équipe de scientifiques internationaux a analysé le paradoxe de Fermi et prétend pouvoir expliquer pourquoi nous sommes apparemment seuls dans ce si vaste univers.

Le soi-disant paradoxe de Fermi aborde le déséquilibre entre la probabilité d'une vie extraterrestre dans l'espace et le manque de preuves quant à son existence.

Et les scientifiques pensent maintenant qu'il y a 30% de chances que nous soyons seuls dans notre galaxie, la Voie Lactée.

L'étude, intitulée « Dissolving the Fermi Paradox » (« Dissoudre le paradoxe de Fermi »), affirme que la vie extraterrestre dans l'espace pourrait être moins avancée que sur Terre ou simplement ne plus exister.

Le Dr Anders Sandberg, de l'université d'Oxford, a déclaré à Universe Today : « On peut répondre au paradoxe de Fermi en disant que l'intelligence est très rare, mais elle doit être extrêmement rare. »

« Une autre possibilité est que l'intelligence ne dure pas très longtemps, mais il suffit qu'une civilisation survive pour qu'elle devienne visible. »

« Essayer d'expliquer ce paradoxe en prenant en compte tous les comportements possibles de la même manière - rester silencieux, éviter le contact avec nous, transcender – a échoué puisqu'ils exigent que chaque individu appartenant à chaque société dans chaque civilisation se comporte de la même manière, ce qui serait la plus forte revendication sociologique de tous les temps. »

« Prétendre l'existence de civilisations situées à longue distance où la communication serait impossible suppose un plafond technologique étonnamment faible [de la part des prétendues civilisations]. »

« Quelle que soit la réponse, cela doit être plus ou moins étrange. »

La célèbre équation de Drake proposée par l'astronome Frank Drake dans les années 1960 prétend que la taille du cosmos devrait produire un grand nombre de civilisations extraterrestres.

Cette équation mathématique utilise plusieurs facteurs tels que le nombre d'étoiles en formation par an dans notre galaxie, le nombre moyen de planètes potentiellement propices à la vie par étoile ou encore le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact.

Mais le Dr Sandberg et ses collègues Eric Drexler et Toby Ord ont modifié cette équation pour incorporer de nouveaux éléments, tels que les origines chimiques de la vie, ce qui complique sérieusement la question.

Les scientifiques ont fait valoir que l'équation est pleine d'incertitudes et qu'elle est « ouverte aux préjugés ».

Le Dr Sandberg a déclaré : « De nombreux paramètres sont très incertains compte tenu de nos connaissances actuelles. »

« Bien que nous en ayons appris beaucoup plus sur l'astrophysique depuis Drake et Sagan dans les années 1960, nous sommes encore très incertains quant à la probabilité d'une vie intelligente [dans l'espace]. »

« Quand les chercheurs discutent de cette équation, il n'est pas rare de les entendre dire : 'ce paramètre est incertain, mais faisons une supposition et rappelons-nous que ce n'est qu'une une supposition', pour finalement arriver à un résultat qui est basé sur plusieurs suppositions. »

« Mais ce résultat se présenterasous la forme d'un nombre unique, et cela nous ancre à une estimation apparemment exacte – alors qu'il devrait avoir une marge d'incertitude appropriée. »

Photo : Pixabay

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/978626/Alien-news-life-in-space-humans-extraterrestrial-advanced-civilisation

, 24 juin 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un étrange fossile extraterrestre découvert en Chine


Les restes d'une étrange créature nue qui a vécu il y a un demi-milliard d'années a récemment été découverte. Les chercheurs pensent que cet animal pourrait avoir une origine extraterrestre.

Les fossiles mis au jour ont dérouté les scientifiques car ces restes ne rentrent pas dans notre classification phylogénétique, selon les rapports établis.

L'Université d'Oxford et l'Université du Yunnan en Chine ont révélé les restes de la créature marine « nue » de grande taille qui existait il y a 500 millions d'années.

L'espèce, baptisée Allonnia nuda, a été découverte dans la province du Yunnan.

Il appartient à un groupe mystérieux d'animaux connus sous le nom de chancelloriids.

Les chercheurs ont publié leurs résultats dans le journal de la Royal Society intitulé Proceedings of the Royal Society.

Et cette découverte a dérouté les scientifiques.

Les paléontologues ont révélé que ces créatures ne correspondent en rien aux diverses classifications établies par les biologistes évolutionnistes.

Certains chercheurs ont suggéré que les créatures pourraient être liées aux éponges modernes. Toutefois, de nombreux scientifiques ont rejeté les similitudes qui existent entre ces deux espèces et ont affirmé qu'elles n'étaient que superficielles.

L'auteur du rapport, Colm Gorey a écrit dans Siliconrepublic.com : « Il y a eu des découvertes si étranges au sujet de notre monde antique qu'elles semblent provenir d'une planète extraterrestre. Mais [la] nouvelle découverte de ce mystérieux fossile a réellement étonné les paléontologues qui se demandent désespéramment de quoi il s'agit. »

Ces créatures étranges représentent une lignée d'animaux épineux en forme de tube qui ont surgi au cours de l'explosion cambrienne (entre -541 et -530 millions d'années). Celles-ci seraient disparues peu de temps après.

Par conséquent, le mystère continue.

Tom Harvey, de l'École de géographie, de géologie et d'environnement de l'Université de Leicester, a expliqué : « Les fossiles de chancelloriidés ont été décrits il y a environ 100 ans, mais personne n'a réussi à les inclure au sein de la classification phylogénétique. »

Il a ajouté : « Nous soutenons que leur modèle de croissance corporelle soutient un lien avec les éponges, ce qui ravive une vieille hypothèse. »

« Nous ne suggérons pas que ce cas soit clos au sujet des chancelloriids, mais nous espérons que nos résultats inspireront de nouvelles recherches sur la nature des premiers animaux. »

Le Dr Peiyun Cong, qui a travaillé à Kunming, en Chine, et pour le Natural History Museum, au Royaume-Uni, a ajouté : « Les gisements de Chengjiang de la province du Yunnan continuent de révéler de nouveaux fossiles surprenants que nous n'aurions jamais pu imaginer. »

« Ensemble, ils fournissent un instantané crucial de la vie qui régnait dans les océans pendant l'explosion du Cambrien. »

Source
https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/711103/alien-news-fossil-strange-new-creature-found-china-research-sponge-yunnan

, 22 juin 2018

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité