Les têtes parlantes du pape Sylvestre II



Gerbert d’Aurillac nacquit entre 945 et 950 et mourut le 12 mai 1003 à Rome. De son époque, il fut un grand érudit tant dans les domaines de la philosophie que celui des mathématiques. C’est lui qui participa à l’introduction des chiffres arabes en Occident. Ce premier pape français joua également un rôle important dans l’histoire de son pays en participant activement à l’accession au trône du fondateur de la dynastie capétienne en 987, Hugues Capet. En plus de cela, il était un grand et infatigable voyageur et c’est au cours de ses excursions qu’il ramena quelque chose de fort étrange … .

Dans Le Matin des Magiciens, Louis Pauwels et Bergier relatent que le pape Sylvestre II aurait, après son voyage aux Indes, puisé des connaissances qui stupéfièrent son entourage. Il possédait dans son palais, une tête de bronze qui répondait par oui ou non aux questions qu'il lui posait sur la politique et la situation générale de la chrétienté. Selon Sylvestre II (volume CXXXIX de la « Patrologie Latine » de Migne), ce procédé était fort simple et correspondait au calcul avec deux chiffres. Il s'agirait d'un automate analogue à nos modernes machines binaires. Cette « tête magique » fut détruite à sa mort, et les connaissances rapportées par lui soigneusement dissimulées. Cette tête parlante aurait été façonnée « sous une certaine conjonction des étoiles qui se place exactement au moment où toutes les planètes sont en train de commencer leur course ». Elle aurait un lien avec la Société des Neuf Inconnus.

Dans L'Homme qui rit (II,3,II), de Victor Hugo, Ursus tient pour avérer que Sylvestre II dialoguait avec les oiseaux.

Pour rappel la Société des Neuf Inconnus serait une société qui aurait été fondé vers -270 par un mystérieux personnage du nom d’Asoka, petit-fils de Chandragupta le premier unificateur de l’Inde. Leur objectif était de garder secret les mystères de la science afin de préserver l’humanité des dégâts qu’elle pourrait produire si elle mit entre de mauvaises mains. L’association possédait neuf livres qui contiendraient un savoir inestimable.

Sources
Wikipédia
Darksite.ch

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Publicité