Un bus de touristes enlevé par les extraterrestres en 1985


Il y a de nombreuses années, plusieurs touristes qui se trouvaient près des pyramides égyptiennes ont été « enlevés par des extraterrestres ». Des images existeraient sur cette affaire qui a fait grand bruit.

Le 23 avril 1985, un bus de touristes russes aurait disparu en Égypte. Le groupe de touristes avait été vu pour la dernière fois en train de quitter le Caire Hilton, un hôtel, ce soir-là. Ce qui leur est arrivé reste un mystère, mais les secrets finissent toujours par être révélés, y compris les plus étranges dossiers du KGB. Un projet du KGB en 1961 a été mis sur pied dont le but principal était de « découvrir une technologie extraterrestre » cachée en Egypte. Les agents secrets ont été surpris de découvrir, sur place, la légendaire « Tombedu Visiteur ».

Un groupe de scientifiques, de programmeurs informatiques et de médecins se sont réunis pour discuter des possibilités de cette découverte.

Le scientifique russe Viktor Ivanvich a déclaré : « Ils étaient convaincus que le visiteur [venu d’ailleurs] n'était autre qu'Osiris, le roi des extraterrestres. »

« Ainsi, ils se sont donnés le nom ‘d’Adeptes’, basés sur les disciples d'Horus dans le Livre des morts égyptien. »

Selon les croyances égyptiennes, une « famille de dieux » est venue des étoiles en Egypte.

Certains croient que c'était la source de l’incroyable savoir et de la sagesse du peuple égyptien. Plus tard, ces « extraterrestres » ont quitté la Terre, excepté Osiris, nous raconte la légende.

On dit qu'il est resté et a enseigné nombre de connaissances à ces « disciples ». En retour, il était de leur devoir de protéger et de conserver ces connaissances antiques qu'il leur avait données jusqu'à ce qu’il revienne.

Les Égyptiens étaient des astronomes de talent et croyaient que les étoiles étaient la carte du grand dieu Osiris ainsi que l'au-delà.

Le documentaire diffusé sur Amazon Prime et intitulé « The Secret KGB Abduction files » affirme que des « disciples » modernes d’Osiris se réunissent secrètement dans leur propre domicile pour discuter de la possibilité du retour de leur dieu.

Ils croient que la seconde venue d'Osiris annoncera un « nouvel âge » pour l'humanité.

Ils croyaient que lorsque sa tombe sera découverte et que ce sceau sera brisé, un signal sera transmis aux visiteurs extraterrestres. Ils calculèrent et estimèrent le temps qu'il faudrait au signal électromagnétique pour atteindre la constellation d'Orion.

Ils ont supposé qu'ils ne pourraient pas revenir avant le 23 avril 1985. Ce groupe de touristes, composés d’adeptes du culte d’Osiris, a donc quitté la Russie avant de s’envoler pour l'Égypte, sans jamais y retourner.

Les seuls vestiges laissés par cette histoire sont une coupure de presse trouvée dans les archives du KGB. Elle évoquait un groupe de touristes qui avait disparu au milieu de la nuit en Égypte, en 1985, ainsi qu’un projet de film amateur comportant une pellicule.

Le film montre le groupe devant la pyramide à la nuit tombée.

Il nous montre une lumière apparaissant dans le ciel et, lorsque le groupe se met à genoux pour la prière, la lumière devient de plus en plus brillante, puis c’est le « néant ».

Une fille, dont les parents faisait parti de ce groupe, a visionné cette vidéo et elle a immédiatement reconnu ses parents et a fondu en larmes.

Le documentaire se demande ensuite si les Russes avaient été parmi les premiers à rencontrer des êtres venues d’une autre planète.

Viktor Ivanvich a déclaré : « Il ne fait aucun doute qu'un petit groupe de scientifiques russes et d’experts militaires a découvert une tombe en Egypte en 1961. »

« Mais dans les documents, rien n’indique exactement ce qui a été trouvé à l’intérieur du sarcophage. »

« Seules les sources des plus hauts rangs du KGB savent que nous avons trouvé les restes d'une créature extraterrestre décédée en Égypte 10 000 ans avant Jésus-Christ. »

 

Source
https://www.express.co.uk/news/weird/1069919/alien-news-life-proof-abduction-video-egypt-great-pyramids-spt, 10 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des ondes radios extraterrestres captées par des chercheurs


Selon des experts, des rafales radio provenant de l’espace pourraient indiquer que des extraterrestres ont été détectés pour la deuxième fois dans l’histoire de l’humanité.

Les « Fast Radio Bursts » (« sursauts radio rapides », en français, ou FRB) ne durent qu'une milliseconde et ont été détectés pour la première fois sous une forme répétée en 2007, lorsqu'un signal a été découvert dans des données de radioastronomie recueillies en 2001.

La nouvelle découverte rapportée dans le journal Nature a été faite par une équipe d’astronomes dirigée par le Canada et qui recherchait spécifiquement ces FRB au cours du printemps dernier.

La plupart des scientifiques pensent qu'ils sont générés par de puissants phénomènes astrophysiques tels que les trous noirs ou les étoiles à neutrons super-denses. Mais quelques-uns ont avancé des théories moins conventionnelles.

Le professeur Avid Loeb, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics aux États-Unis, affirme qu'ils pourraient être la preuve d'une technologie extraterrestre incroyablement avancée.

Lors de la découverte faite l'année dernière, l'équipe a détecté 13 flashs à l'aide d'un nouveau type de radiotélescope, le Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (Chime).

Un des FRB se répétait. Sur plus de 60 FRB détectés à ce jour, ces radiations répétitives n'ont été captées qu'une seule fois auparavant par le radiotélescope Arecibo à Porto Rico en 2015.

L'origine des FRB n'est pas connue, bien que l'on pense qu'ils proviennent de sources situées à des milliards d'années-lumière de notre galaxie, la Voie lactée.

Le Dr Ingrid Stairs, astrophysicien du Chime à l’Université de la Colombie-Britannique (Canada), a déclaré : « Jusqu'à présent, il n’existait qu’un seul cas de FRB qui se répétait ».

« Il existe une autre hypothèse suggérant qu’il pourrait s’agir de quelque chose de plus extraordinaire. Et avec plus de répétitions et plus de sources à étudier, nous pourrons peut-être comprendre ces énigmes cosmiques - d'où viennent-elles et quelles en sont les causes ? »

La plupart des 13 FRB ont montré des signes de « dispersion » suggérant que leurs sources pourraient être de puissants objets astrophysiques situés dans des endroits présentant des caractéristiques spéciales, ont déclaré des scientifiques.

Le docteur Cherry Ng, membre de l'équipe et chercheur à l’Université de Toronto, au Canada, a déclaré : « Cela pourrait signifier une sorte de masse dense comme un reste de supernova (une étoile qui explose). Ou près d’un trou noir central dans une galaxie. Mais cela doit se produire dans un endroit spécial qui puisse nous envoyer toute la dispersion que nous captons. »

Ces nouveaux FRB sont également à des fréquences radio inhabituellement basses. La plupart des FRB précédemment détectés avaient des fréquences d'environ 1 400 mégahertz (MHz), mais les nouvelles fréquences se situaient dans une plage inférieure à 800 MHz.

En 2017, le professeur Loeb et sa collègue de Harvard, Manasvi Lingham, ont proposé que les FRB pouvaient être des fuites d'émetteurs extraterrestres de la taille d'une planète.

Plutôt que d'être conçus pour la communication, ils seraient plus probablement utilisés pour propulser des vaisseaux spatiaux géants équipés de voiles légères.

Une voile de lumière fonctionne en faisant rebondir la lumière, ou dans ce cas des faisceaux radio, sur une énorme feuille réfléchissante pour fournir une poussée vers l’avant.

Le professeur Loeb, qui discute de cette idée dans un article publié dans The Astrophysical Journal Letters, a déclaré : « Une origine artificielle mérite d’être examinée et vérifiée. »

Source
https://www.mirror.co.uk/news/weird-news/mysterious-radio-signals-space-could-13835379, 10 janvier 2019

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité